L’œil grec : une protection efficace contre le mauvais œil

L’œil grec : une protection efficace contre le mauvais œil

Pour beaucoup de gens à travers le monde, le mauvais œil est une réalité bien tangible. Concrètement, ce concept désigne une malédiction découlant des intentions négatives d’une personne ou de toute énergie malfaisante allant à votre encontre.

Les anciens citent généralement la colère et la jalousie comme les deux moteurs les plus puissants du phénomène.

Il n’y a toutefois pas de raison de s’inquiéter : il existe tout une série de moyens de contrer le mauvais œil. Parmi ceux-ci, l’œil grec occupe une place particulière.

Le simple port d’un bijou pourrait-il nous protéger de telles manifestations ? Eh bien oui, tout à fait.

Bref, nous allons dans cet article vous présenter quelques informations sur cet étrange phénomène et le porte-bonheur qui lui est le plus associée. Vous saurez ainsi prendre les meilleures décisions et toute connaissance de cause.

Voici d’ores et déjà un lien vers notre œil grec le plus simple, histoire que vous ayez un support plus concret pour bien saisir le sens de ce que vous lirez ici.

 

Table des matières :

 

 

Homme entrain de lancer un regard noir plein de colère, cause du mauvais oeil

Et donc, c’est quoi le mauvais œil que va combattre notre porte-bonheur ?

Pour faire simple, ce ne serait, selon la plupart de ceux qui se sont intéressés au sujet, que la conséquence énergétique d’un ressentiment que quelqu’un (ou quelque chose) nourrirait à votre égard.

Comme nous l’avons dit en introduction, les deux émotions qui seraient le plus propice de déclencher le phénomène seraient la jalousie et la colère.

Si nous parlons de « mauvais œil », ce serait pour nous donner une indication sur la façon dans le maléfice est transmis. En nous lançant un regard rempli d’émotions aux vibrations de basse intensité, nos semblables auraient la capacité de nos attirer tout un tas de malheurs… et ce qu’il le fasse consciemment ou inconsciemment !

On pense que la malédiction en elle-même peut consister en tout un tas de désagréments qui vont fortement dépendre de la personne.

Par exemple, certains spécialistes ont noté des manifestations physiques tels que des maux de tête, un sentiment de mal-être général et parfois même de nausée.  

Une conséquence presque toujours présentée est l’apparition de toute une série événements malchanceux, d’une crotte de chien salissant notre chaussure à des choses beaucoup plus graves comme un incendie ou un accident.

 

Ruines d'un temple grec datant de l'Antiquité.

Des racines dans l'Antiquité classique

Alors, depuis quand les êtres humains craignent-ils de ce phénomène ? En réalité, cela remonte à l’ère Néolithique. En effet, certaines fresques dépeignent des scènes interprétées par les experts comme des représentation archaïques du sujet dont nous parlons aujourd’hui.

Relativement restreint dans un premier temps, le phénomène a réellement pris de l’ampleur avec un peuple à l’âme des plus particuliers : les Grecs.

Il se trouve que le concept de mauvais œil tel que nous le connaissons remonte à ce que les historiens appellent l'Antiquité classique. Nous parlons ici notamment de la période de l’histoire humaine qui a vu la civilisation grecque connaître son apogée.

Bref, alors que ce peuple connaissait un développement des sciences, de la philosophie, des arts… bref un véritable âge d’or, un sujet apparut dans leur société.

L’idée selon laquelle il serait possible de lancer un sort par le simple pouvoir de son regard avait commencé à éclore dans la population. Les raisons sont relativement troubles : personne ne sait (officiellement tout du moins) ce qui a pu entrainer le phénomène.

Il faut savoir que les Grecs de l’époque était relativement superstitieux. La peur dans la population était donc vraiment tangible. Par exemple, l’écrivain Plutarque a produit plusieurs écrits sur ce concept.

En répandant la culture et les coutumes grecques, les conquêtes et la domination de l’empereur Alexandre le Grand permirent à cette idée de se répandre dans l’entièreté du Moyen-Orient : Perse, Babylone, Inde, Égypte… Tous craignent depuis lors le mauvais œil (et utilisent donc eux aussi l’œil grec, ou tout du moins de dérivés).

Quelques siècles plus tard, c’est l’Islam qui à son tour amena cette crainte dans les populations auprès desquelles il s’imposa.

Nous parlons donc ici d’un concept d’origine grec mais qui, aujourd’hui, est principalement associé au monde musulman.

 

Petites statuettes représentant des individus de cultures différentes.

Différentes croyances pour différentes cultures

Vous pouvez trouver le mauvais œil mentionné dans les anciens textes grecs et romains, oui, mais aussi dans des œuvres littéraires fondatrices comme la Bible et le Coran.

Même si l’utilisation de l’œil grec porte-bonheur peut sembler étonnante pour des populations européennes aux racines chrétiennes, il faut savoir que certaines folkloristes estiment que pas moins de 40% de la population mondiale est convaincue qu’il s’agit là d’une véritable protection.

Autrefois, la science ne pouvait malheureusement pas expliquer tous les phénomènes de la vie courante.

Quand les gens tombaient malades, qu’un malheur ou l’autre leur arrivait, qu’une mauvaise récolte ou une sécheresse frappait la communauté… il était souvent plus simple de trouver une explication extérieure. Des croyances à caractère occulte occupaient souvent ce rôle.

Qui dit cause « magique », dit réponse elle aussi tout autant magique : l’œil grec s’inscrit dans cette droite ligne. Que nous croyons en ce genre de phénomène ou que nous déléguions ça au rang de simple coutume populaire, le fait est que ce genre de raisonnement a depuis longtemps marqué la pensée humaine.

En réalité, il n’y aurait rien d’étonnant à ce que des causes plus spirituelles se cachent derrière les injustices de la vie.

Pourquoi certains ont beaucoup alors que d’autres ont peu ?

Pourquoi certain meurent-ils de faim alors que d’autres jettent la majorité de la nourriture qu’ils produisent ?

Et nous pourrions continuer de la sorte encore longtemps.

Selon les personnes à qui vous parlez, vous pourriez entendre de nombreux avis différents sur la question. En fait, les membres même de notre équipe ont des opinions parfois très divergentes !

Quoi qu’il en soit, le phénomène étant observable par tout les monde, les opinions, croyances et conclusions sont presque aussi nombreuses qu’il y a d’êtres humains sur terre. (Bon cela est un peut-être un peu exagéré, mais vous avez compris l’idée).

 

Cérémonie faisant partie d'un rituel contre le mauvais oeil.

Tout un tas de rituel pour le contrer

En Grèce, l’œil grec porte-bonheur tel que nous le connaissons aujourd’hui remonte en fait au 6ème siècle avant JC. Le but recherché par nos aïeux était de contrer le type de malédiction que nous venons de vous décrire.

Ne vous y trompez pas : avant l’arriver de cette pratique, les Grecs possédaient déjà tout un panel de symboles et de rituels utilisées pour repousser le mauvais œil.

Tout cela porte même un nom : les anciens parlaient de « xematiasma » (qui se traduit littéralement par « processus pour enlever l’œil »).

Nous pourrions par exemple citer des incantations qu’il faut réciter par trois fois, le fait de bailler à l’unisson avec un prêtre ou un guérisseur, jeter du sel par-dessus l’épaule, etc.

En réalité, tout rituel quel qu’il soit dépend en grande partie de la culture locale où il a émergé. Prenez deux époques et deux régions du monde différentes et vous trouverez des réponses radicalement différentes à des problèmes pourtant communs.

Voici, pour aller plus loin, un article que nous avons trouvé pour vous qui saura vous présenter quelques-unes de ces traditions.

Toutes les réponses sont-elles vraiment si différentes ? Eh bien non, pas toutes… l’utilisation de l’œil grec, elle, est une constante quasiment universelle. (Sans doute, comme nous l’avons expliqué plut tôt, par les conquêtes successives des Grecs et de l’Islam.)

 

Plein de petits yeux grecs faits de verre bleu et peint.

Le rôle de l’œil grec là-dedans

Bracelets, amulettes, pendentifs : l’utilisation de bijoux porte-bonheur est depuis longtemps l’un des moyens les plus populaires pour répondre aux problématiques énergétiques ou spirituelles.

Face au phénomène qui nous intéresse aujourd’hui, c’est l’œil grec qui s’avéra le plus efficace.

Ce type de porte-bonheur porte parfois le nom un peu rugueux de « talisman apotropaïque ». La forme d’œil de ce type d’objet n’est pas sans profondeur. Le raisonnement qu’il y a derrière est même plutôt simple.

Si un sort peut être lancé par le regard malveillant de quelqu’un, pourquoi une énergie de même nature ne pourrait-elle pas le repousser ?

Si quelqu’un vous lance une balle, vous pouvez l’arrêter en plein vol en en lançant une seconde à se rencontre, n’est-ce-pas ?

Le raisonnement est ici à peu près le même.

En fait, lorsqu’une personne porte un œil grec, elle en est par la sorte littéralement protégée de tout un tas d’attaques extérieures qui risqueraient d’avoir un impact négatif sur son bien-être.

 

Crayons de plusieurs couleurs désignant celle qui servent à créer l’œil grec.

La signification de l’œil grec selon ses couleurs 

En Grèce (et dans de nombreuses autres cultures d’ailleurs), la couleur la plus populaire pour la création de ce bijou est le bleu profond, de celui qui illumine les mers grecques.

Ce genre de teinte est donc bien la forme « classique ». Toutefois, au fil des années, de nombreuses autres couleurs ont été utilisées afin de transmettre des sens différents.

Voici quelques-unes des couleurs les plus répandues et les principaux bienfaits qu’elles nous offrent. Si vous en trouvez une dont le sens vous parle, voici une gamme de colliers présentant l’œil grec et disponible en plusieurs couleurs.

 

Orange :

  • Bonheur et protection
  • Motivation et stabilité dans ses engagements
  • Augmentation a créativité

 

Bleu profond :

  • Protection énergétique
  • Calme et relaxation
  • Ouverte des flux de communication

 

Bleu clair

  • Bien-être général
  • Élargissement de notre perspective
  • Paix dans la solitude

 

Vert foncé

  • Gage de bonheur
  • Équilibre dans notre vie
  • Liberté de poursuivre des idées nouvelles

 

Rouge

  • Grand courage
  • Plus d'enthousiasme et d'énergie
  • Protection contre les peurs et les angoisses

 

Brun :

  • Protection contre les éléments naturels
  • Connexion avec la nature
  • Ordre dans les idées

 

Violet :

  • Développement des capacités d’imagination
  • Rééquilibrage général de notre vie
  • Suppression des obstacles factices

 

Jaune (ou doré) :

  • Soulagement de l'épuisement
  • Esprit et concentration plus acéré
  • Diminution de la confusion

 

Gris :

  • Protection contre le chagrin
  • Déblocage de certaines situations
  • Modération d’émotions trop intenses

 

Vert clair :

  • Aide à la réussite de nos rêves
  • Plaisir et contentement
  • Bonne humeur générale

 

Blanc :

  • Pureté et concentration
  • Vision plus claire de notre situation
  • Opportunités pour un nouveau départ

 

Rose

  • Préservation de vos amitiés
  • Sentiment d’apaisement
  • Détente avec vos proches

 

 

Porte-bonheurs présentés dans cet article :

Bannière permettant d'accédez à l'oeil grec dont nous bous parlons en introduction.

Bannière constituée d'un collier porte-bonheur dont nous parlons dans cet article avec son nom et un bouton.

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés


Vous aimerez aussi

Qu’est ce qui se cache vraiment derrière un talisman magique ?
Qu’est ce qui se cache vraiment derrière un talisman magique ?
Pour certaines personnes, la croyance dans la magie, le surnaturel et tout ce qui est mystérieux est une bêtise. Ils disent que pour s’intéresser à...
Découvrir
Quel symbole de la sagesse vous permettra de l'atteindre ?
Quel symbole de la sagesse vous permettra de l'atteindre ?
L’idée de la sagesse semble de plus en plus lointaine de nos jours. En effet, ce sont toujours moins de personnes qui tentent de l’atteindre ou mêm...
Découvrir
Découverte de Rangda, la reine des sorcières à Bali
Découverte de Rangda, la reine des sorcières à Bali
Rangda est l'une des figures religieuses principales dans la culture balinaise. Vous allez le voir : sa signification symbolique est complexe et po...
Découvrir