13KGHT73 Shinto : que signifie Torii ? (portail sacré)
Congrats ! You Got Freeshipping !
Shinto : que signifie Torii ? (portail sacré)

Shinto : que signifie Torii ? (portail sacré)

L'énigmatique Torii, symbole sacré du Shintoïsme japonais, suscite fascination et curiosité. Mais que signifie réellement ce monument aux allures de portail ?

Découvrons ensemble l'histoire profonde et la symbolique spirituelle qui se cachent derrière le Torii, cette porte vers une autre dimension énergétique.


Table des matières :

1. Définition du mot "Torii"

2. Étymologie japonaise de Torii

3. Quel est le rôle du Torii dans le Shinto ?

4. Torii : des éléments similaires dans la culture occidentale ?

 

Définition du mot

Définition du mot "Torii"

Le Torii, un symbole japonais indéniable, est omniprésent dans les sanctuaires shintoïstes. Il s'agit d'une construction remarquable fabriquée en bois ou en pierre. Cette structure comprend deux colonnes verticales qui soutiennent une barre transversale au sommet.

La barre supérieure de cette architecture peut présenter une forme droite ou courbée. Elle arbore souvent des emblèmes religieux, ajoutant ainsi une dimension spirituelle à l'esthétique globale du Torii.

Chaque élément du Torii a sa propre signification et contribue à la beauté et à l'harmonie de cet archétype architectural nippon. Son rôle n'est pas seulement décoratif mais aussi spirituel car il symbolise le passage vers le sacré.

En bref, le Torii est bien plus qu'un simple portique ; c'est un véritable symbole culturel et spirituel qui incarne parfaitement la philosophie shintoïste japonaise : respecter harmonieusement nature et spiritualité.

 

 

collection japonais

Étymologie japonaise de Torii

Le mot "Torii" est d'origine japonaise, il se traduit par "passage des oiseaux". Son appellation trouve sa source dans une ancienne légende. Cette dernière raconte que les divinités choisissent de prendre la forme d'oiseaux lorsqu'ils décident de venir sur Terre et visiter leurs sanctuaires.

C'est ainsi qu'est né le concept du Torii, qui représente ce passage mystique. Il symbolise le lien entre l'univers céleste peuplé par les dieux et notre monde terrestre habité par les humains.

Ce symbole fort marque donc la frontière entre ces deux mondes. Les oiseaux sont vus comme des messagers divins faisant l'allée-retour entre ciel et terre, facilitant ainsi la communication avec les êtres suprêmes.

Ainsi, chaque Torii rencontré au détour d'un chemin ou à l'entrée d'un temple rappelle cette croyance profondément ancrée dans la culture nippone. Il invite à un moment de recueillement pour honorer ces visiteurs ailés venus du royaume céleste.

 

Quel est le rôle du Torii dans le Shinto ?

Quel est le rôle du Torii dans le Shinto ?

Le Shintoïsme, une croyance profondément enracinée dans la culture japonaise, accorde une importance particulière au Torii. Ce portail symbolique, qui trône à l'entrée principale de chaque sanctuaire, marque l'accès sacré vers les kami (divinités). Passer sous le Torii est perçu comme un rite de passage spirituel menant à un espace consacré.

Chaque lieu saint possède un Torii unique en son genre. Les variations de formes et tailles ne sont pas sans signification ; elles reflètent souvent des aspects culturels ou historiques propres au site où ils se dressent. Certains d'entre eux sont même classés trésors nationaux du Japon pour leur valeur artistique et historique inestimable.

Avant d'emprunter le chemin qui mène aux divinités shintoïstes, il est coutume pour les visiteurs de manifester leur respect par une révérence devant le Torii. Il n'est pas rare non plus que certains déposent des offrandes ou prient auprès du portail sacré afin d'invoquer protection et bénédictions des kami.

 

Torii : des éléments similaires dans la culture occidentale ?

Torii : des éléments similaires dans la culture occidentale ?

Le Torii, concept singulier du Japon, trouve des échos dans d'autres structures religieuses de cultures occidentales. De manière symbolique, le lien se tisse avec les portails d'églises chrétiennes qui marquent l'accès à un espace sacré.

Les civilisations anciennes utilisaient aussi des arches monumentales en guise de symboles spirituels lorsqu'on franchissait la limite d'une cité ou d'un temple. Cependant, ces parallèles restent globaux et n'expriment pas précisément la signification profonde associée au Torii japonais.

En définitive, le tori transcende sa simple fonction architecturale décorative pour s'imposer comme une icône puissante incarnant la spiritualité shintoïste. Il matérialise également le lien entre les univers divin et humain.

Aujourd'hui encore au Japon, son importance culturelle demeure intacte. Le tori est perçu comme une porte sacrée vers l'invisible et continue à être vénéré comme tel.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés