septembre 19, 2020 4 min de lecture

Le Hunab Ku est un ancien symbole rempli de mystère.

En réalité, même les historiens les plus érudits ne sont pas sûrs de savoir démêler le vrai du faux à son sujet.

Pourtant, cela ne nous fait pas peur…

Nous allons en effet ensemble nous intéresser au peu d’informations que nous avons sur ce symbole porte-bonheur maya pour apprendre tout ce qu’il y a à savoir dessus !

Entre une signification simple mais mystérieuse et des origines tout aussi troubles, le symbole du Hunab Ku devrait assurément titiller votre curiosité.

 

Table des matières :

 

 

Photo d'un temple maya du Yucatán au Mexique.

L’Hunab Ku, un symbole maya…

Les Mayas n’avaient pas de langue écrite telle que nous pouvons la penser.

En fait, ils se servaient de symboles et des dessins qui, mis ensemble, pouvaient former des idées plus complexes. De nombreux points communs peuvent par exemple être trouvés avec les hiéroglyphes égyptiens.

Si cette culture et ses symboles vous intéressent, vous devriez appréciez notre collection de porte-bonheurs dédiée aux Mayas.

Bref, certaines théories nous présentent l’Hunab Ku comme un de ces symboles. Il servirait alors dans ce contexte à représenter le « Dieu unique », le « divin supérieur ».

Contrairement à d’autres régions du monde, ce concept n’était à l’époque que très peu utilisé en Amérique.

En effet, nous savons très bien que les peuples mésoaméricains étaient polythéistes et croyaient en un monde où des milliers de divinités coexistaient dans un certain équilibre. (Pour en apprendre plus, voici la page Wikipédia dédiée à la mythologie maya.)

Quoi qu’il en soi, cette idée de Dieu unique leur était pour le moins étrangère.

Ce fait historique permet notamment de justifier une chose assez troublante au sujet du Hunab Ku : les archéologues n’ont retrouvé que très peu de traces de ce symbole porte-bonheur avant la conquête espagnole du 16ème siècle.

Nous pouvons par contre retrouver après leur arrivée en terre d’Amérique des milliers de céramiques, peintures, sculptures et gravures produites par les descendants des Mayas qui incluent l’Hunab Ku.

 

 

Statues en bronze d'un missionnaire chrétien qui convertit de petits enfants mayas.

…ou peut-être chrétien !?

Certains associent donc l’Hunab Ku aux Mayas, aux Aztèques ou même aux anciens Toltèques, tandis que d’autres y verront plutôt le fruit de la rencontre entre le Christianisme des conquistadors espagnols et les cultes polythéistes d’Amérique centrale.

Cette seconde théorie peut sembler étonnante.

En réalité, elle s’appuie sur un constat tout ce qu’il y a de plus sérieux : les traces du Hunab Ku se retrouvent en beaucoup plus grande quantité après l’arrivée des Espagnols sur le territoire du Mexique.

Nous pouvons à ce titre citer les livres du « Chilam Balam » ou encore le fameux « Diccionario de Motul » où il est fait mention du Hunab Ku plusieurs fois.

Dans ces ouvrages, notre symbole maya sert principalement à désigner une sorte de Dieu unique, une force sacré supérieure qui serait d’une nature et d’une importance bien supérieures à celles des anciennes divinités vénérées dans la région.

Le nom même du Hunab Ku appuie cette idée : sa traduction en langue maya donne en effet quelque chose du style « Un Dieu parfait ».

Ainsi, il se pourrait bien que ce symbole trouve une partie de ses racines dans la religion chrétienne. Certains disent même que ce seraient les missionnaires eux-mêmes qui l’auraient créée pour aider à la conversion des populations locales en les habituant à la notion de Dieu unique.

Alors, symbole maya d’un dieu ancien ou création catholique ?

L’origine du Hunab Ku divise, c’est clair.

 

 

Vue aérienne d'une site archéologique maya composé de plusieurs temples.

Quelle sont la signification et les pouvoirs du Hunab Ku ?

Il n’y a pas que l’origine du Hunab Ku qui est trouble : son sens aussi pose question.

Là encore, il y a en effet plusieurs points de vue tout autant valables les uns que les autres.

Nous pouvons notamment citer ceux-ci :

  • L’Hunab Ku aurait la capacité de manipuler les énergies émises par le Dieu unique. Si nous parlons du principe qu’il est le Créateur de tout, alors ce symbole donne accès à de grands pouvoirs.
  • Certains le voient plutôt comme un rappel de la mission qui nous a été donnée : prendre son du monde et de la création.
  • Il existe également une théorie qui nous le présente comme un signe de l’unité qui existe entre tout ce qui a été créé par le Dieu suprême.
  • Ce porte-bonheur maya est vu par d’autres comme un symbole de l’équilibre et de l’harmonie propre à l’univers. Le porter sur soi servirait donc à nous équilibrer et à nous stabiliser.

 

Quoi qu’il en soit, il apparait clairement que porter l’Hunab Ku sur soi peut être une (très) bonne idée.

Si l’idée vous parle, voici un collier qui devrait vous plaire !

 

 

Femme, adepte du New Age, en pleine séance de méditation spirituelle.

L’Hunab Ku et le mouvement New Age

Le symbole qui nous a aujourd’hui intéressé possède donc très clairement un sens profond.

Qu’il ait réellement été utilisé par les Mayas ou qu’il soit une invention plus récente, nous pouvons au final en retirer les mêmes enseignements.

Beaucoup en effet portent l’Hunab Ku (dans leurs bijoux ou leurs vêtements par exemple) comme l’emblème d’un Dieu unique commun à l’humanité, d’une grande force qui unirait tous les hommes de la Terre.

Cette idée d’unité derrière un symbole a notamment été reprise par certains mouvements du New Age.

D’autres ont préféré voir à travers le Dieu unique de l’Hunab Ku une expression du concept franc-maçon de grand architecte de l’univers.

Quoi qu’il en soit, les adeptes de ces mouvements auront eu le mérite de remettre l’Hunab Ku au goût du jour et de sortir ce motif porte-bonheur autrefois oublié de l’ombre.

 

 

Porte-bonheur présenté dans cet article :

Bannière promotionnelle qui présente notre pendentif du Hunab Ku.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.