Porte-bonheur tibétain

 

Beaucoup de gens pensent qu'un porte-bonheur tibétain a forcément une haute valeur spirituelle. Nous partageons cet avis.

Si vous posez la question à des passants dans la rue, vous verrez que pour beaucoup d'entre eux, porte-bonheur tibétain rime avec efficacité. De notre côté, on ne pourrait pas vraiment leur donné tord.

Des religions parmi les plus intéressantes ont émergés des montagnes de l'Himalaya. Vous connaissez sans doute déjà le Bouddhisme tibétain, avec son plus grand représentant le dalaï-lama. 

Après quelques recherches, une évidence saute aux yeux de toute personne ayant un peu de jugeote : le chemin qu'à pris cette branche du Bouddhisme n'est pas du au hasard. Elle fut (et d'ailleurs est toujours) influencée par une religion chamanique plus ancienne, le Bön.

Comme la plupart des mouvements animistes, le Bön faisait la part belle aux porte-bonheur et gri-gri en tout genre. Certains se sont intégrés au Bouddhisme, d'autres ont malheureusement disparus. Mélange harmonieux de diverses influences, la spiritualité de ce peuple est aujourd'hui reconnue comme une des plus aboutie. Les rites, coutumes et porte-bonheurs qui en sont issus se trouvent donc être d'une puissance rare.

Amulette, collier ou bracelet porte-bonheur tibétain, il y a dans ce pays une tradition d'artisanat religieux dont la renommé à dépassé de très loin les montagnes de l'Himalaya.

Attention nous nous devons toutefois de vous mettre en garde. Énormément de courants New-Age ont surfé sur cette vague, prudence donc...

En conclusion, si l'on garde son esprit critique affûté et que l'on se protège des influences néfastes, s'intéresser au Tibet apportera des éléments étonnamment nouveaux et pertinents dans la vie de la plupart des gens. Il en va de même pour les porte-bonheur tibétain dont l'efficacité n'est plus à prouver.