Sorcellerie

 

La sorcellerie, c'est beaucoup de légendes... dont certaines sont vraies.

La sorcellerie est une pratique traditionnelle et mystérieuse que nous associons souvent à Halloween. Quand vous pensez à une sorcière, il vous vient rapidement en tête l'image d'une vieille femme laide au nez crochu, remuant une potion fumante qu'elle prépare à l'intérieur d'un chaudron. Bien sûr, elle est toujours assistée de son fidèle chat noir, et s'aide de sa boule de cristal et d'autres porte-bonheur.

Eh bien cette image est fausse. La véritable origine de la sorcellerie est beaucoup plus terre-à-terre. Sans le luxe de la médecine moderne, lorsqu'une personne était malade ou souffrante, nos anciens ne pouvaient pas faire grand chose. Des femmes ont alors essayé d'apprendre des méthodes de guérison par les herbes (comptables à certains traitements homéopathiques modernes).

Lorsque que le Christianisme s'est répandu à travers l'Europe, de nombreux membres du clergé virent ce genre de pratique d'un mauvais œil. Pour eux, si une personne tombait malade, il s'agissait d'une punition de Dieu pour un péché commis.  La souffrance qui en découlait était donc juste et ne pouvait s’arrêter que si la personne affectée retrouvait le droit chemin.

Au fil du temps, les guérisseuses ont commencé à être accusés de diverses choses... y compris de sorcellerie. Ces femmes, tout comme les remèdes et porte-bonheur qu'elles employaient furent donc chassés par l'Eglise.