Porte-bonheur corse

 

Le porte-bonheur corse : expression d'un régionalisme bien ancré

L'île de Beauté est farouchement spirituelle et indépendante. Le porte-bonheur corse aussi.

Raids des barbares d'Afrique du Nord, domination d'états italien puis de la République française: la Corse a survécu à tout ça. Ce constat traduit une force et une fougue naturelle bien présente dans le cœur de ce peuple.

Toujours prompt à se révolter pour défendre leur culture et leurs valeurs, le caractère bien trempé des Corses en fait un des peuples les plus attachés à leur patrie de tout les temps. Œil de Sainte-Lucie, drapeau corse (A bandera Corsa, en langue régionale) : le porte-bonheur corse témoigne toujours de l'histoire et du l'âme de l'île.

Une autre chose qui caractérise bien la Corse, c'est l'importance de l'écologie. Une bonne partie (malheureusement trop petite à notre gout) de l'île de Beauté a en effet été décrétée parc naturel afin de pouvoir la protéger. 

Très touristique, le visage de la Corse change radicalement en période estivale. Alors que la maquis reste relativement épargnés, les magnifiques plages de l'île voient un afflux de touristes impressionnant. 

Bonifacio, Ajaccio, Calvi, Bastia : les villes de Corse sont connues pour leurs fortifications militaires, leurs églises et leurs monuments anciens. 

À côté de cela, les habitants de l'île sont aussi connus pour leur catholicisme fervent qui se traduit par une pratique encore très répandue. Souvent, le porte-bonheur corse traduit cette réalité

Riche et passionnante, la culture de ce petit bout de monde mérite que nous lui offrions un peu de notre attention. Vous ne pensez pas ?