Comprendre la signification de SPQR, la devise des légions

mars 10, 2021 5 min de lecture

Buste d'un empereur romain.



Sur les arcs de triomphe de tous les empires, sur les temples et autels, sur les boucliers et étendards et même sur les pièces de monnaie : du temps des Romains, le sigle « SPQR » était partout.

Abréviation de l’expression « Senatus Populusque Romanus », ces mot sont rentrés dans le cœur de millions de citoyen de l’empire pour, aujourd’hui encore, est un symbole de gloire et de grandeur.

Cela se ressent d’ailleurs à merveille dans la culture cinématographique par exemple, où nous avons tous déjà pu voir SPQR dans les nombreux péplums.

Même si nous le connaissons tous donc, (trop) peu de personne ne connaissent la véritable signification de SPQR. Nous allons ensemble remédier à cela dans cet article.

 

Table des matières :

 

 

Plaque d'égout de la ville de Rome avec le sceau SPQR.

Une traduction assez claire

Nous venons de vous le dire mais, oui, notre sigle signifie bien « Senatus Populusque Romanus ».

« Senatus » est le terme latin servant à parler du Sénat, l’organe politique centrale de la cité de Rome qui influença sont histoire de sa création à sa chute. Pour le coup, cette traduction était il est vrai facile à deviner.

« Populusque » fait pour sa part référence au peuple… mais pas n’importe lequel !

En effet, « Romanus », d’une manière assez évidente, est une forme particulière du mot « Roma », ou Rome en français.

Dans son ensemble, la traduction de notre expression donne donc : « Le Sénat et le peuple de Rome ».

Loin de n’être qu’une phrase vide de sens, elle porte en elle un message vraiment profond : le pouvoir et la légitimité de Rome venait d’une part de son Sénat (et donc de l’excellence de grands penseurs, d’hommes influents et de philosophes) mais également de son peuple.

Ces deux piliers, alliés ensemble, donnèrent d’ailleurs la force nécessaire à cette nation pour accomplir ce qu’elle pu accomplir au cours de l’histoire.

D’un point de vue politique, cette simple locution traduit une réflexion profonde sur les notions de souveraineté, de légitimité du pouvoir et de représentativité du peuple dans les actions et les décisions politiques.

La culture romaine est vraiment passionnante et, en de nombreux points, a innover et apporte à l’humanité entière. Si vous êtes aussi de cet avis, vous aimerez d’ailleurs cette collection de porte-bonheurs consacrée aux symboles grecs et romains.

Bref, voir SPQR inscrit quelque part était en tout cas un rappel pour chaque Romain que l’empire (ou la république, selon les époques) n’était rien d’autre qu’une expression de l’âme du peuple qu’il se devait de servir.

Cela reflète une profonde nature souverainiste et représentative qui, aujourd’hui encore, influence la vie politique.

 

 

Buste en marbre d'une sénateur romain dans le jardin d'une villa.

Histoire de l'utilisation de l'acronyme SPQR

Le sigle SPQR fut ainsi utilisé par Rome… mais pas depuis sa création !

Même si certains s’imaginent les premières légions marchant déjà dessous, ce n’est en réalité qu’aux alentours de l’an 80 avant notre ère que notre emblème apparut. (La plupart des historiens donnent une marge de 106 à 49 ACN.)

Eh oui, avant cette période, le symbole préféré de la république de Rome était simplement son nom « Roma », dessiné en doré sous un fond rouge.

Bref, c’est en fait le fameux consul Cicéron qui décida que SPQR pouvait décrire l’essence politique de son pays. Depuis cette décision donc notre emblème brilla partout à Rome, principalement à travers des drapeaux comme celui-ci accrochés devant les bâtiments officiels.

Il est vrai que cette notion de mise en parallèle (et donc en quelque sorte d’égalisation) entre le Sénat et le peuple était particulièrement pertinent à l’époque.

Cela était surtout vrai à la fin de son mandat, où Rome connut de grandes perturbations et sombra dans la guerre civile. Il était dès lors nécessaire de rappelez à tous l’union qui nécessaire entre la population et ses institutions.

Ses successeurs n’y virent toutefois sans doute rien à redire, et de César à Tite-Live, en passant par les empereurs Auguste ou Tibère : tous reconnurent en l’expression « Senatus Populusque Romanus » une part de leur mission.

 

 

Photo de la fontaine de Trevi un soir d'été.

Sa signification après la chute de Rome

C’est évident : la signification de SPQR a forcément évolué après la chute de l’empire Romain.

Avant ça déjà, il aurait été logique de la transition de la république à l’empire sous le règne d’Auguste ait pu en modifier le sens.

Eh oui, notre expression parle bien du Sénat, organe politique qui perdit la plupart de son influence avec l’instauration de l’empire…

Les différents souverains de Rome décidèrent toutefois tous de conserver SPQR comme emblème, estimant que leur pouvoir à eux aussi reposait sur une légitimité populaire.

Cela permettait aussi de conserver une lien avec le passé, une sorte de continuité entre les institutions… et donc une certaine forme de stabilité.

Bref, revenons à nos moutons. Au 4ème siècle de notre ère, Rome chuta et son territoire fut divisé entre différents peuples venues des terres barbares d’au-delà de ses frontières. (Pour en apprendre plus sur le sujet, voici un podcast audio assez complet sur la question.)

Il résista toutefois encore quelques années à l’Est avec l’empire romain d’Orient (ou empire byzantin) qui l’utilisa durant quelques années encore.

Avec sa christianisation (notamment celle de ses dirigeants, et nous pouvons ici penser à l’empereur Constantin le Grand), le symbole du SPQR fut de plus en plus associé à un paganisme alors révolu, et fut rapidement abandonné.

Notre emblème romain fut donc officiellement abandonné et, mis à part quelques exceptions, ne fut plus employés à grande échelle.

Il existe des cas notables, comme par exemple certaines pièces frappées à Rome au Moyen-Âge, mais rien d’une réelle ampleur.

 

 

Soldat en tenue de légionnaire romain dans un cirque.

SPQR en tant que symbole militaire

« Senatus Populusque Romanus » était donc une expression chère à Rome dans son ensemble mais une part particulière de son organisation lui prêtait un sens particulier : son armée.

En effet, chaque étendard, chaque drapeau, chaque oriflamme était marqué du sceau du SPQR.

À côté du fameux aigle romain sous lequel certaines des plus glorieuses légions ont pu marcher se trouvait en effet marquées ces quelques lettres.

Elles symbolisaient en effet le noble idéal pour lequel ils se battaient, celui d’un état juste et légitime qui protégeaient son peuple.

Dans le cœur de milliers de soldats, SPQR est aussi synonyme de ralliement dans la bataille, de courage héroïque et de grandeur de leurs corp militaire. Voir ce sigle flotter au-dessus des champs de guerre marqua assurément les esprits.

Si l’histoire des légions, de leur organisation et de leurs exploits vous intéresse, voici une ressource du site geo.fr qui devrait vous parler.

Bref, c’est d’ailleurs sans doute pour cette raison guerrière qu’aujourd’hui encore, tant de personnes s’identifient à la signification du SPQR et décident de se faire tatouer ces quelques lettres, de les porter en t-shirt ou de décorer leur maison d’un de ses étendards.

 

 

Porte-bonheur présenté dans cet article

Bannière qui présente un drapeau romain avec l'aigle (aquila en latin) et le SPQR.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.