Comprendre la vraie signification de la fleur de lotus

mars 20, 2021 14 min de lecture

Comprendre la vraie signification de la fleur de lotus | Cyril Gendarme



Lorsque nous en voyons une pour la première fois, il n’est pas forcément évident de voir à quel point les messages portés par la fleur de lotus sont puissants.

Cette plante est magnifique, c’est clair, et constitue une décoration de choix. Ses couleurs sont vives et frappantes et la symétries de ses pétales lui apporte un aspect délicat.

Derrière une telle beauté se cache toutefois une signification complexe sur laquelle les hommes les plus sages ont réfléchis, et ce depuis des milliers d’années.

En fait, les enseignements cachés que nous allons découvrir ensemble ont bouleversé plus d’une vie, et pourraient bien bouleverser la vôtre.

Sans plus attendre, tâchons donc d’en apprendre plus sur cette plante oh combien particulière.

 

Table des matières :

 

 

Grande serre d'un jardon botanique rempli de plantes tropicales.

Quelques mots de botanique

Lorsque nous parlons de la fleur de lotus, nous parlons avant tout d’une plante. (Logique me direz-vous !)

Plus précisément, il s’agit d’une plante herbacée qui poussent les pieds dans l’eau et qui présente un caractère vivace.

Pour les botanistes, les lotus font partie de la famille des Nelumbonaceae (sur laquelle vous pouvez en apprendre plus ici). De cette famille découle des dizaines d’espèces différentes, toutes ayant leur propres particularités.

Nous pouvons par exemple cité la Nelumbo nucifera (ou lotus sacré) ou le Nelumbo lutea (le lotus américain).

Lorsque nous regardons le lotus comme une large famille de plante, nous arrivons au constat qu’il a su prospérer aux quatre coins du globe : des Amérique au Japon, en passant par l’Inde ou encore l’Égypte, ce sont des dizaines de peuples différents qui furent confrontés à sa beauté.

Certains recherches scientifiques récentes ont mis en avant chez cette plante une sorte de capacité à réguler sa température en fonction de celle de son milieu, ce qui pourrait expliquer sa si grande dispersion.

Plus intéressant encore, des résines et substances organiques fossilisées retrouvées au cours de fouilles indique que les fleurs de lotus auraient survécu à la dernière grande période de glaciation qui débuta il y a près de 2 millions d’années.

Autrement dit, notre lotus porte-bonheur serait le descendant direct de plante plus que préhistorique.

 

 

Un bracelet chrétien, un en bois avec des mantras bouddhistes et un bracelet en fil de l'amitié

Signification générale de la fleur de lotus

La signification de la fleur de lotus est vraiment profonde.

Il existe des centaines d’histoires et de légendes à ce sujet, certaines nous en disant au final plus sur les peuples qui se les racontent que sur notre plante elle-même.

Pour ne pas trop nous éloigner de notre sujet, nous en avons ici sélectionné trois pour vous, qui se reposent toutes sur des éléments concrets, des vérités observables par tout à chacun.

 

Là d’où naissent les plus grandes splendeurs

Il y a une caractéristique botanique majeur du lotus qui va ici nous intéresser : oui, cette plante pousse les pieds dans l’eau… ou plutôt dans la boue.

Pour que sa graine puisse se développe, elle nécessite en effet énormément d’eau (ce qui lui est apporté par l’humidité de la boue, de la terre serait ici trop sèche) mais également une absence de soleil (dans de l’eau pure, les rayons lumineux passerait).

Nous assistons ainsi à l’éclosion d’une des plus grandes beautés de la nature à partir d’un des éléments les plus sales.

C’est sur ce fait simple mais terriblement percutant que se base la signification de la fleur de lotus.

Lorsqu’ils ont vu cela, les peuples premiers y ont sans doute trouvé une analogie avec la condition humaine : parfois, les plus belles fleurs se développent malgré des racines baignant dans la saleté et la morosité.

De tous les accessoires de notre site, c’est sans doute ce collier précis qui porte le plus haut ce message.

 

Renouveau et renaissance

Pour aller plus loin, il faut savoir que ce phénomène de « sortie de la boue », certaines espèces de lotus porte-bonheurs le font chaque jour car, une fois la nuit tombé, elle se recroqueville sur elle-même et se cache. Lorsque le soleil repointe le bout de son nez au petit matin, elle s’ouvre de nouveau pour nous faire profiter de ses couleurs éclatantes, sans la moindre tâche ni la moindre salissure.

Cette image peut en éveiller une autre en nous : celle de la résurrection, de la renaissance.

La signification de la fleur de lotus porte en effet en elle ce message de renouveau, cette idée d’un cycle où la vie gagne toujours sur la mort.

En ce sens, offrir ce type de fleur à quelqu’un qui décide de mettre du changement dans sa vie ou à un proche qui sort d’une grave période de maladie peut être une idée tout à fait pertinente.

Justement, c’est exactement là le but que poursuit ce pendentif au lotus en fleur.

 

La résilience exceptionnelle de ses graines

Tout se trouve dans le titre : les graines de fleur de lotus sont d’une résilience extraordinaire.

Comme nous vous l’avons dit plutôt, cette plante sut survire à un âge glacière auquel la plupart des autres espèces ont succombé.

Certains scientifiques disent même de ces graines qu’elle pourraient résister à plusieurs milliers d’années de sécheresse et tout de même germer lorsqu’elles seront dans les bonnes conditions.

Là encore, nous pouvons utiliser cette signification pour faire du lotus un cadeau portant du sens, par exemple en offrant une de ces fleurs à quelqu’un dont le courage nous impressionne.

Pas de tout ici, la solidité de la cordelette de ce bracelet décoré d’un lotus sera porteuse de sens.

 

 

Mur d'un temple antique recouvert de hiéroglyphes égyptiens.

Polythéisme égyptien et fleur du soleil

La civilisation égyptienne fut l’une des plus grandioses de tous les temps.

En avance sur leur temps de plusieurs milliers d’années, ses citoyens nous ont fait preuve de connaissances scientifiques et spirituelles poussées à travers des prouesses architecturales (nous pouvons pensons aux Grandes Pyramides), médicales (les médecins égyptiens étaient réputées dans tout le monde antique) et philosophiques (plusieurs écoles d’influence ont vu le jour en Égypte).

Bref, quiconque se sera un jour intéresse au cas de l’Égypte antique aura remarqué qu’une plante y occupait une place plutôt particulière : nous parlons bien ici de la fleur de lotus porte-bonheur.

La principale interprétation que lui donnaient les Égyptiens découlent de sa capacité à revenir chaque jour lorsque le soleil réapparait au petit matin.

Plus qu’un simple message de renouveau, les prêtres des royaumes du Nil y voyaient là l’expression du pouvoir créateur propre à Aton Ra, le dieu du soleil.

Figure mystérieuse et mystique, ce fameux Aton Ra est l’un des personnages les plus emblématiques de l’ésotérisme égyptien et, aujourd’hui encore, déchaine les passions des sociétés initiatiques.

Une autre théorie voudrait que la fleur de lotus soit liée au Nun, un concept désignant une sorte de grand océan infini, une sorte de chaos primordial. En disparaissant chaque nuit pour revenir le lendemain, le lotus émergerait ainsi de ce Nun pour nous en rapporter une partie de son essence.

Ces deux hypothèses ouvrent en tout cas des pistes de réflexion incroyables ainsi que des portes sur l’une des cultures les plus hermétiques de l’histoire de l’humanité.

 

 

Bible ouverte sur un autel.

La signification de la fleur de lotus dans la Bible

D’un point de vue chrétien, il y a plusieurs façons de considérer la signification de la fleur de lotus.

Déjà, si nous établissons un parallèle avec le nénuphar (symboliquement, les deux plantes partagent beaucoup de points communs), un autre s’établit avec la figure de la Vierge Marie.

Selon les croyances bibliques en effet, les nénuphars sont associées à la pureté, l’innocence et la sainteté. La doctrine de l’Église décrit en outre la présence de nénuphars blancs (et donc potentiellement les lotus blancs) comme des signes annonçant la venue imminente de la Vierge.

Il existe un autre point de vue à côté de celui-ci.

En fait, la Bible ne nous parle que très peu de la fleur de lotus. Le seul moment se trouve dans le livre de Job :

«  Il se couche sous les lotus, Au milieu des roseaux et des marécages; Les lotus le couvrent de leur ombre, Les saules du torrent l'environnent.… Que le fleuve vienne à déborder, il ne s'enfuit pas: Que le Jourdain se précipite dans sa gueule, il reste calme… » -Job 40 21-23

Le « il » que décrit ce passage est en fait… le béhémoth !

Ces paroles sont en outre prononcées par Dieu qui s’adresse à Job après que ce dernier l’accusât de lui avoir fait du tort injustement.

En réponse, le Seigneur tenta de lui faire comprendre que Lui seul est capable de déterminer ce qui est bon et de faire appliquer une justice sans faille.

Pour illustrer son propos, il demanda donc à Job s’il pouvait contrôler le béhémoth, la bête étant réelle et menaçante, mais pourtant caché à ses yeux et inaccessible pour un homme.

En ce sens, la fleur de lotus représente ici l’illusoire et la tendance des êtres humains à s’arrêter au beau, ne cherchant pas toujours à voir ce qui se cache derrière.

 

 

Deux statues du Bouddha et un thangka bouddhiste venu d'Asie

Le lotus porte-bonheur : fleur sacrée du Bouddha

Tout qui recherche la signification de la fleur de lotus tombera forcément tôt ou tard sur les traces du Bouddha.

Aucune religion n’accorde une telle place au lotus que le Bouddhisme pour qui elle représentent son « prophète ». (Il n’est pas tout à fait juste de parler de prophète au sujet du Bouddha, mais vous voyez l’idée).

Les preuves de ce que nous disons sont nombreux, et en voici quelques-unes :

  • Il est dit que peu avant sa naissance, la mère du Bouddha fit un rêve dans lequel elle vit un éléphant blanc marcher sur un lotus géant. Les sages ont longtemps décrit ce rêve comme une prophétie annonçant la venue du Bouddha.
  • La légende veut qu’après avoir atteint l’illumination, des fleurs de lotus poussaient là où les pas du Bouddha laissaient des traces dans le sol.
  • Il est également courant de voir le Bouddha assis sur une fleur de lotus géante, qui représente alors sa pureté spirituelle, son élévation et sa légèreté presque éthérée.
  • L’un des plus grands textes du Bouddhisme porte le nom évocateur de « Sutra du Lotus  de la loi merveilleuse (Saddharma-pundarika-sutra). Cette œuvre met sur papier les enseignements les plus importants du Bouddha, notamment ceux décrivant comment bien mener sa vie, le tout dans un style allégorique.

 

Vous l’aurez compris : notre fleur se retrouvent un peu partout sur les tableaux, sculptures et représentations d’inspiration bouddhiste.

L’art et la culture issue du Bouddhisme sont vraiment exceptionnels, et vous en trouverez une petit condensé dans cette collection rassemblant des symboles et objets rituels en lien avec cette doctrine.

 

 

Offrandes (bougies, fleurs et pétales) préparées pour une cérémonie hindoue.

Une plante emblématique de l’Inde et de l’Hindouisme

Le Bouddhisme et l’Hindouisme sont deux courants philosophiques étroitement liés.

Si le lotus porte-bonheur occupe une si grande place dans le premier, le second ne le laisse donc pas non plus de côté !

En général, notre plante sera ainsi un symbole de beauté, de fertilité et de prospérité qui servira à décoré les temples et autels des dieux auxquels les hindous souhaitent rendre hommage.

Certaines divinités sont toutefois plus liés au lotus que d’autres… et en voici les principales :

  • Lakshmi : La déesse Lakshmi gouverne la prospérité et l’abondance matérielle. Souvent, elle est représentée assisse au milieu d’une grande fleur de lotus
  • Brahma : Dieu suprême et créateur, Brahma est lui aussi lié au lotus porte-bonheur. Nous pouvons notamment citer un passage mythologique dans lequel il émerge d’un lotus qui poussa au sommet de la lance de Vishnu, le maitre de la destruction dans la tradition hindouiste.
  • Vishnu : Vishnu, justement, est bien celui qui détruit. Loin d’être un personnage mauvais, il symbolise en fait la destruction nécessaire à l’arrivée du nouveau. Notre fleur qui se renferme chaque soir pour renaitre le matin suivant lui a donc tout naturellement été liée.

 

Certains gurus aiment également voir la fleur de lotus comme un emblème du cycle des réincarnation, et plus particulièrement de la libération de ce cycle infernal (connu en Inde sous le nom de moksha).

En effet, pour y parvenir, les êtres humains doivent se tenir droit et en parfaitement verticalité (comme la tige de notre plante) sans ne se laisser atteindre par quelque considération matérielle que ce soit (représenté dans notre cas par la boue).

Les enseignements de l’Hindouisme sont résolument plein de sagesse…

Peut-être saurez-vous en capter quelques-uns à travers ces quelques objets porte-bonheurs en lien avec cette religion.

 

 

Intérieur d'un palais perse décoré de gravures, d'arabesques et de peintures.

La signification du lotus pour l’ancienne culture perse

Le lotus était une fleur très importante pour les Perses, cet ancien peuple qui régna autrefois sur une bonne partie du Moyen-Orient. Ils voyaient à travers elle un symbole de pureté et de féminité.

Connue en langue persane sous le nom de « naheed », des nombreux mythes nous décrivent comment le lotus permet de réveiller ce qui sommeille dans le cœur des hommes et les fait se lever pour de grandes causes.

La religion zoroastrienne (une des premières religions monothéistes, qui se développa en Perse il y a plusieurs millénaires) accorde à la fleur de lotus la signification mystique de l’eau.

Concrètement, notre fleur symbolisait les pouvoirs mystérieux qui sommeillent dans les profondeurs (de l’eau, de l’univers ou même de l’être humain) et qui remontent parfois à la surface…

En tout cas, l’art iranien (l’Iran est le descendant direct du l’empire perse) est assurément marqué par le symbole de la fleur de lotus porte-bonheur. L’architecture des temples et palais par exemple lui fait la part belle.

 

 

Bas-relief chinois montrant des moines taoïstes qui cultivent des fleurs de lotus.

Une plante reconnue par le Taoïsme

Le taoïsme est cette doctrine philosophique d’origine chinoise dans les enseignements se basent sur le concept de Tao ou, en Français, de « Voie ».

Les pratiquants du taoïsme pensent en effet que tout dans le monde est définit par une sorte de même énergie et de même mouvement, une sorte de grande conscience supérieure qui guide tout ce qui existe dans la même direction.

Ce sont ainsi tous les êtres humains qui sont animés par la même essence, mais également les arbres, les animaux… et les fleurs !

Il est évident que vu cette croyance, la nature tient une place centrale dans la philosophie taoïste et que nombre des éléments qui la composent ont reçu des significations spirituelles particulières.

Celui qui nous intéresse aujourd’hui, la fleur de lotus donc, est pour sa part relié aux notions d’harmonie, d’équilibre et de justesse. Nous pouvons ici voir un rappel de ce dont nous avons parlé tantôt en décrivant la symétrie majestueuse de notre fleur…

Plus intéressant encore, dans la langue chinoise, les mots « lotus » et « harmonie » se prononcent d’une manière presque similaire.

La portée symbolique de ce simple fait est vraiment (mais vraiment) d’une importance majeure.

 

 

Plusieurs pierres de médecine énergétique, un bol chantant apaisant et de l'encens propice à la méditation

Yoga, fleur de lotus et méditation

Si vous pratiquez le yoga ou la méditation, ou avez un jour pratiqué l’une des ces doctrines, vous avez forcément déjà entendu plusieurs fois le mot lotus.

L’une des principales positions de yoga s’appelle en effet la « posture du lotus ». Rien ne peut être plus évocateur.

Basiquement, la position du lotus se fait assis, les jambes croisées et les pieds posés sur les cuisses. Il faut donc normalement que leurs plantes regardent vers le ciel, et que votre dos soit la plus droit possible.

Un point souvent oublié est la position de la tête, qui doit être alignée, le menton étant légèrement rentré.

La position des mains, elle, consistera alors en certains mudras (pas d’inquiétude si vous ne savez pas de quoi il s’agit, nous allons en parler dans quelques instants).

Si vous ne vous représenter toujours pas la position du lotus, voici une autre description qui pourrait vous aider à la visualiser.

Quoi qu’il en soit, cette simple position ne suffit toutefois pas.

Le yoga nous apprend en effet qu’il faut en plus travailler sur sa respiration (qui doit être lente et profonde), sur son alignement (physique mais aussi spirituel) et son mental (qui doit être le plus apaisé et le plus clair possible).

Les fameux mudras que nous avons évoqués consistent en fait et des positions des doigts particulières et censées nous mettre apporter certains types d’énergie.

Il en existe des centaines, tous ayant leurs bienfaits et leurs particularités, mais n’allons ici que nous intéressé à celui en lien avec notre sujet. (Logique !)

Le « Padma Mudra » est en effet décrit comme la position du lotus en fleur.

Pour le former, il vous suffit de joindre vos deux mains, en découlant les paumes et en veillant à ce que vos doigts soient aussi éloignés les uns des autres que possible. Attention, il faut toutefois que le pourtour de vos deux mains restent collés.

Ainsi, vos doigts formeront les pétales de la fleur de lotus, tandis que le creux de vos mains ressemblera à son bulbe.

Il est dit dans la tradition indienne que ce mudra précis « inspire la bonté, l’amour et la bienveillance » en agissant particulièrement sur le chakra du cœur.

Certains pratiquants de yoga y voient aussi un symbole d’ouverture et d’auto-réalisation, les pétales du lotus porte-bonheur (qui correspondront donc ici à vos doigts) s’ouvrant sur le monde dans un mouvement de gratitude.

 

 

Rubans de toutes les couleurs.

La signification de la fleur de lotus selon sa couleur

Comme nous l’avons dit au début de cet article, le lotus n’est pas tant une plante en particulier qu’une vaste famille assez variée que nous pouvons retrouver aux quatre coins du monde.

Les botanistes ont ainsi noté des centaines de variantes différentes en forme, en taille… et en couleur !

C’est justement cette dernière caractéristique qui va nous intéresser car, plus que les autres, elle peut profondément impacter la signification de la fleur de lotus.

Voici donc les principales :

  • Blanc : Les fleurs de lotus blanches sont sans doute les plus répandues. Beauté, grâce, innocence, pureté, spiritualité… Les messages que porte cette couleur sont nombreux et s’accordent tous plutôt bien avec ceux du lotus.
  • Rose : Le rose est la couleur des amoureux, mais pas que. Une fleur de lotus rose représentera en effet le cheminement personnel par lequel chaque être humain passe un jour pour grandir. Lorsque la plante est jeune et que son bourgeon n’a pas encore éclot, elle symbolisera par exemple les nouveaux départs.
  • Jaune : Le jaune est une couleur étroitement liée au divin et au sacré. Les fleurs qui se parent de reflets d’or seront donc toutes désignées pour fleurir vos temples et autels, et ce quelle que soit votre religion.
  • Pourpre : Les fleurs de lotus pourpres sont parmi les plus rares et les plus prisées. Cela peut notamment s’expliquer par leur signification. Le pourpre est en effet une teinte liée à la magie, à l’ésotérisme et aux pratiques mystiques en générales. Certains disent donc de ces fleurs qu’elles renferment des pouvoirs plus grands que les autres.
  • Bleu : Très rares également, les lotus bleus sont appréciés des chercheurs, des curieux et des sages. Cette couleur exprime de fait des idées de connaissances, et surtout la quête qui y mène.

 

Les couleurs possèdent toutes un sens profond. Si vous voulez les découvrir sous un autre angle, voici par exemple un billet du blog cognifit des couleurs selon la psychologie.

 

 

Femme au visage apaisée entourée d'un voile bleu surnaturel.

La fleur de lotus : des pouvoirs magiques ?

Avec tout ce que nous avons vu, une question se pose : le lotus porte-bonheur possède-t-il de réels pouvoirs magiques ?

Les traditions qui répondent à cette question sont nombreuses et certaines, plutôt mystiques, peuvent rapidement s’éloigner de la réalité. Nous n’allons donc ici que parler des plus marquantes.

Voici celles que nous avons décidé de mettre en avant :

  • Les Égyptiens ont pu utiliser ses graines dans certains rituels de résurrection, comme nous le montre des sortilèges contenus dans le fameux « Livre des morts des Anciens Égyptiens ».
  • Des archéologues ont retrouvés des restes de fleurs de lotus ayant servi d’offrande dans des temples en Asie il y a plusieurs milliers d’années déjà.
  • Il est courant en Inde d’en utiliser pour ouvrir certains chakras (notamment celui du cœur), et ce de manière pratique bien plus que simplement symbolique…
  • Les pratiques liées à la sorcellerie en Europe ont su depuis longtemps voir les capacités du lotus à réveiller la fertilité et la sensualité. De nombreux charmes existent à ce sujet.
  • La plupart des médecines traditionnelles du monde incluent la fleur de lotus dans leurs remèdes. La médecine chinoise est sans doute le meilleur exemple et vous fournira de nombreux exemples de recettes.

 

Pour en apprendre plus sur ce dernier point, voici un article assez complet ventant les diverses vertus du lotus pour notre santé.

Bref, tout cela peut sembler tirer par les cheveux et ne plaira pas à certains sceptiques. Il faut tout de même savoir que ces connaissances ne s’appuient pas sur rien.

Les différentes parties du lotus possèdent en effet certaines caractéristiques chimiques intéressantes, notamment dans les domaines de la pharmacie et de la médecine, que des études scientifiques tout ce qu’il y a de plus sérieux ont su mettre en avant…

Entre le sacré et le profane, il n’y a donc parfois qu’un pas.

 

 

Porte-bonheurs présentés dans cet article :

Bannière avec un collier à la fleur de lotus.
Bannière promotionnelle qui présente un pendentif au lotus en fleur.

Bracelet à la fleur de lotus présenté sur une bannière.

 

 

Découvrez cet article au format vidéo

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.