Découverte de l'arbre banian, très sacré pour les Indiens

septembre 04, 2020 6 min de lecture

Arbre banian dans un parc naturel en Inde.

Si avez déjà eu la chance de visiter l’Inde, vous ne pouvez pas avoir manqué ces gigantesques arbres décorés de tissu à carreaux qui trônent fièrement aux côtés des temples.

Semblables à d’énormes amas de lianes, de branches et de racines, cette espèce d’arbre porte le nom de banian.

Nous allons le voir ensemble dans cet article, mais sachez déjà que l’arbre banian sacré pour des millions de personnes en Asie, très sacré même.

Des Hindous au Bouddhistes, des Indiens aux Balinais, il figure dans les mythes et les légendes des nombreuses communautés.

Vous pourrez entre des choses sur lui aussi variées que sa capacité à relier les hommes au ciel, à représenter l’immortalité ou, au contraire, des dieux de la mort.

Bref, l’arbre banian est très clairement un élément culturel de premier plan à côté duquel beaucoup trop de touristes passent sans se rendre compte de ce qu’ils ont à côté d’eux.

 

Table des matières :

 

 

Plusieurs marchands indiens qui s'échangent des épices dans un marché.

Origine du nom de l’arbre banian

Le mot français « banian » remonte en fait aux toutes premières découvertes des Européens en Asie.

Il existait autrefois en Inde une caste marchands appelés banias.

Ces hommes avaient un mode de vie nomade et aimaient placer leur campement près d’étranges arbres aux troncs noueux… Tout juste, nous parlons bien ici des banians !

Selon certains historiens, le seul but recherché était de se rafraîchir à l’ombre de ces colosses impressionnants.

Nous le verrons juste après ceci, mais il se pourrait bien que les raisons soient plus spirituelles.

Bref, c’est en association avec ces marchands que notre fameux arbre prit son nom.

 

 

Racine aériennes d'un banian qui pousse sur un gros tronc.

Courte description botanique

Lorsque nous en voyons un, l’arbre banian peut nous paraître étrange. Ses courbes bizarres peuvent même faire peur aux plus petits une fois la nuit tombée.

En fait, cet étrange aspect lui vient de sa plus grande particularité botanique : il arrive parfois qu’une de ses graines germes au sommet d’un autre arbre, ses racines tombant jusqu’au sol telles des lianes issues de la canopée.

Ce processus se déroule d’une manière assez simple.

Si un oiseau vient déposer une graine de banian dans un arbre voisin, et que la graine a suffisamment de force et de vitalité, elle peut germer malgré l’absence de terre, puisant alors ses substances nutritives dans l’arbre-hôte.

En grandissant, le jeune banian verra alors ses racines pousser jusqu’à atteindre le sol, et finalement renter dedans.

Cette façon de croitre « attaché » à un autre arbre est souvent décrite comme union sacré entre deux êtres concurrents, deux adversaires que le destin rapproche irrémédiablement.

Pourtant, il n’y a pas d’équilibre dans cette relation : au fil des années, l’arbre banian recouvrera entièrement son malheureux voisin de ses énormes racines, jusqu’à le priver de lumière et finalement le faire mourir.

Pour aller plus loin, voici une description botanique plus précise du banian.

 

 

Arbre banian sacré à côté d'un temple hindou.

Et donc, pourquoi l’arbre banian serait-il sacré ?

Les arbres ont toujours eu une grande importance dans la culture indienne. Ils sont considérés comme des êtres sacrés et certains d’entre eux sont même vu comme les lieux d’habitation de puissants dieux.

Si nous vous disons cela, vous devez bien vous en douter, c’est tout simplement car l’arbre banian sacré est l’un des plus respectés de toute la tradition hindoue.

Cette religion millénaire a été à la source d’une tradition formidable, de symboles puissants et de grandes vérités. Si tout cela vous parle, voici une collection de quelques objets porte-bonheurs issus de cette religion.

Bref, certaines personnes vouent même un culte à l’arbre banian lui-même, le voyant comme l’expression matériel de puissante forces spirituelles de vie.

Même si cela peut sembler un peu excessif, nous allons le voir : ce ne sont pas les raisons de vénérer le banian qui manquent.

 

Vue des branches et des racines d'un banian vu d'en-dessous.

Un arbre qui nous relie au ciel, et aux dieux

Il suffit de se placer sous l’un de ces superbes arbres et de l’observer pour qu’une réflexion nous vienne immédiatement en tête : malgré leurs troncs-racines imposants, les arbres banians semblent flotter en l’air, presque comme si une force les aidaient à se maintenir dans les cieux.

C’est sans doute pour cette raison qu’ils furent considérés tout au long de l’histoire comme des arbres célestes faisant le « pont » entre la Terre et les nuages.

Cette notion de pont va en réalité plus loin…

L’Hindouisme nous enseigne en effet que le banian permettrait d’entrer en connexion avec les divinités.

En particulier, il est dit que certaines d’entre elles apprécient méditer en-dessous de ces arbres, y laissant alors un peu de leur énergie spirituelle.

Il suffirait alors d’y passer suffisamment de temps pour en être imprégné… Nous comprenons maintenant pourquoi autant de temples et de sanctuaires sont construits sous les banians !

 

Visage d'un guru hindou vivant en ermite, avec le visage peint.

Immortalité, longévité et spiritualité

Dans la culture indienne, le banian est également associé à trois concepts de premier plan : la spiritualité, la longévité et même l’immortalité.

La spiritualité vient du côté « aérien » de l’arbre : il est libre du poids du monde matérielle et peut donc s’élever physiquement comme spirituellement.

Il n’est ainsi pas rare de voir des gurus et des ermites se recueillir, parfois même vivre, en dessous de l’un d’entre eux. Symboliquement, il faut y voir un rejet du matérialisme propre au monde des hommes.

Les notions d’immortalité et de longévité viendront, elles, plutôt d’une légende hindoue.

Un jour, le dieu créateur Brahma aurait cherché à se matérialiser sur Terre.

Alors que la plupart des divinités mineures peuvent le faire sans trop de souci, Brahma était lui un être beaucoup trop éthéré et, malgré plusieurs tentatives, il ne put trouver aucun réceptacle matériel capable de recevoir son essence divine.

Parmi ses essais, nous pouvons noter la création d’un arbre : le banian.

 

Peinture de plusieurs divinités de l'Hindouisme.

L’arbre banian est en fait sacré pour tout un tas de dieux

Le banian est donc un arbre sacré pour Brahma. Très clairement, vu l’importance de ce dieu dans l’Hindouisme, c’est là quelque chose à prendre en compte.

Il ne faudrait toutefois pas que cela éclipsé les relations qu’entretient l’arbre banian avec d’autres divinités… qui sont carrément nombreuses !

Par exemple, la déesse Shiva est souvent représentée se reposant à l’ombre d’un banian. Les histoires disent qu’elle s’y sent bien par la présence d’esprits, et par l’éloignement de la vie du village et des hommes.

Nous pouvons également parler de Yama, le dieu de la mort. Son lien avec le banian vient sans doute du fait que rien ne pousse sous cet arbre, tellement son feuillage est dense.

Nous n’avons cité ici que deux exemples supplémentaires mais cachez qu’il en existe des dizaines peut-être même des centaines.

Lorsque nous savons qu’il existe des millions de dieux différentes dans la religion hindou, nous comprenons d’ailleurs mieux pourquoi !

 

 

Gigantesque arbre banian dans un parc naturel.

L’arbre banian est vénéré en Inde… et ailleurs alors ?

C’est clair : l’arbre banian sacré est une figure majeure de la culture indienne.

L’état est même allé jusqu’à l’ériger au rang d’emblème national !

Mais au fait, existe-t-il d’autres pays du monde où cet arbre est respecté ?

Sans trop de surprise, la réponse est oui.

Voici d’ailleurs une liste de quelques cultures où le banian sacré est respecté :

  • En règle générale, les pays de tradition hindouiste ou bouddhiste vont considérer le banian comme un arbre sacré.
  • Dans l’archipel des Philippines, cet arbre est vu comme le lieu d’habitations d’esprits bons… mais également de certains aux intentions plus mauvaises.
  • Les religions des peuples du Pacifique (Maoris, Polynésiens, Hawaïens, etc) considèrent le banian comme la « maison des dieux ».
  • En Indonésie, le banian est un symbole de l’unité du pays et se retrouve d’ailleurs sur les armoiries du pays.
  • Dans toute la région de l’Asie du Sud-Est, il est vu comme la source d’apparition de démons et d’esprits. De nombreuses fêtes et cérémonies religieuses visent d’ailleurs à « nettoyer » et à honorer les banians dans le but d’apaiser les entités qui s’y trouvent.

 

 

Femme en pleine séance de relaxation et de soin traditionnel.

La place de cet arbre dans la médecine traditionnelle

Il existe en Asie de nombreuses traditions de médecine traditionnelle différentes.

La plupart ont trouvé des vertus à l’arbre banian, et toutes les citer prendrait des heures.

Nous allons donc ici nous limiter aux principales propriétés décrites par la médecine indienne, mieux connue sous le nom d’ayurvéda.

En premier lieu, la sève de banian est traditionnellement utilisée comme crème contre les cloches et les brûlures. Parfois aussi, elle est utilisée en infusion pour apporter tonicité à l’organisme.

Certains aiment aussi utiliser ses feuilles entières, mais cette fois-ci comme soin de l’esprit. En fait, leur simple présence attirerait les dieux et, avec eux, viendrait tout un tas de bénédictions.

Meilleure énergie dans la maison, plus de chance pour ses habitants… La feuille de banian est considérée par beaucoup d’Indiens comme un véritable porte-bonheur !

Si vous voulez vérifier cela par vous-même, voici des feuilles de banians artificielles qui vous permettront de voir si, oui ou non, leur présence modifie l’atmosphère de votre maison.

À côté de cela, nous pouvons également citer son écorce et ses graines qui, préparées en infusion ou en poudre, servent à réguler la température du corps et sa vitalité générale.

 

 

Porte-bonheur présenté dans cet article :

Bannière qui présente des feuilles de banian artificielles que nous proposons.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.