Découverte du Yaksha, esprit indien aux multiples facettes

janvier 19, 2021 3 min de lecture

Visage d'un esprit indien démonique, un Yaksha.


Nous désignons par le nom de « Yaksha » une famille d’esprit issus de la culture d’Asie du Sud.

Généralement associée à la nature et considérés comme bienveillants, les Yakshas gardent des trésors caché dans la terre, sous les racines des arbres et au fond des rivières.

Selon certaines religions, les honorer est peut ainsi être la source de grandes bénédictions.

Attention toutefois, comme nous allons le voir, ces esprits ont souvent une autre face quelque peu plus sombre…

 

Table des matières :

 

 

Statue gigantesque d'un Yaksha en Inde.

Définition du terme « Yaksha »

Comme nous venons de vous le dire, un Yaksha est une sorte d’esprit issu de la mythologie indienne dont le rôle principale est de garder des trésors.

Même s’ils peuvent se montrer amusants et bienveillants vis-à-vis des hommes, les Yakshas sont joueurs au point tel qu’ils peuvent nous faire du blesser simplement pour s’amuser.

Il existe ainsi tout un tas de contes et de légendes indiennes qui nous explique comment un enfant fut enlevé par un Yaksha, comment une femme fut agressée par un autre, ou encore comme la récolte de villages furent dérobés.

Nous trouvons même des histoires dans lesquelles des Yakshas se transforment en « bhuta » (des sortes de fantômes) pour venir hanter les routes et dévorer les voyageurs imprudents qui s’y promènent seuls la nuit.

Rappelons toutefois que d’autres nous parlent de grands trésors découverts, de maladies guéries ou encore de paix retrouvés entre amis !

Eh oui, la mythologie indienne peut parfois se montrer complexe, et les Yakshas ne dérogent pas à la règle.

La plupart du temps, ils seront devront ainsi être considéré comme des êtres doubles, tantôt bon et tantôt mauvais.

 

 

 Deux panneaux, un avec un symbole masculin et l'autre avec un symbole féminin.

Yakshas et Yakshinis

Comme de nombreuse choses dans notre monde, le concept du Yaksha possède un homologue féminin : les Yakshinis.

Considérées comme les servantes de la déesse Kubera, une divinité hindoue liée à la fortune et à la réussite et régnant sur le royaume légende d’Alaka, les Yaksinis n’ont au final pas grand-chose à voir avec les esprits que nous venons de vous décrire.

Alors qu’un Yaksha sera généralement un redoutable guerrier à la corpulence trapue et l’allure imposante (un peu comme les nains des contes européens), une Yaksini sera plutôt dépeinte sous les traits d’une magnifique jeune femme au visage harmonieux, aux cheveux soyeux et aux hanches marquées.

De plus, alors que le premier aura plus généralement un rôle de protecteur (notamment de trésors donc), la seconde servira en tant que guide ou que servante.

 

 

Temple jaïn avec de nombreux détails au style indien sculptés dans de gros blocs de pierre.

La place de ces esprits dans Jaïnisme

Les Yakshas sont donc des créatures de la culture indienne.

Elles se retrouvent à ce titre dans la plupart des religions présentes dans le pays, comme par exemple le Bouddhisme, l’Hindouisme ou encore le Sikhisme.

Il y en a toutefois une où ces êtres occupent une place plus importante que dans les autres : le Jaïnisme.

Doctrine visant à l’illumination spirituelle par l’application de grands principes philosophiques (comme celui de la non-violence, ou encore celui de la purification), environ dix millions à travers le monde se déclarent adeptes du Jaïnisme.

Bref, dans cette religion, les Yakshas sont vus comme de puissants gardiens qui protègent les hommes, notamment des autres démons.

Des statues porte-bonheurs les représentant sont ainsi dressées dans les temples et placées dans les autels.

Dans certaines régions d’Inde, il arrive que des villages entier vénèrent un Yaksha en particulier en tant que divinité protectrice de la communauté.

Bref, pour les Jaïns plus que pour les autres, ces esprits revêtent une importance capitale.

 

 

Dessin d'un monstre thaïlandais avec de nombreux points communs vis-à-vis du Yaksha.

Des figures populaires du folklore thaïlandais

Si il y a une autre région du monde où la figure du Yaksha a également son importance, c’est bien la Thaïlande.

Pour les Thaïlandais, nous ne parlerons toutefois pas ici d’esprit bienveillant capables d’aider les hommes, mais plutôt d’ogres puissants, oui, mais un peu stupides qui peuvent s’en prendre à vous sans aucun raison.

Cela n’empêcha pourtant pas les Yakshas de devenir les protecteurs, les esprits porte-bonheurs de certains temples bouddhistes, dont leurs statues gardent symboliquement l’entrée depuis des siècles.

L’autre domaine majeur où nous pouvons retrouver le concept de Yaksha, ce sont les contes pour enfants.

À la manière des ogres du folklore de nos régions, les Yakshas terrorisent ainsi les enfants thaïlandais avant qu’ils aillent se coucher.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.