La croix chrétienne : liste de tous les différents modèles

avril 16, 2020 17 min de lecture

Trois types de croix chrétiennes faites de petites branches de bois

La croix est l'un des symboles chrétiens les plus anciens et les plus utilisés.

En fait, la croix chrétienne, constituée de barres de coupant à angle droit, est un ancien symbole qui date de bien avant cette religion. C’est toutefois en lui étant associé que la croix porte-bonheur trouve son sens le plus profond.

Dans son sens le plus large la croix chrétienne symbolise représente et commémore un événement fondateur du Christianisme : la crucifixion de Jésus-Christ.

Il faut savoir qu’il existe différentes croix, toutes ayant un sens particulier. Certaines dont associés à des branches bien précises du Christianisme, d’autres sont plutôt à mettre en rapport avec des zones géographiques bien précises.

En fait, la croix chrétienne, constituée de barres de coupant à angle droit, est un ancien symbole porte-bonheur qui date de bien avant la religion chrétienne.

Bref, nous allons vous présenter les différentes façons de représenter une croix chrétienne, et ce à travers les cultures et le temps.

 

Table des matières :

 

 

Crucifix catholique devant un tas de bougies allumées sur un autel

La croix catholique         

Croix latine typique de l'Église romaine

1er modèle de croix catholique : la croix latine

Souvent connu sous le nom de crucifix, la croix latine représente la crucifixion du Christ.

Historiquement, il semblerait que ce modèle de croix catholique soit dérivé du poignard, un symbole d’origine païenne.

Dans de nombreux pays du monde (principalement en Asie), la croix latine est vue comme un objet de culte animiste datant de l’ère préchrétienne.

Avant que le Christianisme n’en fasse le symbole porte-bonheur chrétien que nous connaissons aujourd’hui, elle aurait pu symboliser des choses comme les quatre points cardinaux, le lien entre l’horizontalité de notre montre et la verticalité du monde spirituel, la fertilité, etc.

C’est donc bel et bien lors de la crucifixion de Jésus de Nazareth que la croix latine pris un nouveau sens pour devenir le symbole de l’amour et de l'altruisme du Christ, ainsi que de sa dévotion envers le peuple des hommes.

L'adoration de la croix chrétienne s'est donc non seulement répandue à travers l'Europe, mais a également affecté de façon spectaculaire l’Afrique et les Amériques.

Au XVe siècle, il fut de plus en plus difficile pour de nombreux Africains réduits en esclavage de conserver leurs cultures et leurs croyances lorsqu'ils entraient dans le Nouveau Monde.

Face aux terribles épreuves qu’ils eurent à endurer, nombre d’entre eux se tournèrent vers la religion.

Pour beaucoup, la croix latine devint donc un symbole d’espoir et de lendemains plus radieux.

Si c'est votre cas à vous aussi, vous devriez trouver de quoi vous guider dans ce type de croix latine.

 

Croix patriarcale avec ses deux barres horizontales

2ème modèle de croix catholique : la croix patriarcale

La croix patriarcale est une sorte de croix catholique possédant la particularité d’avoir une traverse supplémentaire.

Si vous ne voyez pas de ce dont nous parlons, ce pendentif avec une croix patriarcale vous en montre un bon exemple

Il existe plusieurs théories qui tentent d’explique le sens de cet élément.

L'une des explications les plus populaires est que la poutre supérieure, qui se trouve également sur différentes croix dont nous parlerons dans un instant, représente la plaque qui fut cloué au-dessus de Jésus lorsqu’il fut crucifié.

Il s’y trouvait alors l’inscription : « Jésus de Nazareth, Roi des Juifs ».

Mais il existe également d'autres théories quant à la signification de cette croix catholique, parmi lesquelles les suivantes occupent une bonne place.

La première poutre pourrait représenter la mort de Jésus, et la seconde sa résurrection.

La croix patriarcale pourrait aussi avoir été créé pour marquer un développement du pouvoir des princes de l’époque. Ainsi, une barre supplémentaire serait le signe d’une puissance accrue de l’Église.

                        Croix papale, symbole du pape et de la puissance du Vatican

3ème modèle de croix catholique : la croix papale

La croix papale est représentative de l'autorité ultime de l'Église catholique romaine.

Cet emblème de la hiérarchie ecclésiastique est spécifiquement associé au Pape, dirigeant sur terre de l'Église.

Ce modèle de croix catholique est constitué d’un barre verticale coupée par trois horizontales, placée en ordre décroissant de longueur.

Étant donné qu’il s’agit du symbole officiel de la papauté, l'utilisation de la croix papale par toute autre église et organisation a été strictement interdite.

La croix papale est distincte de la croix archiépiscopale, qui elle n’est composée que des deux barres horizontales, un peu comme la croix patriarcale et qui, elle, est utilisée pour désigner un archevêque.

Dans la symbolique catholique, les trois barres de la croix papale sont généralement considérées comme représentatives de la Trinité - le Père Dieu, le fils Jésus et le Saint-Esprit.

Elles peuvent également symboliser les domaines qui relèvent de l'autorité du Pape, à savoir l'Église, le ciel et le monde terrestre.

                                           

Croix celtique avec ses bouts stylisés

4ème modèle de croix catholique : la croix celtique

Selon la légende populaire, la croix celtique a été introduite par St Patrick lorsqu'il convertit les païens d’Irlande au Christianisme.

Il a été dit que St Patrick aurait combiné la croix latine classique avec le symbole circulaire du soleil païen pour donner aux adeptes nouvellement convertis l'idée de l'importance de la croix chrétienne en la reliant au symbolisme des propriétés vivifiantes du soleil.

D'autres disent plutôt que placer la croix catholique au sommet du cercle représente la suprématie du Christ sur le dieu-soleil, qui était adoré par les païens.

Selon certaines sources encore, les cercles autour de l'intersection de la croix catholique représentent l'unification, la totalité, et l’inclusion de la religion dans notre vie.

Toutefois, il est clair qu’une grande partie de l'histoire orale et de la sagesse des anciennes voies celtiques a été perdue.

Par conséquent, notre compréhension du symbolisme de la croix celtique est aujourd'hui largement basée sur des écrits des moines chrétiens qui ont mis certains éléments de mythologies populaire sur papier.

De nos jours, il n’est pas rare de croiser des représentations de ce symbole porte-bonheur chrétien. Cela est en partie du à ce que nous appelons le « renouveau celtique », un mouvement culturel du 19ème siècle qui promeut l’utilisation d’anciens symboles tel que la croix celtique.

              

Croix grecque avec ses quatre branches de même longueur

5ème modèle de croix catholique : la croix grecque          

La croix grecque est également connue sous le nom de crux immissa quadrata.

Elle est caractérisée par quatre bras de longueur égale et à peine plus longs que larges.

En réalité, ce modèle de croix catholique fut principalement utilisé dans le Christianisme primitif.

Dans l'Antiquité, la croix grecque était utilisée comme un symbole, non seulement à caractère religieux mais au sens artistique profond.

Elle fut utilisée dans la création de vêtements, d’ornements, dans l’architecture, la bijouterie… et tout un tas d’autres domaines.

On ne sait pas exactement qu’elle est l’origine de ce type de croix catholique…

Certains parlent des Égyptiens.

D’autres font allusion au Pythagoriciens, les adeptes du fameux mathématicien Pythagore de Samos. Ils utilisaient en effet une croix porte-bonheur appelé Tetractys relativement similaire.

 

 

Prêtre chrétien orthodoxe tenant une croix porte-bonheur dans ses mains pendant une cérémonie

La croix orthodoxe         

Croix orthodoxe russe avec une traverse oblique représentant le repose-pied de la Vrai Croix.

1er modèle de croix orthodoxe : la croix russe

La croix orthodoxe russe est un type de croix chrétienne particulier.

Elle possède deux à trois traverses, deux horizontales et la troisième est un peu oblique.

Vous pouvez par exemple ici trouver un exemple d'une croix russe à trois traverses.

La barre supérieure, celle qui n'est pas toujours présente, est un rappel de la pancarte qui était accroché au-dessus de la tête du Christ.

La barre du milieu représente celle où les mains de Christ étaient clouées.

La barre inférieure est le repose-pied.

Le fait que cette ligne de la croix orthodoxe russe nous rappelle que l’histoire des deux voleurs qui furent crucifiés aux côtés de Jésus.

Avant de mourir, celui de droite décida de se repentir, tandis que celui de gauche s’entêta dans sa bêtise.

Ainsi, la barre inférieure de la croix orthodoxe russe est en quelque sorte une échelle de la justice dont les pointes montrent le chemin de l'enfer et du ciel.

 

Crucifix orthodoxe byzantin richement décoré

2ème modèle de croix orthodoxe : la croix byzantine

De toutes les croix orthodoxes, la croix byzantine est la plus richement décorée.

À mi-chemin entre un crucifix et une croix orthodoxe russe, elle possède les caractéristiques des deux (c’est-à-dire une figure du Christ, et la présence de trois barres dont une oblique).

Cette forme de croix était très en vogue à Byzance, c'est pourquoi elle porte le nom de croix byzantine. D'ailleurs, le drapeau grec moderne en affiche d’ailleurs souvent une.

Malgré le fait que ce type de croix chrétienne ne soit plus rencontrée très fréquemment dans les traditions orthodoxes modernes, elle a un poids symbolique important dans le monde entier.

Au Moyen-Âge, elle fut déjà très utilisée en tant qu’emblème sur les bannières et armures notamment.

Nous pouvons encore trouver des modèles de ce symbole porte-bonheur chrétien absolument monumental dans certaines églises.

La croix orthodoxe byzantine y est alors fabriquée dans les matériaux les plus précieux, et sertie de joyaux d’une beauté incroyable : une véritable croix porte-bonheur.

 

Croix orthodoxe de Saint-Nicolas décorée des sigles IC et XC.

3ème modèle de croix orthodoxe : la croix de Saint Nicolas

Saint Nicolas est l'un des saints les plus populaires, en particulier chez les chrétiens orthodoxes.

En tant qu’icone liturgique, il est connu pour avoir montré une charité et un souci du bien-être des enfants à toute épreuve.

En tant que personnage historique, Saint Nicolas officia comme évêque de Myre, une ville dans l’actuelle Turquie, de 280 à 342 après J.-C.

La croix de Saint Nicolas correspond, elle, a un modèle de croix orthodoxe relativement classique, si ce n’est qu’elle soit marqué des acronymes « IX », « XC », et « NIKA ».

Les deux premiers sont tout deux des abréviations du mot « Christ », tandis que le dernier signifie « Victoire », à comprendre la victoire du Christ sur terre.

Nous parlons donc ici d'un des emblèmes au sens le plus lourd de tous ceux présents dans la branche orthodoxe du Christianisme. 

Vous pourrez sans doute en apprendre plus en analysant cette analysant la croix de Saint-Nicolas présente sur ce collier.

 

Temple protestant en pleine messe avec la présence d'une grande croix chrétienne en bois

La croix protestante

 

Dessin d'une croix huguenote, symbole porte-bonheur des Protestants français

1er modèle de croix protestante : la croix huguenote 

La croix huguenote aurait été un signe de reconnaissance parmi les protestants français du le XVIe siècle, alors appelés Huguenots.

Elle fut inspirée des insignes de l'Ordre du Saint-Esprit portés par Henri IV de Navarre, car c’est lui qui promulgua l'édit de Nantes en 1598 pour protéger la liberté de culte des Protestants.

Par conséquent, ce type de croix protestante est devenue symbole porté par les huguenots (et d'autres protestants) du monde entier en signe de leur foi fervente et en remerciement à celui qui tenta de jadis de les protéger.

Il y existe différentes croix et variantes dans la conception de la croix huguenote.

La version la plus courante consiste en un ensemble de quatre triangles reliés par un de leurs sommets, l’espace entre eux étant remplis par des fleurs de lys et une colombe se trouvant en-dessous.

Les bras de cette croix protestante représentent chacun une Évangile.

Le « V » que forme les triangles à mesure qu’ils s’éloignent du centre est à mettre en parallèle avec la victoire de Jésus-Christ.

Les huit points sur le pourtour de ce symbole porte-bonheur chrétien représentent les huit béatitudes.

Avec leurs trois pétales, les fleurs de lys symbolisent le Sainte Trinité. Il y a donc en tout douze feuilles qui représentent les douze apôtres.

Les espaces formés par les triangles et les fleur-de-lys font apparaître des formes des cœur sur la croix huguenote. Ceux-ci nous rappellent la loyauté et l’amour de Dieu, ainsi que le commandement de « nous aimer les uns les autres ».

Enfin, la colombe est la représentante de l’Esprit Saint, qui guide et conseille l’Église.

Ce type de croix protestante est donc chargée d’un symbolisme fort… contrairement à la seconde que nous allons voir tout de suite.        

 

Croix simple et nue typique de la sobriété protestante

2ème modèle de croix protestante : la croix simple                   

Il y a une distinction assez claire entre catholiques et protestants dans les différentes croix qu’ils peuvent ou non utiliser.

Les Protestants par exemple, ne peuvent pas employer de crucifix, c’est-à-dire de croix chrétienne portant une image de Jésus.

Ils lui préfèreront donc clairement une croix protestante simple, pourquoi pas en bois comme celle-ci, plutôt qu’un crucifix en or sur lequel se trouverait une sculpture minutieuse du Christ.

Tout au long de l'Ancien Testament, les Israélites se sont distingués des autres nations par le fait qu'ils n'avaient pas d'idoles pour représenter Dieu. La croix protestante cherche à respecter cet héritage.

Dieu donna la raison de ce commandement dans le livre d’Isaïe, où il indique qu'il est jaloux de sa propre gloire et ne le partagera pas avec une idole : « Je suis le Seigneur, c'est mon nom, je ne donne ma gloire à personne d'autre, ni mes louanges aux idoles sculptées »

Ainsi, les églises protestantes sont le plus souvent uniquement décorées d’une croix simple et qui n'est pas l’objet d’un culte quelconque, mais simplement le symbole d’un souvenir.

Cette façon d’appréhender la croix chrétienne est propre à cette branche du Christianisme.

En effet, les Protestants sont sans doute les seuls qui peuvent rester insensible à un symbole porte-bonheur chrétien quel qu'il soit.

Toutes les croix porte-bonheur du monde ne leur plairont donc pas.

 

 

Croix chrétienne sur une arche d'un pays de l'Orient

La croix d'orient

 

La croix de Jérusalem, un symbole porte-bonheur chrétien composé de cinq parties bien distinctes

1er modèle de croix d’orient : la croix de Jérusalem           

La croix de Jérusalem se compose d'une grande croix centrale avec quatre petites représentations de la croix grecque dans chaque quadrant.

Son utilisation remonte aux 11ème et 12ème siècle, lorsque les croisés capturèrent Jérusalem et rétablirent les Christianisme dans la région.

L'un des chefs des croisades, Godefroy de Bouillon, décida de faire de la croix de Jérusalem le symbole du nouvel état croisé, connu sous le nom de Royaume latin de Jérusalem.

D’un point de vue symbolique, ce type de croix chrétienne peut représenter plusieurs choses.

Selon certains, les quatre quadrants seraient associés aux quatre évangélistes, ou encore aux quatre coins de la terre, dans laquelle Jésus a souhaité que sa parole soit portée par ses disciples.

Le symbole central représenterait alors le Christ lui-même.

Quelques théologiens et spécialistes pensent que toutes les croix grecques ici présentes seraient à mettre en parallèle avec les cinq blessures que Jésus a subies sur la croix.

Les quatre petites croix porte-bonheur représenteraient alors les quatre blessures des mains et des pieds de Jésus, tandis que la grande serait associé à son flanc transpercé par la lance.

Quoi qu’il en soit, la croix de Jérusalem est un choix populaire parmi ceux qui recherchent une façon unique d'exprimer leur foi.

Ce porte-bonheur chrétien permet en outre de se rappeler lien à la Terre Sainte qui a vu naître et mourir le Christ.

Si ce genre de chose vous semble important, pourquoi ne pas s'intéresser d’avantage à ce porte-bonheur chrétien qu'est la croix de Jérusalem.

                             

Croix chrétienne copte composée qui a la particularité d'être notamment composée d'un cercle

2ème modèle de croix d’orient : la croix copte

L'Église copte est la principale église chrétienne d'Égypte, établie par l’apôtre Marc au 1er siècle (environ 60 après JC).

Elle possède de nombreux diocèses partout dans le monde, notamment en Afrique et au Proche-Orient.

Ce type de croix d’orient se distingue des autres par un cercle qui entoure le haut du symbole. En ce sens, elle a de nombreux points communs avec un symbole de l’Égypte ancienne : la croix d’Ankh.

En réalité, la croix copte a évolué tout au long de l’histoire de cette Église.

Au départ, elle devait, comme toutes les croix chrétiennes de types primitifs, ressembler à la croix grecque dont nous avons parlé il y a peu.

Ce n’est que dans un second temps, sous l’influence des populations locales, que ce type de croix chrétienne a pris la forme que nous lui connaissons aujourd’hui.

Il faut toutefois savoir que de nombreux Églises critiques aujourd’hui ce symbole, estimant qu’il es trop proche d’un paganisme ancien que la Chrétienté est censée combattre.

               

Croix éthiopienne fait d'un subtil entrelacs de formes géométriques rectangulaires

3ème modèle de croix d’orient : la croix éthiopienne

Lors de la colonisation du continent, les missionnaires européens ont amené le Christianisme un peu partout en Afrique.

Ce ne fut pas le cas pour l’Éthiopie.

En effet, ce royaume a probablement été le deuxième pays (après l'Arménie) à embrasser la foi chrétienne, lorsque Saint François de Tyr a converti le roi Ezana au IVe siècle.

Il y a des preuves que le christianisme a commencé à prospérer dans le pays dès le 1er siècle.

De nos jours, la plupart des éthiopiennes suivent une forment de christianisme orthodoxe bien à eux.

Comme cette branche du Christianisme s’est développé en parallèle du monde européen, il n'est pas surprenant que la croix éthiopienne ait une apparence distincte.

Vous pouvez le vérifier par vous-même en regardant ce pendentif avec une croix éthiopienne, typique de l'artisanat local.

Ce type de croix chrétienne est presque toujours constitué de treillis élaborés.

Certains modèles conçus pour être tenus dans la main comportent un manche qui représente l’arche d’Alliance.

Les motifs géométriques qui constituent la croix éthiopienne sont courant dans l’art de ce pays.

Bien souvent, ils respectent d’ailleurs un ordre particulier qui correspond à une symbolique bien précise. L’entrelac complexe peut par exemple représenter la vie éternelle dans l’au-delà.

Les différentes croix issues de la tradition éthiopienne sont donc elles aussi porteuses de sens.

 

 

Chevalier catholique d'un ordre sacré prêt à se battre pour défendre la Chrétienté.

Les ordres militaires religieux

 Croix de Malte et de l'ordre des Hospitaliers établis sur l'île.

1er croix d’un ordre militaire religieux : la croix de Malte

La croix de Malte est un symbole porte-bonheur chrétien en forme d'étoile formé de quatre formes en "V" et dont leurs pointes sont jointes ensemble.

Ce type de croix chrétienne est parfaitement symétrique à la fois verticalement et horizontalement, ce qui lui donne une forme globalement similaire à la croix grecque.

Les couleurs utilisés pour la représenter sont souvent le noir et le blanc, ou le rouge et le blanc.

La croix de Malte trouve ses racines dans les croisades, et était à l'origine le symbole de la République d'Amalfi (un état italien) au 11ème siècle.

Il fut adoptée par les Chevaliers Hospitaliers de l’ordre Saint-Jean en 1126.

Comme ils s’installèrent à Malte de 1530 à 1789, ce modèle de croix chrétienne prix tout naturellement le nom de l'île.

Pour beaucoup, les huit points présents sur le pourtour de ce porte-bonheur chrétien peuvent symboliser plusieurs concepts différents.

Au Moyen Âge, ils étaient associés aux huit obligations des chevaliers de l’ordre de Malte :

  • Vivre dans la vérité
  • Avoir foi
  • Se repentir de ses péchés
  • Faire preuve d'humilité
  • Aimer la justice
  • Être miséricordieux
  • Être sincère et sans réserve
  • Savoir endurer la persécution

La croix de Malte représente également les huit nations médiévales dont les nobles pouvaient être membres de l'Ordre de Saint-Jean, à savoir :

  • L’Auvergne
  • La Provence
  • La France
  • L’Aragon
  • La Castille et Le Portugal
  • L’Italie
  • La Bavière (un royaume d’Allemagne)
  • L’Angleterre (avec l'Écosse et l'Irlande)
Une chose est sure : porter ce type de badge de la croix de Malte n'est pas réservé à tout le monde...

                               

    Croix des Templiers, un ordre militaire chrétien connu pour ses secrets.

    2ème croix d’un ordre militaire religieux : la croix des Templiers

    Trois ans après la chute d'Edesse aux mains des Turcs seldjoukides en Terre Sainte, les Templiers, alors déjà bien établis en Europe, ont répondu à l’appel du Pape pour se revêtir de leurs manteaux blancs à croix rouge.

    Voir la croix des Templiers flotter au vent était absolument terrifiant pour n’importe quel ennemi qui se tenait devant eux.

    Basé sur une croix chrétienne de type grecque, cet emblème a longtemps alimenté un débat : les Templiers étaient-ils en accord avec la vision chrétienne de l’époque ?

    Le symbole représente-t-il vraiment la crucifixion du Christ ou s’agit-il au contraire d’un symbole païen plus ancien ?

    Une chose est sure : les templiers ont été les protecteurs des Chrétiens en Terre Sainte.

    Leurs exploits héroïques se racontent encore de nos jours, et ce type d’amulette de Templier représentant leur croix est toujours un symbole de courage et de défense de la Chrétienté.

     

    Croix teutonique, symbole de soldats et chevaliers catholiques du Nord de l'Allemagne.

    3ème croix d’un ordre militaire religieux : la croix teutonique

    Composée de quatre « T », ce type de croix chrétienne a été attribuée aux chevaliers de l'ordre teutonique, un ordre militaire religieux fondé par l'empereur Henri VI en 1191.

    En 1198, ils acquirent officiellement le titre de Croisés, combattant d'abord en Terre Sainte puis en Prusse et en Lituanie.

    L'ordre teutonique a su obtenir une réputation de combattant féroce toujours prêt à défendre la signification de la croix catholique.

    Toutefois, les chevaliers ne passaient pas tout leur temps à tuer des gens : ils ont également protégé des pèlerins chrétiens venu visiter la ville d'Acre.

    C’est d’ailleurs pour ce servir rendu aux Chrétiens que l’ordre reçut le droit de porter un habit blanc marqué d’une croix noire : la croix teutonique.

    Malgré des exploits militaires hors du commun, leur influence commença à décroitre à partir du 15ème siècle, jusqu’à ce que l’ordre soit démantelé par Napoléon en 1809.

     

    Croix de Saint-Jacques de couleur rouge dont le bas ressemble à un glaive ou une épée.

    4ème symbole d’un ordre militaire religieux : la croix de Saint Jacques

    La croix de Saint-Jacques a des bras fleuris et une base pointue la faisant ressembler à un poignard.

    Historiquement, cela s’explique par l’utilisation qu’ne faisaient les pèlerins : la pointe pouvait facilement s’enfoncer dans le sol pour former une croix chrétienne.

    Ainsi, il ne restait plus au croyant assidu qu’à s’agenouiller devant pour pouvoir prier.

    Certains considèrent toutefois la croix de Saint-Jacques comme une lance voire une lame d'épée.

    Ce symbole porte-bonheur chrétien sert en effet également d’emblème à l’ordre de Santiago, un ordre militaire de chevaliers qui fut créé en l'an 1171 pour protéger les pèlerins qui visitaient la ville de Saint-Jacques-De-Compostelle.

    Vous pouvez voir ici à quoi ressemble un écusson du légendaire ordre de Santiago.

    Ils ont également construit et géré des auberges et hospices sur toute la longueur du chemin de Saint-Jacques.

    Depuis plus de mille ans, les gens suivent cette route pour en découvrir plus sur Dieu, et parfois sur eux-mêmes aussi.

    Tous ont alors croisés les différentes croix chrétiennes qui décorent le chemin.

    Bref, l’ordre de Santiago s’est propagé et devenu célèbre à travers l’Europe entière.

    Au sommet de leur gloire, les chevaliers contrôlaient 2 villes, 178 villages et près de 200 paroisses.

    Ils ont également géré des hôpitaux, des couvents et un collège à Salamanque sur le plateau nord de l'Espagne.

     Symbole porte-bonheur chrétien associé à l'ordre militaire de Calatrava

    5ème symbole d’un ordre militaire religieux : la croix de Calatrava

    L’ordre militaire de Calatrava fut fondé par Don Sancho III, roi de Castille en 1157.

    Rapidement, un type de croix chrétienne bien particulier a émergé de cet ordre : la croix de Calatrava.

    Bien que son origine soit discutée, certains l’attribuent plutôt à l'ordre d'Alcantara et d’autres à celui Montesa, la plupart des experts s’accordent pour dire que c’est bien avec les chevaliers de Calatrava connu son apogée.

    La forme stylisée de cette croix porte-bonheur peut évoquer plusieurs choses.

    Des théologiens pensent y discerner de formes de cœur qui représenteraient alors le Sacré-Cœur.

    D’autres y voient plutôt quatre figures humaines, chacune ayant une tête et deux bras.

    Il y en a même qui la considère comme le dessin d’une fleur avec ses pétales.

    Quoi qu’il en soit, il est clair que de toutes les croix chrétiennes que nous avons vu, celle-ci est sans doute celle qui reste la plus mystérieuse, et ce encore de nos jours.

     

     

    Rosaire monté sur un chapelet en bois, placé dans une boite à côté d'autres bijoux chrétiens.

    La croix chrétienne, un sujet de bijou idéal !

    Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive. - Matthieu 16:24

    Sacré-cœur, ichthus, ancre ou colombe… Les symboles porte-bonheurs chrétiens ne manquent pas et sont aujourd’hui d’ailleurs de plus en plus populaires.

    Au milieu de tout cela, il y en a toutefois un qui se démarquer très clairement des autres. Vous devez bien vous en douter vu le thème de l’article, il s’agit de la croix.

    Colliers, bracelets, boucles d’oreilles, pendentifs ou médaillons : ce ne sont pas les façons de porter qui manquent !

    Synonyme d’amour, d’espoir, de force, de pardon et de renouveau, la croix porte un sens résolument profond qui marque forcément la vie de chaque Chrétien.

    En fait, il y a sans doute autant de raison de porter un bijou en forme de croix qu’il y a de croyant sur Terre.

    Certains la portent en bracelet pour se rappeler le sacrifice de Jésus-Christ, mort crucifié pour nos péchés. Il est vrai que la croix porte le poids cela.

    D’autres utiliseront des colliers portant la croix comme d’un rappel d’inclure des temps de prière dans leur journée. Les chapelets par exemple remplissent cette fonction à merveille.

    Il y en a aussi qui choisiront de porter des bijoux plus modernes, pour plaire et attirer le regard de leurs proches et, qui sait, commencer ainsi une conversation sur un thème religieux.

    Un bon nombre de Chrétiens choisissent aussi de porter des croix comme un simple signe d’appartenance, pour montrer qu’il appartiennent eux aussi à l’Église.

    Bref, ce ne sont pas les raisons qui manquent pour porter un bijou rendant hommage à la croix.

    Et vous, laquelle sera la vôtre ?

     

     

    Grande croix chrétienne devant la mer et un couché de soleil.

    Conclusion sur toutes les différentes croix

    En réalité, il existe peu d’objet de piété aussi important que la croix chrétienne.

    Elle permet de nous rappeler de mettre Jésus-Christ au cœur de notre pratique de la religion.

    Catholique, orthodoxe, protestante… peu importe !

    Ce symbole porte-bonheur chrétien nous révèle le caractère de Dieu : son amour pour les pécheurs perdus et sa justice parfaite s’y rencontrent en effet.

    Augmenter notre compréhension de la croix chrétienne peut être un bon moyen de faire grandir notre piété. Cela nous permettra en effet de nous confronter à l’un des plus grands et insidieux péchés : l’orgueil.

    Les différentes croix sont le lieu où toutes les blessures du péché sont guéries, où toutes les fautes sont pardonnées.

    Si vous souffrez de problèmes émotionnels (culpabilité, anxiété, dépression, colère ou quoi que ce soit d’autre), il y a de fortes chances que vous puissiez trouver une aide dedans.

    Si vous traversez une tragédie ou et que vous souffrez, il y a également du réconfort à y trouver.

    Garder la croix chrétienne au centre de notre vie peut nous vous protéger de nombreuses tromperies et manipulations.

    Le diable déteste ce symbole parce qu’elle scelle son destin et son inévitable défaite.

    Gardez toujours une des croix porte-bonheur que vous pouvez trouver ici votre près de votre cœur, souvenez-vous du message qu’elle porte, et tout devrait bien se passer pour vous.

     

     

    Porte-bonheur présentés dans cet article :

    Lien vers un pendentif avec une croix latine

    La croix patriarcale ici représentée et un pieux symbole chrétien

    La croix celtique trouve ses racines dans les anciennes religions pré-chrétiennes

    La croix russe nous rappelle la scène de la crucifixion de Jésus-Christ

    Voici la croix de Saint Nicolas : un symbole religieux apprécié de nombreux fidèles à travers le monde

    La simplicité de cette croix en bois en fait un objet de piété idéal pour de nombreux croyants.

    La croix de Jérusalem nous en enseigne beaucoup sur les croisades.

    L'art éthiopien est vraiment particulier. Il nous offre ici une croix richement travaillée

    Cette amulette de Templier fut autrefois portée par des chevaliers chrétiens puissants.

    Cet écusson de l'ordre de Santiago nous enseigne des valeurs issues de la foi chrétienne

     

     


    1 Réponse

    robert pezzani
    robert pezzani

    octobre 12, 2020

    Bonjour

    je voudrais savoir à quoi correspond une “croix hallée”; il y en a une dans mon village

    merci

    Laisser un commentaire

    Les commentaires sont approuvés avant leur publication.