La croix papale : symbole catholique de l'autorité du pape

avril 20, 2021 2 min de lecture

Statue en bronze du pape Jean Paul II.



Selon certains, la croix papale est représentative de l'autorité ultime de l'Église catholique romaine. Cet emblème très courant dans l'héraldique ecclésiastique est spécifiquement attribué au Pape, le dirigeant en chef de l'Église, héritier de Saint-Pierre et représentant de Dieu sur terre.

En tant que symbole officiel de la papauté, l'utilisation de la croix papale à toute autre fin, et ce par toute autre église et organisation, a été strictement interdite.

La croix papale consiste en une barre verticale coupées par trois transverses horizontales placés par ordre de longueur décroissante. Elle se distingue ainsi de la croix chrétienne portée par les évêques qui, elle, n'a que deux barres horizontales.

Il ne faut pas non plus la confondre avec la Croix de Lorraine qui se compose de deux barres horizontales elle aussi, même qui ont la même longueur.

Outre son utilisation, si nous nous intéressons à son symbolisme, la croix papale devrait aussi nous intéresser.

Ses trois barres sont généralement considérées comme représentatives de la Trinité : le Père Dieu, le fils Jésus et le Saint-Esprit. D'autres y voient plutôt les différents domaines qui relèvent de l'autorité du Pape, à savoir le monde terrestre, le ciel et l'Église catholique.

Si ce genre de considération sur la religion vous parle, vous devriez jeter un œil à cette collection de bijoux et décorations d'origine chrétienne : avec chacun d'entre eux, c'est une petite partie notre foi qui vous sera présentée.

Bref, le sens et la portée de la croix papale est lié à l'essence même de la religion chrétienne. En tant que symbole, elle est donc très respectée et sert à certaines cérémonies de premier plan dans la vie de l'Église.

De plus, certains monuments gigantesques lui rendent parfois hommage. Par exemple, il y a à Dublin une gigantesque croix blanche de plus de 35 mètres de haut qui fut érigée à l'occasion de la visite du pape en 1979.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.