La médecine holistique : définition, praticiens, principes

La médecine holistique : définition, praticiens, principes

La médecine holistique est souvent décrite comme étant une forme de guérison particulière considérant la personne dans son ensemble (le corps, l’esprit et les émotions), et ce dans une quête de santé et de bien-être améliorés.

Selon les principes de la médecine holistique, une santé optimale peut en effet être atteinte par la mise en application de quelques règles simples.

Équilibre dans notre vie personnelle, meilleur niveau de vitalité, humeur améliorer, guérison de nombreux maux : les promesses de la médecine holistique sont nombreuses.

Ensemble, nous allons nous intéresser à ce sujet pour tenter de démêler le vrai du faux et ainsi mieux comprendre en quoi consiste cette médecine complémentaire ô combien décriée.

 

Table des matières :

 

 

Photo du ventre d'une femme qui expérimente un grand bien-être.

Petite définition de la médecine holistique

Étymologiquement, le mot « holistique » vient de « holisme », un mouvement philosophique particulier qui a émergé au cours du 20ème siècle.

L’holisme considère en fait chaque chose comme faisant partie d’un tout plus grand. C’est d’ailleurs précisément la définition qu’en donne le célèbre site Doctissimo (que vous trouverez ici).

Eh oui : les atomes forment des molécules, les molécules forment des cellules, les cellules forment des êtres vivants, et ainsi de suite.

Lorsque nous appliquons cela à l’être humain, nous pouvons dire qu’un homme est constitué de son corps, de son esprit et de ses émotions (et, pour certains croyants, de son âme).

La médecine holistique cherche donc à prendre toutes ces facettes en compte et à les « harmoniser », à les équilibrer dans une recherche de santé.

Une approche holistique du soin insiste ainsi sur la nécessité de prendre en compte ce qui se passe dans tout notre être si nous voulons atteindre un bien-être plus général.

De plus, chaque facette de l’homme, même si elle ne montre pas directement de souci majeur, se trouve forcément affectée par l’état des autres, et peut donc nécessiter des soins (ou tout du moins une attention) lorsque des symptômes particuliers se déclarent à n’importe quel niveau.

Cette vision des choses devient vraiment intéressante lorsque nous voyons que, de tout temps, les médecines traditionnelles ont-elles aussi fait ce lien entre le corps et l’esprit, tentant d’agir sur l’un pour guérir l’autre.

 

 

Médicament issu de plantes utilisées pour guérir dans la médecine holistique.

Les grands principes de cette médecine alternative

La médecine holistique est donc quelque chose d’assez simple mais qui repose sur un concept contre-intuitif pour beaucoup d’entre nous.

Nous avons en effet appris dès notre plus tendre enfance à « cloisonner » chaque partie de l’homme et à ne plus le voir comme un tout.

Si nous avons un problème au niveau de notre vision, très peu penseront à regarder du côté de l’alimentation ou de la gestion du stress. Encore moins iront voir du côté de l’esprit et des pensée parasites.

Bref, il découle certains principes de cette vision de l’homme comme une entité totale.

Voici ceux que citent le plus souvent les spécialistes :

  • Si nous voulons connaitre la vraie santé, nous devons avoir à la fois une bonne santé physique, mentale et spirituelle.
  • Un mode de vie adapté éloigne de nombreux maux. La prévention est donc au moins aussi importante que le soin.
  • Tous les gens ont des pouvoirs de guérison puissants en eux. Cette idée se retrouve notamment dans ce bouquin de développement personnel que nous avons rédigé qui vous apprendra à développer notre force intérieure pour mieux affronter les épreuves de la vie.
  • Le milieu dans lequel nous vivons (du point de vue social ou économique par exemple) a un réel impact sur notre santé.
  • Sauf problèmes graves (typiquement, une maladie génétique héréditaire), chaque personne est responsable de sa santé et de son bien-être.
  • Pour comprendre et soigner un mal particulier, il faut comprendre la personne qui le subit dans son entièreté.
  • Cela va de soi, mais soigner ne revient pas à calmer des symptômes mais bien à en éliminer la cause.
  • Le patient est une personne, pas une personne malade.
  • La guérison émerge souvent d’un cadre médecin-patient harmonieux.
  • La maladie est souvent une expression de dérèglements dans le corps entier.
  • Il y a la plupart du temps plus d’une façon de régler un problème.

 

 

Les mains de deux personnes qui échangent et partagent de l'amour.

La philosophie du praticien en médecine holistique

Les praticiens de la médecine holistique prennent donc la personne dans son ensemble et voient à travers elle différentes parties interdépendantes.

De plus, si les gens souffrent des déséquilibres (de n’importe quelle nature) dans leur vie, cela peut nuire à leur santé globale.

Pour soigner au mieux les personnes qui viennent lui demander conseil, le praticien pourra donc utiliser tous les outils à sa disposition.

Cela peut aller de médicaments tout à fait conventionnels à des formes de médecine douces ou alternatives.

Souvent, il donnera également des conseils généraux visant à améliorer la vie des individus. Nous pouvons donc voir le praticien de médecine holistique comme quelqu’un possède plusieurs casquettes.

C’est un soignant, un thérapeute, oui… mais également un coach, un conseiller et, normalement, un ami de confiance.

Eh oui, un ami !

Une chose essentielle à comprendre avec la médecine holistique, c’est qu’elle est basée sur l’amour.

Ainsi, une personne en qui le patient a confiance fera un bon praticien. De même, un praticien qui saura apporter tout le soutien nécessaire autour de lui verra de meilleurs résultats chez ses patients.

 

 

Matériel servant à pratiquer des massages thérapeutiques.

Concrètement, quels sont les principes utilisés ?

La médecine holistique peut avoir un certain nombre d'avantages importants dans une optique de recherche de santé.

Beaucoup d'entre nous vivons d’une manière trop stressante, avec des horaires inadaptés à l’être humain et avec une pression psychologique et sociale constante.

Tout cela crée de nombreux maux liés à la fatigue et à l’épuisement. Nous parlons ici de migraines, d’ulcères et de déprimes.

En réalité, la médecine holistique peut traiter des soucis d’origines bien différents, mais cet exemple a (malheureusement) le mérite de parler à beaucoup d’entre nous.

Nous avons en réalité été confronté à tellement de personnes qui souffraient de ce type problèmes que nous avons même rédigé une petite formation (que vous trouverez ici) qui vous apprendre à libérez votre esprit par la relaxation et l’auto-hypnose.

Bref, dans ce contexte, prendre le temps d’agir sur chaque partie déréglée de notre vie est sans doute une meilleure solution à long terme que beaucoup d’autres proposées.

Mais concrètement, comment donc un praticien de médecine holistique va-t-il s’y prendre pour rétablir notre santé ?

Nous allons tenter d’apporter quelques éléments de réponses en listant les principaux modes d’action de ce type de thérapie.

 

Image d'un environnement pollué avec une usine en arrière plan.

Des interactions constantes avec notre environnement

Nous l’avons déjà évoqué mais, oui, notre relation à notre environnement a bien un impact majeur sur chaque aspect de notre personne.

Cela va de soi, mais une exposition régulière à certains polluants peut nous rendre malade.

Il faut toutefois bien comprendre ce qui se cache derrière ce terme de « polluant ».

Alors que certaines substances chimiques vont encrasser notre corps et nous faire développer certaines maladies, il existe d’autres types d’agressions, sans doute plus insidieuses, auxquelles nous ne pensons pas forcément.

Un bruit constant favorise par exemple le stress et le surmenage, alors que des relations toxiques (ce mot veut bien dire ce qu’il veut dire) pourront nous plonger dans des états de détresse psychologique importants.

En agissant à ces différents niveaux, un regain notable de santé pourra bien souvent être noté.

Avant de pouvoir agir, il faut toutefois avant compris la situation dans laquelle nous vivons. C’est précisément le but de ce livre numérique centré sur notre relation à notre environnement qui vous aidera à mieux comprendre votre environnement à travers une analyse juste.

 

Connexion entre le corps et l'esprit montrée dans le dessin d'une personne en méditation.

La connexion entre le corps, l'esprit et l'esprit

Si vous avez lu cet article depuis le début, il n’y a plus besoin de le répéter : la médecine holistique travaille sur toutes les facettes qui forment un individu et les voient comme un tout interconnecté.

Les praticiens de ce type de médecine pourront donc parfois fournir à leurs patients des conseils pour le moins étonnants.

Parfois, du sport ou du yoga pourra résoudre une tension interne, tandis que certaines pensées positives pourront éloigner des douleurs de dos.

Cela peut sembler étonnant, mais, si nous comprenons les principes de la médecine holistiques, nous comprenons également les mécanismes qui peuvent se cacher derrière ce type de préconisation.

 

Laboratoire d'analyse d'un hôpital conventionnel.

Le soin intégratif

Les soins intégratifs consistent à utiliser à la fois des traitements de type holistiques couplé à une pratique de la médecine plus conventionnelle.

Souvent, cela fonctionne bien et permet aux patients de bénéficier à la fois d’une médecine tout de même solide, reconnu et puissante et d’une approche plus douce, plus humaine et sans doute plus facile à intégrer dans sa vie quotidienne.

Certains hôpitaux pratiquent choisissent d’ailleurs d’inclure certains types de médecines dites complémentaires à leur gamme de soin afin de permettre aux patients de bénéficier du traitement qui leur correspondra le mieux.

 

 

Image d'un paquet cadeau emballé d'un ruban.

Un petit cadeau pour vous

Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, vous êtes la crème de la crème, l’élite de l’élite.

Pour vous remercier de l’attention que vous nous avez donné, voici un petit cadeau : BIBLIO50.

Ce code vous permet d’avoir accès à toutes nos formations et nos livres à moitié prix, sans aucune autre condition.

Bref, continuons sans plus attendre notre étude de la médecine holistique.

 

 

Ancien bouquin d'histoire aux pages jaunies ouvert sur une table en pierre.

Histoire de la médecine holistique

Les principes de la médecine holistique sont pratiqués l'Antiquité.

D’ailleurs, et malgré ce que nous pourrions penser, ils n’ont pas subi trop de modifications avant de nous parvenir.

Cette idée selon laquelle le moyen le plus efficace de guérir est de traiter la personne dans son ensemble plutôt que de traiter uniquement une maladie, des parties du corps ou des symptômes.

 

Ancien chaman d'une tribu primitive.

Holisme et herbalisme : des racines très anciennes

Bien avant la science et les technologies modernes, les guérisseurs primitifs avaient déjà compris qui, oui, la santé et le bien-être dépendaient en grande partie de l’état spirituel d’une personne.

Des Européens aux Chinois, en passant par les Arabes et les Amérindiens : tous pratiquaient déjà la médecine holistique sous certaines de ses formes.

Entre herbalisme (la science du soin par les plantes) et rites religieux, les soigneurs du passé avaient plus d’un tour dans leur sac pour soigner et guérir.

 

Statue d'Hippocrate, célèbre médecin grec et père de la médecine moderne.

Le père de la médecine suivait lui aussi ces principes !

Le père de la médecine moderne, Hippocrate, a mis l'accent dans son œuvre sur la grande importance d’utiliser des méthodes naturelles pour traiter les diverses maladies.

Malgré l’association qui a été faite entre Hippocrate et une médecine droite, rigoureuse et surtout éthique, il faut savoir que ce sage croyait lui aussi dans les capacités d’auto-guérison du corps et aux impacts que pouvaient avoir le mode de vie sur la santé de ses patients et disciples en général.

Pour aller plus loin, voici un article du site eduscol qui vous apportera quelques autres informations sur la pratique de la médecine selon d’Hippocrate.

 

Plaquettes de médicaments issus de laboratoires pharmaceutiques.

Émergence du mouvement holistique moderne

Le mouvement holistique moderne a émergé vers la fin des années 1960.

Alors que les gens pensaient que la médecine moderne se concentrait trop sur les médicaments aux effets secondaires parfois lourds pour soigner, et sur des techniques jugés potentiellement dangereuses pour diagnostiquer (comme par exemple l’utilisation de rayons X), certains médecins et professionnels de la santé se sont regroupés avec l’idée de pratiquer autrement.

Étant donné la nécessité (bien justifiée d’ailleurs) d’avoir des médecins en qui nous pouvons avoir confiance, ce titre ne peut être porté qu’après de longues études et une reconnaissance du droit à pratiquer reçue de la part de l’ordre des médecins.

 

Deux docteurs avec leur stéthoscope et leur blouse blanche.

La pratique de la médecine holistique aujourd’hui

De nos jours, de plus en plus de personnes sont soucieuses de leur santé et de leur qualité de vie.

Au milieu des dizaines de types de médecines complémentaires qui existent, il peut parfois être difficile de faire le bon choix.

C’est précisément dans ce contexte que les principes de la médecine holistique peuvent nous venir en aide !

En les suivant, nous savons que, quels que soient les moyens utilisés, nous devrions bien nous rapprocher de la santé.

Pourtant voilà, très peu de médecins s’intéressent à cette pratique à un point tel que les praticiens spécialisés en holisme sont excessivement demandés.

 

 

Femme en pleine séance de massage et de relaxation, pratiquée selon les principes de la médecine holistique.

Principaux autres types de médecines alternatives

En général, les médecins traditionnels traitent les symptômes. Ils fournissent des solutions médicales pour soulager une maladie.

Dans de nombreux cas, il est indéniable que cela est efficace, que cela soigne réellement de maladies et surtout que cela soigne des vies.

Nous ne sommes clairement pas là pour remettre cela en cause.

Seulement, dans certains cas, d’autres types de soins plus doux peuvent très bien convenir.

Malgré ce que certains sceptiques racontent, les médecines alternatives ont fait leurs preuves. Les effets qu’elles ont sur la santé sont même attestés par de nombreuses études scientifiques.

Eh oui, les bienfaits de ces pratiques sont nombreux ! Voici par exemple cet article d’un blog santé  qui vous présentera six de ces vertus et particularités.

Bref, pour élargir votre champ de possible, nous allons donc maintenant vous lister quelques-unes des formes de médecines douces parmi les plus populaires et les plus efficaces.

 

L’ostéopathie

Un ostéopathe est un médecin agréé (ce titre s’obtient donc après des études tout ce qu’il y a de plus sérieuses) qui traite les problèmes de santé par une manipulation des systèmes musculaires et squelettiques.

Ce type de traitement est souvent choisi par les personnes qui souffrent de douleurs au dos ou des problèmes articulaires légers.

 

L’ayurvéda

Nous connaissons sous le nom d’ayurvéda la médecine traditionnelle pratiquée en Inde.

Découlant de la philosophie hindoue, cette pratique millénaire travaille notamment à l’équilibrage des chakras, à la purification de l’aura et à la régulation des divers « humeurs ».

Par cette vision des différentes parties de l’homme, l’ayurvéda se rapproche en de nombreux points de la médecine holistique.

Le mot « ayurvéda » se traduit en fait par « connaissance de la vie ». Cela nous en dit long sur cette pratique.

 

La médecine traditionnelle chinoise

Ce que nous venons de dire s’applique également à la médecine traditionnelle chinoise.

Sa plus grande particularité se trouve sans doute la notion de Chi.

Pour les maîtres chinois des arts curatifs, l’homme est parcouru par divers types d’énergie vitale qui, si elles sont déséquilibrées, peuvent être la source de soucis de santé.

 

L’acuponcture

L’acupuncture est une forme de traitement d’origine.

Très connu en Occident de par son côté « spectaculaire », le praticien d’acuponcture se sert d’aiguilles très fines qu’il rentre doit le corps de son patient, où plutôt dans ses méridiens.

Dans la même optique de Chi circulant dans l’homme, la tradition chinoise nous enseigne la présence de centres énergétiques et des « voies » les reliant. Cela est souvent comparé au système sanguin.

 

Le reiki

Le reiki est une technique japonaise de guérison et de relaxation par un travail énergétique.

Nous retrouvons également ici une idée d’énergie invisible présente dans le corps humain, sur laquelle le praticien de reiki pour travailler.

Par l’utilisation d’outils spécifiques ou par simple imposition des humains, il va rediriger, soulager et concentrer les énergies pour, là encore, tendre vers l’harmonisation de l’individu.

 

La musicothérapie

Le principe de base de la musicothérapie (ou guérison par le son) est le concept de résonance.

Apparemment, chaque chose dans l’univers vibrerait à une fréquence particulière en continu. Il en irait de même pour l’être humain.

Si les différentes parties de notre corps n’ont pas la même fréquence vibratoire, nous sommes alors dits « dissonants ».

Dans ce cas, les thérapeutes pourront nous exposer à des sons aux fréquences bien précises qui agiront sur nous et nous permettront en quelque sorte de nous réaccorder.

 

La naturopathie

Les fondements de la naturopathie reposent sur l'importance d'une alimentation saine, d'une eau propre et fraîche et sur une saine exposition au Soleil.

Bref, la naturopathie se sert de la nature et de ce qu’elle a à nous offrir de plus simple pour guérir les hommes.

Ce type de soin se rapproche donc notamment de la médecine holistique par la notion d’éducation : une des bases de la naturopathie sera d’apprendre aux personnes à vivre une vie seine, proche de la nature et la plus équilibrée possible.

 

L’homéopathie

Un de grands buts de l’homéopathie et de déclencher des processus d’auto-guérison à l’intérieur de l’individu.

En fait, le pari ici fait de dire que le corps possède en lui toutes les capacités de guérison dont il a besoin. Ainsi, les maladies ne seraient que des signaux qu’il nous envoie pour nous indiquer que nous lui imposons des choses mauvaises pour lui.

Une autre caractéristique de ce type de médecine alternative est l’utilisation de doses dites minimales.

Si nous avons comme but d’enclencher une auto-guérison, le médicament ne sert alors par à soigner mais servir de « déclencheur ». La dose administrée n’a alors pas beaucoup d’importance.

 

L’aromathérapie

L'aromathérapie implique l'utilisation d'huiles essentielles et d'autres produits naturels pour augmenter nos niveaux de bien-être et de santé.

Il a été démontré plus d’une fois que les diverses huiles essentielles de la pharmacopée possèdent bien des effets mesurables.

Facilement accessibles dans le commerce, les huiles essentielles peuvent être de véritables remèdes.

Attention tout de même à ne pas en abuser : certaines ne jamais être utilisée sans l’avis préalable d’un thérapeute compétent.

 

Et des dizaines d’autres !

Si rien de tout ce que nous venons de vous présenter ne vous parle, voici un article de Wikipédia qui liste les types de médecines alternatives existantes.

Même s’il manque quelques pratiques « de niche », vous retrouverez là la grande majorité des méthodes de traitements auxquels vous pourrez être confrontées un jour ou l’autre.

Quoi qu’il en soit et pour conclure, nous espérons que votre lecture aura été agréable et que vous aurez appris des choses nouvelles !

 

 

Livres présentés dans cet article :

Bannière présentant notre formation de développement de la force intérieure.

Bannière promotionnelle qui propose un livre sur la relaxation et l'hypnose.

Bannière créée pour promouvoir un livre sur la compréhension du monde.

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés


Vous aimerez aussi

Analyse du symbole maya du Hunab Ku
Analyse du symbole maya du Hunab Ku
Le Hunab Ku est un ancien symbole rempli de mystère. En réalité, même les historiens les plus érudits ne sont pas sûrs de savoir démêler le vrai du...
Découvrir
Étude et analyse sur le symbole de la croix des Templiers
Étude et analyse sur le symbole de la croix des Templiers
Les Templiers constituèrent une organisation de premier ordre au cours du Moyen-Age. Bien connus de tous les pays chrétiens, leur tâche première ét...
Découvrir
Étude approfondie sur la croix de Jérusalem
Étude approfondie sur la croix de Jérusalem
La croix de Jérusalem est un porte-bonheur chrétien puissant. Ce symbole est composé de cinq croix aux branches de mêmes longueurs, une centrale et...
Découvrir