La poupée Daruma au Japon : origine et signification

La poupée Daruma au Japon : origine et signification

La persévérance, voilà la signification d'une poupée Daruma.

Nichée au-dessus des cheminées des maisons, sur les étagères des magasins ou dans les étals des marchés locaux, vous devriez sans trop de problème en trouvé une sur vous visitez un jour le Japon.

Habituellement de forme ronde et couleur rouge et ronde, le Daruma japonais est une sorte de corps sans tête donnant l’impression de nous observer avec une détermination féroce.

Si les yeux sont laissés blancs, ce n’est pas un oubli des artisans. Cela correspond à un but bien précis que vous allez découvrir dans cet article.

En fait, le processus d'utilisation d'une poupée Daruma est simple :

  • Vous devez avoir en tête un objectif, un souhait ou une promesse à réaliser.
  • Peignez un seul de ses yeux.
  • Travaillez tous les jours à la réalisation de votre souhait.
  • Lorsqu’il se sera réalisé, vous pourrez alors enfin peindre l’autre œil.

Si vous voulez d'ores et déjà en apprendre plus, voici une poupée Daruma que nous avons sélectionné spécialement pour vous.

 

 

Femme persévérante entrain de faire des arts martiaux devant un couché de Soleil

Signification du Daruma au Japon : théorie n°1

Les poupées Daruma rappelleraient constamment ce que les Japonais appellent l'esprit ganbaru.

Selon eux, la vie est pleine d'embûches, et nombre de difficultés se dresseront sur notre route. Il est donc inévitable que nous trébuchions de temps en temps.

Même si la vie nous met à terre, c’est à nous que revient la responsabilité de nous relever.

Nous avons tous en nous le pouvoir de continuer à bouger, à avancer.

La poupée Daruma incarne donc ce dicton japonais : Nanakorobi yaoki. Cela signifie "Tomber sept fois et se relever huit."

Il s'agit donc de toujours continuer à travailler. Peu importe la fatigue, les circonstances, ou même le manque de récompenses ou de motivation, l'esprit ganbaru doit continuer de nous faire avancer.

Nous ne pourrons discerner la vérité entourant nos objectifs qu’une fois ceux-ci atteint, qu’une fois que la personne qui a fait un certain vœu l’aura fait se réaliser.

Cela expliquerait donc pourquoi les poupées Daruma ont des expressions si déterminées : elles n'abandonnent jamais.

En fait, elles sont même conçues pour se redresser automatiquement une fois renversées.

Tout cela fait de ce porte-bonheur japonais une métaphore de l'endurance et de l’abnégation face aux épreuves.

 

 

Bodhidharma entrain de méditer en habit rouge de moine zen

Signification du Daruma au Japon : théorie n°2

Comme pour de nombreux autres symboles, il se pourrait bien qu’il y ait un personnage historique derrière la poupée Daruma. La transmission de ce porte-bonheur aurait alors permis à son histoire (voir à sa légende) de perdurer.

Bref, le personnage en question ne serait ni plus ni moins que Bodhidharma (aussi connu sous le nom de Daruma-Daishi au Japon), un moine du 5ème siècle à la base d'une branche du Bouddhisme : le zen japonais.

 

Bodhidharma qui se recueillent dans sa grotte en Asie

Mais en fait, qui est ce Bodhidharma ? 

Comme nous venons de le dire, Bodhidharma était un moine, crédité de la transmission du bouddhisme Chen en Chine et de l'établissement de l'école du zen japonais aux alentours des 5ème et 6ème siècle.

Au Japon, il est simplement connu sous le nom de Daruma… d’où le nom de la poupée Daruma.

Dans la tradition bouddhiste, il est généralement décrit dans un premier temps comme un individu au caractère barbare et à la mauvaise humeur récurrente. Tout cela lui a d’ailleurs valu le surnom de « barbare aux yeux bleus ».

Mais ça, c’était au début de sa vie…

Vous allez le voir : Bodhidharma a entreprit un voyage spirituel qui le fit changer du tout au tout.

 

Homme entrain de méditer dans le noir de la nuit

La légende de Bodhidharma 

Contrairement aux autres moines de son époque, Bodhidharma était un être pour le moins excentrique.

La légende raconte qu’il passa 9 ans en état de méditation profonde (les yeux ouverts donc), à regarder le mur blanc d’une grotte.

Sa persévérance dans sa quête de l'illumination était puissante qu’elle entraina la perte de membres, bras et jambes, qui se flétrirent simplement par manque d’utilisation.

Un jour, voyant qu’il cédait peu à peu au sommeil, il décida de se couper les paupières, s’empêchant ainsi de dormir.

Malgré un corps meurtri, l’esprit intrépide de Bodhidharma, lui, resta intact.

 

Petites poupées Daruma de différentes tailles

Rapport avec la poupée Daruma 

Ceux qui les premiers ont fabriquer un Daruma auraient donc eu un modèle en tête : ces fameuses poupées ne seraient  ni plus ni moins qu’une représentation de Bodhidharma.

En effet, elles ne sont composées que d’un corps sans membres, et leurs yeux semblent bien éternellement ouverts.

De plus, le couleur rouge ferait référence à la robe de ce moine bouddhiste légendaire.

Tout cela amène à une conclusion : la poupée Daruma est plus qu’un simple jouet.

Nous parlons ici d’un véritable porte-bonheur aux racines profondément inscrites dans l’histoire du Japon.

En tant que porte-bonheur, les poupées Daruma ont donc tout ce qu’il faut pour faire des merveilles.

 

 

Trois petites figurines de poupée Daruma japonaise sur des feuilles

Symbolisme de la poupée Daruma

Une chose est sure : l’aspect et la conception de cette poupée est riche en symbolisme.

Comme souvent pour le porte-bonheur japonais, dont vous pourrez trouvez quelques exemples des plus iconiques ici.

Si vous voulez un jour fabriquer un Daruma, sachez qu’il y a quelques points absolument essentiels si vous voulez respecter la tradition.

La forme, la couleur, les yeux, les poils son visage… Chacun de ces éléments a un sens caché que nous allons vous dévoiler.

Nous en avons déjà abordé quelques-uns, mais nous allons tous les lister et les revoir plus en détail.

 

Enfant entrain de garder à travers des jumelles

Sa forme 

Les poupées Daruma sont généralement formées de structures creuses dont le fond est lesté. Cela garantir en fait qu’elles reviendront toujours dans leur position initiale. (Souvenez-vous : elles n’abandonnent jamais).

Cette caractéristique symbolise donc la capacité des poupées Daruma à surmonter l'adversité et à se remettre des plus grands malheurs.

 

Crayons de différentes couleurs servant à colorer une poupée Daruma du Japon

Sa couleur 

Une poupée Daruma rouge apportera chance et bonheur dans le foyer.

Cette couleur est la plus courante la plus courante en raison de l'association de la poupée avec les robes rouges des moines bouddhistes zen.

On pense également que le rouge a été choisi en référence à la guérison d'une maladie, la couleur ayant été fortement associée à la rougeole et à la variole à la fin de la période Edo au Japon.

Il existe toutefois tout un tas de couleurs différentes qui ont toutes leur sens propre.

Nous en parlerons plus loin dans cet article, patience.

 

Gros plan sur des yeux

Ses yeux 

Les yeux d'une poupée Daruma sont le plus souvent blancs, en tout cas au moment de la vente.

La personne qui reçoit la poupée devra ensuite peindre la pupille d'un œil lorsqu’il décidera du vœu qu’il souhaite associer son porte-bonheur.

Il terminera son œuvre qu’une fois celui-ci réaliser.

De cette façon, elle se rappellera qu’elle a un objectif à atteindre chaque fois qu’elle verra la poupée.

Outre le lien avec l’histoire de Bodhidharma que nous avons vu juste avant, certains voient un autre sens à ce yeux « vides ».

Pour eux, cela symboliserait la réalisation ultime du Bouddhisme : atteindre l’état de l’illumination.

 

Sourcils épais identiques à ceux du Daruma japonais

Ses poils 

Les poils du visage du Daruma ont pour objectif de le faire ressembler aux animaux considérés dans la culture asiatique comme incarnant la longévité: la tortue et la grue.

Ses cheveux de la poupée sont censés se rapprocher de la carapace d'une tortue, tandis que ses sourcils imitent la forme d'une grue.

Voici d’ailleurs un proverbe japonais qui nous montre la place de ces deux animaux en Asie : « La grue vit 1000 ans, mais la tortue 10 000 ».

Voici donc bien des symboles de longévité pour le moins intéressants.

 

 

Grosse poupée Daruma avec ses yeux peints

Où sont fabriquées les poupées Daruma ?

Fabriquer un Daruma dans les règles de l’art n’est pas une mince à faire.

En réalité, cela demande carrément un savoir ancestral que seul quelques artisans, sans doute plus talentueux que les autres, peuvent se targuer de posséder…

Takasaki, dans la préfecture de Gunma, est l'épicentre de la fabrication des poupées Daruma. La ville représente environ 80% de la production du pays !

L'histoire des poupées de Takasaki remonte au 17ème siècle. Les agriculteurs locaux y ont créé la première version des poupées comme des porte-bonheur destinés à être bénis par les moines.

À l’époque, la survie de chaque fermier dépendait de la qualité de la récolte. Dans une culture superstitieuse comme celle du Japon médiéval, tous les moyens devaient être mis de son côté.

Pour eux, fabriquer un Daruma avait donc avant tout comme objectif de garantir de bonnes récoltes.

Au fil des décennies, la popularité de ce porte-bonheur japonais, sa signification et leurs pratiques qui l’entourent se sont déplacées du monde agricole de Takasaki vers le reste du pays.

Parce qu’elles sont très anciennes, les poupées Daruma sont profondément insérées dans la société.

Pour peu qu’une société ait quelques dizaines d’années d’existence, il ne sera pas rare de voir une poupée Daruma (parfois de taille imposante) trôner fièrement au milieu du hall d’entrée.

Statues donc, mais aussi dessins, peintures et forcément figurines, on dirait bien que le Daruma japonais ne deviendra jamais obsolète.

 

 

Plein de pinceaux qui servent à peindre des poupées Daruma du Japon de toutes les couleurs

Les différentes couleurs du Daruma japonais

Le poupée Daruma d'aujourd'hui est disponible en différentes couleurs.

Le sens attribué à chacune d’entre elles peut varier du tout au tout en fonction du coin du Japon que vous visitez. Cependant, certaines couleurs viseront toujours plus ou moins le même but.

Voici est une liste générale présentant les principales utilisations de chaque couleur.

Cependant, gardez bien en tête que certains artisans qui fabriquent ces poupées leur donnent parfois des sens différents. De fait, la signification du Daruma est parfois très complexe.

Cette liste est donc plus à considérer comme une opinion communément admise que comme un fait établi.

La voici donc :

  • Rouge : chance et bonne fortune
  • Blanc : pureté
  • Jaune ou or : argent et renommée
  • Noir : prévention de la mauvaise chance
  • Orange : réussite scolaire
  • Bleu : études et statut professionnel
  • Vert : santé et forme physique
  • Violet : auto-amélioration et personnalité
  • Rose : amour et romance
  • Argent : statut social
  • Vanille : à utiliser quand tout le reste échoue

 

 

Affiche sur laquelle est dessiné le visage d'un Daruma

Infos croustillantes et ultime signification du Daruma au Japon

De nombreux artistes de l'ère Edo ont fabriqué des poupées Daruma avec des représentations phalliques. Après tout, pourquoi ce personnage n’aurait-il pas de parties génitales ?

À cette période-là de l’histoire aussi, les prostituées japonaises étaient surnommées les « Daruma ».

En effet, elles aussi étaient capables de faire garder espoir à leurs clients, et même de réaliser certains de leurs vœux les plus chers…

Toutes blagues mises à part, votre poupée Daruma devra représenter trois choses pour vous : votre objectif, l’action que vous allez entreprendre et le résultat final.

Bien que cela dépende fortement de la chance et de tout un tas d’autres facteurs, ce porte-bonheur japonais nous pousse en quelque sorte à la réussite par l’action.

Le message est clair : il faut être proactif dans la réalisation de vos rêves.

En bref, chaque Daruma du Japon est un morceau de vous. Ce sera à vous d’être capable de lui ouvrir les deux yeux.

Soyez la personne qui fait passer ses souhaits et ses rêves à une réalité concrête.

Ainsi, le Daruma japonais deviendra un miroir qui montrera ce dont vous avez toujours été capable au fond de vous.

 

 

Plein de poupées Daruma présentes sur un marché nippon

Description détaille de l’utilisation de la poupée Daruma

Le jour où mon correspondant japonais m’a pour la première fois parlé du Daruma japonais, il ne manquait pas d’éloges.

Véritable petits bijoux peints à la main, ces porte-bonheur, selon lui, pouvaient permettre de réaliser tous les souhaits.

Il me parla donc du Daruma japonais comme d’une tradition centenaire qui aurait en tout motivé des millions de personnes… et qui fonctionne vraiment !

En conséquence, j'ai commandé ma propre poupée Daruma et me suis fixé un objectif.

Voici donc les étapes à suivre une fois votre colis arrivé :

  • Étape 1 : Décidez d'un objectif spécifique que vous êtes déterminé à atteindre.
  • Étape 2 : Dessinez l'un des yeux vides de la poupée Daruma (n’importe lequel). Cela symbolise votre engagement à atteindre votre objectif.
  • Étape 3 : Placez votre poupée quelque part de visible dans votre maison ou votre bureau afin que, vous soyez régulièrement rappelé à votre objectif. Personnellement, j’ai mis mon Daruma japonais sur mon bureau de travail.
  • Étape 4 : Une fois que vous avez atteint votre objectif, peigner l'autre œil de la poupée. C’est une façon de dire « merci ».
  • Étape 5 : Écrivez le but que vous avez atteint au dos de votre figurine, et si vous le souhaitez, vous pouvez l’afficher fièrement pour vous rappeler votre réussite!

Mon espoir est que, dans un proche avenir, je puisse peindre l'œil blanc de ma poupée Daruma… ce qui signifierait que mon objectif aurait été atteint !

 

 

Femme triste que son porte-bonheur japonais n'ait pas fonctionné

Que faire si votre vœu ne se réalise pas ?

Selon la tradition, si votre Daruma japonais n’a pas rempli sa tâche, il n’y a pas 10 000 choses à faire… il faut le brûler !

Il existe même une cérémonie annuelle dans la ville de Tokyo au cours de laquelle les moines brûlent tous un tas de poupées porte-bonheur dans une fosse géante.

Cet évènement s’appelle le Daruma Kuyo et se produit une fois par an donc, dans l'enceinte du temple Nishi-Arai dans le nord-est de la ville.

Le spectacle des milliers poupées en feu est si impressionnant que de nombreux touristes font le déplacement pour voir de leurs propres yeux les porte-bonheur être engloutis dans les flammes.

Bref, si un an s’est écoulé depuis l’achat de votre poupée, c’est officiel : elle est inefficace. Vous devrez alors vous en débarrassez afin de pouvoir en racheter une nouvelle.

La plupart des Japonais vous diront alors qu’il faut ramener la poupée Daruma au temple duquel elle vient et laisser les moines s’en occuper.

Symboliquement, cela permet aussi de « tracer définitivement un trait » sur l’année qui vient de s’écouler, une année au cours de laquelle vos souhaits ne se sont manifestement pas réalisés.

 

 

Moine bouddhiste zen entrain de préparer le Daruma Kuyo

Témoignage d’un touriste ayant assisté au Daruma Kuyo

C’est dans le Japon enneigé d’un doux mois de février, que j'ai fait le voyage jusqu'à Nishi-Arai pour assister moi-même à une cérémonie, quasiment un spectacle, dont un ami m’avait parlé : le Daruma Kuyo.

Perdu sur place au milieu des moines en costume traditionnel, d’habitants de la région, pour la plupart âgés, et de touristes venus comme moi assisté au rituel, je me suis fait une place sur un banc de la deuxième rangée.

Vers 11h14 (15 minutes avant l’arrivée des flemmes), un certain nombre de moines en robes rouges pénètrent lentement dans les jardins du temple dans une sorte procession, scandant des sutras et soufflant dans des espèces de trompettes faites de gros coquillages.

Comme c'est le cas lors de toutes ces cérémonies, la foule est restée silencieuse, observant deux moines, sans doutes les plus âgés, allumer des torches à partir de bougies sacrés.

Ils ont alors commencé à mettre le feu à la fosse.

La chaleur dégagée par les flammes était intense, les pompiers venus sur place pour assister les moines devant constamment arroser les flancs de l'immense barrière métallique qui avait été construite autour de la fosse.

Les moines, eux, continuaient de chanter, les sons de leur voix seulement entrecoupés de celui des flammes crépitantes et des poupées Daruma explosant sous la chaleur.

 

 

Femme entrain de réfléchir et de se poser des questions

Réflexions sur cette cérémonie et la poupée Daruma en général

Bien que le festival ait une connotation positive de purification, de renaissance et de renouveau, je ne pouvais personnellement pas m'empêcher de ressentir un sentiment de malaise en regardant les visages des poupées s'enflammer... en particulier pour celles qui n'avaient qu'un seul œil.

Les propriétaires de ces poupées n'avaient manifestement pas atteint les objectifs qu'ils s'étaient fixés. Pour moi, c'était comme si leurs efforts aussi étaient partis avec les flammes.

Le Daruma japonais, cependant, est un clairement symbole d'espoir. Vous devriez l’avoir bien compris si vous avez lu le début de l’article.

Et donc, alors que des milliers de poupées continuaient de brûler par ce froid samedi après-midi à Tokyo, les cendres laissées derrière symbolisaient sans doute la fin d'un ancien chapitre et le début d'un nouveau.

 

 

Flammes qui viennent de poupées Daruma qui brûlent

Une vidéo des Daruma qui brûlent !

Voici une courte vidéo qui vous montre ce à quoi peut ressembler le Daruma Kuyo… en miniature.

Malheureusement, je n’ai pas filmé lors cérémonie. Imaginez donc un braiser d’un taille 10 fois supérieur !

 

 

 

Trois rangées de poupées Daruma japonaises

La Daruma du Japon dans la culture actuelle

Il n'est pas rare aujourd'hui de voir une poupée Daruma décorer un restaurant, un magasin ou une maison.

Certaines sous même gigantesques et peuvent atteindre plusieurs mètres de haut.

Selon certains Japonais, plus la figurine est grande, plus se souhait qu’elle pourra aider à réaliser sera important.

De plus, certaines entreprises s’en servent pour montrer une sorte de puissance, d’aisance financière.

De fait, si quelqu’un peut se permettre de débourser plusieurs milliers d’euros dans une statue de poupée géante, il ne devrait pas rechigner à payer ses collaborateurs le juste prix.

Cependant, l'utilisation du Daruma au Japon ne se limite pas aux entreprises ou à quelques ménages privés.

Cette poupée a gagné, à travers les siècles, une place si privilégiée dans la culture japonaise, qu'elle a tendance à apparaître dans la sphère publique.

Les politiciens, par exemple, portent souvent avec eux leurs propres poupées lors des entretiens et des discours, en particulier pendant la période électorale.

Plus que demander la réalisation d’un souhait, certains pensent qu’il s’agit là de montrer, à travers le symbolisme lié à ce porte-bonheur japonais, sa détermination et son engagement envers le pays et son peuple.

 

 

Plusieurs pinceaux et pots de peinture servant à la création de poupée en bricolage

En bonus : un tutoriel pour créer votre propre Daruma 

Vous pouvez bien entendu trouver des poupées Daruma dans les temples bouddhistes au Japon… ou sur notre site ! (C’est quand même vachement plus simple que de devoir prendre l’avion pour le bout du monde, vous ne pensez pas ?)

Il peut toutefois être amusant, surtout pour les plus petits, de fabriquer vous-même votre figurine.

Suivez donc ces quelques instructions et vous aurez rapidement une superbe poupée porte-bonheur :

  • Créez une forme de boule à partir d’un matériau facile modelable, comme par exemple de l’argile ou du papier mâché. (Si vous optez pour le papier mâché, placez quelques pièces au fond de votre boule pour l’équilibrer.)
  • Enfoncez ensuite une des faces de votre boule. Cette zone servira de tête à votre poupée Daruma. Graver également un petit triangle qui, lui, correspondra à son nez.
  • Faites cuire votre morceau d'argile ou laissez sécher le papier mâché.
  • Peignez la surface du visage avec une couleur chair et le corps avec du rouge vif. Laissez cette base de peinture sécher.
  • Peignez deux grands yeux blancs sur le visage de la poupée. (Faites attention de ne surtout pas lui peindre de pupilles.)
  • Utilisez de la peinture noire pour créer des sourcils, une moustache et des décorations sur les joues et les tempes.
  • Voici une autre étape tout aussi artistique et amusante : doré, blanc, vert, bleue : vous pouvez décorer le corps de votre figurine des couleurs que vous désirez.
  • Lorsque vous vous sentirez prêt à faire votre souhait, il sera alors temps de dessiner la pupille de l'œil gauche à l’aide d’un marqueur noir
  • Lorsque le souhait se sera réalisé, et seulement à ce moment-là, vous pourrez lui offrir une seconde pupille.

 

 

Touriste qui réfléchit à une conclusion sur cette coutume japonaise

Courte conclusion

La poupée Daruma est un élément de base de la culture japonaise quotidienne.

Toutefois, l’interprétation qu’on lui donne a très certainement évolué au cours du temps.

Certains vont la considérer comme une quasi divinité détenant le pouvoir de les aider à réussir dans la vie.

Pour d’autres, le Daruma représentera plutôt une facette du Bouddhisme zen, notamment les notions de patience, de persévérance et de sacrifice.

Quelqu’un encore le verrons comme un personnage auquel on demande de l'aide dans les situations les plus désespérées.

En fait, dans son histoire, le Daruma fut à la fois un symbole de la classe dirigeante et un outil utilisé pour se moquer et défier l'establishment.

Bref, alors que le Japon possède une culture très intéressante et est extrêmement riche en symboles, porte-bonheur et traditions, peu d’autres images du pays peuvent se vanter d’une origine aussi mystérieuse et profondément enracinée dans la société.

Une chose est sure : la signification du Daruma mérite que nous nous y intéressions.

 

 

Porte-bonheur présenté dans cet article :

Petite poupée Daruma rouge et blanche présente sur notre boutique 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés


Vous aimerez aussi

La médecine holistique : définition, praticiens, principes
La médecine holistique : définition, praticiens, principes
La médecine holistique est souvent décrite comme étant une forme de guérison particulière considérant la personne dans son ensemble (le corps, l’es...
Découvrir
Le fascinus : symbole phallique et dieu du pouvoir masculin
Le fascinus : symbole phallique et dieu du pouvoir masculin
Les coutumes qui nous parvenues des civilisations du passée sont nombreuses. Certaines, plus étonnantes que les autres, peuvent nous surprendre et ...
Découvrir
Qu’est ce qui se cache vraiment derrière un talisman magique ?
Qu’est ce qui se cache vraiment derrière un talisman magique ?
Pour certaines personnes, la croyance dans la magie, le surnaturel et tout ce qui est mystérieux est une bêtise. Ils disent que pour s’intéresser à...
Découvrir