13KGHT73 La signification de la chakana, croix andine des Incas
Congrats ! You Got Freeshipping !

La signification de la chakana, croix andine des Incas

La Chakana, également appelée "croix andine" ou "croix inca", est formée d’une croix à trois marches, au centre de laquelle se trouve un trou.

Ce symbole, encore très peu compris des archéologues, est le centre de nombreuses recherches… et de nombreux mystères.

Nous allons donc tenter d’en apprendre plus à son sujet pour, ensemble, découvrir certains secrets de la civilisation inca !

 

Tables des matières :

 

 

Silhouette de guerriers incas au sommet d'une montagne du Pérou.

Des traces archéologiques de la chakana

La plus ancienne chakana retrouvée à ce jour date de l’époque de la civilisation dite « de Marcavalle », qui colonisa la vallée de Cuzco dès l’an 1000 avant notre ère.

Le second modèle le plus ancien, lui, date de la civilisation Pukara, qui se développa entre le 5ᵉ siècle avant et le 4ᵉ siècle après JC. Sculptée dans la pierre, cette impressionnante chakana se trouve à une centaine de kilomètres de la première, sur le site autrefois sacré de Copacabana, dans l’actuelle Bolivie.

Cela laisse penser aux historiens de nombreuses autres auraient pu avoir été crée entre elles, mais qu’elles n’auraient simplement pas survécu à l’épreuve du temps.

Eh oui, les civilisations précolombiennes sont aujourd’hui encore entourées de nombreux mystères. Si vous voulez en découvrir quelques-uns, voici une collection de symboles et porte-bonheurs qui en sont issus. Jetez-y donc un œil !

Bref, une autre chakana d’importance pour les archéologues se trouve dans le temple de Kalasasaya, lui aussi situé en Bolivie. En effet, un modèle de croix andine parfaitement préservé s’y trouve à son sommet. Quant à sa datation, les avis majoritaires parlent ici du 8ᵉ siècle après JC.

Le fait retrouver autant de chakanas en Bolivie nous laisse penser que la culture Pukara (qui y fut particulièrement influente) avait un faible particulier pour cette croix…

Toujours dans la cordillère des Andes, au Pérou cette fois, l’ancienne cité inca d'Ollantaytambo abrite de nombreux exemples de chacana, mais qui possèdent cette fois 6 marches sur chacun de leurs côtés plutôt que les trois habituelles. Cela nous montre que d’un peuple à l’autre de l’empire inca, certaines variations culturelles ou religieuses pouvaient exister.

Autre site inca d’importance, le Wiraqocha (littéralement, « temple du Dieu ») de la cité de Raqchi voit d’immenses croix andines peintes sur ses murs extérieurs. Cela dite en passant, ce style particulier se retrouve dans d’autres sites archéologiques d’Amérique du Sud, comme ceux de Pisad ou encore d’Urko.

 

 

De la résine copal maya, un bracelet à la tête de jaguar et une amulette du Hunab Ku

La chacana : un symbole mythologique

C’est en fait vers l'an 1000 qu'émergea la culture inca. Selon la légende, le premier roi inca, Manco Qhapaq, serait né sur l’Isla del Sol (ou « Île du Soleil), et sa femme aurait vu le jour sur l’Isla de la Luna (l’île de la Luna). Sur cette Isla de la Lune justement, se trouverait également une chakana géante, vecteur de la puissance féminine de la reine.

Entre mythologie et utilisation religieuse historique, la croix andine fut en tout cas d’une importance majeure pour les Incas !

Plus intéressant encore, il semblerait que la chakana soit liée à l’astrologie, ou tout du moins à la façon dont la pratiquaient les Incas. Cette croix représenterait ainsi les quatre grandes directions célestes, ainsi que les nombreuses variations qui peuvent exister entre elles (d’où les marches). Au centre se trouverait ainsi un grand creux universel autour duquel tout le reste graviterait.

Certains aiment également parler de la croix chacana comme d’une représentation de la division territoriale de l’empire inca, avec des régions de toutes parts qui entourent un point central : Cusco, la capitale.

Il semblerait même que les anciens prêtres de cette culture utilisaient la méditation sur la chacana pour atteindre des états de transe, et ainsi communiquer avec le divin. Un peu à la manière des mandalas en Inde, notre croix pourrait bien avoir une utilisation plus pratique que symbolique…

Vraiment, la mythologie inca a beaucoup à nous apprendre. Si vous le pensez aussi, vous apprécierez ces quelques choses à savoir dessus selon le site geo.fr.

 

En tout cas, une chose est sûre : la croix andine a beaucoup à nous apprendre sur l’antique civilisation inca.

 

 

Lama au milieu de ruines d'un temple inca.

Les nombres cachés de la croix chacana

En réalité, il nous reste encore à découvrir un ésotérisme caché dans la chacana : celui lié aux mystères des nombres, à la numérologie.

Il existe de nombreuses interprétations numérologiques qui ont été associées au chacana, comme par exemple les douze mois de l’année (par les douze coins de ses marches) ou les grandes fêtes des saisons (par ses quatre quadrants).

Les trois plus importants concerne toutefois les chiffres trois et quatre… et ce sont celles-là que nous allons maintenant découvrir.

La division de la chacana entre quatre parties

Très clairement, notre croix peut se diviser en quatre parties, en quatre quadrants de même forme et dimension, mais pointant dans des directions différentes.

Concrètement, chacun de ces quadrants représenterait certains états, émotions et traits particuliers :

  • Le quadrant supérieur gauche : amour, confiance et connexion aux autres
  • Le quadrant inférieur gauche : reconnaissance, protection et conscience du monde
  • Le quadrant inférieur droit : bonheur, passion, expression de ses sentiments et arts
  • Le quadrant supérieur droit : responsabilité, productivité, efforts et travail

 

Dans ce contexte, le centre de la croix représente alors un but à atteindre, l’état dans lequel peut se trouver un être qui parviendrait à équilibrer chacun des quadrants dans sa vie.

En ce sens, la croix chacana exprimerait une quête de sagesse spirituelle, une sorte d’éveil et de reconnexion au véritable soi.

La division de la chacana entre trois parties

En plus de représenter les différentes facettes de l’être humain, la croix andine semblerait également décrire les différentes facettes de notre monde et, en particulier, les différentes sphères qui s’y trouvent.

Pour bien comprendre cette idée, il faut en fait diviser la chacana en trois parties : un bloc horizontal, ainsi que deux pyramides (une au-dessus et droite, et l’autre en dessous et inversée).

Nous avons ainsi la vision du cosmos selon les Incas, d'un véritable cosmovision des Andes :

  • Hanan Pacha : le monde du dessus, celui qui abrite les esprits supérieurs et divinités
  • Kay Pacha : notre monde, celui de la vie ordinaire dans lequel nous vivons
  • Uku Pacha : le monde souterrain, où se trouvent les esprits des morts

 

Cette division du monde entre trois sphères est typique de la culture inca. Nous pouvons d’ailleurs la retrouver dans de nombreux autres domaines, comme par exemple la classification des dieux, l’organisation de la société ou encore la vénération des animaux, avec la fameuse trinité serpent (le dessous) – puma (le milieu) – condor (le dessus).

 

 

Vue aérienne du site du Machu Picchu.

L'étonnante chakana du sanctuaire de Machu Picchu

Nous vous l’avons dit précédemment : de nombreux exemplaires de croix andines ont été placées par les Incas dans leurs temples, autels et lieux de cultes. Il y a le site de Pisac, celui d’Ollantaytambo et de nombreux autres encore.

Au milieu de tout cela, un temple toutefois brille plus que les autres par sa conception : le sanctuaire du Machu Picchu.

Comme vous pourrez le voir à travers ces informations d’un site de voyage, le Machu Picchu a vraiment de nombreuses curiosités à vous faire découvrir.

Centre de l’ancienne religion inca, le Machu Picchu est sans doute le site archéologique le plus célèbre de toute l’Amérique Latine.

Ancienne capitale des Incas, de nombreux empereurs y vécurent et la ville fut un centre culturel, économique et politique durant plusieurs siècles. Plus que cela, Machu Picchu était un lieu sacré où les gens de tout l’empire venaient pour prier, recevoir des bénédictions et se reconnecter aux principes divins.

Parmi les nombreux temples et monuments que nous pouvons y trouver, celui dit « des Trois Fenêtres » va particulièrement nous intéresser. Nous pouvons en effet y trouver une gigantesque chacana construite au milieu de la pièce principale

Les visiteurs n’ont toutefois la possibilité de n’en voir que la moitié supérieure. Il se trouve en fait que les Incas l’ont conçue afin que, lorsque les rayons du Soleil rentrent dans la pièce lors du solstice d’été, l’ombre portée au sol viennent compléter la croix.

Nous voyons ici une fois encore l’importance spirituelle que pouvait avoir la chacana, ici liée au Soleil et au concept oh combien complexe du temps.