Le bracelet rouge de la Kabbale : porte-bonheur du Judaïsme

décembre 01, 2020 8 min de lecture

Bracelet rouge tissé par des Juifs kabbalistes.


Vous allez le découvrir dans cet article : même si le bracelet rouge est avant tout un porte-bonheur juif, il peut aussi être porté par des personnes d’autres communautés.

Toutefois, parce qu’il est le plus associé à cette école de pensée, nous parlerons dans cet article du « bracelet rouge de la kabbale ».

Des mystères du Judaïsme à ceux des traditions hindou et bouddhiste, vous en apprendrez plus sur un bracelet qui, malgré les apparences, est bien plus qu’un simple bout de ficelle.

Utilisé depuis l’Antiquité pour se protéger du mauvais œil et de tout un tas d’autres malédictions, l’accessoire dont nous parlons est associée à des choses comme la volonté, l’énergie divine et même le sang.

Lorsque nous cherchons à travailler avec les énergies et les secrets ésotériques de notre monde, la Kabbale apparait rapidement comme une des traditions existantes.

Forcément, cette école mystique juive a mis au point de nombreux outils et porte-bonheurs visant à nous protéger, nous bénir et nous aider au quotidien.

L’un des plus fameux et le bracelet rouge dont nous allons parlons aujourd’hui.

Bref, sans plus tarder, intéressons-nous aux secrets cachés derrière cet étonnant bout de ficelle.

 

Table des matières :

 

 

Petit fil rouge placé sur des tissages de cordelettes.

Comment porter et utiliser votre bracelet rouge ?

Pour que vous compreniez bien de quoi nous parlons, voici un modèle de bracelet kabbalistique que nous proposons sur notre site.

Basiquement, il est utilisé pour éloigner les mauvais énergies. (Certains parleront plutôt d’une « absorption ».)

Quoi qu’il en soit, le fait est que cet objet protègera son porteur… à condition qu’il soit utilisé correctement !

Déjà, et c’est sans doute le plus important, il faut que ce bijou soit porté avec la bonne intention.

Lorsque nous sentons ce fil rouge sur notre peau, nous pouvons nous sentir connectés aux autres, à ceux qui comme nous portent le même bracelet ou à ceux qui nous l’ont offert.

Car, oui, le bracelet rouge de la kabbale fait partie de ces choses dont l’effet est démultiplié lorsqu’elles sont offertes en cadeau.

Lorsque votre ami, votre frère ou votre parent regardera le bout de ficelle qu’il autour du poignet, il saura que quelqu’un (vous en l’occurrence) tient à lui et l’aime. Cette simple pensée dégage déjà une énergie extraordinairement positive.

Seconde considération mais non des moindre : le message personnel que vous devez mettre dans votre bracelet rouge.

Par exemple, beaucoup de personnes choisissent de l’utiliser comme un rappel d’être généreux, aimant et bienveillant à l’égard du monde.

En fait, vous pouvez décider d’associer le message que vous voulez à vos porte-bonheurs, les rendant ainsi personnels mais surtout très puissants. En fait, les rituels les plus efficaces sont bien souvent ceux qui viennent de vous.

Autre point à soulever, plus « matériel » cette fois : la façon de porter le bracelet de la kabbale.

Pour faire simple, la tradition mystique juive nous apprend qu’il doit être porté à votre poignet gauche.

Certains sages pensent en effet que la partie gauche du corps est réceptrice, tandis que la droite est émettrice.

Concrètement, porter votre bracelet à votre poignet gauche vous permettra de mieux capter les énergies et toutes les bénédictions qu’il essayera de vous apporter.

 

 

Gros plan sur un bracelet rouge de la kabbale enroulé sur lui-même.

Mais en fait, pourquoi la couleur rouge ?

La couleur rouge est sans doute l’une des plus puissantes qui puisse exister, et ce n’est pas un hasard si elle est utilisée pour le bracelet juif porte-bonheur dont nous parlons.

En fait, le rouge est depuis longtemps lié aux choses (énergies, idées, sentiments et autres) les plus intenses auxquelles l’homme a pu être confrontées.

Bref, vous allez maintenant comprendre pourquoi il est tout à fait normal qu’autant de bijoux, d’accessoires et de symboles soient de la couleur rouge, et surtout pourquoi il pourrait être bon pour vous de les porter !

Voici donc une liste des principaux arguments en faveur de cette teinte :

  • Dans de nombreuses cultures (dont la juive), la couleur rouge symbolise la protection, la chance et les hasards heureux. Clairement, nous parlons ici d’une véritable couleur porte-bonheur !
  • Plus factuellement, la couleur rouge est la plus extrêmes du sceptre lumineux que peut capter l’œil humain. Les fameux « infra-rouges » désignent d’ailleurs des couleurs « plus rouge que rouge » aux propriétés pour le moins étonnantes…
  • En fait, par sa longueur d’onde plus grande que celle des autres teintes, le rouge interagit d’une manière particulière avec la matière, pouvant même aller jusqu’à la chauffer et la modifier lorsqu’elle est assez intense.
  • Sans trop de surprise, nous parlons également d’une couleur associée au feu, au Soleil, à la chaleur… bref, à tous ce qui, brûle, consomme et remplace.
  • Le rouge est aussi la couleur du sang. Il est possible de tirer plusieurs conclusions à cela. De nombreuses cultures par exemple en font un symbole de mort. Les Juifs, eux, préfèrent l’associer à la vie et à la création divine.
  • Un peu partout dans le monde, le rouge représente l’énergie vitale, la passion, la fougue, la créativité et même le courage. Les raisons à cela sont nombreuses et variées, mais il est intéressant de noter à quel point cela est une constante, même chez des peuples que ne se sont pas « concertés » sur le sujet…
  • Ceux qui savent voir les auras relient le rouge à la puissance, à l’ambition, à la réussite et à la sensualité.

 

Bref, si le bracelet de la Kabbale est rouge, ce n’est vraiment pas un hasard !

Pour en apprendre plus sur le sujet, voici un autre article présentant les pouvoirs du rouge.

 

 

Dessin d'une étoile de David (ou Maven David) gravé sur le mur d'une synagogue.

Le bracelet rouge dans le Judaïsme

Nous vous l’avons déjà dit : l’un des principaux buts du bracelet rouge dont nous parlons est de combattre le mauvais œil.

Cette idée est particulièrement présente dans la religion juive.

Depuis les balbutiements de l’humanité, les hommes ont eux conscientes de l’existence de sorts, de malédictions et de tout un tas de choses de cette acabit dont il fallait mieux se prémunir.

Partout dans le monde, les sages et les prêtres ont ainsi été missionnés de développer des moyens de se protéger de tout cela.

Certains ont développé de techniques « spirituelles », comme des chants, des rituels et des prières.

D’autres ont imaginé des choses beaucoup plus concrètes, comme les symboles et porte-bonheurs dont nous parlons sur notre site. À ce titre, vous devriez appréciez les différents porte-bonheurs juifs présentés dans cette collection.

Bref, le bracelet rouge de la Kabbale est sans doute la plus belle expression du peuple juif.

Savoir avec précision quand il fut créé, par qui et comment est chose impossible tellement l’utilisation de ce bout de fil magique est ancienne.

Nous avons toutefois les témoignages de nombreux mystiques juifs qui nous en parlent, parfois indirectement.

Dans le Midrash Tanhuma (un texte ésotérique de tradition kabbalistique) par exemple, il nous est dit : « Il lui donna un bracelet et lui dit que ce fétiche sera contre le mauvais œil. »

Concrètement, nous voyons dans ce texte (mais il en existe d’autres) que la coutume juive considère le mauvais œil comme une réalité, et qu’elle reconnait l’efficacité de certains bracelets particuliers…

 

 

Chandelier juif allumé pour une cérémonie religieuse.

Et dans la Kabbale alors ?

Comme nous venons de le dire, porter un bracelet rouge est une idée très ancienne, sans doute même antérieur à la création de la Kabbale qui date du début du Moyen-Âge.

Toutefois, au fil du temps, c’est dans cette école mystique que l’utilisation de ce porte-bonheur se développa la plus.

Avec le regain récent d’intérêt de la population pour l’ésotérisme, la magie et le mysticisme, le port du bracelet rouge de la Kabbale a même augmenté ces dernières années.

Cela traduit sans doute un effet de mode, oui, mais également une volonté grandissante de percer les secrets de notre monde.

Pourtant, aussi étonnant que cela puisse paraitre, il n’existe pas de mention explicite de ce petit fil rouge dans les textes kabbalistiques.

Que nous parlions du Yetsirah, du Ha Bahir ou du Zohar (les trois principales sources écrites pour les pratiquants de la Kabbale), aucune ne nous décrit quelque bienfait ou vertu qui serait associée au porte d’une ficelle rouge.

Ainsi, l’intérêt manifeste et indéniable de cette école ésotérique pour notre bracelet porte-bonheur est sans doute à chercher du côté d’une tradition orale plus discrète, peut-être même secrète, à laquelle la plupart d’entre nous n’ont malheureusement pas accès…

 

 

Moine bouddhiste habillé en toge orange et en pleine méditation dans un temple.

Le bracelet rouge dans le Bouddhisme

Eh oui, si vous vous souvenez de la première phrase de cette article, ce paragraphe (ainsi que le suivant) ne devraient pas vous étonner.

Malgré le nom que nous avons décidé de lui donner, le bracelet de la Kabbale n’est pas propre au Judaïsme, loin de là.

Les bouddhistes tibétains par exemple l’utilisent eux aussi comme un porte-bonheur offrant chance et protection à son porteur.

Traditionnellement, ces bracelets sont fabriqués et vendus par des moines qui, tout au long de leur fabrication, récitent des prières et des mantras sacrés afin de bénir les bracelets.

Certains régions d’Asie pensent même que ce petit bracelet rouge offre la chance de faire un vœu à celui qui le reçoit.

Pour beaucoup de spécialistes, cela découlerait du concept bouddhiste du « pouvoir de l’intention ».

Si nous associons une volonté ou un souhait à notre bracelet et que nous le portons tout au long de notre journée, nous nous rappellerons constamment ce que nous voulons.

Pour faire simple, le bracelet devient ainsi un moyen de nous remettre nos objectifs en tête, ce qui leur apporte une certaine énergie qui les aident à se réaliser.

Si vous voulez approfondir le sujet, voici un article qui parle plus en détail du pouvoir de l’intention.

Plus amusante qu’autre chose, cette idée appuie toutefois une que nous avons émise dans un paragraphe précédent : celle du cadeau.

En offrant un des ces bracelets rouges porte-bonheurs à vous proches, vous leur offrez ainsi symboliquement du bonheur, de la chance et la possibilité de voir leurs souhaits se réaliser !

Le message envoyé est donc très fort.

Pour toutes ces raisons, il n’est pas rare de voir des Bouddhistes du monde entier porter une ficelle rouge de ce genre autour de leur poignet.

 

 

Statue en bronze d'une divinité hindoue de la chance.

Le bracelet rouge dans l’Hindouisme

Lorsqu’il est porté par des Hindous, le bracelet de la Kabbale est alors connu sous le nom de « kalava » (ou parfois de « puja »).

Dans certains régions d’Inde, cet accessoire sert à marquer son appartenance à la religion et aux dogmes hindouistes. Une fois nouée autour du poignt, cette ficelle permet de montrer aux Indiens que, pour eux, l’Hindouisme est une doctrine sacrée et que le mode de vie que dicte cette doctrine est le meilleur.

Les Chrétiens portent des croix, les Juifs ont des kippas, et les Hindous ont ainsi des kalava.

Selon certaines écoles et gurus, les pouvoirs de ce fil rouge iraient bien au-delà du simple signe de reconnaissance entre fidèle : il serait en fait capable d’invoquer les pouvoirs de certaines divinités.

C’est vrai que de nombreux rituels hindous plus ou moins magiques utilisent le kalava, voire même se basent dessus.

Lorsque les pratiquants nouent le bracelet autour de leur poignet, ils se relient en fait les uns aux autres. Tous s’inscrivent alors dans une même processus, dans une même cérémonie qui leur offre un sentiment d’unité, presque d’harmonie.

Vraiment, la façon de porter et de recevoir le bracelet rouge est quelque chose de très sacré dans l’Hindouisme.

Les pouvoirs et bienfaits qui lui sont liés sont donc particulièrement puissants.

 

 

Porte-bonheur présenté dans cet article :

Bannière promotionnelle présentant un bracelet rouge présent sur notre site.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.