13KGHT73 Le symbole du cerf, signification religieuse et culturelle
Congrats ! You Got Freeshipping !

Le symbole du cerf, signification religieuse et culturelle

Le cerf est un animal qui symbolise la supériorité spirituelle, l’essence la plus divine du sacré. Il est un symbole de régénération, de douceur, de grâce, d'intuition, de bonté, de fertilité et de paix.

Eh oui, rien que ça.

Avec son regard pénétrant, sa grande vitesse et ses bois capables de se régénérer année après année, le cerf possède des caractéristiques uniques qui le font surpasser nombre d’autres espèces.

Même si sa signification peut varier d'une culture à l’autre (nous en parlerons d’ailleurs dans cet article), le cerf a marqué chaque peuple qui eut la chance d’être à son contact.

 

Tables des matières :

 

 

Grand cerf qui brâme dans une forêt féérique, à l'ambiance magique.

Signification et symbolisme du cerf

En règle générale, le symbole du cerf sera associé au lien entre le sacré et le profane.

Parce qu’il se tient droit et fier dans la forêt, il est un médiateur entre le ciel et la terre, entre les domaines spirituel et matériel. Parfois, le symbole du cerf va même jusqu’à représenter le lien unique entre Dieu et l’humanité, en devenant son message.

Le symbolique des différentes cultures peut varier, et certains vont même jusqu’à faire du cerf l’emblème de rois. Ses magnifiques bois, semblables à une couronne, y sont sans doute pour quelque chose. Le symbole du cerf est en tout cas lié à une grande autorité naturelle, à un pouvoir temporel comme intemporel.

Beaucoup de nos jours encore pensent que cette image est tout à fait correcte. Sans doute est-ce la raison pour laquelle ce collier aux bois de cerfs ou cette bague pourtant la même parure sont aussi populaires sur notre site.

 

Plus largement, la signification du cerf peut être assez large, et voici une liste des principales vertus qui lui sont liés :

  • Le cerf serait guérisseur. En tout cas, sa présence annoncerait la fin des maux.
  • Il représente l’importance de la famille et la place des pères.
  • Le cerf exprime aussi une grande fertilité et une grande force vitale.
  • Nous l’avons dit, il représente aussi le lien entre le sacré et le matériel, ce qui est en haut et ce qui est en bas.
  • Sa place de roi de la forêt en fait un parfait représentant de l’écologie.
  • Comme symbole, il montre souvent la puissance des forces de la nature.

 

Cet animal a de quoi intéresser, c’est clair. De nombreux peuples sont d’ailleurs de cet avis, et lui ont accordé une place particulière. Si vous désirez en apprendre plus sur la signification du cerf dans certaines cultures et religions, continuez donc la lecture de cet article !

 

 

Peinture à l'aquarelle bleue d'un cerf dans la nuit.

Le symbole du cerf dans les religions

Le cerf est résolument lié au sacré, à quelque chose de transcendant et sur lequel les religions se sont toutes penchées.

Nous allons d’ailleurs découvrir l’avis de quelques-unes à son sujet.

Cerf et chamanisme

Le symbole du cerf exprime de grandes forces de la nature. Étant donné que les spiritualités chamaniques s’intéressent à ces forces, elles respectent forcément notre animal !

Que ce soit en Sibérie, en Amérique du Nord (avec les Amérindiens), en Mongolie ou même chez les anciens Celtes, tous voyaient à travers le cerf un roi de la forêt capable de canaliser ses forces.

Certains remèdes traditionnels ont ainsi pu utiliser des parties de son corps, tandis que placer ses bois dans une maison ou auberge en assurait la protection.

Cerf et mythologie grecque

Dans la mythologie grecque, la déesse Artémis est étroitement liée à la figure du cerf. Pour celle qui gouverne la chasse, ça n’a rien d’étonnant !

Pour, la déesse est souvent représentée sur grand char tiré par deux cerfs aux bois d’or.

Dans certaines légendes antiques, le cerf était plutôt dépeint comme un symbole de luxure et de plaisir. Il n’est associée à Aphrodite (la déesse de l’amour) ou à Dionysos (celui du vin et des banquets).

Cerf et Christianisme

La signification du cerf est complexe pour les Chrétiens.

Dans les premiers temps de l’Église, il était un symbole d’humilité. Cette idée vient sans doute d’une ancienne légende qui nous raconte comment un jour, un soldat romain qui aimait persécuter les Chrétiens rencontre un cerf lors d’une de ses parties de chasse.

Regardant l’animal dans les yeux, il aurait vu la lumière bienveillante du Christ et se serait converti.

Tout un tas de légendes médiévales nous racontent également comment, lorsqu’ils sont le plus perdus dans leur vie, certains hommes croisent parfois des cerfs avec une croix ardente flottant entre leurs bois. Ces hommes, par la suite, retrouvent le chemin du Seigneur et deviennent de véritables saints (allant pour certains jusqu’à être canonisés).

Pour en apprendre plus sur le symbole du cerf dans le Christianisme, voici un article du site la-croix.com qui vous en parlera en profondeur.

Cerf et Bouddhisme

Le Bouddhisme est une spiritualité complexe qui recouvre de nombreuses branches différentes. Dans certaines d’entre elles, le symbole du cerf est absolument central.

La roue du dharma (le principal symbole du Bouddhisme, qui représente l’illumination et la sortie du cycle des réincarnations) est par exemple souvent représenté avec deux cerfs qui la portent.

Selon la tradition Varanasi, lorsqu’il atteint l’éveil spirituel, le Bouddha prononça son premier sermon dans un parc aux cerfs. De nombreuses représentations de véritable sage le montrent d’ailleurs entouré de cerfs, censés représentés ses disciples.

Plus largement, le Bouddhisme parle de la signification du cerf aux côtés des concepts de longévité, de vie juste et d’harmonie.

 

 

Grand cerf dans une forêt au printemps, dressé tel le roi des bois.

Symbolisme du cerf dans différentes cultures

Chercher à comprendre la signification du cerf n’est pas que le fait des religions, certains peuples aussi se sont penchés sur la question !

Sans chercher à être exhaustif, nous allons maintenant vous parler de quatre qui ont largement participé à la mise en avant de notre animal.

Le cerf pour les Celtes

L’arbre de vie est un symbole primordial de la culture celte. Il représente la vie (forcément), mais surtout celle qui puise ses forces dans le sol pour monter vers les cieux. L’arbre de vie est donc une parfaite allégorie d’une vie spirituelle.

Sinon vous en parlons, c’est parce que le symbole du cerf lui est lié : ses bois sont le modèle sur lequel certains arbres de vie ont leurs branches construites.

À côté de cela, le cerf représentait le mari idéal selon les celtes. Il est protecteur et souverain, mais surtout il sait mettre sa femme sur un piédestal. La biche en effet est la plus belle créature de la forêt. Elle était d’ailleurs un grand symbole de féminité. Les cerfs sont les mâles aux femelles les plus élégantes.

Nous pouvons bien entendu aussi parler de Cernunnos, dieu majeur du panthéon celte représenté par un humain doté de cornes de cerf. Si vous voulez en connaitre plus sur ce dieu celtique, voici plus d’informations dessus, fournies par un site spécialisé dans l’histoire du monde.

Le cerf pour les tribus amérindiennes

Le symbole du cerf chez les Amérindiens est assez proche de ce qu’en disaient les Celtes.

Un peu comme pour l’arbre de vie, les chamans des clans utilisaient les bois des cerfs pour établir des canaux de communication entre le ciel (et donc les esprits) et la terre.

Certaines tribus indiennes pouvaient même avoir le cerf comme animal totem. Ceux-là étaient réputés capable de guérir mieux que personne et posséder une intuition naturelle hors du commun. Une autre de leur caractéristique de leur culture était la compassion et la générosité.

D’un point de vue plus ésotérique, il semblerait que ceux placés sous le totem du cerf savait mieux développer leurs perceptions extrasensorielles (notamment la clairvoyance et la clairaudience).

Le cerf dans les tribus mexicaines

Certains peuples de l’actuel Mexique attribuaient l'origine de l'espèce humaine au cerf. En particulier, le peuple Huichol disait du cerf qu'il traduisait le langage des dieux aux hommes, et que le premier de leurs chamans aurait directement appris de lui. Il était donc hautement vénéré.

Des tribus ont même relié à le symbole du cerf à l’abondance à travers un rapprochement avec la nourriture, et notamment le maïs. Certains vénéraient ainsi le cerf-maïs (capable de nourrir le corps) et le cerf-peyotl (capable de nourrir l’âme, le peyotl étant une plante hallucinogène du Mexique).

 Malgré ce grand respect, il y a des peuples pour qui la signification du cerf était nettement moins positive, car ils le voyaient comme responsable de la sécheresse.

Ce thème assez peu connu du cerf chez les ethnies du Mexique est plus qu’intéressant. Si vous êtes de cet avis, voici une étude complémentaire du journal openedition qui devrait satisfaire votre curiosité.

Le cerf dans la culture chinoise

Notre animal est également important pour les Chinois, qui l’associent à la chance, l’abondance et la fécondité. Entendre le brame du cerf permet de réveiller la puissance cachée en l'homme, et sa ramure permet d'éloigner certains démons.

Parce qu’il séduit la biche, l’être le plus gracieux de la forêt, ces bois sont traditionnellement réduits en poudre afin d’augmenter la puissance masculine ou pour servir d’aphrodisiaque.

Certaines légendes nous disent même comment les biches pouvaient se transformer en femme pour séduire les hommes et ainsi empêcher les chasses aux cerfs, tellement leurs maris ont pu être menacés de cette pratique.

Parfois, les chasseurs régulent le gibier... mais parfois aussi, leur plan de chasse détruit l'équilibre des animaux sauvages, de la végétation et des forêts.

 

 

Porte-bonheurs présentés dans cet article

Bannière avec un collier aux bois de cerf dessus.

Bague à l'image du cerf sur une bannière promotionnelle.