Mais en fait, c’est quoi un moulin à prière tibétain ?

Mais en fait, c’est quoi un moulin à prière tibétain ?

Un moulin à prière est un outil composé d’une roue cylindrique faite de métal, de bois ou de pierre, souvent magnifiquement décorée, que l’on a monté sur une tige servant d’un axe au cylindre.

Cet objet est littéralement inséparable du Bouddhisme tibétain et de ses traditions.

Les moulins à prières sont en fait utilisés comme une aide à la méditation et comme un moyen d'accumuler de la sagesse. Les spécialistes du karma disent même que le bon moulin à prière bouddhiste peut nous aider à repousser les mauvaises énergies loin de temps.

En réalité, faire tourner ces roues est considéré comme l'un des actes les plus réfléchis et les plus bénéfiques qu’un bouddhiste puisse faire.

Le plus souvent construits à la périphérie des stupas et des monastères, certains moulins à prière tibétaines peuvent être utilisés par plusieurs milliers de personnes par jour.

D’autres, de taille plus réduite, seront des objets personnels avec lesquels le pratiquant entretiendra une relation personnelle.

Méditation, sagesse, nettoyage énergétique : les promesses de ce porte-bonheur tibétain sont nombreuses. Penchons-nous maintenant plus attentivement dessus pour tenter de découvrir les secrets qui se cachent derrière de tels pouvoirs.

 

Table des matières :

 

 

Plusieurs moulins à prière alignés, tous ayant prière tibétaines et mantras inscrits dessus.

Description d’un moulin à prière tibétain

Lorsque vous aurez à faire à un moulin, vous verrez presque toujours d’étranges signes inscrits dessus : il s’agit de mantras.

Les mantras sont des mots ou sons sacrés, considérés comme très puissant dans le Bouddhisme.

Concrètement, les vibrations émissent lorsque nous les prononçons correspondraient aux fréquences de certaines énergies dont l’impact sur les humains sont tangibles.

Traditionnellement, c’est le mantra Om Mani Padme Hum qui est inscrit ou gravé dans le cylindre du moulin. Les langues utilisés le sanskrit, le tibétaine ou (plus rarement) une langue européenne. Tout cela peut titiller votre curiosité mais patience, nous en parlerons un peu plus loin.

Le pourtour du moulin à prière bouddhiste est parfois aussi décoré de symboles et de figures légendaires comme par exemple des Dakinis (ou Protecteurs) ou les Ashtamangala (les huit symboles de bon augure de la tradition indienne).

Traditionnellement, de la graisse de yack est utilisée pour permettre au moulin de bien glisser. De nos jours, n’importe quel produit lubrifiant fera l’affaire.

La plupart du temps, le cylindre est creux en son centre. Cela permet notamment d’y glisser des papiers sur lesquelles le pratiquant peut écrire ses propres mantras, pensées ou prières. Ainsi, les effets du moulin sont véritablement « personnalisables ».

Certains des modèles les plus grands que nous pouvons trouver dans les montagnes de l’Himalaya contiennent d’ailleurs des milliers de papiers laissés par les voyageurs !

En réalité, les moulins à prière existent en tout un tas de tailles différentes : ils peuvent être très petits et incorporés à des bijoux (comme par exemple avec cette bague) d’une taille moyenne et montée au bout d’une poignée tenant dans la main (comme avec ce moulin à prière plus traditionnel) ou tout simplement gigantesque (comme c’est le cas avec ce type de monument bouddhiste impressionnant).

Souvent, les modèles les plus grands servent de décoration à l’entrée des temples ou sont placés le long des chemins de randonnées des montagnes du Tibet.

Plus qu’un simple élément du paysage local, ces moulins ont une véritable mission : celle de bénir et même de protéger préserver les voyageurs qui passent devant.

Le moulin à prière tibétain est un phénomène très ancien, sans doute vieux de plusieurs millénaires. Il y a donc eu au cours de l’histoire des bizarreries, des étrangetés amusantes auquel nous ne penserions sans doute pas.

Nous pouvons par exemple citer à ce titre :

  • Les moulins à roue hydraulique (tournés par l'eau qui coule)
  • Les moulins à roue de feu (actionnée par la chaleur d'une bougie ou flamme)
  • Les moulins à vent
  • Les moulins électriques (actionnées par des moteurs modernes)

Au oui donc, bien que cette tradition soit très ancienne, certaines techniques bien contemporaines ont été utilisées utiliser les moulins… ou plus précisément pour les faire tourner sans effort !

 

 

Femme à genoux entrain de prier devant des moines bouddhistes en toge orange.

Mais en fait, comment fonctionne un moulin ?

D’anciens textes retrouvés au Tibet nous laissent à penser que faire tourner un moulin à prière bouddhiste aurait à peu de chose près les mêmes effets que la récitation des mantras qui sont inscrits dessus.

En effet, si le pouvoir de ces mots réside dans leurs vibrations, faire tourner le cylindre du moulin dans l’air qui nous entoure en produit une lui aussi !

Il y a des siècles, certains spécialistes ont ainsi émis l’hypothèse que ces deux types vibrations auraient des effets comparables. Il n’y a techniquement pas de moyen de le vérifier, mais les faits leur ont apparemment donné raison.

Ces sages nous disaient en fait que faire tourner un moulin à prière « transporterait ses prières au ciel comme le fait la voix de l’homme ».

Il n'y a en outre pas de précision exacte que nous enseignerait le Bouddhisme quant aux moments où un moulin peut être utilisé ou non. Nous pouvons donc en déduire que cet outil peut être utilisés à tout moment de la journée.

C’est plutôt là une bonne nouvelle : quelles que soient les habitudes que nous avons prises dans nos pratiques de la méditation, il ne sera pas compliqué d’y inclure l’utilisation d’un moulin bouddhiste.

En réalité, il ne faut même pas être en méditation ou dans un état d’attention particulière pour s’en servir.

Rien ne vous empêchera de faire tourner votre moulin en lisant un livre, en écoutant de la musique ou au cours de n’importe quelle tâche de la vie quotidienne.

Il s’agit donc là d’un moyen terriblement simple de profiter des prières bouddhistes auxquelles est lié votre moulin !

Si vous cherchez toujours de nouveaux moyens d'améliorer vos séances de méditation et de développer votre conscience, vous allez adorer nos porte-bonheur tibétains spéciaux, cette collection étant le fruit d'un long travail de recherche.

Bref, les bouddhistes transportent souvent leurs moulins partout avec eux (même au cours de leurs longs pèlerinages), les faisant tourner chaque fois qu'ils ont un moment de libre.

Certains décident d’en faire un élément central de leur pratique spirituel et font tourner leur moulin à prière tibétain avec la même assiduité que s’il s’agissait de réciter des prières.

 

 

Moine bouddhiste en train de méditer au sommet d'une montagne de l'Himalaya.

Quels bénéficies puis-je en retirer ?

Voici une liste (sans doute incomplète) des principaux bienfaits que peut vous offrir ce porte-bonheur bouddhiste :

  • Selon certains témoignages, le simple fait de toucher un moulin à prière apporterait un incroyable sentiment de purification.
  • Plus concrètement, il est dit que quelqu’un qui aurait péché verrait sa culpabilité lavée s’il fait tourner un moulin avec de véritables remords.
  • Il est dit dans la tradition tibétaine que les prières améliorent notre karma général, nous offrant ainsi une « bonne » réincarnation. Faire tourner un moulin peut donc nous offrir de meilleures vies futures.
  • Pour aller plus dans les détails encore, cela diminuerait le risque de naître avec des handicaps dans notre prochaine vie.
  • D’autres spécialistes (notamment des moines) pensent qu’ils peuvent exaucer certains vœux.

 

 

Plusieurs moulins à prières tibétaines placés dans un village pour en bénir les habitants.

Un mantra bouddhiste particulier

Nous vous en avions parlé avant… Vous allez maintenant découvrir la signification cachée derrière le mantra inscrit sur votre moulin.

Précisons-le d’entrée : d’autres prières tibétaines peuvent parfois être utilisée. Celle que nous allons vous présenter est toutefois de loin la plus répandue, et la seule que vous trouverez sur les moulins à prière de notre site.

Ce fameux mantra s’écrit avec notre alphabet : « Om Mani Padme Hum ».

Le Bouddhisme est une pratique qui a séduit des millions de personnes, et ce depuis plusieurs millénaires. Il y a donc logiquement eu des séparations entre différentes écoles, ainsi que des approches et des façons de voir le monde différentes.

Tout cela pour dire que l’interprétation que nous allons vous donner de ce mantra sacré n’est pas la seule qui existe (mais clairement la plus répandue).

Voici donc les sens des six sons qui le constituent :

  • Om : Ce son est considéré dans les religions dharmiques (Bouddhisme, Hindouisme et Jaïnisme) comme celui à la base de tout. Il est censé purifier notre égo et nous débarrasser de l’orgueil, chose nécessaire à toute pratique spirituelle.
  • Ma : Ce son est associé à l’éthique et nous purifie ainsi notre esprit, principalement en nous éloignant de la jalousie et de la luxure.
  • Ni : Celui-ci représente simplement la patience. Il servira dans à atténuer les flammes qui bruleraient trop fort en nous… même celle que nous pouvons penser bonnes comme l’amour ou une curiosité trop impétueuse.
  • Pad : Associé à la diligence et au travail sérieux, ce on sert au mantra à nous purifier de l’ignorance et des préjugés.
  • Me : Me est un son associé au renoncement. Il nous offrira ainsi les vertus liées à la pauvreté et donc à la simplicité.
  • Hum : Son de la sagesse par excellence, il sert à nous libérer de la haine et de la colère qui peuvent sommeiller au plus profond de nos cœurs.

Une fois que nous savons tout ceci, un constat peut vite nous sauter aux yeux : le mantra Om Mani Padme Hum sert avant tout à nous nettoyer des principaux défauts qui abiment l’âme.

Ainsi, son but caché est de nous libérer de tous ces maux pour renforcer notre propre être et nous permettre d’accéder au bonheur.

Le moulin à prière tibétain s’avère donc être un outil des plus puissants.

Le Bouddha Amitabha le disait d’ailleurs lui-même : "Quiconque récite ces six syllabes tout en tournant la roue du dharma aura une fortune égale à celle des Mille Bouddhas."

 

 

Porte-bonheurs présentés dans cet article :

Bannière présentant une bague sur laquelle est monté un petit moulin.

 Bannière présentant notre moulin à prière de base, parfait pour une utilisation quotidienne.

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés


Vous aimerez aussi

Étude sur la croix de Malte : origine et signification
Étude sur la croix de Malte : origine et signification
Le sujet d’aujourd’hui constitue l’un des symboles les plus populaires lorsqu’il est question de chevalerie. Eh oui, nous allons examiner ensemble ...
Découvrir
La médecine holistique : définition, praticiens, principes
La médecine holistique : définition, praticiens, principes
La médecine holistique est souvent décrite comme étant une forme de guérison particulière considérant la personne dans son ensemble (le corps, l’es...
Découvrir
Le fascinus : symbole phallique et dieu du pouvoir masculin
Le fascinus : symbole phallique et dieu du pouvoir masculin
Les coutumes qui nous parvenues des civilisations du passée sont nombreuses. Certaines, plus étonnantes que les autres, peuvent nous surprendre et ...
Découvrir