Omikuji : découverte d’une forme de divination typiquement japonaise

décembre 30, 2020 5 min de lecture

Temple japonais avec une pagode dans laquelle se trouvent des omikuji.


Les temples japonais sont des lieux de prière et de recueillement remplis des traditions du passé.

Au milieu tous les éléments historiques ou culturels étonnants que vous pourrez y trouver, les omukuji occupent une place particulière.

Si vous avez déjà eu la chance de visiter le Japon, vous ne pouvez pas être passé à côté : ces petits morceaux de papiers se trouvent dans à peu près chaque temple ou autels de l’archipel, si bien qu’ils en sont devenus un de plus grands symboles.

Pour faire simple, les omikuji constituent des prédictions sur votre futur et vous apportent des intentions particulières qui peuvent vous aider. Afin de pouvoir en obtenir un, vous devez en fait pêcher un numéro au sort, lequel vous indiquera un tiroir dans lequel se trouvera votre bénédiction.

De leur histoire étonnante à la bonne façon de les utiliser, nous allons donc maintenant tâcher d’en apprendre plus sur ces petits bouts de papier porte-bonheurs.

 

Table des matières :

 

 

Plaquettes en bois des omikuji avec des bénédictions écrites dessus.

Et donc, c’est quoi un omikuji ?

Dans l’introduction, nous vous avons décrit l’omikuji comme un bout de papier contenant un vœu ou une bénédiction.

En réalité, le terme peut également désigner la technique de « voyance » à l’œuvre derrière tout cela.

Il faut savoir que les Japonais croient depuis la nuit des temps aux forces du hasard. Il était donc tout naturel pour eux de mettre en place un tel système de divination.

Bref, la tradition de l’omikuji est ainsi vieille de près de 1000 ans. Elle débuta en fait à une époque où les Japonais usaient de divination au quotidien et demandaient régulièrement conseils aux dieux et aux kamis. (C’est le nom donné aux esprits dans le Shintoïsme, la religion traditionnelle du Japon.)

Dans un premier temps, l’omikuji ne servit qu’au chefs et aux rois, notamment lorsqu’il était question de désigner des hauts-fonctionnaires ou des ministres.

L’histoire du Japon est décidément passionnante. À ce titre, les passionnés de l’histoire du pays feraient bien de jeter un œil à nos bijoux et porte-bonheurs japonais !

En tout cas, cette technique de divination fut au départ considéré comme quelque chose de très sérieux (et c’est toujours le cas d’ailleurs).

Il semblerait en outre que la tradition soient à la base originaire de Chine. Des traces datant de la période Muromachi (1336 à 1573) nous montrent en effet des omikuji recouverts de poèmes chinois.

De nos jours, les messages que nous apportent les omikuji sont quelque peu plus légers.

Vous y trouverez en effet des indication sur votre santé, votre réussite financière ou votre situation amoureuse.

Même si la plupart du temps, les bénédictions seront écrites en Japonais uniquement, certains temples (les plus touristiques malheureusement) proposent également de traductions en anglais.

 

 

Temple japonais avec une magnifique architecture à côté d'un lac et d'une forêt.

Description de l’utilisation des omikuji dans un temple japonais

Comme nous vous l’avons précisé, à peu près chaque temple au Japon propose des omikuji. La raison derrière cela est simple : ces petits bouts de papier ont un sens religieux profond.

Avant de pouvoir pénétrer dans un temple (qu’il soit bouddhiste, chrétien ou shinto), vous devrez tout d’abord vous purifier.

Cela peut prendre plusieurs formes en fonction des traditions locales mais, la plupart du temps, au simple lavage des mains et du visage à l’eau clair suffisent.

Une fois que cela est fait, vous pouvez alors rentrer dans le temple proprement dit.

Là, vous pourrez payez un moine afin d’avoir le droit de piocher un morceau de bois contenant un numéro appelé « mikuji-bo ». (Après tout, il faut bien que les moines aussi vivent. Avec un prix oscillant entre 100 et 300 yens, les omikuji restent tout de même plus qu’abordables.)

Une fois votre numéro en main, vous pourrez vous dirigez vers un mur rempli de tiroirs. Vous pourrez alors ouvrir cela correspondant à votre numéro.

Vous trouverez alors votre omikuji dedans et, avec lui, l’énergie et les bénédictions qu’il porte.

Le fait de tirer un nombre au hasard nous montre bien l’importance qu’à la chance dans cette coutume.

Si, comme nous, ce genre d’idée vous parle, vous aimez notre collection dédiée à la voyance et aux arts divinatoires dans leur ensemble.

Bref, de la chance, d’ailleurs, il va vous en falloir !

Nous ne vous en avons pas encore parlé, mais il existe certains omikuji contenant des présages négatifs voire carrément des malédictions.

N’ayez toutefois pas d’inquiétude si vous piochez une de ces mauvaises cartes. Il existe en effet des zones particuliers appelées « musubidokoro » où vous pourrez laisser votre funeste message.

Si vous voyez un arbre ou un poteau auquel des centaines d’omikuji sont cloués dans l’enceinte d’un temple japonais, il s’agit d’ailleurs sans doute de l’un d’entre eux.

 

 

Poteaux recouverts d'omikuji en papier.

Différentes types d’omikuji

Vous l’aurez maintenant compris : la tradition de l’omikuji est quelque chose de très ancien et de profondément ancré dans la culture nippone.

Au fil du temps, différents types de bénédictions ont vu le jour et certains moines s’amusent même à ajouter leur touche personnelle sous la forme de poèmes ou de pensées.

À côté de cela, il existe une classification assez stricte allant du meilleur au pire.

La voici :

  • Dai-kichi : la grande bénédiction
  • Chu-kichi : la bénédiction moyenne
  • Sho-kichi la petite bénédiction
  • Sue-kichi : la bénédiction à venir
  • Sue-kyo : la malédiction sort à venir
  • Sho-kyo : la petite malédiction
  • Chu-kyo : la malédiction moyenne
  • Dai-kyo : la grande malédiction

 

Nous voyons ici deux termes apparaitre : « kichi » et « kyo ». Au vu de la liste, leur trouver une traduction ne devrait pas être trop compliqué, n’est-ce-pas ?

En plus de ces types assez généraux d’omikuji, la plupart des temples aiment leur rajouter des extraits des textes religieux, des précisions sur ce que l’avenir nous réserve ou tout autre information qui pourrait être pertinente.

 

 

Plusieurs livres de divination japonais sur un bureau.

Réflexion sur la divination au Japon

La magie et la divination constituent une partie importante des religions chamaniques. Cela se vérifier avec l’omikuji mais la réalité dépasse de loin cette pratique.

Le shintoïsme (de shinto, "la voie des dieux") dont nous vous avons parlé plus tôt ne déroge pas à la règle.

Spiritualité traditionnelle des Japonais, il semblerait que le shintoïsme soit aussi vieux que le Japon lui-même. En tout cas, il existes des temples et autels vieux de plusieurs millénaires partout sur l’archipel.

Pour faire simple, cette tradition se base sur l’existence des « kamis », des sortes d’esprits sacrés qui s’expriment à travers la nature. Forêts, montagnes, vents et rivières sont ainsi l’expression de kamis.

Cela va même plus loin : le shintoïsme est une religion animiste, ce qui veut dire qu’elle place une âme en tout chose.

Si vous voulez approfondir le sujet, voici d’ailleurs quelques informations supplémentaires sur la tradition shinto.

Bref, cette idée pourrait expliquer en partie les pouvoirs que cachent les omikuji. Il s’agit en tout cas d’une piste intéressante.

Mis à part cela, le folklore japonais a vu l’émergence d’autres méthodes de divination.

En voici quelques-unes :

  • Le Kiboku : il s’agit d’une sorte voyance où les carapaces de tortue sont utilisées pour lire l’avenir.
  • Le Tengen-jutsu : un peu comme le zodiaque chinois ou européen, le Tengen-jutsu se base sur les astres et votre élément de naissances pour vous en apprendre plus sur vous.
  • Le Dobutsu Uranai : fort comparable au précédent, ce type de voyance est comparable aux horoscopes
  • Le Mi Kayu Ura : plus original, cette forme de divination se base sur la lecture… dans les grains de riz ou d’haricots !
  • Le Mato-i : c’est ici l’endroit où atterrit une flèche qui nous offre les informations à interpréter.

 

Voilà, cet article est maintenant terminé. Nous espérons qu’il vous aura intéressé jusqu’au bout et qu’il vous aura aider à comprendre ce qu’est vraiment l’omikuji.

Si vous avez des questions, ou simplement que vous souhaitez échanger avec nous, vous êtes les bienvenus dans la section commentaires en-dessous de l’article.

Vous pouvez également nous envoyez une message vie notre page de contact. Nous sommes ouverts à la discussion et serons heureux de vous répondre !


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.