Quel est le véritable sens de l'éléphant porte-bonheur ?

Quel est le véritable sens de l'éléphant porte-bonheur ?

L'éléphant est considéré comme un porte-bonheur de premier plan dans de nombreuses cultures.

Souvent, cet animal est associé à l’intelligence, ou parfois aussi à une sorte de « force tranquille ».

Certaines divinités des religions asiatiques lui sont également associées. Nous en parlerons d’ailleurs dans cet article.

En règle générale, l’éléphant porte-bonheur est donc vu comme un animal sacré, le détenteur d’une grande puissance et un symbole aux pouvoirs étonnants.

Nous pouvons ainsi trouver des cérémonies qui leur sont dédiées un peu partout en dans le monde.

De l’Afrique à l’Asie, à travers plusieurs religions et cultures, nous allons maintenant nous intéresser à l’éléphant porte-bonheur est aux différentes formes que peut prendre sa vénération.

 

 

Statue en pierre du dieu Ganesh dans un temple indien

L’éléphant dans l’Hindouisme

L’Hindouisme est une religion connue pour vénérer des milliers de divinités différentes.

Nous pourrions nous dire qu’il y en a forcément l’une ou l’autre qui est liée à la figure de l’éléphant… Et c’est tout à fait exact !

L’un des dieux les plus importants en Inde nous le montre d’ailleurs bien : Ganesh, le détenteur des savoirs, de la sagesse et de l’intelligence est représenté sous la forme d’un humain à tête d’éléphant.

De nombreux temples lui sont dédiés et ce sont des milliers de personnes à travers le pays qui lui rendent hommage à travers divers objets rituels.

Typiquement, vous pouvez retrouver des statuettes du dieu Ganesh telles que celle-ci du Nord ou Sud de l’Inde.

À côté de cela, nous pourrions citer un autre dieu connu sous le nom d’Indra.

Cette entité fut autrefois le roi des dieux et, comme signe de sa puissance, utilisait un éléphant comme monture.

De nos jours, Indra est plutôt vu comme le maitre des guerriers. Son éléphant est donc passé d’un animal d’apparat à une véritable machine de guerre, gagnant des qualités de férocité et de combattivité.

C’est notamment grâce à ces deux divinités majeures de l’Hindouisme que l’éléphant porte-bonheur est devenu l’un des animaux les plus vénérés du pays.

Chaque année se tiennent plusieurs cérémonies où les éléphants sont lavés, recouvert d’offrandes et d’huiles odorantes… tout cela pour placer la communauté sous la protection des dieux que nous avons cités.

 

 

Statue d'un éléphant faisant partie d'un autel religieux au caractère spirituel fort

L’éléphant dans le Bouddhisme

Dans le Bouddhisme, l'éléphant est considéré comme une manifestation incarnée sur terre des qualités du Bouddha en personne.

Dès le début de sa vie, Siddârtha Gautama de son nom de naissance, a directement été lié à l’éléphant.

Quand sa mère tomba enceinte, elle vit un éléphant d’un blanc immaculé lui apparaître en rêve. L’animal lui offrit alors un lotus sortant de sa trompe, fit trois tours autour d'elle et pénétra son ventre avec un de ses défenses.

Dès qu’elle se réveilla, elle comprit immédiatement que son rêve portait un sens. Il avait raison : il s’agissait là d’une prophétie lui annonçant qu’elle enfanterait un être illuminé.

Pour en apprendre plus sur cet événement fondateur du Bouddhisme, voici un article qui vous parle plus en détail de cet étrange rêve.

Bref, depuis ce jour, le symbole de l’éléphant est associé au Bouddha, à sa naissance et à ses pouvoirs.

De nombreuses représentations de l’art religieux bouddhiste nous montrent d’ailleurs le Bouddha méditant sur le dos d’un pachyderme, l’animal avançant lentement et sereinement sur son chemin tandis que l’homme avance avec lui.

Dans la même optique, l’éléphant porte-bonheur est parfois utilisé pour représenter des qualités de puissance et de sagesse supérieures.

Lorsqu’il est placé au sommet d'un pilier dans un temple, la coutume veut qu’il « apporte à tous la lumière de la connaissance ».

 

 

Deux éléphants blanc avec leurs trompes en l'air dans la forêt humide du Nord de la Thaïlande

L’éléphant blanc : symbole des rois de Thaïlande

Nous vous avons parlé de la légende de l’éléphant blanc et de la naissance du Bouddha.

Tandis que sa religion s’est répandue en Asie, cette histoire a fait sa place dans de nombreuses cultures.

Il y a toutefois un peuple qui, plus que les autres, lui a donné une importance particulière : les Thaïlandais.

L'éléphant blanc (qui en réalité est d’une couleur plus proche du rose) y est en effet devenu un symbole important du pouvoir de la royauté.

L’animal a été si vénéré en Thaïlande qu’il se trouvait même sur le drapeau national jusqu'au début du 20ème siècle.

Ce type de statuette d’éléphant, typique de l’artisanat local, est d’ailleurs très apprécie des Thaïs pour la décoration de leurs maisons.

Dès les premiers temps de leur civilisation, les Thaïs ont su utiliser les éléphants à leur avantage.

Ils les montaient sur les champs de batailles, remportant ainsi d’écrasantes victoires sur leurs adversaires.

Dans les champs et les forêts tropicales du pays, ils s’en servaient pour le transport du bois et des marchandises.

Selon certains spécialistes, c’est cette utilisation de l’animal qui permit à la culture thaïlandaise de prospérer, et de survivre jusqu’à nos jours.

Nous comprenons donc comment le symbole de l’éléphant porte-bonheur a pu prendre une telle place dans la culture locale.

 

 

Famille d'éléphants africains marchant en file dans la savane

La figure de l’éléphant porte-bonheur en Afrique

L’éléphant africain n’est pas exactement le même que celui que nous pouvons trouver en Asie.

Sur ce continent du Sud du monde, les éléphants sur plus grands, plus puissants et surtout plus agressifs.

Alors que les Asiatiques ont domestiqué l’espèce depuis des millénaires pour les aider au travail des champs ou à la guerre, l’éléphant d’Afrique est resté un animal sauvage et dangereux.

SI vous ne voyez pas bien ce qui sépare ces deux types d’éléphants, voici une analyse assez détaillée des principales différentes entre eux.

Forcément, ces caractéristiques se retrouvent dans la figure de l’éléphant porte-bonheur africain.

En général, sa force impressionnante pousse les cultures locales à le voir comme un symbole de force masculine et de fertilité.

Leur propension à la colère et la facilité qu’ils ont de ses mettre en rage l’ont également relié à au pouvoir brut et primitif du guerrier.

Ses défenses sont ainsi réduites en poudre pour être utilisés comme aphrodisiaque stimulant la libido des hommes. Cette utilisation malheureuse est d’ailleurs l’une des principales causes du braconnage « artisanal » qui s’opèrent de nos jours encore dans certaines régions d’Afrique.

 

 

Ombre d'un éléphant avec un enfant sur son dos, sous un coucher de Soleil

Conclusion sur l’éléphant

L'éléphant est devenu un symbole religieux et culturel dans de nombreux pays.

Fort et calme, il a parfois mis ses qualités au service des hommes. Pourtant, sa présence a hanté les esprits à travers les âges, forçant un sentiment de crainte et de respect.

Les visions que les peuples en ont et les points de vue sur cet animal oh combien étonnant peuvent énormément varier d’un pays à l’autre.

Toutefois, il y a quelques points sur lesquels tous s’accordent. Partout dans le monde en effet, vous pourrez entendre que l’éléphant symbolise :

  • L’intelligence
  • La sagesse
  • La patience
  • La responsabilité
  • La force calme
  • La ténacité
  • La longévité

 

Clairement, il ne s’agit ici que des qualités positives, de traits de caractères que nous souhaiterions plus retrouver chez nos proches, ou parfois en nous-même.

Ainsi, s’intéresser au sujet de l’éléphant porte-bonheur est sans doute quelque chose de plus profond que ce que beaucoup de personnes ne pensent.

Non, nous ne cherchons tant pas à nous placer sous la protection de telle divinité, ou à nous attirer tel bienfait…

Malgré ces utilisations plus qu’intéressantes, nous plaçons des représentations d’éléphants porte-bonheurs pour nous rappeler chaque jour l’importance des qualités dont il fait preuve.

Comme l’éléphant donc, nous pouvons devenir des êtres plus sereins, plus posés et plus sages.

 

 

Porte-bonheur présenté dans cet article :

Bannière présentant une statue en grès rendant hommage au dieu-éléphant Ganesh

Bannière avec un ensemble de statues originaires de Thaïlande

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés


Vous aimerez aussi

La médecine holistique : définition, praticiens, principes
La médecine holistique : définition, praticiens, principes
La médecine holistique est souvent décrite comme étant une forme de guérison particulière considérant la personne dans son ensemble (le corps, l’es...
Découvrir
Le fascinus : symbole phallique et dieu du pouvoir masculin
Le fascinus : symbole phallique et dieu du pouvoir masculin
Les coutumes qui nous parvenues des civilisations du passée sont nombreuses. Certaines, plus étonnantes que les autres, peuvent nous surprendre et ...
Découvrir
Qu’est ce qui se cache vraiment derrière un talisman magique ?
Qu’est ce qui se cache vraiment derrière un talisman magique ?
Pour certaines personnes, la croyance dans la magie, le surnaturel et tout ce qui est mystérieux est une bêtise. Ils disent que pour s’intéresser à...
Découvrir