13KGHT73 Religion gitane : comprendre les spécificités des voyageurs – Cyril Gendarme
Congrats ! You Got Freeshipping !
Religion gitane : comprendre les spécificités des voyageurs | Cyril Gendarme

Religion gitane : comprendre les spécificités des voyageurs

Le peuple gitant vit selon un ensemble complexe de règles qui expliquent comment respecter les anciens, quels règles appliquer pour rendre la justice, comment vivre une vie droite et conserver son honneur… Bref, il existe tout un tas de coutumes qui sont là pour nous aider à vivre notre vie.

Au milieu de tout cela, la religion gitane tient une place très importante.

Forcément, la foi apprend les bases de la morale et construit la vision du monde d’un être humain. Comprendre la religion des gitans pourrait donc bien nous aider à comprendre ce qui anime l’âme de ce peuple.

La tâche est toutefois compliquée : les voyageurs ne suivent pas une seule religion mais, au contraire, ont adopté les coutumes des pays où ils se sont trouvés tout au long de l’histoire.

Ainsi, les Roms d'Inde seront Bouddhistes, voire parfois même Musulmans, tandis que les Gitans, Tsiganes et Manouches européens seront eux Chrétiens.

C'est d'ailleurs précisément à ceux-ci que nous allons nous intéresser dans notre article. En effet, nous parlons bien ici de religion gitane, et non de celle d’un autre peuple de voyageur.

Cela peut paraitre évident, mais il faut toujours le préciser car certaines personnes font encore l’erreur.

 

Table des matières :

 

 

La croix de Jérusalem, une statue du Christ et une amulette des Templiers

Des racines chrétiennes fortes !

Si vous avez déjà rencontré des Gitans, vous saurez que la religion est quelque chose de très importants pour nombre d’entre eux.

En fait, ses enseignements guident tout un tas d’éléments de la vie quotidienne : des rituels aux croyances et superstitions, les voyageurs ont bien souvent une foi fervente.

Déjà, l’écrasante majorité des Gitans sont baptisés, mariées et enterrés religieusement. Cela est (malheureusement) suffisamment rare pour un peuple de nos jours que pour le souligner.

La plupart des rassemblements et réunions de familles ont également des connotations religieuses. Les naissances et les mariages par exemple sont fêtés avec beaucoup d’ardeur dans la religion gitane.

Énormément de gitans aiment également porter des pendentifs de croix chrétienne tels que celui-ci pour marquer leur appartenance à la communauté du Christ.

Bref, la plupart du temps, la religion catholique sera celle qui dictera leur vie.

Nous avons toutefois remarqué ces dernières années une apparition de nouveaux mouvements chrétiens, protestants évangéliques cette fois, de plus en plus présent dans la communauté.

 

 

Moulure en bronze d'une coquille sur le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle.

Les pèlerinages : logique pour des voyageurs

Le pèlerinage est un voyage que nous faisons vers un lieu saint.

Plus que simplement physique, un pèlerinage est avant tout un voyage spirituel intérieur, une sorte de recueillement et l'occasion de sortir du stress et de l'agitation ininterrompue de nos vies.

Sans trop de surprise, la religion gitane est particulièrement marquée par la présence de pèlerinages.

Il est en effet indéniable qu’ils sont sans doute plus faciles à mettre en œuvre pour des nomades que pour des sédentaires !

De la cité du Vatican à Lourdes, en passant par Saint-Jacques-de-Compostelle ou encore le Sanctuaire de Fátima au Portugal, ce sont donc les principaux lieux de la Chrétienté qu’aiment visiter les Gitans.

Il existe toutefois un pèlerinage particulier qui est (re)connu pour être propre aux communautés de voyageurs : celui de Saintes-Maries-de-la-Mer.

Chaque année au mois de moi, les Gitans du monde entier se rendent dans cette petite ville côtière du Sud de la France pour participer ensemble à plusieurs jours de cérémonies (et de fêtes aussi).

L’évènement le plus important du pèlerinage est sans aucun doute la procession de la Sara Noire, une sainte particulièrement vénérée dans la religion gitane. Une statue représentant la Sainte est alors transporté dans toute la ville, un grand cortège la suivant.

Souvent, le pèlerinage de Saintes-Maries-de-la-Mer est aussi le moment pour les familles et les amis de se retrouver et, pour certains enfants de la communauté, d’êtres baptisés.

Si vous êtes curieux d’enter apprendre plus, voici un article qui décrit ce pèlerinage point par point.

 

 

Des cartes de tarot et une boule de cristal de diseuses de bonne aventure gitanes, à côté d'une guitare en pendentif

Quelques superstitions originales dans la religion gitane

Une vie de voyage est faite d’aventures et d’anecdotes. Lorsque c’est tout un peuple qui vit de cette manière, cela crée un folklore et des coutumes exceptionnelles.

En particulier, la religion gitane inclut tout un tas des croyances et de superstitions particulières.

En voici quelques-unes :

  • Les pies sont porteuses de gros soucis. Les grues, elles, annoncent plutôt l’arrivée d’amis. Si les deux volent ensemble, la police n’est pas loin.
  • Il était de coutume pour les familles d'abandonner, parfois de brûler, la roulette et les possessions d’un membre de la communauté décédé pour éviter que son fantôme ne revienne hanter les vivants.
  • Donnez la dernière cigarette de votre paquet signifie que vous serez cocu dans l’année.
  • Le port de porte-bonheurs sous forme d’amulettes ou de talismans est une constante dans la religion gitane.
  • Faire brûler du pain ou de la farine porte malheur.
  • Si un chat se lèche les pattes dans le couloir, cela signifie que des invités arrivent.
  • Il est bon de placer un campement près d’un houx, car cet arbre est sacré.
  • Une femme enceinte ne doit pas porter de chaussures neuves. Jamais.
  • Voir un corbeau voler seul est synonyme de tristesse, en voir deux symbolise la joie.
  • Si une femme passe devant vous en portant une cruche d’eau, c’est votre jour de chance. Si par contre elle est vide, attendez-vous à de grands malheurs.

 

 

Gitane pratiquant la voyance par ses talents de magicienne.

Et la place de la voyance dans tout cela ?

Les Gitans ont été décriés tout au long de leur histoire.

En fait, nous pouvons carrément les voir comme de parias qui, en tant que groupe, furent rejetés par les autres peuples.

En partant de là, ce n’est pas étonnant qu’ils aient été associées à des choses mauvaises, voire carrément maléfiques.

Lorsqu’en plus nous savons que nombre de communautés ont pu pratiqué la divination et le tirage de cartes comme moyen de gagner leur vie, il devient alors évident qu’ils aient été reliés à la sorcellerie.

Regardez donc cette collection dédié à la culture gitane : elle semble en effet emprunte de mystères et d’ésotérisme.

Il n’était en effet pas rare que des habitants des villages locaux viennent visiter les campements gitans pour venir y chercher des conseils « mystiques » auprès de voyantes pratiquants le tarot, la lecture dans la paume des mains ou encore dans le marc de café.

Face à cela, l’Église catholique les accusa de pratiquer les arts occultes mais également de propager certaines maladies ou d’enlever des enfants.

Même si cette image de la voyageuse-voyante est quelque peu passé de mode, elle marque encore durablement l’idée qu’ont les gens de la religion gitane.

 

 

Porte-bonheur présenté dans cet article :

Bannière avec un pendentif de croix chrétienne.

 

Articles Liés

Nous utilisons des cookies pour fournir et améliorer nos services. En utilisant notre site, vous consentez à leur utilisation.