Romulus et Remus : légende de la création de Rome

février 01, 2021 6 min de lecture

Bronze de Romulus et de Remus allaités par la louve lupa.



Les citoyens de l’antique cité de Rome ont pu être fiers d'appartenir à la plus grande ville de leur temps.

Centre du plus grand empire de l’Antiquité, la métropole romain occupait une place de carrefour culturel, économique et politique.

Une si grande cité avait forcément besoin d’une légende exceptionnelle pour conter sa création : celle de Romulus et de Remus remplit parfaitement ce rôle.

Frères jumeaux les plus célèbres de toute la mythologie romaine, Romulus et Remus sont deux êtres au destin exceptionnel, deux personnages semi-légendaires dont la trace se fait ressentir aujourd’hui encore dans notre culture.

Leur histoire, relatée par les auteurs de l’Antiquité et retransmises depuis lors par une traditions d’historiens, marqua le début de l’une des plus formidables civilisations de tous les temps.

Ensemble, voyageons donc dans le passé, et découvrons la légende de la création de Rome.

 

Table des matières :

 

 

Statue des deux frères Romulus et Remus avec la louve.

Naissance et enfance des frères jumeaux

Romulus et Rémus étaient donc deux frères jumeaux.

Leur mère, une femme connue sous le nom de Rhéa Silvia, se trouvait être la fille de Numitor, le roi d’une ville italienne connue sous le nom D’Albe-la-longue.

Peu avant que les deux frères ne soient conçus, le roi Numitor fut assassiné par son frère, le terrible Amulius.

Afin de s’assurer que jamais personne ne puisse remettre son pouvoir en jeu, Amulius fit tuer ses neveux et força Rhéa Silvia à devenir une prêtresse vestale, prononçant ainsi le vœux chasteté.

Le plan d’Amulius était parfait, si ce n’étant sans compter sur l’intervention de Mars, le dieu de la guerre.

Touché par cette injustice, il décida de mettre Rhéa Silva enceinte, lui donnant la chance perpétuer la ligné royale de son père.

Lorsque les enfants vinrent au monde, le roi Amulius, fidèle à lui-même les fit jeter au Tibre pour que jamais ils ne puissent revendiquer le trône.

La servant chargée de cette triste mission avait sans doute plus de cœur que son maitre, et décida qu’au lieu de noyer les petits, elle les placerait dans un panier qu’elle laisserait simplement dériver.

Sous les conseils de Mars, le dieu du Tibre, Tiberinus, assura des flots calmes et éloignât les tumultes, afin que rien n’arrive aux nourrissons.

Après quelques heures à dériver, le panier arriva jusqu’à une zone plus calme du fleuve où il put se poser sur la berge.

Là se trouvait une louve qui protégea et allaita Romulus et Remus comme s’ils étaient ses petits.

Cette louve, connue sous le nom de « lupa », est d’ailleurs l’un des symboles de la ville de Rome.

Bref, quelques jours plus tard, les enfants alors déjà bien vigoureux furent trouvé par un berger qui passait par là.

L’homme, plein de bonté, décida de les élever comme ses fils.

 

 

Bas-relief présentant un combat qui de déroule dans l'Antiquité.

Confrontation contre Amulius

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’était sans compter sur le destin des deux enfants.

Un jour, alors qu'ils gardaient leurs moutons, des hommes du roi Amulius vinrent piller les terres de celui qui les avait recueilli. Remus, seul présent sur place à ce moment, se battit avec toute la fougue du monde mais, seul et sous-équipé, il ne pouvait faire le poids face aux hommes d’Amulius.

Il fur alors capturé et jeté en prison.

Dès qu’il apprit la nouvelle, Romulus décida de regrouper une bande de bergers du coin et de partir sauver son frère.

Aidé par les dieux et par leur détermination, les hommes parvinrent à vaincre leurs ennemis et surtout à tuer le terrible tyran.

Pour remercier, les deux frères, les habitants de la région décidèrent de les nommés rois.

Aussi étant que cela puisse paraitre, ils refusèrent.

Eux, ils avaient d’autres plans et voyaient leur avenir plus grand encore.

 

 

Visage d'un homme en colère.

La dispute de Romulus et de Remus

Nous deux frères en effet voulaient plus que de simplement hériter d’un royaume : ils voulaient créer le leur.

Une fois adultes, ils décidèrent donc de fonder une ville là où la louve les avait recueilli quelques années auparavant.

Le lieu était caractérisé par la présence de sept collines, et malgré plusieurs jours de débat, le jumeaux ne parvenaient pas à se mettre d’accord sur l’endroit où poser la première pierre : Romulus voulait fondé sa cité au sommet du mont Palatin, tandis que Remus lui préférait celui de l’Aventin.

Ils finirent par trouver un terrain d’entente bien commun à l’époque : ils allaient laisser les dieux décider à leur place.

Concrètement, les deux hommes devait observer le vol des oiseaux pour décider de quel lieu verrait la fondation de leur cité.

Après quelques instants, Remus cria de joie : il avait vu six oiseaux voler ensemble.

Il alla alors annoncer la nouvelle à son frère qui ne put que le contredire : lui, il en avait vu douze.

La situation n’avait pas bien avancé : Romulus affirmait qu'il était le vainqueur incontestable avec ses douze oiseaux, mais Remus soutenait que puisqu'il avait vu ses six oiseaux en premier, il avait gagné.

Incapables de trouver un terrain d’entente, ils partirent fâchés chacun de leur côté.

Durant la nuit qui suivit, Romulus décida d’aller de l’avant et traça une ligne tout autour du mont Palatin : il s’agissait là de la délimitation de sa cité, d’une frontière que personne ne pourrait franchir sans son autorisation.

Lorsqu’il apprit la nouvelle, Remus ne put s’empêcher de plaisanter et alla titiller son frère.

Après quelques railleries, il s’essaya à passer la frontière alors bien maigrement gardée.

Touché dans son honneur, Romulus se mit en colère et tua son frère jumeaux sur le coup.

 

 

Colisée de Rome, l'un des monuments les plus célèbres de cet empire.

La fondation de Rome

Après la mort de Rémus, Romulus continua de travailler à la construction de sa ville.

C’est ainsi le 21 avril 753 avant J.-C. qu’il se fit officiellement nommer roi : Rome était née, et son histoire pouvait commencée.

Romulus donna son nom à sa ville, Roma.

Loin de la grandeur qui allait suivre, la population de Rome fut au départ composée de fugitifs, d’exilés, d’esclaves en fuite, et de criminels.

N’ayant plus rien à prendre, ces individus étaient prêts à se ranger sous la bannière d’un roi qui promettait d’oublier leur passé.

Un problème se fit toutefois vite ressentir : les hommes étaient beaucoup plus nombreux que les femmes parmi les habitants de Rome, si bien que la natalité devint rapidement un problème.

La solution trouvée par Romulus pour résoudre ce problème était pour le moins expéditive : il allait enlever les femmes des cités voisines.

Pendant les décennies qui allaient suivre  , le nouveau roi tacha ainsi d’étendre le pouvoir et l’influence de Rome, soumettant les peuples de la région à son autorité les uns après les autres.

Avec le pouvoir, Romulus devint toutefois de plus en plus autoritaire, et le sénat qu’il avait mis en place à la fondation de la cité se mit à comploter contre lui.

Après l’avoir convoqué, quelques sénateurs jaloux et rancunier l’assassinèrent, ce qui marqua la fin de son épopée.

Pour couronner la légende, certaines sources affirment qu’au moment de partir, Romulus serait monté aux cieux rejoindre les dieux, confirmation s’il en fallait encore de sa parenté divine.

 

 

Femme réelle qui regarde son reflet virtuel sur l'écran d'un téléphone.

Entre réalité et fiction

Aujourd’hui encore, les historiens débattent pour savoir quelle part de réalité et quelle part de fiction se trouvent dans la légende de Romulus et de Remus.

Personnages historiques pour certains et figures purement mythologiques pour d’autres, la vérité se situe sans doute quelque part entre les deux.

D’un point de vue générale, la légende que nous venons de découvrir ensemble nous parle d’une ville qui se serait créée elle-même, d’une cité basée sur des principes uniques pour son époque.

Cela est résolument vrai.

Rome est en effet un cas unique dans l’histoire, et le mythe de sa fondation peut assurément nous en apprendre beaucoup sur la nature humaine.

Au final, même si rien ne peut être énoncé avec certitude, comme chaque cité, royaume ou empire, Rome a bien un fondateur.

Qu’il s’agisse de Rompus, de Remoulus ou de toute autre personne que l’histoire aurait oublié, il n’en reste pas moins qu’il se dressa entre le Tibre et le mont Palatin, il y a des milliers d’années de cela un pionner plein d’idées sur une terre vide, une terre sur laquelle il allait bâtir une de plus grandes villes de tous le temps.

Ce bâtisseur, qui qu’il soit, marqua ainsi à jamais l’histoire de l’humanité

 

 

Pour aller plus loin

Si la culture romaine vous passionne vous aussi, vous trouverez sans doute de quoi faire votre bonheur (c’est le cas de le dire) dans notre collection de porte-bonheur que vous trouverez ici.

Pour approfondir en particulier le sujet de la création de Rome, voici un document qui retrace cette épopée d’un point de vue purement archéologique, et un autre qui, lui, vous parlera plutôt de Romulus en tant que personnage légendaire.

Quoi qu’il en soit, nous espérons de tout cœur que cette lecture vous fut agréable.

 

 

Découvrez cet article au format vidéo

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.