Santé, médecine, guérison : liste de 23 dieux guérisseurs

Santé, médecine, guérison : liste de 23 dieux guérisseurs

De tout temps, les hommes ont placé leur sort entre les mains de dieux de la médecine.

Cela n’a rien d’étonnant : même si de nos jours de nombreux septiques soutiendront le contraire, le fait est que de nombreuses guérisons extraordinaires peuvent leur être imputées.

Un dieu de la santé ne surprend généralement jamais de surprendre les gens. Guérisons spectaculaires donc mais parfois aussi de terribles malédictions, ses pouvoirs englobent souvent un spectre plus large que ce que nous pouvons penser.

Des cultures aujourd’hui révolues contiennent d’ailleurs tout un tas de légendes, de croyances magiques et de traditions à ce sujet.

Demander l’aide d’un dieu guérisseur lors d’un rituel était donc chose courante.

Cela devait se faire dans des conditions bien particulières… On n’invoque pas un dieu de la santé aussi facilement !

Quoi qu’il en soit, nous pouvons trouver des témoignages datant de toutes les époques démontrant l’efficacité de certains d’entre eux.

Si, malheureusement, vous ou un de vos proches, vous sentez malade ou faible physiquement, émotionnellement ou spirituellement, un dieu guérisseur pourrait bien vous aider.

Nous allons donc maintenant vous offrir une description de 25 d’entre eux, pour que vous puissiez déterminer quel dieu de la médecine choisir dans votre cas.

 

 

Les dieux égyptiens

 

Bas relief égyptienne montrant la déesse Isis

1) Isis : la déesse égyptienne de la guérison

Dans l’Antiquité, Isis était connue pour être une déesse égyptienne de la guérison.

Les pouvoirs d’Isis étaient tels que son nom fit le tour de la Méditerranée : de Beyrouth à Marseille, tous en entendirent parler.

Cela laisse présager des puissants pouvoirs de cette déesse égyptienne de guérison, et de ce genre de pendentif représentant la déesse Isis.

Une des histoires les plus célèbres de la mythologie du peuple égyptien nous explique comment elle aurait redonné vie à son frère Osiris à l’aide de sa magie curative.

 

Prêtres de la déesse Heka associée à la santé

2) Héka : la déesse égyptienne de la santé

Héka est la déesse égyptienne de la santé, du bien-être et du bien commun.

Nombreux parmi ses adeptes avaient la réputation d’être des médecins exceptionnels.

Héka fut en réalité élevée au rang de déesse égyptienne de la santé parce qu’elle aurait percé le secret d’une magie millénaire permettant de soigner toutes les maladies.

 

 

Les dieux grecs et romains 

 

Sculpture d'un baton d'Asclépios grec associé à la guérison

3) Asclépios : le dieu grec de la médecine

Asclépios est un membre bien connu du panthéon grec.

Dieu grec de la médecine, il est le guide et le protecteur des médecins et de tous les soignants.

Dieu guérisseur le plus puissant, Asclépios tenta même de ramener des hommes à la vie… chose qu’il ne réussit malheureusement jamais.

Son pouvoir magique curatif est inégalable. Personne ne peut même l’approcher.

Parce que ce dieu grec de médecine a énormément contribué à la guérison de milliers de gens, Asclépios était extrêmement admiré.

Il nous a en outre offert un porte-bonheur qui sert de symbole à la médecine actuelle : le bâton d’Asclépios.

 

Statue en marbre du dieu Apollon

4) Apollon : le dieu grec de la guérison

Fils de Zeus et de Léto, Apollon est un dieu aux multiples facettes.

Il est notamment connu pour être le dieu grec de la guérison, de la musique, de la poésie, de l'art, des oracles, du tir à l'arc, de la lumière du soleil et de la connaissance.

La mythologie grecque regorge d’ailleurs d’histoires qui nous racontent les exploits d’Apollon, notamment certaines personnes ayant subitement retrouvé la santé à son contact.

Ces mêmes histoires permettent de connaitre quelques ’uns des porte-bonheur associées à ce dieu grec de la guérison. Le soleil d’Apollon en est un bon exemple.

 

Hygie, déesse grecque de la santé

5) Hygie : la déesse grecque de la santé

Tant dans la mythologie grecque que romaine, Hygie était la déesse grecque de la santé. Beaucoup de personnes la considèrent encore de nos jours comme ayant un rôle important dans certaines guérisons.

Cela n’a en réalité rien d’étonnent qu’Hygie occupe le rôle de déesse grecque de la santé : elle est la fille d’Asclépios (dont nous avons parlé plus tôt).

C’est en particulier dans la prévention de maladies d’Hygie occupe le plus grand rôle. Le mot « hygiène » vient d’ailleurs de son nom !

Cela signifie que si vous êtes confronté à une maladie ou à tout type de crise sanitaire qui serait encore à un stade initial, vous pouvez prier Hygie afin de gagner en tonus et en santé, ou portez fièrement cette broche de la coupe d'Hygie (son symbole porte-bonheur).

 

Ingrédients servant à la fabrication de la panacée

6) Panacée, la déesse grecque de la guérison (mineure)

Panacée est la déesse grecque de la guérison et du remède universel.

Elle était la fille Asclépios et la sœur d'Hygie.

Panacée est tellement puissante que son nom fut choisi pour désigner un remède « ultime », capable de guérir tous les maux.

Voilà donc un déesse guérisseuse à ne pas négliger…

 

Sculpture romaine de la Bona Dea

7) Bona Dea : la déesse romaine de la médecine

Dans la Rome antique, Bona Dea ocuupait le rôle de déesse de la médecine, de la fertilité mais aussi de la chasteté.

Bona Dea était fortement liée à la terre, et certains la priaient donc pour essayer de protéger leur terre des tremblements de terre et autres secousses.

Quoi qu’il en soit, les gens la remerciaient le plus souvent pour avoir réglé leurs problèmes de fertilité.

Bona Dea est donc une déesse romaine de la médecine qui mérite donc que nous nous y intéressions un minimum.

 

 

Les dieux celtes

 

Déesse druidique celte nommée Brigit

8) Brigit : la déesse celte de la médecine

Brigit est une déesse celte de la médecine.

Elle est sans doute la divinité la plus puissante de toute l'histoire du peuple celte.

De nombreux druides guérisseurs offraient à Brigit la place la plus importante dans leur pratique.

Cela n’a rien d’étonnant pour une déesse celte de la médecine.

Associé à la guérison, à la magie et à la vie familiale, Brigit est une ancienne divinité oubliée qui fut un jour prédominante dans l’esprit des Européens.

Selon la légende, toutes les herbes médicinales du monde se seraient développées à partir de ses larmes tombées sur le sol.

Plus qu’une déesse de la guérison, Airmed s’occupe également de la sorcellerie et de la magie.

 

Sirona, une divinité guérisseuse de la santé

9) Sirona : la déesse celte de la santé

Sirona était la déesse celte de la santé et des sources d’eau. Elle était principalement vénérée dans la Gaule orientale et en Belgique.

Etant que divinité guérisseuse, elle est souvent représentée avec un serpent enroulé autour de ses bras.

Au milieu des temples dédiés à cette déesse celte de la santé se trouvait souvent un puits réputé magique.

Quiconque boirait l’eau sacré de Sirona verrait immédiatement ses maux s’évanouir mystérieusement…

 

 

Les dieux irlandais

 

Airmed, la déesse irlandaise de la guérison représentée sous les traits d'une vieille femme

10) Airmed : la déesse irlandaise de la guérison

Airmed est la déesse irlandaise de la guérison.

Elle membre de la tribu des Tuatha De Danaan, la plus ancienne race de divinités.

Airmed est connu pour être ma Mère de tous les guérisseurs, la déesse des remèdes et des herbes sacrées, ainsi que de toutes les choses liées à l'art de la guérison.

Airmed est donc bien la déesse irlandaise de la guérison. A ce titre, elle détient des pouvoirs magiques extrêmement puissants.

Elle était connue pour son travail de médecine magique. C’est d’ailleurs à Airmed que revient la responsabilité de veiller à la santé de ceux qui ont été blessés au combat.

 

Moulage en bronze représentant Dian Cecht vu de dos

11) Dian Cecht : le dieu irlandais de la médecine

Dian Cecht est un dieu irlandais majeur. Il est le médecin des dieux et le père de Cian, qui à son tour est le père de Lugh, le dieu le plus important pour les Irlandais.

Dian Cecht serait en mesure d’aider et de soigner tout homme sur le point de mourir… mais d’une façon pour le moins étrange.

Pour guérir les malades, Dian Cecht les jetterait du haut d’un puit et viendrait les repêcher le lendemain, les malades ayant mystérieusement retrouvés la santé.

Cela pourrait faire référence à un rituel celtique impliquant une simulation de noyade.

En tout cas, ce dieu irlandais de la médecine a une façon plutôt originale de nous aider.

 

 

Les dieux hindous

 

Visage de du dieu hindou Dhanvantari

12) Dhanvantari : le dieu hindou de la guérison

Dhanvantari est le dieu hindou de la guérison, et il apparaît dans les Puranas comme le principal créateur de l'Ayurveda.

Dhanvantari est représenté comme un dieu-médecin qui porte dans ses mains un bol d'Amrit (une forme d’eau bénite).

Prier ce dieu hindou de la médecine et de la santé est une pratique courante dans toute le sous-continent indien.

Certains disent que cela attirent une bonne santé générale, d’autres s’en remettent plutôt à Dhanvantari pour la guérison des maux bien précis.

Son anniversaire est célébré chaque année par les pratiquants de l'Ayurveda à Dhanteras, deux jours avant Diwali, la fête hindoue des lumières.

 

Ensembles de plusieurs divinités hindous en sculpture

13) Les Ashvins : les dieux hindous de la guérison

Les Ashvins sont deux frères jumeaux, fils du dieu solaire Surya, issus de la mythologie hindoue.

Les deux frères sont toujours vus sous le formes de jeunes hommes beaux, brillants et athlétiques.

De nature compatissante, les Ashvins essayent de toujours aider les personnes dans le besoin, des vieilles femmes aux anciens soldats laissés pour contre par leur état.

Les Ashvins peuvent également changer de forme à volonté et possèdent le pouvoir de guérir (d’où leur qualificatif de dieu guérisseur).

Cette dernière capacité en ont fait l'objet de nombreux mythes qui les décrivent comme les dieux hindous de la guérison.

 

 

Les dieux africains

 

Noirs africains qui font des rituels de soin et de santé

14) Aja : la déesse yoruban de la médecine

Aja est une Orisha (c’est-à-dire une humaine reconnue comme une déesse).

Certains la voient comme une déesse yoruban de la guérison. D’autres décrivent plutôt Aja comme une déesse yoruban de la médecine.

Aja est donc un esprit de la forêt et des plantes médicinales.

Recevoir sa protection est d’une grande valeur car elle cela vous permettra de découvrir les secrets de la confection de remèdes.

Ce savoir, Aja l’aurait partagé avec le peuple Yoruban (un peuple d’Afrique de l’Ouest), les aidant ainsi à combattre les épidémies qui sévissaient dans la région.

Voilà une déesse qui mérité bien le titre de dieu guérisseur, vous ne pensez pas ?

 

Vieille femme africaine ressemblant à Babalu Aye, dieu africain de la guérison

15) Babalu Aye : le dieu africain de la guérison

Babalu Aye est un dieu africain de la guérison, et plus particulièrement encore lorsqu’il est question de maladies infectieuses.

Variole, lèpre, ebola, sida : toutes ces maladies font des ravages dans les populations Yoruba en Afrique.

Pourtant, ils ne sont pas seul. Babalu Aye est là pour leur partager des pouvoirs de dieu africain de la guérison.

Les habitants de certaines régions croient d’ailleurs qu’une prière à Babalu Aye pourrait suffire à les aider à guérir.

Quoi qu’il en soit, ce dieu-médecin est réputé pour avoir de nombreuses fois fait preuve de ses capacités curatives.

 

Chasseur d'une tribu africaine vénérant Mami Wata

16) Mami Wata : la déesse africaine de la santé

À la fois belle, séduisante et dangereux, Mami Wata est célébré dans une grande partie de l’Afrique de l’Ouest.

Déesse africaine de la santé, Mami Wata serait un esprit associé à l’eau et à tous les bienfaits de cet élément naturel.

Synonyme d’une médecine efficace et d’une guérison sure, prier cette déesse africaine de la santé est serait un bon moyen de soigner certaines maladies.

Mami Wata occupe donc une place spéciale dans le cœur de millions d’Africains.

 

Villageois yoruba préparant un rituel magique cururatif

17) Erinle : le dieu yoruba de la vitalité

Erinle signifie littéralement « éléphant ». Il s’agit du dieu des forces naturelles de l’univers dans la tradition yoruba.

Lorsqu’il est associé à la terre, Erinle est puissant, imposant, solide et inflexible.

Lorsqu’il est associé aux eaux, il est rapide et vivifiant.

Erinle aurait en fait la possibilité de constamment basculer d’un état à l’autre en fonction de ce dont son peuple a le plus besoin.

Quoi qu’il en soit, dans les deux cas, Erinle est le dieu yoruba

 

 

Les dieux perses et mésopotamiens

 

Temple perse dédié à Anahita

18) Anahita : la déesse perse de la médecine

Anahita est l'ancienne déesse perse de la médecine, de la fertilité, de la santé et de la guérison.

Malgré des attributs plutôt positifs, Anahita était souvent priée en temps de guerre.

En fait, de nombreux soldats comptaient sur elle pour les protéger des erreurs de la guerre.

Jusqu’à l’arrivée de l’Islam dans le pays, Anahita était une des divinités les populaires en Perse (actuel Iran).

 

Bas relief montrant le dieu sumérien de la santé

19) Ningishzida : le dieu sumérien de la santé

Dans la religion mésopotamienne, Ningishzida est la divinité protectrice de la ville de Gishbanda.

Le rôle de Ningishzida n’est pas forcément important la mythologie de Sumer, mais il occupe toutefois certains rôles.

Parmi ceux-ci, il est notamment le dieu sumérien de la santé, des racines et des arbres sinueux.

Cela peut étonner que quelque chose d’aussi important (de notre point de vue en tout cas) que la médecine soi attribué à ce dieu mineur qu’est Ningishzida, mais c’est le cas.

 

 

Les dieux précolombiens

 

Temple aztèque de Chichen Itza

20) Ixtliton : le dieu aztèque de la médecine

Ixtlilton est le dieu aztèque de la médecine et du jeûne sacré.

Les temples qui lui étaient dédiées contenaient des jarres magiques appelées « tlital » dont le contenu était réputé pouvoir soigner toutes les maladies.

Fray Bernardino de Sahagún, dans son « Historia general de las cosas de Nueva España » (1570-1582) écrit que, lorsqu'un enfant est guéri, les parents emmènent chez eux un prêtre qui officiait au nom du dieu Ixtliton.

Une grande fête a alors lieu dans la maison familiale qui consiste en « des danses et des chants ».

 

Masque maya du dieu de la médecine et des guérisons

21) Ixchel : la déesse maya de la médecin

Ixchel (à prononcer Ix-chel) était la déesse maya de la médecine, de la lune, de l'amour, de la gestation et des arts textiles.

Les Mayas représentaient souvent Ixchel accompagné d’un lapin, symbole de vitalité et de santé.

En fait, son nom signifie littéralement « la dame arc-en-ciel ».

Parce qu’elle était la déesse maya de la médecine, Ixchel était célébrée pendant la période de la fête de «Zip», évènement au cours duquel les Mayas la remerciaient de veiller à leur santé.

 

 

Autres

 

Tiroirs d'une pharmacie chinoise dédiée à Shennong

22) Shennong : le dieu chinois de la médecine

Parle de Shennong à un chinois et vous verrez peut-être une flamme s’éveiller dans ses yeux.

Shennong est un personnage à moitié historique, et à moitié légendaire.

Pour la part de réel, nous savons qu’il serait né au 28ème siècle avant notre ère et qu’il aurait occupé la place d’empereur de Chine.

Pour la part de légende, il serait né avec une tête de taureau…

Bref, Shennong est le dieu chinois de la médecine traditionnelle, des plantes curatives, de la charrue et du labour.

 

Masque d'Eir, déesse nordique de la guérison

23) Eir : la déesse nordique de la guérison

Eir signifie « aide » en ancien norrois (la langue des viking). Son nom lui-même indique donc son profond amour pour l'humanité

Eir est en fait la déesse nordique de la guérison et de toutes les compétences médicales.

Très admirée pour sa magie de guérison, Eir est non seulement la déesse guérisseuse des hommes, mais aussi des dieux.

 

 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés


Vous aimerez aussi

Quel saint catholique et prière contre le coronavirus ?
Quel saint catholique et prière contre le coronavirus ?
En ces temps de pandémie mondiale de coronavirus, il peut être bon de prier. Les églises catholiques du monde entier ferment leurs portes, les mess...
Découvrir
Analyse et signification du Vegvisir (ou boussole viking)
Analyse et signification du Vegvisir (ou boussole viking)
Le Vegvisir est un symbole viking issu de la magie runique des temps anciens. Cette rune était réputée avoir le pouvoir d’assurer son porteur de ne...
Découvrir
La triquetra : signification d’un symbole celte de protection
La triquetra : signification d’un symbole celte de protection
  La triquetra est un symbole celte dont le design est très particulier. Composé de trois triangles qui s’entrecroisent, les sens que nous pouvons ...
Découvrir