13KGHT73 Se connecter à son ego spirituel pour vivre plus heureux
Congrats ! You Got Freeshipping !

Se connecter à son ego spirituel pour vivre plus heureux

L'ego est le sentiment d'identité, la perception que nous sommes quelqu'un, une illusion qui peut nous éloigner de notre véritable moi et nous faire sentir séparé de notre véritable essence, de Dieu, de la conscience, de tout ce qui existe.

Le sentiment illusoire d'identité que nous appelons "ego" existe pour nous aider à comprendre que nous ne sommes pas juste un animal, mais quelque chose de plus grand, que nous avons ce que les sages appellent « âme », qu’une étincelle divine de vie nous habite.

Comprendre ce qu’est l’ego, à ce qu’il sert est les bonnes façons de vivre avec (pour au final mieux le combattre) est donc absolument essentiel.

 

Tables des matières :

 

 

Représentation de l'égo d'une femme qui se regarde elle-même en miroir.

Qu'est-ce que l'ego ?

L'ego est un mécanisme de l'esprit qui nous amène à nous auto-identifier comment étant un être unique. C'est la conscience qui s'est individualisée et qui nous fait croire que nous sommes quelque chose de séparé de tout ce qui existe.

L'ego naît en fait de la vision duale de la réalité, due à une conscience qui n'est pas unifiée avec le monde. Un ego surdimensionné peut être à l'origine de nombreux problèmes, mais nous allons voir que le tableau n’est pas entièrement noir, et que l’ego spirituel a bien une utilité.

S’il est élevé, nous identifions ce qui est important pour notre âme et nous sommes capables de maintenir une connexion beaucoup plus élevée avec nos sentiments et besoins. Par ce qu’il nous a fait à son image, cette connexion peut par la suite servir à la découverte de Dieu et par la création d’une relation nouvelle avec lui.

L'ego est aussi ce qui nous sépare de nous-mêmes, de ce que nous sommes vraiment. C'est un "compagnon imaginaire" qui va essayer de nous contrôler, en prenant le contrôle de notre vie, jusqu'à ce que nous ne puissions plus être différencié de lui.

Certains voient ainsi l’ego spirituel comme une entité énergétique qui se nourrirait à nos dépens.

Si nous lui laissons le contrôle absolu, nous devenons sa nourriture, son énergie. Comme le dit Eckhart Tolle, c'est « le corps de souffrance, c'est-à-dire toutes les douleurs et souffrances qui viennent de notre identification au mental et à l'ego et qui nous empêchent de vivre totalement ».

 

 

Femme qui fait du yoga zen face à la mer et au ciel.

Se reconnecter avec notre âme

Lorsque nous réaliserons que l'ego est la cause de toutes nos souffrances, nous reviendrons à la "vraie" vie. La mort de l'ego fera fleurir la vie en nous et ce que nous sommes vraiment émergera.

Nous serons alors conscients que nous sommes l'âme et, lorsque nous nous identifierons à elle, nous serons pure conscience. Alors nous sortirons de la double vision qui nous sépare de Dieu et nous serons un avec lui.

Dans cet espace d’unité de l'âme, il n'y a plus de dualité et nous pouvons vivre en nous-mêmes, nous sommes pure conscience. Nous pouvons en fait dire que Dieu vit en nous.

Il n'y a plus de "je", il n'y a que la conscience. Il n'y a plus d’ego", il n'y a que l'Être.

Rappelez-vous que l'ego cherche pour ne pas trouver. L'ego ne veut trouver aucune réponse, aucune solution, aucun moyen d'éveiller la conscience, car cela signifierait sa fin.

Efforcez-vous d'avoir une vision claire. La compréhension et la conscience génèreront la libération.

Et comment y parvenir ? La méditation, la recherche, la prière et aussi la "grâce", c'est-à-dire que Dieu, la Source, le spirituel supérieur, quel que soit le nom que vous préférez lui donner, doit vous accorder la "grâce" d'avoir accès à Lui.

Il s’agit d’ailleurs là d’un des plus grands mystères de la spiritualité, et cela demande du temps et du dévouement.

Quoi qu'il en soit, si vous avez commencé, l'important est de continuer sur ce chemin.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous y atteler dès aujourd’hui.

Pour vous y aider, nous avons rassemblé quelques ressources et outils sur notre site. Découvrez par exemple cet ensemble d’outils de méditations qui sauront rendre vos séances plus variées, ou encore notre bibliothèque contenant livres digitaux et formations réfléchies pour vous aider dans votre quête.

Dans la même veine d’idée, voici une liste de 9 conseils pour vous débarrasser de votre ego, et une autre de 8 informations qui vous permettront de mieux comprendre ce concept somme toute assez compliqué.

 

 

Personne très heureuses au milieu de plein de ballons de couleurs dans les airs.

L'ego spirituel alimenté par la positivité

Avez-vous ouvert vos chakras, lu tous les livres sur la croissance spirituelle, fait du yoga, du reiki et êtes devenu végétarien ? En bref, avez-vous exploré des pistes censées développer votre spiritualité ?

Vous sentez-vous éclairé ou plus élevé ? Voyez-vous une différence entre vous et vos autres amis qui n’ont pas choisi d’évoluer ?

Si c'est le cas, sachez que votre ego spirituel est simplement plus développé, et que cela est le fruit de de choses positives que vous avez mis en place mais qui vous font vous sentir supérieur aux autres.

Lorsque nous y réfléchissons bien, rien ne change par rapport aux considérations du point précédent : même s’il est déguisé en quelque chose de bon pour vous, votre ego vous sépare une fois de plus des autres par un mécanisme subtil et perfide.

Il est très facile d'y succomber au cours de son cheminement spirituel. L’ego est là pour être reconnu est transcendé. Même s’il peut nous pousser à l’action positive (dans un premier temps en tout cas), il nous éloigne forcément de la vérité et de l’unité au monde.

Attention, nous ne disons pas ici qu’il y a quelque chose de mal à rechercher le bonheur, à pratiquer des disciplines holistiques, ou à chercher à développer sa conscience. Non, nous disons simplement qu’il faut veiller à laisser son ego de côté et surtout veiller à ce que nos actes ne l’alimentent pas.

Lorsqu’un individu est imbu de lui-même (même si c’est au travers de spiritualité), il n'y a pas de place pour Dieu et son âme est bien souvent écrasée par le mental… même si ce mental est rempli de positivité et de bienveillance.

Les maîtres, les saints et tous les grands mystiques des différentes traditions du monde ont tous su dépasser cette étape. Ils ne se glorifient jamais eux-mêmes, mais bien Dieu ou ce qu'ils pensent être au-delà d'eux, le monde, l’univers.

 

 

Statue avec une lanterne qui, par sa lumière, représente l'âme humaine.

A quoi sert l'ego ?

L'ego veut survivre et que nous nous identifions entièrement à lui. Il vit donc à travers nous. La peur même de l'affronter l'alimente et le rend plus fort, nous privant d'énergie et nous empêchant d'évoluer en conscience.

Cette description peut sembler bien sombre, mais il existe différents « niveaux » à l’ego spirituel. Ce que nous venons de décrire correspond sans doute à un extrême théorique plus qu’à une réalité… mais vous voyez l’idée !

L'erreur la plus courante quant à l’ego consiste à la combattre frontalement, alors que nous devrions plutôt le comprendre et l'associer à notre conscience.

Si nous luttons contre l'ego, nous ne faisons que le nourrir, créant ainsi un conflit interne inutile, nous devrions plutôt apprendre à le transcender, en essayant de sortir du double jeu habituel "bien/mal".

Pour reprendre les mots d'Osho, "Le vrai ne peut être connu qu'à travers le faux, il est donc nécessaire. Il faut passer par là."

L’ego n'est en fait ni bon ni mauvais, il n'existe que pour nous permettre de comprendre qui nous sommes vraiment. D'une certaine manière, cela sert notre évolution.

Il est donc préférable d'observer, d'accepter et de laisser faire.

Un seul rire suffit à détruire l'ego, comme l'enseigne la tradition zen !

Si vous voulez intimider le démon, riez de lui, et il se dérobera, car il se prend trop au sérieux.

En d'autres termes, pour se dissoudre, il faut développer une plus grande conscience de soi. La lumière de la conscience dissout l'ego spirituel.