13KGHT73 Symbole inca : comprendre une civilisation millénaire
Congrats ! You Got Freeshipping !

Découvrez notre guide de méditation

Offert pour tout achat sur notre site, vous y trouverez 19 méditations guidées, partagées avec vous. Ces méditations, d'ailleurs, vous les retrouverez aussi au format audio.

Découvrir le guide

Symbole inca : comprendre une civilisation millénaire

Les symboles incas sont tous simplement les symboles autrefois utilisés par la civilisation inca, aussi appelée incaica, ou quechua.

Cela ne nous dit toutefois pas grand-chose sur leur puissance, une puissance bien réelle et qui explique comment ils ont pu traverser les âges.

L'empire inca fut la plus grande des civilisations précolombiennes et probablement celle qui a atteint le plus haut niveau de développement avant l'arrivée de Christophe Colomb et des Européens.

Cette civilisation a légué énormément a l’humanité, et nombre de ses enseignements se trouvent cachés dans ses symboles.

 

Table des matières :

 

 

Image du ciel, avec le cosmos et l'univers.

Les trois mondes Incas

La vision du monde des Incas divisait la réalité en trois plans ou mondes distincts. Ces trois plans étaient le monde supérieur ou céleste, le monde actuel et le monde inférieur ou le monde des morts.

Plus précisément :

  • Le monde du dessus s'appelait Hanan Pacha. C'est le monde au-dessus de nous, où les dieux, y compris le Soleil et la Lune, vivent.
  • Le monde actuel est le monde dans lequel nous vivons, avec les animaux et les plantes. Il est connu sous le nom de Kay Pacha. C'est dans ce monde que se manifeste la lutte entre le monde d'en haut et le monde d'en bas.
  • Le monde du dessous est un monde sous la surface de la terre, connu sous le nom de Ukhu Pacha. C'est là que vivent les morts, ainsi que certains des dieux de la mythologie inca comme par exemple, Mama Cocha, déesse de l'eau, et Pachacámac, dieu des tremblements de terre.

 

Les Incas considéraient que certains éléments pouvaient servir de lien entre ces différents plans. Par exemple, les sources et les grottes étaient considérées comme des chemins entre l'Ukhu Pacha et le Kay Pacha. D'autre part, ils croyaient que les éclairs et les arcs-en-ciel étaient des chemins vers le Hanan Pacha.

Parfois aussi, ils servaient d'accessoires magiques. Cette amulette aux étranges motifs, par exemple, est directement issue de cette tradition d'artéfact précolombiens...

 

 

Les porte-bonheurs mayas ont été trouvés dans les ruines des civilisations d'Amérique

Et les trois animaux

La trilogie inca est un concept qui fait aussi référence à trois animaux que les Incas considéraient comme les plus sacrés, les plus importants de leur cosmovision.

Ces trois plans étaient représentés par trois animaux qui, ensemble, constituaient la trilogie inca :

  • Condor : Le monde du dessus était représenté par un condor. Le condor était considéré comme un oiseau sacré, symbole d'indépendance et de liberté. Les croyances incas disaient que le condor était le messager des dieux et qu'il faisait communiquer le monde présent avec le monde d'en haut.
  • Puma : Le monde actuel était représenté par un puma, symbole de force, d'intelligence et de sagesse.
  • Serpent : Enfin, le monde du dessous était représenté par un serpent. Pour les Incas, le serpent symbolisait l'infini.

 

 

Homme quechua déguisé en grand inca, avec la couronne Mascaipacha.

Mascaipacha

Le Mascaipacha était la couronne royale de l'empereur de l'empire inca, appelé Sapa Inca. Cette couronne était le seul et le plus important symbole du pouvoir de l'Inca Sapa. C'est le symbole qui l'a fait roi de la ville de Cusco et empereur du Tahuantinsuyo (Empire inca).

Le Mascaipacha était fabriqué en combinant plusieurs couches de tresses de différentes couleurs. De ces tresses pendait une autre plus fine, faite de laine rouge et se terminant par des glands décorés d'or. La couronne comprenait également deux ou trois plumes de l'oiseau appelé caracara des Andes, que les Incas considéraient comme sacré.

La couronne royale a été remise à l'Inca Sapa par le prêtre de l'empire, appelé Willaq Uma.

L'empereur inca portait généralement le Mascaipacha sur la tête et ne l'enlevait que lors d'occasions spéciales telles que des cérémonies ou des rites militaires.

 

 

Grand croix inca, ou chacana

Chakana (croix inca)

Également appelée Chakana en quechua, la croix inca représente Pachamama ou la Terre Mère. La Chakana est une croix à trois branches, dont la signification est similaire à celle de l'arbre de vie et de l'arbre du monde dans d'autres mythologies. Dans les temps anciens, un chaman inca voyageait à travers l'axe central, en transe, vers le plan inférieur (ou monde souterrain) et vers les niveaux supérieurs, habités par les dieux supérieurs, pour découvrir les raisons des malheurs sur le plan terrestre.

On croyait aussi que lorsqu'une personne mourait, l'âme irait aux enfers et le grand couguar descendrait aux enfers pour la ramasser. Le condor l'emmènerait alors dans le monde supérieur des dieux. Il semblerait que la croix inca puisse être une allégorie de ce phénomène sacré.

 

 

Ombre des grands prêtres incas qui tiennent un topayauri.

Topayauri

Le Topayauri était un bâton inca qui symbolisait le pouvoir. Ce bâton, généralement en or, se terminait sur l'un de ses côtés par une lame tranchante semblable à une hache. Certains mythes incas associaient ce bâton au dieu Viracocha.

Avec la couronne Mascaipacha, le Topayauri était un symbole de la puissance de l'Inca Sapa.

 

 

Un corequenque, petit oiseau typique des Andes et de l'Amazonie.

Corequenque

« Corequenque » était le nom par lequel le caracara des Andes, un oiseau des Andes, était connu. Les Incas le considéraient comme un oiseau sacré et comme un messager du dieu Viracocha. Ses plumes noires et blanches étaient souvent utilisées pour créer des vêtements pour les puissants de l'empire. Parmi ces vêtements se trouvait d’ailleurs le Mascaipacha, la couronne de l'Inca Sapa que nous avons évoqué plus tôt.

 

 

Les Incas ont crée une civilisation grandiose.

Quipu

Le quipu était l'un des instruments qu’ont créé les prêtres Incas pour stocker des informations. En particulier, ils l'ont utilisé comme un instrument pour enregistrer des informations sur les nombres, les comptes et les dettes.

Ce symbole inca était constitué d'un ensemble de cordes. L'une d'entre elles était la corde principale à laquelle pendaient d'autres cordes de tailles et de couleurs différentes. Grâce à des nœuds répartis le long de ces cordes secondaires, il était possible d'enregistrer des chiffres, mais aussi d’autres informations plus complexes comme des dates et des coordonnées géographiques.

Ce système explique l'origine du mot quipu, qui en langue quechua signifie nœud ou ligature.

 

 

Vue aérienne du site archéologique de Machu Picchu.

Conclusion

Tout dans le symbolisme Inca a une signification, un but, un objectif, un sens spirituel. Les symboles incas peuvent être utilisés activement pour méditer ou pour renforcer les parties faibles de l'être humain.

L'empire inca était situé sur les terres actuelles de l'Argentine, de la Bolivie, du Chili, de la Colombie, de l'Équateur et du Pérou. L'empire n'a pas survécu à la conquête espagnole menée par Francisco Pizarro à partir de 1530. La dernière résistance inca est tombée en 1572.

Pourtant, leur mythologie et leurs légendes ont perduré… à travers leurs symboles sacrés.

Les Incas ont développé un système de mathématiques relativement avancé. Ils avaient également un ensemble de croyances qui ont donné naissance à une spiritualité unique.

Certains des concepts liés à la vision du monde de la civilisation inca étaient représentés par des symboles. Les symboles les plus marquants présentés ci-dessus sont principalement liés à la vision du monde des Incas et aux divinités qu'ils vénéraient.

Il est important de noter que la plupart des documents de cette civilisation ont été brûlés pendant la conquête espagnole. Pour cette raison, l'interprétation actuelle de la mythologie et des symboles incas se fonde sur le peu d’art qui a survécu, notamment les céramiques et l'architecture, ainsi que sur les légendes et les traditions que les Quechuas et autres indigènes des Andes se racontent de nos jours encore.

 

 

Porte-bonheur présenté dans cet article 

Amulette de magie des anciens Mayas et Incas.

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés