novembre 04, 2019 17 min de lecture

Des milliers de bijoux décorés de symboles viking sont vendues chaque année. Il peut donc est utile de comprendre leur signification.

La plupart de ces porte-bonheurs étaient utilisées par les hommes du Nord avant et pendant l'ère Viking.

Bien que le sens originel de certains ne soient que des suppositions émises par les archéologues, anthropologues et historiens, il arrive parfois que le sens d’un symbole viking nous soient parvenus presque sans modifications.

Certains symboles populaires, tels que le heaume de crainte et le compas viking, figurent dans les livres de magie islandais du XVIe siècle.

Les Islandais étant bels et bien les descendants directs des Vikings, ces bouquins constituent une source d'information précieuse.

Néanmoins l’âge et la véritable origine de nombre de symbole viking sont encore inconnus.

 

 

Pierre géante à l'entrée de Newgrange décorée des triskels, un symbole viking mais aussi celtique.

Pourquoi une telle ressemblance avec les symboles celtiques ?

À la fin de l'ère viking, nombreux parmi les dernières générations étaient descendants d’un parent celtique (ou slave, picte, etc).

Le Musée national d'Irlande indique ce qui suit sur son site Web:

"À la fin du Xe siècle, les Vikings d'Irlande avaient adopté le christianisme et, avec la fusion des cultures, il est souvent difficile de distinguer un porte-bonheur  viking et d’un irlandais de cette époque."

 

 

Vieille femme entrain de coudre dans une maison traditionnelle de style nordique.

Bref aperçu des symboles nordiques

Le symbole a joué un rôle important dans la culture Vikings. La spiritualité des hommes du Nord était tellement ancrée dans leur culture et leur mode de pensée qu'ils n'avaient aucun mot utilisé pour désigner la religion.

Il n'y avait pas de séparation (comme c'est souvent le cas aujourd'hui) entre foi et réalité.

Pour eux, les forces cosmiques et le destin étaient actifs dans tout. Grâce aux films Marvel, presque tout le monde connaît maintenant le marteau de Thor (Mjölnir), qui était un symbole viking très populaire, utilisé pour la fabrication de bijoux et autre porte-bonheur.

Les Vikings avaient aussi un alphabet, dit runique. Cette écriture en elle-même était sacrée et même considérée comme magique.

Ainsi, alors que la culture nordique était très riche en poésie, histoires et chansons, tout cela était transmis oralement.

Les histoires d'Odin, de Thor, et de Freya nous ont toutes été transmises de bouche à oreille, jusqu’à ce qu'elles soient finalement écrites sous forme des sagas Vikings des siècles plus tard.

Tout symbole viking véhicule visuellement des messages porteurs de sens profond pour les femmes et les hommes qui les ont portés.

Les symboles eux-mêmes étaient dits chargés d’un certain pouvoir.

Les Vikings ont navigué, livrés à la merci de puissantes mers. Ils connaissaient parfaitement les dangers du combat. Qu'ils soient guerriers ou colons, ils vivaient dans le vent, la pluie, et le froid.

Ils dépendaient de la richesse de la terre et de la mer pour nourrir leurs enfants.

À travers tout, ils ont senti la main du destin gouverner toutes choses.

Les amulettes porte-bonheur, les écussons cousus sur les vêtements, les peintures sur des boucliers, les gravures dans le bois des drakkars…

Le symbole viking pouvait offrir au guerrier un avantage dont il avait besoin pour faire face aux incertitudes et aux dangers de la vie.

 

 

Motif répété de noeuds celtiques

Symboles et Motifs

La différence entre symbole et motif est simplement une question de formalité. Un symbole est une image visuelle établie et reconnue dont l’aspect est très formel.

Pour cette raison, tout symbole viking a tendance à être très simple (de sorte que presque tout le monde pourra le dessiner).

Mais ne vous laissez pas berner. Les symboles sont généralement considérés comme plus anciens et plus puissants que les motifs ou les mots.

Les motifs sont beaucoup moins formels et peuvent varier considérablement d'un artiste à l'autre. Les motifs rappellent quelque chose, et bien qu’ils puissent attirer l’attention des dieux (en particulier des images de ce qui leur est familier, comme les corbeaux d’Odin ou les chats de Freya), ils ne sont pas nécessairement aussi magiques que les symboles.

En raison de cette flexibilité, on découvre encore aujourd’hui de nouvelles interprétations d'anciens motifs viking.

Vous trouverez ci-dessous une brève introduction à certains symboles et porte-bonheurs nordiques courants.

La liste n'est pas exhaustive, mais elle constitue tout de même un bon point de départ fondamental. Rappelez-vous, une image (d’autant plus quand il s’agit d’un symbole viking) vaut mille mots.

 

 

Runes vikings rouges peintes sur du bois

Les runes (alphabet nordique)

Au sens le plus fondamental, les runes étaient des lettres, mais le mot rune signifie également "secret" en ancien norois (la langue des viking).

Les runes désignaient des sons phonétiques (comme des lettres), mais avaient aussi une signification individuelle (comme les glyphes d'autres langues anciennes).

Les alphabets runiques sont appelés futharks car, tout comme notre terme alphabet vient des deux premières lettres grecques (alpha et bêta), les six premières runes sont F, U, Th, A, R et K.

Le plus ancien futhark connu se situe entre le deuxième et le quatrième siècle. Correspond à l’époque où la guerre entre les peuples germanique et méditerranéen s’accéléraient.

Les Nordiques avaient une culture orale et n'utilisaient pas les runes comme écriture quotidienne. Elles étaient plutôt utilisées comme symbole viking porteur de magie.

Elles n’étaient que rarement (voire jamais) inscrites sur un parchemin. On n’en trouve en effet presque exclusivement dans le bois ou la pierre (d'où leur aspect anguleux).

La plupart de exemples qu’on peut trouver consistent en des pierres runiques commémorant la vie de grands héros.

Comme symbole viking, elles avaient aussi des buts expressément magiques et étaient gravés sur des amulettes, talismans, perles et boucliers. Leurs rôles étaient de véhiculer protection, victoire, succès, etc.

Le tirage des runes était un autre usage magique des runes à l'époque viking. Cette méthode de divination implique de renverser des morceaux d'os ou de bois (chacun marquée d’un symbole viking).

Le voyant déchiffre ensuite le message fourni, non seulement par les runes, mais aussi par leur orientation les unes par rapport aux autres (cela peut nous faire penser au tarot, dans lequel une même carte peut avoir des significations très différentes selon le contexte).

Les runes sont associées au dieu Odin, qui les a découvertes (avec beaucoup de peine et d'efforts) dans le Puits du destin, où elles étaient inscrites sur le tronc d'Yggdrasil, autre symbole viking très réputé.

Cette légende signifie que les runes ne sont pas des outils inventés par l'homme mais bien un aspect d’une vérité plus vaste et plus profonde.

Ces premières runes furent connues sous le nom de Futhark. Un grand nombre de tribus germaniques et nordiques les utilisèrent.

Juste avant le début de l'ère viking, l'ancien Futhark commença à céder progressivement la place au jeune Futhark, plus simplifié. Le Futhark jeune a moins de runes (seulement 16).  Cela reflète les changements dans la langue scandinave à cette époque.

Là encore, la transition a été progressive et, bien que les runes de l’ancien Futhark ne furent plus utilisées, elles servirent encore de symbole viking en tant que glyphes.

La plupart des bijoux Viking modernes utilisent l’ancien Futhark, car ils offrent plus de lettres, ce qui facilite la traduction et le compréhension en français.

 

 

Dessin d'un Valknut noir devant une forêt boréale

1Er symbole viking : le Valknut, ou nœud des occis 

Les Vikings croyaient que les personnes vivant une vie ordinaire demeureraient dans l'ombre après la mort, mais que ceux qui étaient morts au combat vivraient pour toujours au ValhallaLes Valkyries, elles, étaient chargées d’apporter les âmes de ces héros morts au champ de bataille.

Dans le Valhalla, une version viking du paradis était promise. Ils se livreront chaque jour à de grandes batailles mais - dans leur état immortel - passeront chaque nuit entre fêtes et festins. Cependant, ce paradis a un prix.

L’armée d’Odin est composée de ces guerriers tués qui rejoindront les dieux lors de la dernière et grande bataille : le Ragnarok.

Ils mèneront cette bataille contre des géants et de redoutables créatures des ténèbre, pour le bien de notre monde et du monde des dieux. Le Ragnarok est un symbole viking prédominant dans les sagas et légendes.

On pense généralement que le Valknut est le symbole de ces guerriers tués. La signification exacte des trois triangles imbriquées est néanmoins inconnue.

Des indices proviennent des arts celtique et néolithique du nord-ouest de l'Europe, dans lesquels les formes triples interconnectées sont des indicateurs communs du pouvoir et de l’essence magique.

Les experts ont émis l’hypothèse que le Valknut pourrait dépeindre le chemin cyclique entre la vie et la mort vécue par ces guerriers. D'autres pensent que les neuf points correspondants aux sommets des triangles représentent les neuf mondes de la mythologie nordique.

Bien que des détails aient pu se perdent dans le temps, le symbole viking du Valknut est maintenant associé au courage et à la bravoure.

 Si vous pensez que ces deux traits vous caractérisent, venez découvrir le noeud de Valknut que nous avons déniché pour vous.

 

 

Amulette en bois ancien gravée du heaume de terreur

 2ème symbole viking :Ægishjálmur, ou le heaume de terreur

Il s’agit là d’un symbole viking magique de protection et de victoire. Beaucoup estiment qu’il  est fait mention de ce porte-bonheur dans plusieurs des sagas racontant la vie de guerriers ou de dragons !

On le trouve notamment dans le Galdrabók, un grimoire islandais, écrit bien après l’âge des Vikings, mais issu d’une lignée intellectuelle ininterrompue datant des premiers navigateurs du Nord.

Si certaines sources décrivent l'Ægishjálmur comme un objet magique, la plupart le voient davantage comme un sort qui créerait  une sphère de protection autour l'utilisateur, tout en semant la terreur et la défaite chez ses ennemis.

Dans la saga des Volsungs, Fafnir dit à propos de ce symbole viking : «Je portais mon casque de terreur devant tous ces hommes… et je répandais son poison dans tous les sens afin qu'aucun n'ose s'approcher de moi.

Ainsi, je ne craignais aucune arme. Je n'ai jamais affronté autant d'hommes. Je ne me sentais d’ailleurs pas beaucoup plus fort qu'eux, mais tous me craignaient. »

Les huit bras, ou rayons, partent du centre du symbole qui, selon les sagas, représente l’espace entre les yeux (peut-être semblable au «troisième œil» hindou). Les bras eux-mêmes semblent être construits à partir de deux runes qui se croisent.

Il s’agit des runes Algiz (pour la victoire et la protection) entrecoupées par des runes Isa, ce qui peut signifier un durcissement (littéralement, Isa veut dire glaciation).

La signification cachée de ce symbole viking peut donc être la capacité de vaincre par un durcissement supérieur de l'esprit et de l'âme.

 

 

Symbole du vegvisir blanc décoré de plusieurs runes du futhark viking

3ème symbole viking : Vegvisir, boussole de navigation viking

Vegvisir signifie «Ce qui montre la voie». Il s'agit d'un bâton magique islandais, de forme similaire à celle de l’Ægishjálmur, à ceci près que tous les bras du Vegvisir sont différents.

Ce symbole viking était utilisé comme protection contre le risque de se perdre (en mer notamment). Il s’agit donc d’un porte-bonheur de la plus haute importance pour les navigateurs.

Les Vikings possédaient leurs propres instruments de repérage, tels que le disque d'Uunartoq et les pierres de soleil.

Malgré tout, la majeure partie de leur méthode de localisation se résumait à l’utilisation de repères visuels (soleil, étoiles, formes de vol des oiseaux, couleur de l’eau, etc.) et, bien entendu, à un sens très fort de l’orientation.

Compte tenu des conséquences potentiellement désastreuses inhérentes à de tels voyages en mer, il est facile de comprendre pourquoi les hommes du Nord voudraient une aide magique pour se maintenir.

Ce symbole viking nous vient d’un manuscrit islandais relativement moderne : le Huld.  L'âge exact du Vegvisir (en tant que porte-bonheur) est lui inconnu.

Cependant, on sait que les Islandais sont les descendants directs des vrais Vikings naviguant sur la mer.

La technologie moderne a permis de surmonter le danger de se perdre en pleine mer. Cela étaient pourtant une réalité pour nos ancêtres.

Le Vegvisir n’est pas seulement une assurance de pouvoir se frayer un chemin dans le monde physique.

Pour beaucoup de gens, ce symbole viking représente la garantie de garder le cap dans notre voyage spirituel et de trouver notre chemin à travers les hauts, les bas, les rebondissements et les tournants que nos vies peuvent prendre.

 

 

Triskel celte gravée dans la roche

4ème symbole viking : le Triskel, ou cornes d’Odin

Les cornes d'Odin (également appelé triskelion de corne ou triskel à trois cornes) est un symbole viking composé de trois cornes à boire imbriquées.

La signification exacte du symbole n'est pas connue, mais cela pourrait faire allusion au vol d'Odin dans sa quête de l’hydromel poétique.

Les noms des cornes sont respectivement Óðrœrir, Boðn et Són.

Ce symbole est devenu particulièrement important dans la foi moderne Asatru. Le symbole des cornes d’Odin a également une signification pour les autres adhérents à l’ancienne voie, ou ceux qui s’identifient fortement avec le dieu Odin.

Ce symbole viking apparaît sur la pierre Snoldelev du IXe siècle, une pierre runique retrouvée au Danemark. La forme qu’on peut voir rappelle celle de la Triqueta celtique.

Elle apparaît sur la pierre de Larbro (à Gotland, en Suède), qui est saus doute à datée du début du VIIIe siècle. Sur l’image, les cornes d'Odin sont représentées comme une crête sur le bouclier.

En raison de son association avec le vin poétique, et du caractère artistique d’Odin, ce symbole viking peut également être porté pour inspirer les écrivains et les interprètes.

 

 

Pendentif portant le symbole viking de la triquetra fait de bronze

5ème symbole viking : la Triquetra, ou nœud celtique

Le Triquetra ou le noeud de la Trinité est un symbole viking constitué d'une ligne continue qui s'entrelace autour d'elle-même.

Le sens de ce porte-bonheur est simple : il n'y a ni début ni fin, ni vie spirituelle éternelle.

Ce symbole était à l'origine celtique et non pas nordique, mais à force de contacts entre Vikings et peuples d'Irlande et d'Écosse, le Triquetra et d'autres symboles / motifs celtes sont rentrés dans la culture scandinave.

À l'origine, la Triquetra était associée à la déesse mère celtique et décrivait sa nature trine (la jeune fille, la mère et la vieille femme sage).

La triple identité était une caractéristique essentielle de nombreux aspects de la croyance et de la pratique druidiques. 

Plus tard, les moines irlandais et écossais adoptèrent la Triquetra comme symbole de la Trinité chrétienne.

De nos jours, les gens portent ce symbole viking pour n’importe laquelle de ces raisons, mais également comme rappel de la continuité et de la nature multiforme des vérités supérieures.

 

 

Tête du marteau Mjolnir accroché devant un sol de forêt

6ème symbole viking : Mjölnir

Mjölnir (me-OL-neer) signifie broyeur, concasseur, marteau et est également associé au tonnerre et à la foudre.

Quand les Vikings voyaient la foudre ou entendaient le tonnerre dans une tempête hurlante, ils savaient que Thor avait utilisé Mjölnir pour envoyer un autre géant à sa perte.

Thor était le fils d'Odin et de Fyorgyn (alias Jord), la déesse de la terre. Il était le dieu du tonnerre et de la guerre et est l'une des figures les plus populaires de toute la mythologie nordique.

Alors que les rois et les reines viking s’identifiaient facilement à Odin, la force sans bornes, le courage, le courage et la droiture de Thor faisaient davantage appel à l’homme viking ordinaire.

Mjölnir est connue pour sa capacité à détruire des montagnes. Mais ce n'était pas qu'une arme.

L'origine de ce symbole viking se trouve à Skáldskaparmál, dans l’Edda de Snorri.

Loki avait parié avec deux nains, Brokkr et Sindri qu'ils ne pourraient pas créer meilleurs objets que ceux réalisées par les fils d’Ivaldi (les nains qui ont créé la lance d'Odin Gungnir et le bateau pliable skioblaonir de Freyr).

Le résultat consista en un marteau magique qui fut ensuite présenté à Thor comme décrit ci-après:

«  Puis il donna le marteau à Thor et lui dit qu’il pourrait frapper aussi fort qu'il le voudrait, peu importe ce qui se présenterait devant lui, le marteau ne faillirait pas; et peu importe où il le lancerait, il ne manquerait jamais, et ne volerait jamais jusqu'à ne pas retourner ensuite à sa main; et s'il le désirait, il pourrait le garder dans sa couleur sombre. Il était si petit, c’était en fait un défaut du marteau que l’avant-manche (poignée) soit un court. » - L’Eddade Snorri

Thor a également utilisé Mjölnir pour sanctifier et pour bénir.

Avec ce symbole viking, Thor aurait pu ramener à la vie certaines entités (par exemple, les chèvres qui ont tiré son char).

Thor a dès lors été invoqué lors de mariages, de naissances et de cérémonies spéciales pour que ces capacités bénissent, sanctifient et protègent.

Des centaines d'amulettes porte-bonheur de Mjölnir ont été découvertes dans des tombes viking et d'autres sites archéologiques nordiques.

Certains experts ont émis l’idée que ces amulettes étaient devenues de plus en plus populaires à mesure que les nordiques entrèrent en contact avec des chrétiens.

Ils utilisèrent ce symbole viking afin de se différencier de la foi de leurs ennemis. Cela ne fait néanmoins pas consensus parmi les historiens. En effet, de nombreuses sortes de symboles vikings sont utilisées depuis la préhistoire.

Il est intéressant de noter que les amulettes de Mjölnir étaient encore portées par les chrétiens des zones nordiques (parfois en même temps qu'une croix).

Nous pouvons donc voir que ce symbole avait encore une grande importance même après que sa signification religieuse ait disparue.

Associé à Thor, dieu protecteur de la guerre et grand respect de la nature, ce symbole viking est synonyme de puissance, de force, de courage, de chance et de protection contre tous les dommages.

C'est aussi un porte-bonheur facilement reconnaissable, et que l'on tient généralement en respect.

 

 

hache porte-bonheur viking plantée dans une buche

7ème symbole viking : la Hache

L'arme viking la plus connue et peut-être la plus répandue était la hache.

La taille des haches de viking allait de l’arme à une main (similaire aux tomahawks) aux haches de combat à long manche.

Les haches vikings étaient parfois "barbues", ce qui signifie que la partie inférieure de la tête était en forme de crochet pour faciliter le tirage des bords du bouclier ennemi.

La hache nécessitait beaucoup moins de fer, de temps ou d’habileté à produire qu’une épée.  C'était également un outil important dans les fermes. Dès lors, de nombreux nordiques l'avaient en main depuis leur plus tendre enfance.

Ce symbole viking rendit les guerriers du nord célèbres. Même après leur déclin, les descendants des Vikings (comme les Varangians de Byzantium ou les Galloglass d’Irlande) étaient recherchés en tant que gardes du corps ou mercenaires d’élite, en raison de leur talent au maniement de la hache.

En tant que symbole viking, la hache représente la bravoure, la force et l'audace. C'est un rappel du patrimoine et des exploits d'ancêtres qui ont su faire plier le monde à leur volonté.

C'est aussi le symbole du berserker, et tout ce que cela implique. Il exprime la capacité du cœur ou de l'esprit à percer ce qui le retient et à avancer avec résolution.

On comprend donc facilement pourquoi tant de personnes choisisse ce symbole viking comme porte-bonheur à porter au quotidien.

 

 

Grande arbre seul au milieu d'une plaine et devant un magnifique ciel bleu.

8ème symbole viking : Yggdrasil, ou l’arbre-monde

Yggdrasil est le vaste «frêne» qui provient du Puits du destin (Urðarbrunnr).

Les neuf mondes ou les neuf dimensions sont entrelacées dans ses branches et ses racines.

Comme symbole viking, cet arbre sert par conséquent de voie entre ces neuf dimensions entre lesquelles les dieux pourraient voyager.

Si tout cela vous semble un peu difficile à imaginer, vous n'êtes pas seul. Rappelez-vous que le symbole viking est un moyen pour les gens de comprendre la vérité cosmique.

Pour nos ancêtres, de tels mythes étaient aussi proches que possible de la science.

Par exemple, même si la physique quantique est difficile à appréhender pour beaucoup d’entre nous, c’est la façon de décrire la vérité telle que nous comprenons.

Yggdrasil était une façon de comprendre comment différentes réalités pourraient être interconnectées (cela peut être, à certains égards, similaire à la théorie moderne du multivers).

Comme le souligne Dan McCoy  :

«On ne pensait pas que Yggdrasil et le Puits d’Urd existaient dans un lieu physique unique, mais plutôt dans le cœur invisible de tout et de rien.»

Ce symbole viking correspond à un lieu particulier, concept unique à la culture nordiquo-germanique. En même temps, il ressemble conceptuellement aux autres «arbres de la vie» du chamanisme ancien.

En tant que porte-bonheur, Yggdrasil représente le cosmos, la relation entre le temps et la destinée, l'harmonie, les cycles de la création et l'essence de la nature.

Si la religion et le spiritualité des peuples du Nord vous intéressent, venez donc en découvrir plus sur la culture viking et ses symboles.

 

 

Drakkar viking présenté depuis son pont, avec la proue en bois sculptée bien visible

9ème symbole viking : le Drakkar

Le drakkar était l'âme du Viking. Le mot "Viking" ne désigne en fait pas n'importe quel scandinave médiéval, mais plutôt un homme ou une femme qui a osé s'aventurer dans l'inconnu.

Le voyage en drakkar était le moyen par lequel cela a été rendu possible.

Des témoignages antiques datant de plusieurs siècles avant l’ère Vikings nous racontent des histoires d’hommes du nord voyageant déjà sur des bateaux longs.

Toutefois, les progrès technologiques réalisés dans la conception des navires au VIIIe siècle ont révolutionné les possibilités offertes par la navigation.

L’utilisation conjointe de rames et d’une large voile carrés permirent d’entreprendre des voyages en haute mer. Les navigateurs étaient prêts pour la conquête du Nord.

Plus important encore pour la mobilité et donc la supériorité militaire, le faible tirant d'eau propre aux drakkars permettait une navigation très fluide quel que soit le type de mer.

Ce symbole viking nous rappelle donc que nos ancêtres ont traversé les mers froides de la Scandinavie, à la conquête d’endroits dont ils n’avaient jamais entendu parler, pour ensuite s’enfoncer profondément dans les terres via les voies fluviales.

Il a fallu longtemps aux grandes puissances européennes pourvoir faire face à ce type de menace.

Il n’était pas étonnant que les navires vikings soient appelés bateaux-dragons. Pour des nombreux continentaux, ce fut une force quasi surnaturelle qui se déchaina contre leur peuple.

Les récits du tout premier raid Viking enregistré (Lindisfarne) parlent même de moines ayant eu une vision prophétique de dragons.

Il existe deux navires qui se distinguent comme symbole porte-bonheur viking.

Nalgfar est le navire de la déesse, Hel. Il fut, selon la légende, fabriqué à partir des ongles des morts.

Lors du Ragnarok, il remontera des profondeurs et, après avoir été mené par Loki à la barre, traversera le pont de Bifrost pour mener l'assaut sur Asgard.

Les dieux ont aussi un drakkar appelé Skíðblaðnir.

Skíðblaðnir est le vaisseau de Frey. Bien qu’il soit assez grand pour contenir tous les dieux avec leurs chars et leur équipement de guerre, les nains l’ont si astucieusement imaginé qu’il peut être plié et transporté dans une poche.

Les dieux utilisent Skíðblaðnir pour voyager ensemble par mer, par terre et même par les airs.

Ce symbole viking nous montre à quel point ces hommes donnaient de l’importance à la liberté offerte par un tel navire. Un bon drakkar pouvait vous emmener n’importe où.

 

 

Toile d'araignée blanchie par la rosée du matin

10ème symbole viking : la toile du Wyrd, ou toile du destin

Les Vikings croyaient que tous, même les dieux eux-mêmes, était voué à un destin prédéfini.

Ce concept était si important qu'il existait six mots différents pour désigner le destin dans les vieilles langues scandinaves.

C’est en grande partie cette conviction profonde que « le destin est inexorable » qui a donné aux Vikings leur courage légendaire.

Le résultat étant déterminé, il était vain pour un homme ou une femme d’essayer d’échapper à leur sort - aussi sombre que celui-ci puisse être, même un porte-bonheur ne pouvait rien y changer.

Dans la mythologie nordique, le destin est façonné par les Nornes.

Les Nornes sont trois femmes qui s'assoient au bord du puit d'Urd (Urd et Wyrd signifient « le destin » dans différents dialectes) à la base de Yggdrasil, l'arbre monde.

Là, elles tissent ensemble une grande toile, dont chaque fil est une vie humaine. Il s’agit là d’un symbole viking très populaire.

Certaines sources, y compris la saga Volsung, disent qu’en plus des trois grandes Nornes (appelés Passé, Présent et Futur), il existe de nombreuses Nornes de moindre taille, de types Aesir ou elfiques.

Ces petites Nornes sont dans une certaine mesure comparable aux anges gardiens du christianisme, ou encore aux démons de la mythologie gréco-romaine.

Le symbole viking de la toile de Wyrd représente la tapisserie tissée par les Nornes.

Il n’est pas certain que ce symbole ait été employé à l’époque viking, mais il utilise des images que les Vikings pourraient comprendre instantanément.

Neuf lignes se croisent pour former le symbole, neuf était un nombre magique pour les Nordiques.

De plus, toutes les runes se retrouvent dans le motif de ces lignes. Les runes étant originelles du puit d’Urd, elles portent une signification et un pouvoir inhérents.

Ainsi, quand on regarde ce symbole viking, on voit toutes les runes à la fois… et donc, sous forme symbolique, les secrets de la vie et du destin.

 

 

Statue islandaise viking d'Odin tenant sa lance Gungnir

11ème symbole viking : Gungnir

Gungnir est la lance d’Odin, et un symbole viking étroitement associé à l’inspiration, la sagesse et la guerre. On parle donc d’un porte-bonheur très puissant.

Elle a été fabriquée par les fils d’Invaldi, des nains qui étaient réputés pour être parmi les plus grands maitres artisans.

Ce symbole viking est présenté comme une lance magique sur la pointe de laquelle des runes sombres sont inscrites. Gungnir ne rate jamais sa cible.

Quand Odin s’est sacrifié pour découvrir les runes et les secrets cosmiques qu’elles détenaient, il s’est lui-même transpersé par Gungnir de manière à s’accrocher à l’arbre du monde Yggdrasil.

En raison de ce symbole viking fort, les anciens peuples germaniques et scandinaves utilisaient une lance conjointement à la pendaison pour leurs cérémonies de sacrifice à d'Odin.

Quand Odin mena les dieux Aesir contre les dieux Vanir , il jeta Gungnir par-dessus leur tête en disant: «Vous êtes tous à moi!».

Ce symbole avait marqué les vikings, qui commençaient souvent leurs batailles en lançant une lance sur les rangs ennemis en criant: « Odin vous prend tous! »

En sacrifiant symboliquement leurs ennemis à Odin de cette manière, ils s’attirer la victoire.

En tant que symbole viking, Gungnir représente le courage, l'extase, l'inspiration, les compétences et la sagesse.

Comme porte-bonheur, elle peut également être interprété comme représentant la concentration, la fidélité, la précision et la force.


1 Réponse

Lemans
Lemans

juin 10, 2020

Bonjour,
Je voudrais vous soumettre des glyphes que j’ai eues en vision, pour savoir si cela correspond à quelque chose.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.