Tout sur la poupée vaudou (utilisation, origine, messages)

juin 09, 2021 11 min de lecture

Tout sur la poupée vaudou (utilisation, origine, messages) | Cyril Gendarme



De nos jours, tout un tas d’idées préconçues prospèrent au sujet de la poupée vaudou.

Certains les voient comme des outils de malheurs qui ne serviraient qu’à provoquer des effets négatifs chez les autres (maladies, accidents ou pire encore)… or, ces sortes de petites figurines magiques ont à la base été réfléchies pour faire le bien et sont en réalité plus proches de porte-bonheurs !

Certains pensent que la poupée vaudou travaille avec des forces maléfiques et démoniaques… or, elles expriment plutôt la puissance qui sommeille au fond du pratiquant et l’immense pouvoir de l’intention !

Certains pensent qu’elles ne sont que de vulgaires reliques de pratiques du passée (en l’occurrence, le vaudou)… or, nombreux aujourd’hui encore sont à les utiliser !

Bref, nous allons aujourd’hui ensemble découvrir tout ce que vous avez à savoir au sujet de la poupée vaudou.

 

Table des matières :

 

 

Petite poupée vaudou avec des aiguilles plantées dedans au cours d'un rituel magique.

C’est quoi une poupée vaudou ?

Le vaudou est une forme de spiritualité particulièrement décriée depuis maintenant plusieurs décennies. En fait, cette religion est presque moquée et les éléments qui la composent sont souvent tournés au grotesque et au ridicule.

C’est d’ailleurs le cas pour la poupée vaudou, dont la réalité est sans doute bien différente de l’image que vous pouvez avoir d’elle.

Principalement utilisée là où le vaudou est présent (c’est-à-dire dans la région des Caraïbes, en Haïti, au Brésil et dans le Sud-Est des États-Unis), nos poupées seront souvent de formes vaguement humaine, comme n’importe quelle figurine avec laquelle pourrait jouer un enfant.

Les modèles les plus courants sont simplement faits de toile de jute ou, comme cette poupée-ci par exemple, de morceaux de bois et de brindilles.

Avec un aspect aussi « commun », qu’est ce qui peut donc bien différence les poupées vaudous d’autres figurines ?

Eh bien en fait, et nous allons en parler un peu plus loin dans cet article, des rituels sont pratiqués, des sortilèges incantés et des prières récités au moment de la création de ces effigies.

Par leur lien avec les puissances sacrés et un tradition millénaire (ça aussi nous allons en parler ici), les prêtres vaudous savent catalyser de grands pouvoirs qui se retrouvent alors dans les poupées qu’ils fabriquent.

Ainsi, pour que votre poupée vaudou soit effective, il faudra avant tout qu’elle ait été fabriquée de la bonne façon. Son apparence, elle, n’aura au final que peu d’importance.

 

 

Sorcière pratiquant le vaudou dans une tenue noire.

À quoi peuvent servir ces étranges figurines ?

Sans trop de surprises, les poupées vaudous sont utilisées… dans le cadre de la magie vaudou.

Nous avons tous entendu des légendes au sujet de zombies rendus serviles par un sorcier possédant un figurine à leur effigie, ou de personnes frappées de maux après que la poupée vaudou fabriquée pour leur plus grand malheur ait été plantée de clous.

Pourtant, leur pouvoirs des poupées sont bien plus profondes que cela. C’est d’ailleurs ce que nous allons essayer de vous montrer ici à travers quelques exemples.

 

Un catalyseur à énergie psychique

Dans leur plus pure expression, les poupées vaudous sont simplement utilisées comme « récipient » à énergie.

Comme de nombreux outils magiques, ceux-ci peuvent en effet accumuler certaines forces qui leur donne une certaine forme de vie, ou tout moins d’existence sur un plan symbolique.

C’est précisément pour cette raison qu’une poupée vaudou devra toujours être traitée avec les plus grands des égards : elles renferment en elle une certaine quantité de vie qui se doit d’être respectée.

 

Un formidable outil de concentration

Une telle figurine est également un excellent moyen de vous concentrer, de vous focaliser.

Qu’il s’agisse de méditation, de prières ou simplement de relaxation, le simple fait de pouvoir porter votre attention sur un élément précis de votre environnement peut vous aider à accéder à certains états seconds, à certains états mystiques.

Cela ne fait aucun doute qu’avec un objet aussi lourd de sens qu’une poupée vaudou, cette considération ne peut qu’être vraie !

 

Un lien avec le sacrés et les loas vaudous

Les prêtres et prêtresses de la religion vaudou se considèrent comme les serviteurs d’esprits (certains parlent de divinités mais ce n’est pas tout à  fait le cas) qu’ils appellent les loas.

Voilà d’ailleurs la raison pour laquelle les cérémonies vaudous sont à ce point marquées par les offrandes et les cadeaux : la plupart des pratiquants essaient simplement de d’attirer les faveurs de ces fameux loas.

Dans cette optique, une poupée peut servir de cadeau oui, mais également d’allégorie d’un de ces esprits et ainsi devenir un élément central des cérémonies.

 

Une allégorie du réel

Cette considération est sans doute moins spirituelle que les autres mais, de fait, une poupée vaudou est une sorte de représentation mentale d’un élément (ici, d’une personne) qui, elle, est bien réelle.

Suivant ce raisonnement, l’utilisation d’une telle figurine pourrait bien permettre des déblocages mentaux, de soigner certains traumatismes ou, plus largement, d’y voir plus clair sur des relations humaines parfois bien compliquées.

 

 

Masques traditionnels africains au milieu d'un marché aux grigris magiques.

Aux origines : les religions africaines 

Le vodou puise ses racines dans un ancien royaume d’Afrique de l’Ouest alors connu sous le nom de royaume du Dahomey (qui recouvrerait aujourd’hui des régions du Nigeria, du Togo et du Bénin.

Plus précisément, il semblerait que la religion primitive dont nous parlons soient le fruit de la rencontre entre le peuples yorubas, fon et ewe (trois peuples de la région) qui, en mélangeant leurs croyances, sont arrivés à ce que nous connaissons aujourd’hui.

Déjà à l’époque donc, nous avions à faire à une sorte de syncrétisme !

Alors appelé « vodoun », en allusion à un mot de langue local assez semblable qui signifiait « esprit », le vaudou (au plutôt son ancêtre) était alors bien loin de ce que les films d’Hollywood peuvent aujourd’hui nous en montrer.

Comme la plupart des spiritualités traditionnelles, le vaudou primitif consistait en un ensemble plus ou moins codifiés de rites et de cérémonies visant principalement à s’attirer la faveurs de divinités et à éloigner les malheurs du groupe ou des individus.

Voici en particulier une liste de quelques points qui vous donneront une vision plus claire de comment il était pratiqué :

  • La transmission était forcément orale, avec une grande place donnée aux prêtres-conteurs grâce à qui le savoir était transmis entre les générations.
  • Le clan (ou famille élargie) étant au centre de l’organisation sociale, il en était au niveau spirituel et certains esprits étaient vu comme les protecteurs de familles en particulier.
  • Dans cette même optique « familiale », les ainés étaient extrêmement respectés, certains étant vénérés au même rang que les esprits sacrés.
  • La magie était une réalité, mais la distinction entre magie blanche et magie noire n’était pas aussi marquée que dans d’autres cultures, les deux se mélangeant parfois.
  • Le sorcier vaudou était un prêtre, oui, mais également un médecin, un enseignent et parfois même un diplomate.

 

Quant au sujet de notre article (la poupée donc)… eh bien il semblerait que les anciens Africains n’en utilisaient pas vraiment.

En effet, comme nous allons maintenant le voir ensemble, cette pratique découle de la rencontre de cette spiritualité africaine traditionnelle avec d’autres bien différentes…

 

 

Statue en bronze d'un esclave africain émancipé.

Poupée vaudou, colonisation et esclavage

Nous venons de le dire : la plupart des racines du vaudou se trouvent bien en Afrique, et plus précisément en Afrique de l’Ouest.

Pourquoi donc associe-t-on cette spiritualité à l’Amérique et aux Caraïbes ?

La raison est simplement : le vaudou est un syncrétisme (c’est-à-dire un mélange de croyances) mêlant des racines africaines, une bonne part de religion catholique et même certaines influences natives de la région.

Plus particulièrement, il semblerait que l’esclavage ait été le principale élément déterminant quant à l’émergence du vaudou.

En effet, cette période historique amena au regroupement sur un même territoire d’individus aux origines et religions parfois bien différentes.

Ainsi, les esclaves africains se sont dans un premier temps rassemblés autour de ce qu’ils avaient de commun : la religion de leurs ancêtres.

Plus tard, les influences chrétiennes, et plus particulièrement catholiques, se sont faites sentir par l’arrivée massive d’immigrés européens (parfois très pauvres) venus chercher une meilleure vie de l’autre côté de l’Amérique.

Ils amenèrent donc aux eux le Catholicisme, mais également certaines pratiques superstitieux… comme par exemple l’utilisation d’effigies magiques censés bénir ou au contraire maudire les personnes qu’elles représentaient.

Le lien avec notre poupée vaudou est ici assez évident…

Bref, la foi vaudou se développa partout là où se trouvaient des esclaves. Un lien en particulier est considéré si par comme le foyer, au moins comme le cœur de cette religion : l’ile d’Haïti.

En effet, l’histoire de l’île est étroitement lié à celle du vaudou. La légende veut même que ce soit l’apparition d’un loa (souvenez-vous, ce sont les esprits du vaudou) qui ait été le déclencheur de la révolution et de l’émancipation d’Haitï.

Plus tard, un deuxième centre fit son apparition dans la ville de la Nouvelles-Orléans, en Louisiane. Là, une femme du nom de Marie Laveau officia au 9ème siècle en tant que prêtresse vaudou.

Ses pouvoirs étaient si respectés, si craints qu’elle fut vite surnommée « la reine du vaudou », et fit par là-même de sa ville une sorte de seconde capitale de la religion.

En résumé donc, la poupée vaudou est un objet cultuelle de forme « européenne » mais dont les pouvoirs et les rituels qui l’entourent sont, eux, plutôt originaires d’Afrique.

 

 

Prêtresse vaudou au milieu de la nature, en noir et blanc.

Et donc, c’est quoi le vaudou ?

Nous connaissons maintenant ses origines, son histoire et le terreau spirituel qui l’a vu naitre… mais que connaissons-nous vraiment du vaudou ?

Pour satisfaire votre curiosité, nous allons maintenant vous apporter quelques informations plus précises sur cette spiritualité.

 

Un sens étymologique discuté

Déjà, il faut savoir que le mot vaudou fait référence au concept de « divinité ». Il existe deux interprétations principales à ce sujet : l’une dit que la vaudou reconnaitrait ainsi l’existence d’un Dieu unique et suprême, tandis que l’autre trouve plutôt un lien avec les esprits qui sont directement vénérés par les pratiquants.

 

Bondye, le créateur

Peu importe le point de vue qu’ils adoptent, tous les pratiquants du vaudou s’accordent sur l’existence de Bondye, un être supérieur à la base de toute la création.

Alors que la plupart des religions monothéistes nous proposent une relation directe et unique avec Dieu, le vaudou parle plutôt d’une être inexplicable, insaisissable et paradoxale.

Ils préféreront ainsi avoir à faire aux loas, ces forces spirituelles qui, elles, sont bien plus compréhensibles pour l’esprit humain.

Fait intéressant, il semblerait que le nom de « Bondye » découle directement de l’expression française « Bon Dieu » qu’utilisaient les colons français pour parler de Dieu.

 

La base du vaudou : relier plusieurs mondes

Le vaudou est ferment ancré dans la croyance selon laquelle plusieurs mondes existeraient.

Comparables à des sphères de consciences, il existeraient ainsi des entités vivant sur des plans auxquels nous n’avons pas accès.

Par des rites et cérémonies bien précis, les prêtres seraient capables d’ouvrir des canaux de communications avec certains de ces plans pour communiquer avec les esprits qui y habitent.

Comme vous pouvez sans doute le comprendre, la poupée vaudou n’est pas toujours inutile dans une telle optique…

 

La question des zombies

Peut-être ne le saviez-vous pas, mais le concept de zombie est directement issu de la spiritualité vaudou.

Ce que vous devez savoir par contre, c’est à quel point les films hollywoodiens vous en ont donné une image faussée.

Loin d’être un état contagieux par morsure, la zombification consiste en réalité en un processus magique au cours duquel un sorcier envoute une personne de son vivant que de pouvoir prendre contrôle de son corps après sa mort.

Cela peut sembler assez farfelu, mais il semblerait qu’il existe des préparations hallucinogènes dont ont connaissance certains magiciens du vaudou aux effets pour le moins étonnants…

La plupart du temps toutefois, la figure du zombie sera plutôt vue comme une allégorie de l’asservissement et de la soumission mentale totale à un maitre (quel qu’il soit).

 

 

Clap servant au tournage de films d'Hollywood.

La place de la poupée vaudou dans la culture moderne

Pour beaucoup, le mot « vaudou » évoque la magie noire, une sorte de sombre ésotérisme duquel rien de bon ne peut ressortir. Après la lecture de cette article, vous devez normalement vous être forgé votre propre avis sur la question.

Eh oui, le vaudou est bien plus qu’un simple mélange de zombies, d’aiguilles piqués dans des poupées en chiffon, de sortilèges et d’incantations. Il s’agit d’une forme de religion a part entière, avec son histoire, ses rites et ses prêtres.

Cette réalité n’a toutefois pas empêché Hollywood et l’industrie cinématographique de faire de cette foi un véritable cliché. (Si nous y réfléchissons bien, cela n’est d’ailleurs  pas réservé au vaudou !).

Bref, l’image de notre poupée magique que vous verrez dans les films sera sans doute fausse… ou tout du moins incomplète.

Alors qu’elle ne servira presque toujours qu’à faire le mal, à blesser et à maudire à l’écran, une poupée vaudou peut être utilisée pour faire le bien.

Souvent achetées dans de sombres échoppes et à des individus plus que douteux dans le contexte de fictions, les poupées vaudous que vous pourrez acquérir (comme sur notre site par exemple) le seront plutôt sur des plateformes saines qui s’intéressent simplement aux mystères de notre monde.

Tandis que des images de sang, de violence et même de mort peuvent être associés à nos poupées, ce sont bien plus de guérison, d’apaisement et de vie qu’elles exprimeront si vous en faites un usage correct.

Bref, si vous voulez vous confronter à la réalité du vaudou et de ses poupées, la meilleure solution serait sans doute de visiter les lieux où cette religion est pratiquée, à savoir principalement Haïti et la Nouvelles-Orléans.

Ce genre de voyage peut toutefois s’avérer très onéreux…

Heureusement pour vous, il est possible d’en apprendre plus sur ce genre de spiritualité méconnue grâce au travail de véritables spécialistes, comme nous par exemple mais également comme tant d’autres.

 

 

Panneau "stop", symbole de précautions à prendre au sujet du vaudou.

Précautions quant à l’utilisation de la poupée vaudou

Notre monde est fait d’énergies plus ou moins subtiles qui peuvent s’incarner sous différentes formes. Certaines sont négatives et d’autres positives. La magie telle que nous la connaissons est d’ailleurs basée sur le travail avec ces forces.

Si à peu près tout le peuples de la terre l’ont exercée d’une manière ou d’une autre, sans doute est-ce là la preuve d’une certaine réalité.

Si ils nous ont également tous mis en garde contre certaines de ses formes et les dangers qui l’entourent, cela ne peut pas nous plus être un hasard.

De tout en temps en effet, la magie et la sorcellerie furent considérés comme extrêmement dangereuses et, même si ces pratiques fascinent, la présence de maitres compétents et d’une initiation longue et poussé sont deux nécessités à respecter.

Ce n’est pas pour rien que la plupart des écoles (de la magie noire à la magie blanche, en passant par tous les types et toutes les couleurs) recommandent une approche progressive et plus que prudente.

Partant du principe que la magie vaudou est réelle, il y a fort à parier que le démons et le mal le soient aussi. Prudence donc quant aux formes (parfois excessivement sournoises) que pourraient prendre des entités malintentionnées.

Gardez donc à l'esprit que l'utilisation de poupées vaudous représente un risque certain, en tout cas si vous ne vous  en servez pas correctement.

Après tout, il n’y a pas de fumée sans feu… et si le vaudou a si mauvaise presse, sans doute est-ce car les pratiques qui l’entourent peuvent s’avérer (très) dangereuses si exercées par les mauvaises personnes, dans de mauvais contextes et pour répondre à de mauvais désirs.

 

 

Porte-bonheur présenté dans cet article

Une poupée vaudou fait de morceaux de bois et de ficelles.

 

 

Pour aller plus loin

La poupée vaudou est un puissant instrument de magie et, cela tombe bien, certaines des collections de notre site sont liés à ce genre de pratique occulte et ésotérique :

 

Pour creuser le sujet nous avons également récolté certaines ressources externes à notre site qui pourront vous permettre de creuser certains points abordés dans cet article :

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.