13KGHT73 Trinacrie : découvrez ces trois jambes, symbole de la Sicile
Congrats ! You Got Freeshipping !

Découvrez notre guide de méditation

Offert pour tout achat sur notre site, vous y trouverez 19 méditations guidées, partagées avec vous. Ces méditations, d'ailleurs, vous les retrouverez aussi au format audio.

Découvrir le guide

Trinacrie : découvrez ces trois jambes, symbole de la Sicile

Présente sur le drapeau sicilien, gravée dans les murs de maisons ou vendue sous forme de bijoux porte-bonheurs : la Trinacrie est présente partout en Sicile.

Symbole par excellence de cette ile du Sud de l’Italie, la Trinacrie a d’anciennes origines mythologiques, une histoire étonnante et de grands pouvoirs cachés.

Tout cela, nous allons maintenant le découvrir ensemble.

 

Table des matières :

  • Trinacrie ? Trinacria ? C’est quoi ce symbole ?
  • La signification de la Trinacrie
  • La Trinacrie dans l’histoire de la Sicile
  • Porte-bonheur présenté dans cet article
  •  

     

    Des porte-bonheurs italiens : un masque de Venise, une amulette au cimaruta et un cornicello

    Trinacrie ? Trinacria ? C’est quoi ce symbole ?

    Qu’est donc la Trinacrie ?

    Pour faire simple, il s’agit d’un emblème sicilien fait d’une étrange tête de femme placée par-dessus des ailes, le tout entouré de trois jambes et de trois épis de blé qui tournent comme pour former un tourbillon.

    La tête, tantôt neutre et tantôt hideuse, est en fait celle de Méduse. Nous parlons bien ici de cette créature mythologique grecque que combattit le héros Persée. Si vous y regardez de plus près, vous verrez même que ses cheveux aux épaisses mèches sont en fait des serpents monstrueux et, sans aucun doute, très venimeux.

    Quant au nom de ce symbole sicilien, certains parlent de « Trinacrie », d’autres de « Trinacria » et d’autres encore de « Trinacrium ». Au final, il ne s’agit ici que de détails de la langue. L’emblème désigné reste bien le même.

    De la même manière, porter ce pendentif ou cette amulette à la Trinacrie, et ses pouvoirs resteront les mêmes.

     

     

    Deux figures de Méduse en bronze, sur une porte en bois.

    La signification de la Trinacrie

    Avec ses différents éléments, la Trinacrie est riche en symbolisme. Il y a donc plusieurs façons de comprendre sa signification.

    Entre histoire, légende et tradition, découvrons donc maintenant les principaux points de vue.

    Les trois caps de la Sicile

    En italien, le mot de « Trinacria » pourrait se traduire par « trois caps ». Certains disent ainsi que le côté triangulaire de la Trinacrie représenterait mes trois caps de l’île de Sicile.

    Cette région a en effet une forme de triangle délimitée par :

    • Le cap Pachino
    • Le cap Peloro
    • Le cap Lilibeo

    Peu poétique, cette théorie expliquerait toutefois la disposition des jambes et épis de blé.

    La protection de Méduse

    Les Gorgones sont des personnages mythologiques dépeints sous la plume du poète grec Hésiode. L’auteur nous présente ainsi trois sœurs : Méduse, Stheno et Euryale.

    Au milieu de la Trinacrie, c’est la tête de Méduse qui trône, elle qui est la plus puissante des Gorgones. Selon les légendes antiques, cette créature avait le pouvoir de transformer toute personne qui la regarderait en pierre, avait une vitesse surhumaine et une intelligence fourbe.

    Utiliser des représentations de Méduse comme porte-bonheur fut une pratique longtemps répandue dans tout le monde antique. Grecs, Romains, mais aussi Perses et Égyptiens en décoraient l’entrée des temples afin que la présence de Méduse repousse les entités malveillantes.

    De nos jours, c’est le peuple sicilien qui est resté le plus fidèle à cette tradition.

    La création de la Sicile par trois nymphes

    Il existe légende sicilienne qui nous raconte comment, un jour, trois magnifiques nymphes se mirent en quête des plus grandes beautés du monde.

    Elles firent le tour du globe afin de ramasser les plus beaux fruits, les pierres les plus solides, les terres les plus fertiles. Satisfaites d’avoir amassé une telle grandeur, elles jetèrent leur butin au milieu de la mer. De là sortit l’île de Sicile des vagues.

    Les trois caps de l’île seraient ainsi les trois endroits où se tenaient les nymphes, et les épis de blés de la Trinacrie symboliserait la fertilité apportée à ce bout de terre.

    Trinacrie, Triskèle et Trinité

    La signification de la Trinacrie est lié à l’histoire même de l’humanité. En fait, nous retrouvons des symboles similaires sur de nombreux monuments premiers (monolithes, tumulus, pierres dressées, etc).

    Les Celtes, et leurs ancêtres avant eux déjà, utilisaient par exemple le Triskèle, un symbole identique formé de trois bras en forme de spirale.

    Tout un tas de peuples primitifs utilisaient des étoiles à trois pointes courbes comme représentation des divinités solaires.

    Et ainsi de suite.

     

     

    Carte de la Méditerranée, avec la Grèce et la Sicile.

    La Trinacrie dans l’histoire de la Sicile

    La Sicile est la plus vaste île de toute la Méditerranée. Elle est seulement séparée du reste de l’Italie par le détroit de Messine mais, étonnamment, son histoire originelle est plutôt liée à celle des Grecs… et peut-être même des anciens Babyloniens.

    Bref, intéressons-nous maintenant à l’histoire de la signification de la Trinacrie tout au long de l’histoire sicilienne.

    Des origines grecques…

    Comme partout en Europe autrefois, il existait des peuples premiers en Sicile. Sans doute descendant des Indo-Européens, l’histoire ne les considère pas comme civilisés et fait donc commencer l’épopée sicilienne avec l’arrivée des Grecs.

    Les colons helléniques ont en tout cas trouvé en Sicile une terre fertile sur laquelle ils ont bâtis de nombreuses villes et façonnés le paysage par une agriculture florissante. Pour en apprendre plus, lisez donc cette page d’encyclopédie sur la colonisation de la Sicile par les Grecs

    Alors connue sous le nom de « Magna Graecia », la Sicile comptait des villes parmi les plus importantes de la civilisation grecque, comme Syracuse, Catane et Zyz (actuelle Palerme).

    Nous pouvons nous en douter vu la place de Méduse sur la Trinacrie, mais le lien de ce symbole avec la culture hellénique est évident.

    …ou peut-être babyloniennes !

    Il y a sans doute un élément de la Trinacrie qui éveille votre curiosité et dont nous n’avons que peu parler : les trois jambes.

    En effet, retrouver une créature mythologique sur un blason, pourquoi pas. Voir des épis symbolisant la fertilité n’a rien d’étonnant non plus. Mais de jambes, cela est plus intrigant.

    Eh bien en fait, des équipes d’historiens ont pu faire remonter cet élément à deux divinités babyloniennes.

    D’un côté, nous avons Baal, semi-démon contrôlant le temps et connut pour demander de lourds sacrifices. Des symboles formés de trois jambes ont été retrouvés près de sanctuaires qui lui étaient dédiés.

    En face, nous avons Sîn, la déesse babylonienne de la Lune. Un de ses emblèmes était fait de trois faux qui, avec leur angle, présentaient la même forme que nos jambes pliées.

    L’adoption officielle de la Trinacrie

    Nous comprenons que la Trinacrie a toujours fait partie de l’histoire de la Sicile, et que des symboles similaires ont toujours fait partie de celle de l’humanité.

    Une question se pose toutefois : quand donc la Trinacrie a-t-elle été officiellement reconnue par un gouvernement, un état ?

    Il faut remonter au 13ᵉ siècle et plus particulièrement en 1282 pour trouver notre réponse. Cette année-là éclatèrent des révoltes populaires en Sicile face à l’invasion du royaume de France.

    La populace révoltée avait besoin d’un emblème à mettre sur leur drapeau, et ce fut la Trinacrie qui fut choisie. Place entre les couleurs rouge et jaune (qui représentent les villes de Palerme et de Corleone, les premières à s’être soulevées), la Trinacrie fait ainsi partie du blason de l’île depuis cette date.

    Si vous êtes curieux d’en apprendre plus sur les vêpres siciliennes, ce document d’archive universitaire vous en parlera de manière intéressante.

    La Trinacrie dans la Seconde Guerre mondiale

    La grande histoire est toujours faite de plus petites qui gravitent autour. Celle de la Seconde Guerre mondiale a notamment vu la conquête de l’indépendance par les Siciliens.

    Parce que le peuple aida les Alliés à débarqué à la fin de la guerre, et ainsi à vaincre les Allemands, il fut accordé à la Sicile de devenir une république libre et indépendante. Il fallut donc lui choisir un drapeau, et ce fut celui avec la Trinacrie qui fut désigné.

    Même si la région fait aujourd’hui partie de l’Italie, elle reste la plus autonome… et sans doute aussi la plus indomptable.

    D’autres armoiries similaires

    Pour l’anecdote, il peut être amusant de noter que d’autres régions du vieux continent connaissent des armoiries semblables à la Trinacrie.

    L’ile de Man par exemple (situé au Royaume-Uni) voit trois jambes en armure trôner sur son étendard. De nombreuses maisons nobles partout en Europe, ont trois jambes sur leur blason et tout un tas d’organisations ou entreprises en ont aussi.

    En fait, dès 1072, ce sont des nobles venus de Normandie qui gouvernèrent la Sicile. Par le jeu des alliances et des mariages, les coutumes siciliennes (et notamment celle des blasons) se sont ainsi répandues dans toute l’Europe.

     

     

    Porte-bonheur présenté dans cet article

    Pendentif en métal doré, en forme de Sicile.

    Amulette entourée de cuir avec un dessin de la Trinacrie.

     

    Laisser un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés