13KGHT73 Trouver son ikigai : quête du sens de sa vie à la japonaise – Cyril Gendarme
Congrats ! You Got Freeshipping !
Trouver son ikigai : quête du sens de sa vie à la japonaise | Cyril Gendarme

Trouver son ikigai : quête du sens de sa vie à la japonaise

L’ikigai est un concept philosophique profondément ancré dans la mentalité japonaise.

Alors que nous nous posons tous des questions sur le sens à donner à notre existence, les Japonais ont su créer une méthode leur permettant de trouver une raison de vivre, leur permettant de trouver leur ikigai.

Eh oui, ce terme mystérieux désigne une sorte de but à poursuivre, propre à chacun d’entre nous et censé nous rendre heureux.

Bref, nous allons aujourd’hui ensemble tâcher d’en apprendre plus sur l’ikigai, sur la façon de trouver le vôtre et sur tout ce que cette démarche peut vous apporter !

 

Table des matières :

 

 

Chemin d'un temple shinto, au Japon.

C’est quoi l’ikigai ?

Comme souvent lorsqu’il est question de Japonais, le terme d’ikigai peut déjà se comprendre en regardant les racines qui le forment.

Composé de « iki » et de « kai », l’ikigai est une réalisation à atteindre (kai) au cours de notre vie (iki).

Lorsque nous regardons les dictionnaires japonais, ce concept est défini par « ikiru hariai, yorokobi, meate », ce qui se traduit par « une certaine chose qui nous fait vivre et nous apporte joie et objectifs ».

L’ikigai est ainsi une sorte de raison d’être, une façon de voyager sur le chemin de la vie plus qu’un but clairement défini. En ce sens, beaucoup le voient plus comme une méthode que comme une fin en soi.

Une chose est sûre : les Japonais ont une mentalité unique au monde, de laquelle de idées toutes aussi uniques ont émergé. Si vous êtes curieux d’en découvrir certaines à travers des symboles et porte-bonheurs, voici une collection de notre site qui devrait vous plaire.

Bref, une autre façon d’apporter une définition à notre terme peut être de décrire… ce qu’il n’est pas !

Ainsi, nous pouvons dire que votre ikigai n’est pas :

  • Une façon de s’enrichir, de gagner gloire ou célébrité
  • Quelque chose qui changera le monde dans son entièreté
  • Lié à des compétences inatteignables
  • Un but en soi

 

Bref, vous l’aurez compris : nous parlons ici d’un concept philosophique qui peut être ressenti mais qui est assez difficile à décrire.

Aller expliquer avec des simples ce qu’est l’amour, l’amitié ou l’espérance… Ce ne serait pas une mince affaire !

Eh bien il en va de même avec l’ikigai.

Si toutefois il y a une chose à retenir pour bien comprendre ce dont nous parlons, ce serait que votre ikigai (une fois que vous l’aurez trouvé) sera ce qui vous fera vous lever le matin, ce qui incarnera le bonheur pour vous et qui vous aidera à trouver du sens dans vos actes de tous les jours.

 

 

Diagramme de l'ikigai, avec les quatre questions et les concepts de passion, de mission, de vocation et de profession.

Le diagramme de l’ikigai

Le concept d’ikigai est souvent représenté par le diagramme que vous voyez ici.

En réalité, il s’agit sans doute de la meilleure façon de vous faire comprendre de ce qu’il s’agit…

L’ikigai est en effet le point de rencontre, la fusion de plusieurs considérations à avoir sur notre vie (ou plutôt, sur ce que nous voulons en faire).

Trouvez ce qui équilibre entre tous ces points, et vous aurez trouvé votre ikigai !

Voici donc une explicitation de ces quelques idées :

  • Ce dont le monde a besoin (what the world need) : Pour que vos actes soient acceptés par le groupe, il faut que ce qui les motive lui soit positif.
  • Ce pour quoi vous pouvez être payé (what you can be paid for) : Nous ne pouvons pas ignorés les aspects matériels de la vie, et nous avons tous besoin d’un moyen de subsistance.
  • Ce à quoi vous êtes bon (what you are good at) : Nous avons tous des qualités et des défauts, et il vous en tenir compte dans nos choix de vie.
  • Ce que vous aimez (what you love) : Vous serez toujours meilleur à faire ce que vous aimez. Il vous sera aussi plus facile de le faire sur la longue durée, voir sur toute votre vie.

 

Lorsque nous observons le diagramme de l’ikigai, nous voyons en plus que les intersections de ces quatre grands axes sont également associé à des concepts :

  • La mission : Nous sommes sur terre pour une bonne raison, une raison qui nous rendre heureux nous mais aussi le monde.
  • La vocation : Parfois, certains choix semblent s’imposer d’eux-mêmes, comme par exemple lorsque nous trouvons quelque chose d’utile au groupe et pour quoi nous sommes rémunéré.
  • La profession : Nous ne serons réellement épanoui dans notre travail que si nous sommes capable de briller à travers lui.
  • La passion : Nous avons tous des passions, de choses que nous aimons et pour lesquels nous sommes naturellement doués.

 

 

Trois porte-bonheurs japonais : une figurine du Maneki Neko, des omamoris et une poupée daruma

Comment trouver son ikigai ?  

Selon la tradition japonaise, nous possédons tous notre propre ikigai. Pourtant, savoir ce pour quoi nous sommes faits est souvent compliqué.

Qui n’a jamais hésité face à un choix d’étude, de carrière ou, plus simplement, face à une carte dans un restaurant ?

Eh oui, se connaitre n’est pas une mince affaire.

Pas d’inquiétude : les Japonais ont développé une méthode pour vous aider !

Pour trouver votre ikigai, le meilleur moyen est sans doute de ses référer au schéma que nous avons ensemble plus tôt.

Il regroupe en effet les quatre questions fondamentales auxquels vous devez répondre pour y parvenir.

Nous allons donc maintenant les analyser plus en détail.

 

Qu'est-ce que j'aime ?

Nous devrions tous nous poser cette question, que nous recherchions notre ikigai ou non.

L’ensemble de « ce que nous aimons » regroupe tout ce qui apporte joie, bonheur ou satisfaction dans notre vie, tout ce qui nous aide à nous sentir vivant et à nous épanouir.

La réponse à cette question ne sera donc pas unique, loin de là.

Pensez donc à vos loisirs, aux activités qui vous ont laissé des souvenirs agréables, à vos gouts musicaux ou culinaires, aux personnes que vous fréquentez, à la façon dont vous les avez rencontrés, etc.

Parce que cette question est la première, et est donc déterminante pour toutes celles qui vont suivre, voici un guide site wikiHow pour vous aider à trouver ce que vous aimez.

 

Dans quel domaine suis-je bon ?

Vous ne pourrez réellement vous épanouir dans un domaine que si vous êtes content du travail que vous y fournissez.

Un passionné de poterie incapable de créer un vase correct s’amusera peut-être (dans un premier temps en tout cas), mais enchainera vite les déceptions…

Répondre à cette question vous permettra ainsi de « filtrer » le résultat de la précédente.

Certaines personnes se sous-estiment et ont parfois du mal à répondre à cette question (ou, au  contraire, se surestiment ne filtrent rien). Dans ce genre de situation, il peut être bon de demander à votre entourage, voire carrément à des professionnels du domaine qui vous intéresse de vous donner leur avis !

 

Que puis-je faire pour être payé ?

Une activité que vous aimé et dans laquelle vous êtes bon, mais qui ne vous permettra pas de vivre vous amènera forcément à une vivre une existence malheureuse.

Attention, nous ne parlons pas ici de gagner beaucoup d’argent, mais simplement suffisamment que pour répondre à vos besoins essentiels et, à terme, à ceux de votre famille.

Ce critère permet également de s’assurer que votre ikigai correspond bien à une voie viable sur le long terme.

En effet, si vous pouvez être payé pour, cela signifie que d’autres personnes le furent avant vous, et donc qu’ils ont pu travailler dans ce domaine qui vous intéresse sur la longue durée.

 

De quoi le monde a-t-il besoin ?

Cette question est sans doute la plus spirituelle de la recherche de votre ikigai.

Savoir répondre aux trois autres vous apportera un avenir stable et serein, oui, mais vous passeriez à côté d’une facette essentielle de notre concept.

L’ikigai doit être quelque chose découlant de l’ordre naturel du monde, quelque chose qui vous y fera exister harmonieusement.

Lorsque nous parlons d’être utile au monde, nous ne parlons pas forcément du monde entier. Non, il est plutôt question d’apporter quelque chose de positif aux autres, qu’il s’agisse d’une communauté restreinte qui vous entoure, de la nature ou, pourquoi pas, à votre région tout entière.

 

D’autres conseils de bon sens

Basiquement, savoir répondre à ces quatre questions vous fera trouver votre ikigai. C’est aussi simple que cela.

Toute la complexité se cache donc dans le fait de leur trouver une réponse !

Pour ce faire, la culture japonaise peut nous apporter quelques conseils de bon sens que voici :

  • Sachez vous accepter comme vous êtes
  • Apprenez à vous connecter au monde qui vous entoure
  • Pour faire de grandes choses, commencez petit
  • Recherchez les bonheurs simples de la vie
  • Tâcher de vivre dans l’instant présent

 

Ces conseils semblent simples mais, au final, les appliquer sera le fruit d’un travail personnel profond.

Pour vous y aider, de nombreuses méthodes, techniques et outils de développement personnel ont été développés au fil du temps.

Cette collection dédié à la méditation par exemple en présente quelques-uns. Certains livres de notre bibliothèque eux aussi sauront vous apporter des conseils précieux.

 

 

Deux sœurs en Asie, qui sourient sous la pluie d'une mousson.

Une formule du bonheur 

Trouver son ikigai revient ainsi à trouver de quoi remplir notre vie, à condition que cette chose remplisse les critères énoncés précédemment.

Quand nous y réfléchissons, il parait clair que tout cela ne peut que nous rendre plus heureux ou, en tout cas, combler un vide qui pouvait lui nous rendre malheureux !

Certaines personnes au Japon ne jurent d’ailleurs que par le concept d’ikigai pour s’assurer le bonheur, notamment sur l’île d’Okinawa où il serait apparu il y a des siècles de cela.

Bref, nous allons maintenant énoncer quelques-unes des plus grandes choses que vous pourrez obtenir à travers votre ikigai.

 

Une motivation de chaque instant

Imaginez chaque jour vous réveiller avec l’enthousiasme de ceux qui savant ce qu’ils ont à faire.

Eh bien cela sera possible lorsque vous aurez trouvé votre ikigai.

Ce but clairement défini dans votre tête vous aidera à toujours aller de l’avant en donnant du sens à chacune de vos journées.

 

Savoir vivre l’instant présent

De la même manière, savoir ce pour quoi vous vivez vous permettra de savourer chaque instant intensément (là encore, parce que vous saurez leur donner du sens).

Le travail ne sera plus une corvée mais l’occasion d’avancer vers ce que vous indique votre ikigai.

Même des actions en apparence simples comme la respiration ou les repas pourront être baignés de cet état d’esprit positif qui, au final, les rendra nettement plus savoureux.

 

Une possible longévité

Cette question fait débat mais il existe certains éléments troublants qui vont dans ce sens : il semblerait qu’avoir trouvé son ikigai aide à vivre plus longtemps, et en meilleure santé.

Comme nous vous l’avons dit, c’est sur l’île d’Okinawa que le concept d’ikigai a vu le jour, et c’est là qu’il est aujourd’hui encore le plus respecté. Or, c’est également sur cette île que nous trouvons la plus grande concentration de centenaires au monde…

D’autres facteurs peuvent bien entendu rentrer en jeu quant à la santé exceptionnelle de ces Japonais insulaires, comme par exemple un climat doux, une alimentation riche en poissons et légumes ou un cadre de vie peu stressant.

Il reste toutefois clair que pouvoir donner du sens à notre vie nous aider à garder le moral, ce qui est un facteur essentiel de longévité.

 

Toujours savoir retrouver son point d’équilibre

Nous connaissons tous des échecs et déceptions.

C’est normal. Cela fait partie de la vie.

La seule chose à faire lorsque nous en vivons, c’est de nous relever et de continuer à avancer. En d’autres termes, nous devons nous trouver un nouveau point d’équilibre.

Un peu à la manière d’un équilibriste qui sait avancer en fixant un point au loin, avec un ikigai clairement défini peut nous aider retrouver plus facilement de nouveaux points d’équilibre lorsque des bouleversements s’imposent à nous.

 

Et tout un tas d’autres choses !

Vous l’aurez compris : vous avez tout intérêt à trouver votre ikigai.

Les bénéfices sont nombreux… et en voici d’ailleurs encore quelques autres que nous allons simplement citer :

  • Un optimisme de chaque instant
  • Une vie plus saine en générale, pour mieux pouvoir avancer vers notre ikigai
  • La capacité à accorder le juste temps aux choses
  • Moins de stress et de pression
  • Des relations plus sereines avec les autres, car nous attendons moins d’eux
  • Un lien plus fort avec la nature et l’ordre des choses

 

En réalité, nous pourrions citer des dizaines et des dizaines de vertus à travers la recherche de votre ikigai. Voici par exemple ce que dit le site fémininbio.com sur la quête du sens à apporter à votre vie, et sur les divers avantages qui peuvent en découler.

 

 

Un jardin zen avec du sable, un pendentif de reiki et du matériel pour une cérémonie du thé

L’ikigai et la religion

Suivre une voie spirituelle n'est pas une tâche facile. Cela demande beaucoup de travail, ainsi que beaucoup de force et de courage.

La méthode vous permettant de trouver votre ikigai vous apporte une aide qui peut vous alléger la tâche.

Seulement voilà, certains d’entre nous ont foi en une religion ou, plus largement, suivent déjà une certaine doctrine ou philosophie.

Une question se pose alors : est-ce que cette notion d’ikigai entre en contradictions avec certains des préceptes que je suis ?

La réponse est simple : non, absolument pas.

Si vous avez compris l’essence de l’ikigai, vous saurez également qu’il ne se cache rien de sacré derrière. Ce principe est philosophique oui, spirituel sans doute, mais en aucun cas ne vous rattache à la croyance en telle ou telle religion.

Les croyants (qu’ils soient Chrétiens, Bouddhistes, Musulmans, etc) peuvent d’ailleurs s’appuyer sur leurs croyances dans la recherche de leur ikigai.

Pour certains par exemple, cette quête les mènera à se rapprocher de leur foi, à montrer plus de dévotion envers Dieu voir carrément à devenir moine.

Pour vous en convaincre, voici par exemple un billet de l'encyclopédie du Larousse qui décrit les principales religions présentes au Japon, preuve s’il en fallait qu’elles peuvent être compatibles avec l’idée d’ikigai.

 

 

Paysage japonais, avec des montagnes, du brouillard et le Soleil.

Conclusion sur l’idée d’ikigai

Après la lecture de cet article, l’idée d’ikigai pourrait encore vous sembler floue, difficile à expliquer.

C’est tout à fait normal : nous parlons vraiment ici d’une philosophie de vie plus que d’un principe bien défini.

Au final, la meilleure façon de comprendre ce qu’est un ikigai est sans doute de trouver le vôtre et, à ce titre, vous avez maintenant toutes les cartes en mains pour y parvenir !

Les Japonais pensent qu’un ikigai particulier existe en chacun de nous. Plus qu’un choix de vie, ils le voient comme une part de l’individu qui, si elle est ignoré, peut nous désaligner et nous empêcher de vivre heureux.

Ce qu’il y a de bien avec ce concept, c’est aussi qu’il nous est vraiment personnel à tous. Peu importe nos croyances, notre passé, nos goûts ou nos désirs, nous pouvons tous répondre aux quatre questions que nous avons vu ensemble.

Ainsi, l’ikigai n’a pas de frontière, pas de limite.

Je ne sais pas vous, mais pour ma part j’aime beaucoup ce genre de principe qui nous apporte tout en nous laissant libre.

 

Articles Liés

Nous utilisons des cookies pour fournir et améliorer nos services. En utilisant notre site, vous consentez à leur utilisation.