13KGHT73 Boucles d’oreille aux croix métallisées - La Porte Du Bonheur
Congrats ! You Got Freeshipping !
Boucles d’oreille aux croix métallisées - Cyril Gendarme
Boucles d’oreille aux croix métallisées - Cyril Gendarme
Boucles d’oreille aux croix métallisées - Cyril Gendarme
Boucles d’oreille aux croix métallisées - Cyril Gendarme

Boucles d’oreille aux croix métallisées

Prix normal
€24,90
Prix réduit
€24,90
Prix unitaire
par 


Ces boucles d’oreille aux croix métallisées sont à mi-chemin entre symbole religieux et accessoire de mode.


  • Porter ces boucles d'oreilles, c'est avoir la croix près de soi chaque jour...
  • ...mais également partager son message avec les autres !
  • Sobres et discrètes, elles conviendront à toutes vos tenues préférées
  • Matériau : acier inoxydable
  • Taille d'une boucle d'oreille : 1,7 x 1 cm
  • Remboursement TOUJOURS possible (voir notre politique de retour)
  • LIVRAISON STANDARD OFFERTE

Porter ces boucles d'oreilles, c'est ok pour une chrétienne ?

Parfois, certaines femmes chrétiennes ne veulent pas porter de boucles d'oreilles par peur de s'éloigner du bon chemin. Certains passages des Évangiles critiquent en effet celles qui utilisent trop d'artifices, de maquillages, etc.

Il n'y aura assurément pas ici ce souci. Comment le symbole le plus pieux de toute la Chrétienté pourrait-il ne pas être en accord avec sa doxa ?

Autrement dit, plus qu’un simple accessoire de mode, ces boucles d’oreille aux croix métallisées seront un moyen de témoigner de votre foi.

Bref, elles sont élégantes, discrètes et  suffisamment brillantes que pour faire preuve de charme, mais sans trop en ajouter...

Grâce à elles, nous avons bel et bien deux petites croix magnifiées et superbement mises en valeur. Elles sauront d’ailleurs apporter une touche vraiment moderne aux tenues que vous choisirez de porter avec.

Vous pourrez donc maintenant afficher votre style et vos valeurs dans l’élégance et la discrétion, tout en vous assurant de rester dans la droite ligne de la Bible et des Évangiles.

Que demande le peuple ?