Nazar Boncuk

Le Nazar Boncuk, ou oeil grec, est un porte-bonheur qui nous en dit long sur l'histoire de la Turquie.

Avant d'envahir cette région, les Turcs étaient un peuple de nomades d'Asie Centrale. Tout comme les Mongols adoptèrent le Bouddhisme, les Turcs se convertirent, eux, à l'Islam. Il n'est reste pas moins que tout ces nomades avaient  auparavant une religion commune : le Tengrisme.

C'est de ce système de croyance que le Nazar Boncuk est issu. Symbolisant l'oeil de Tengri, le dieu-ciel père de toutes les divinités, ce porte-bonheur a la réputation d'éloigner les forces négatives. La couleur bleu est en effet un rappel au ciel, et donc, pour les tengristes, synonyme de protection.

De nos jours, cet emblème a été parfaitement intégré à l'Islam et n'a plus de nomades que son origine.

Signifiant littéralement "amulette contre le mauvais oeil", en retrouve des traces de symboles similaires dans plusieurs régions du monde. Par exemple, les Grecs de l'Antiquité décoraient déjà leurs bateaux d’œils dans le but de s'assurer des voyages sereins.

Dans la tradition turque, on dit que le regard des personnes aux yeux bleus porte malheur. Le Nazar Boncuk permet alors de se protéger de ce phénomène.

Le Nazar Boncuk est donc un porte-bonheur ancien mais également très puissant. En effet, si un peuple comme les Turcs l'a conservé tout au long de son histoire, ce n'est sans doute pas sans raison.