13KGHT73 Origami de grue japonaise - La Porte Du Bonheur
Congrats ! You Got Freeshipping !
Origami de grue japonaise - Cyril Gendarme
Origami de grue japonaise - Cyril Gendarme
Origami de grue japonaise - Cyril Gendarme
Origami de grue japonaise - Cyril Gendarme
Origami de grue japonaise - Cyril Gendarme
Origami de grue japonaise - Cyril Gendarme

Origami de grue japonaise

Prix normal
€29,90
Prix réduit
€29,90
Prix unitaire
par 
Couleur


Créer un origami de grue japonaise, c'est bien plus que de simplement plier un bout de papier.


  • La grue est un symbole millénaire de chance et de bonheur au Japon
  • Animal porte-bonheur central dans la philosophie du zen
  • Lié à l'histoire de la petite Sadako Sasaki, victime du bombardement de Hiroshima
  • Ce type d'origami de grue est utilisé pour nous apporter la réussite depuis des siècles
  • Sélectionné par notre spécialiste de la culture japonaise
  • Taille d'une grue : 9 x 5 cm
  • Remboursement TOUJOURS possible (voir notre politique de retour)
  • LIVRAISON STANDARD OFFERTE

Que représente l'art de l'origami de la grue au Japon ?

L'art de l'origami existe depuis le 6ᵉ siècle environ. Dès le début de cette pratique, les grues ont constitué la figure la plus populaire, notamment de par le message qui lui était associée dans le zen japonais.

En fait, cet animal a toujours été un symbole fort de chance et de réussite dans la culture nippone. Son surnom même, "l'oiseau du bonheur", nous le montre bien. 

Il était également dit que les ailes puissantes de la grue avaient le pouvoir de transporter les âmes des morts au paradis et d'amener celles des vivants à des niveaux supérieurs de conscience.

De nos jours, toutes ces significations persistent encore mais une autre (beaucoup plus forte) s'y est ajouté : un origami de grue japonaise est en plus synonyme de paix.

C'est l'histoire touchante de la petite Sadako Sasaki qui explique cela. Laissez-nous donc vous la raconter.

Peu de temps après la fin de la Seconde Guerre mondiale, une leucémie fut diagnostiquée à cette jeune fille. Il n'y a malheureusement rien d'étonnant à cela : comme trop d'enfants, elle avait été exposée aux radiations du bombardement de Hiroshima.

Il existait une légende dans son village natal qui racontait que, si une personne pliait 1000 origamis de grues, elle pourrait faire un vœu qui se réaliserait alors. Déterminée, Sadako se mit à plier jour et nuit dans l'espoir de pouvoir demander une paix éternelle pour le monde, et que plus jamais ce genre d'horreur ne se reproduise.

Juste avant de mourir, elle avait réussi à créer pas moins de 644 origamis. Touchés par sa mort et son histoire, ses camarades de classe plièrent les 356 restants. Une statue fut également élevée dans le parc de Hiroshima pour honorer son nom, son courage et sa mission.

Depuis lors, cette pratique consistant plier 1 000 grues de papier est vue comme une forme de guérison et d'espoir en des temps difficiles.