Statuette de la Nike de Samothrace

Couleur

Cette statuette de la Nike de Samothrace représente l'une des sculptures les plus fabuleuses de l'art grecque.


  • La Nike de Samothrace célèbre la victoire de la liberté sur l'oppression, du bien sur le mal
  • Cette figure était très utilisée comme porte-bonheur grec lors de l'Antiquité
  • Sculpture d'une beauté absolument remarquable
  • L'originale est actuellement exposée au Louvre à Paris
  • Matériau : résine
  • Hauteur : 16 cm
  • Envergure : 8,5 cm
  • Remboursement TOUJOURS possible (voir notre politique de retour)
  • LIVRAISON STANDARD OFFERTE

La Nike de Samothrace ? Mais qui est cette déesse en fait ?

La déesse ailée Nike (mot grecque désignant la victoire) était la fille des Titans Pallas et Styx.

Après avoir aidé Zeus à bannir les Titans du mont Olympe, Nike fut honorée et se vit affublée du titre de déesse de la victoire.

Depuis lors, son image est devenue prédominante dans l'art grec, et sa présence fut associée à l'excellence physique et morale. Guerre, sport et même poésie, tout les prétextes étaient bons pour la couvrir de gloire.

Cette statuette de la Nike de Samothrace en est un parfait exemple.

Comme son nom l'indique, l'originale fut retrouvée sur l'île grecque de Samothrace au cours du 19 ème siècle. La sculpture commémorait vraisemblablement une victoire navale qui permit aux habitants de préserver leur liberté

Quoi qu'il en soit, cette statuette de la Nike de Samothrace semble atterrir dans un vent de face féroce, ses magnifiques ailes déployées.

Le corps se tord légèrement comme pour maintenir son équilibre, tandis que le chiton transparent, lourd d'embruns, s'accroche et se gonfle de façon spectaculaire.

Considéré comme un des chef-d'oeuvre les plus incroyables de l'art hellène, la Nike de Samothrace est aujourd'hui conservée au musée du Louvre.

Toutefois, ce porte-bonheur grec est encore rempli de secrets et de mystères...

Personne ne sait quand, ni pourquoi, la la Nike de Samothrace a été érigée.

De plus, il lui manque sa tête et ses deux bras.

Cette statuette de la Nike de Samothrace laisse donc la place à toutes les suppositions et interprétations les plus personnelles