Nazar Boncuk et mauvais oeil : origines et explications

octobre 23, 2019 10 min de lecture

Bracelet de Nazar Boncuk brisé accroché à une jeune branche

On peut retrouver des traces de porte-bonheur en forme d’oeil depuis le paléolithique. Il s’agit en fait d’une figure récurrente des cultures juive, chrétienne et musulmane.

Les sociétés bouddhistes et hindouistes y font aussi allusion. Bref, l’œil porte-bonheur est un symbole commun à toute l’humanité.

Le Nazar Boncuk, ou œil grec, est lui sensé agir comme une protection contre le mauvais œil. On parle ici d’une malédiction qui serait lancé par le simple regard d’une personne malveillante.

Le concept de mauvais oeil est prépondérant dans de nombreuses cultures sémitiques.

 

Table des matières :

 

 

Plusieurs nazar boncuk accrochés aux branches d'un arbre à l'aspect sinistre et mystérieux

Histoire et signification du mauvais œil

Le symbole et la croyance au mauvais œil est l’une des convictions les plus fortes du monde.

Malgré les différences que l’on peut trouver d’une culture à l’autre, il conserve toujours à peu près le même sens.

On pense que le mauvais oeil serait l’expressions de préjudice, de douleur ou une forme de malheur qu’une personne souhaiterait causer à une autre, que ce soit par haine, jalousie ou tout autre ressentiment.

Ceux qui croient au mauvais œil considèrent ce phénomène comme tellement puissant qu’ils feront tout pour s’en prémunir.

Il y a une croyance dans le mauvais oeil sur tous les continents. Le Moyen-Orient, l'Asie, l'Europe et l'Amérique centrale craignent tous ce phénomène.

 

Les plus anciennes traces connues suggèrent que cette croyance remonte à la Grèce et à la Rome antique. On pensait alors que le mauvais œil était la principale menace pour tout personne occupant un poste ou une fonction illégitime.

Leurs détracteurs auraient soit disant pu leurs transmettre des maladies mentales et physiques via ce moyen.

En fait, toute maladie n'ayant pas de cause était considérée comme le résultat du mauvais oeil.

Les dieux et les déesses étaient également réputés pour punir ceux et celles qui, trop fiers de leurs exploits, s’en vantaient avec excès. Ils les ramenaient alors au même niveau que les autres mortels grâce au mauvais œil qu’ils leur lançaient.

 

Tout comme en Europe, la culture islamique croit que des vantardises excessives attireront l'influence négative de regards haineux.

Par conséquent, plutôt que de louer un bel enfant, il faut dire que "Dieu a voulu" la bonne fortune de l'enfant, sinon le jeune risque de se retrouver en péril.

Dans le coran, le prophète Mahomet a mis en garde contre le danger du mauvais œil et a conseiller, pour compenser l'influence des ces forces perverses, de régulièrement prendre des bains.

 

Les Juifs ashkénazes croient également que trop de louanges conduira à la faiblesse vis-à-vis du phénomène de mauvais œil. Ils répètent régulièrement la phrase «Keyn aynhoreh!» pour l'empêcher., ce qui signifie En yiddish «pas de mauvais yeux».

 

 

Oeil grec stylisé et fusionné avec un tissage traditionnelle

C'est quoi le mauvais œil dans les faits ?

Vous pouvez voir ce fameux symbole sous différentes formes à travers le monde. Ils se pourrait même que vous en portiez un en ce moment même, ou que vous voyez le faire.

Cependant, connaissez-vous l’histoire profonde et le sens des symboles qui combattent le mauvais œil ?

Et au fait, que savez-vous exactement de ce type bien particulier de malédiction ?

 

Pour faire simple, ce ne serait, selon la plupart de ceux qui se sont intéressés au sujet, que la conséquence énergétique d’un ressentiment que quelqu’un (ou quelque chose) nourrirait à votre égard.

En particulier, les deux émotions qui seraient le plus propice de déclencher le phénomène seraient la jalousie et la colère.

Si nous parlons de « mauvais œil », ce serait pour nous donner une indication sur la façon dans le maléfice est transmis. 

En nous lançant un regard rempli d’émotions aux vibrations de basse intensité, nos semblables auraient la capacité de nos attirer tout un tas de malheurs… et ce qu’il le fasse consciemment ou inconsciemment !

 

Pour être plus précis, les spécialistes pensent qu'il y a trois types de mauvais oeil.

Le premier est le mauvais œil « inconscient ». Cela signifie qu’on peut blesser des gens et des choses, sans intention de le faire.

Le deuxième est celui envoyé avec la volonté de nuire.

Le troisième est comparable à un « mal invisible », c’est sans doute plus craint.

Dans les fait, nous pensons que la malédiction en elle-même peut consister en tout un tas de désagréments qui vont fortement dépendre de la personne.

Par exemple, certains spécialistes ont noté des manifestations physiques tels que des maux de tête, un sentiment de mal-être général et parfois même de nausée.  

 

 

Gros plan du centre d'un nazar boncuk et de sa pupille noire

Que représentent les bijoux et les amulettes s’y référant ?

Alors, depuis quand les êtres humains craignent-ils de ce phénomène ? En réalité, cela remonte à l’ère Néolithique. En effet, certaines fresques dépeignent des scènes interprétées par les experts comme des représentation archaïques du sujet dont nous parlons aujourd’hui.

L’idée selon laquelle il serait possible de lancer un sort par le simple pouvoir de son regard avait commencé à éclore dans la population. Les raisons sont relativement troubles : personne ne sait (officiellement tout du moins) ce qui a pu entrainer le phénomène.

 

Toutefois, le fait est que les amulettes en forme d’œil se sont répandues en Méditerranée, au Moyen-Orient et en Europe.

Perse, Babylone, Inde, Égypte… Tous craignent depuis le mauvais œil (et utilisent donc eux aussi l’œil grec, ou tout du moins de dérivés).

Bref, les porte-bonheur en forme d’œil de couleur bleu ont donc connu une popularisation croissante dans la région jusqu’à être utilisés par les Phéniciens, les Assyriens, les Grecs, les Romains et, peut-être de façon plus célèbre, par l’empire ottoman.

Bien que leur utilisation soit principalement concentrée autour de la Méditerranée et de la région du Levant, le Nazar Boncuk et les autres porte-bonheur du genre ont commencé à conquérir les quatre coins du monde grâce à l'expansion du commerce et de l’influence de peuples comme les Turcs.

Si vous êtes intéressés, nous avons tout une gamme de Nazar Boncuk à vous proposer !

 

 

Tas d'yeux grecs d'origine turque formant de petits motifs ronds

D'accord, mais comment se protéger contre le mauvais œil ?

En Grèce, l'utilisation massive des porte-bonheurs et de rituels visant à contrer remonte en fait au 6ème siècle avant JC.

Le plus souvent, le but recherché par nos aïeux était de combattre la malédiction que nous venons de vous décrire juste avant.

Ne vous y trompez pas : avant l’arriver du Nazar Boncuk, les Grecs possédaient déjà tout un panel de symboles et de rituels utilisées pour repousser le mauvais œil.

Tout cela porte même un nom : les anciens parlaient de « xematiasma » (qui se traduit littéralement par « processus pour enlever l’œil »).

Nous pourrions par exemple citer des incantations qu’il faut réciter par trois fois, le fait de bailler à l’unisson avec un prêtre ou un guérisseur, jeter du sel par-dessus l’épaule, le porte d'encens ou d'une croix comme protection, etc.

 

Il est aussi possible de lister de nombreux porte-bonheurs : les ongles, la poudre explosive, le pain, le sel, l'ail, les anneaux, le bleu indigo ou des boutons de manchette en argent.

Chacun de ces objets a une signification propre, qui fait d’eux des protection plus ou moins efficaces contre le mauvais oeil.

Cependant, si tous ces porte-bonheur échouent à leur tâche, les avaient d’autres méthodes… un peu plus extrêmes. Dans certains villages par exemple, de la fourrure d'ours était brûlée pour éloigner les mauvaises énergies.

 

On peut également citer les gitans, qui se massent le front pour éliminer les effets néfastes du mauvais oeil.

Dans de nombreux pays, on pense que le fait de prononcer un juron enlèvera la malédiction du mauvais œil.

Au Bangladesh, une tache de peinture noirepeut être peinte sur le front de l'enfant pour l’aider à résister aux malédictions.

Bref, si vous prenez des époques et des peuples distincts, vous obtiendrez des pratiques elles aussi bien différentes... mais une même volonté de combattre le mauvais oeil !

 

 

 

Grand pot d'un marché oriental dans lequel se trouvent plein de nazar boncuk porte-bonheur

Le Nazar Boncuk : à quoi sert-il ?

Ces rituels ne sont pas le seul moyen d'empêcher les forces du mal de vous atteindre. Dans de nombreuses cultures, la méthode la plus populaire pour échapper à l’effet du mauvais oeil consiste à utiliser un talisman, un symbole ou tout ornement représentant le mauvais œil.

Ceux-ci sont conçues pour en quelque sorte "refléter" le pouvoir des mauvaises énergies.

L'amulette de protection contre le mauvais oeil a émergé parallèlement en plusieurs endroits du monde, notamment en Grèce, où elle porte également le nom d'amulette apotropaïque.

La représentation la plus courante de l'objet porte-bonheur combattant mauvais œil est, au Moyen-Orient aussi, l'amulette.

Elle est ici conçue avec des cercles concentriques bleus et blancs afin de former le Nazar Boncuk, ce qui se traduit littéralement par « mauvais œil ». De tels porte-bonheur sont généralement utilisé dans les maisons et véhicules.

 

Un autre exemple très connu de ce type porte-bonheur est la Main de Fatma, également connue sous le nom de « Khamsa ». Il s’agit d’une représentation de main avec un œil au milieu de la paume.

La Main de Fatma est également présente dans la culture juive, où on l'appelle plutôt « Main de Myriam ».

L’essor de sciences occultes, et notamment de la Kabbale, a entrainé une popularisation de la main de Fatma. On la retrouve par exemple de plus en plus dans les domaines de la bijouterie et de la décoration.

 

 

Vue plongeante sur la surface de nazar bleus

Et donc, en quoi consistent ces porte-bonheurs contre le mauvais œil ?

Le mauvais œil a toujours une influence puissante sur des éléments de la culture populaire, comme par exemples les bijoux.

En Turquie, les porte-bonheur de Nazar Boncuk sont profondément enracinés dans la vie quotidienne et ont une signification symbolique profonde gravé dans la culture. Le Nazar Boncuk s'attaque à tout ce qui peut provoquer la cupidité, la jalousie ou la méchanceté.

Chez les Turcs, vous trouverez ce symbole du Nazar Boncuk dans le maisons et bureaux, accrochés au cou des nouveau-nés et des animaux de compagnie, ou encore dans les restaurants.

 

Le porte-bonheur de Nazar Boncuk ont vu leur popularité grimper depuis quelques années.

De nombreuses célébrités, notamment Madonna, Britney Spears, les jumeaux Olson, Mick Jagger et Nicole Riche (pour n'en nommer que quelques-uns) ont été photographiées avec des colliers ou bracelet portant un Nazar Boncuk.

Fait intéressant, le concept de mauvais œil, ou tout du moins celui de malchance, a vu une part de plus en plus grande de la population croire en lui.

Trop de célébrité, de fortune, de succès ou d’admiration pourrait paradoxalement amener les gens à échouer, en particulier dans le monde célébrités et du show-biz.

Lindsay Lohan, et plus récemment Charlie Sheen, illustrent à quel point le succès peut devenir une catastrophe dans la vie quotidienne.

Cela signifie-t-il que si Lindsay avait porté un pendentif de Nazar Boncuk, sa vie aurait été meilleure?

Des millions de gens vous le diraient de cette façon.

 

Quoi qu’il en soit, ceux qui sont souvent sous les feux des projecteurs, qui ont un succès particulier pour le moment, ou qui ressentent une récente fierté (même justifiée)… tous ceux-là devraient penser à se protéger à l’aide d’une bague de ce type ou d’un bracelet de Nazar Boncuk, ou de tout autre porte-bonheur efficace contre le mauvais œil.

 

 

Chevaux dans un camp de nomade en Asie centrale.

Une autre histoire du Nazar Boncuk 

Le Nazar Boncuk est donc un porte-bonheur turc traditionnel. Soit.

Une question se pose toutefois : mais comment-il arrivé là ?

Pour certains historiens, l’utilisation d’un des porte-bonheurs bleus pour contre les effets de la malchance serait en fait une coutume commune à toute la région du Proche-Orient, des pays comme Israël, le Liban ou même la Grèce.

Cela ne nous explique toutefois pas pourquoi avoir choisi une forme d’œil…

La réponse est en fait simple : le Nazar Boncuk découle directement des anciennes traditions nomades des Turcs d’autrefois.

Avant de se sédentariser et de se convertir à l’Islam, le peuple turc peuplait l’Asie centrale où il vénérait un dieu connu sous le nom de Tengri.

Eh oui, tout juste, ce dieu se représentait à l’époque par un œil bleu dessiné dans le ciel.

En tout cas, une chose est sûre: cette tradition n'a rien à voir avec la religion musulmane, mais plutôt de croyances préislamiques.

Quoi qu’il en soit, ce porte-bonheur a fait ses preuves, et ce ne sont pas les témoignages d’énergie mauvaise dissipé ou de protection apportée qui manquent.

Notons que malgré cela, énormément de gens utilisent le symbole du Nazar Boncuk en Turquie, sans trop en connaitre son sens et ses racines donc.

Au moins vous, maintenant, vous saurez expliquer quelle est l’origine du Nazar Boncuk !

 

 

Gros nazar boncuk turc accroché à un arbre

Mais que signifient l'aspect et la couleur du Nazar Boncuk ?

Le Nazar Boncuk est en fait un œil, le plus souvent placé sur un fond bleu.

Son rôle est de scruter constamment le monde, et ce pour vous repousser les regards mauvais et ainsi vous protéger du mal.

En Turquie, en Grèce et dans les pays environnants, la couleur la plus répandue pour la fabrication de porte-bonheur est le bleu.

L'Anatolie se trouve en fait être une région relativement aride, où l'eau est un bien précieux.

Avec elle, les hommes connaissent prospérité et croissance, sans elle, ils se fanent et meurent.

La couleur bleue leur rappelle donc tout naturellement la fraîcheur de l’eau.

Depuis des siècles, les gens positionnent donc ce porte-bonheur dans tous les lieux qu’ils souhaitent sécuriser.

 

 

Crayons de différentes couleurs représentant les différents types de Nazar.

Différentes couleurs pour différentes significations

En Grèce (et dans de nombreuses autres cultures d’ailleurs), la couleur la plus populaire pour la création de ce bijou est le bleu profond, de celui qui illumine les mers grecques.

Ce genre de teinte est donc bien la forme « classique ». Toutefois, au fil des années, de nombreuses autres couleurs ont été utilisées afin de transmettre des sens différents.

Voici quelques-unes des couleurs les plus répandues et les principaux bienfaits qu’elles nous offrent. Si vous en trouvez une dont le sens vous parle, voici une collection de colliers présentant l’œil grec et disponible en plusieurs couleurs.

 

Orange :

  • Bonheur et protection
  • Motivation et stabilité dans ses engagements
  • Augmentation a créativité

 

Bleu profond :

  • Protection énergétique
  • Calme et relaxation
  • Ouverte des flux de communication

 

Bleu clair

  • Bien-être général
  • Élargissement de notre perspective
  • Paix dans la solitude

 

Vert foncé

  • Gage de bonheur
  • Équilibre dans notre vie
  • Liberté de poursuivre des idées nouvelles

 

Rouge

  • Grand courage
  • Plus d'enthousiasme et d'énergie
  • Protection contre les peurs et les angoisses

 

Brun :

  • Protection contre les éléments naturels
  • Connexion avec la nature
  • Ordre dans les idées

 

Violet :

  • Développement des capacités d’imagination
  • Rééquilibrage général de notre vie
  • Suppression des obstacles factices

 

Jaune (ou doré) :

  • Soulagement de l'épuisement
  • Esprit et concentration plus acéré
  • Diminution de la confusion

 

Gris :

  • Protection contre le chagrin
  • Déblocage de certaines situations
  • Modération d’émotions trop intenses

 

Vert clair :

  • Aide à la réussite de nos rêves
  • Plaisir et contentement
  • Bonne humeur générale

 

Blanc :

  • Pureté et concentration
  • Vision plus claire de notre situation
  • Opportunités pour un nouveau départ

 

Rose

  • Préservation de vos amitiés
  • Sentiment d’apaisement
  • Détente avec vos proches

 

 

Porte-bonheurs présentés dans cet article :

 

Bague de l'oeil grec, aussi appelé Nazar Boncuk en turc, faite de mosaïque bleue

Bracelet doré composé de deux Nazar Boncuk de formes différentes

 

 


1 Réponse

Passiflore
Passiflore

mai 13, 2020

Bonjour,
J’ai été en Turquie. Tous les commerçants ont des porte-bonheur contre le mauvais oeil, ils y croient dur comme fer.
Cela dit, ils n’ont pas tort, même si tout le monde n’a pas un tel don… et heureusement !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.