La main de Fatma dans l'Islam : signification du porte-bonheur

La main de Fatma dans l'Islam : signification du porte-bonheur

Nous allons remonter le fil de l’histoire et découvrir les secrets d’un des porte-bonheur les plus mystérieux : la main de Fatma.

Aussi connu sous le nom de Hamsa, ou Khamsa, nous parlons d’un porte-bonheur musulman très populaire.

Selon les principales théories, le symbole de la main de Fatma serait issu de la culture arabe du Moyen-Orient mais, vous allez le vois, rien n’est complètement sur.

Cet emblème fait partie de cultures du monde entier (Asie, Afrique, Amérique latine, et il est même présent dans certaines cultures tribales des Amérindiens.)

L’article que vous apprêtez à lire explorera les origines, le symbolisme et les différentes interprétations de ce puissant porte-bonheur de l’Islam, ainsi que l’utilisations que les différentes civilisations en auront fait au cours de l’histoire.

Main de Fatma, Hamsa, Khamsa, main de Miriam… peu importe comment vous l’appelez, croyez-nous, vous allez l’appréciez.

 

Table des matières :

 

 

Peintures rupestres de main porte-bonheur

Les secrets de la main de Fatma sont millénaires !

Les figures utilisant la main humaine ont de tout temps attirées l’esprit humain.

Peintures ou bijoux de la main de Fatma,

  • À Peche-Merle en France, une peinture rupestre vieille de 20 000 avant JC nous montre déjà des mains dessinées aux milieux des animaux sacrés. Selon les chercheurs, ce type de représentation aurait pu être peinte par un chaman afin d’aider les chasseurs du clan par un peu de magie.
  • À Catal Huyuk, en Turquie, des fouilles ont révélé des murs ornés de fresques sur lesquelles nous pouvons voir des rangées de mains datant de 7 000 avant JC.
  • Des œuvres d’art préhistoriques similaires ont été trouvées sur des roches peintes à Wadi Sera, en Libye et dans la région du Dumboshawa au Zimbabwe.
  • De plus, des peintures rupestres et des sculptures en forme de main ont été découvertes en Algérie. Les historiens les datant volontiers de 3000 ans avant notre ère.
  • À l'époque carthaginoise (vers 250 avant JC), les stèles funéraires des hauts dignitaires étaient souvent décorées de mains très semblables à une Khamsa. Il s’agissait là en réalité du symbole de la déesse Tanit, protectrice de la ville de Carthage (actuel Tunis).
  • Dans l'Égypte ancienne, la main était le symbole de la force et du pouvoir. Les peintures des tombes de Tel el Amarna représentent le pharaon Akhenaton et sa reine Néfertiti recevant leur pouvoir des mains rayonnantes d'Aton, le Dieu Soleil.
  • Les Égyptiens des anciens royaumes portaient ce que nous pourrions appeler des « amulettes de la main de Fatma ».
  • L'alphabet hiéroglyphique utilisent également parfois des images de mains.
  • Les pétroglyphes anasazis trouvés au Nouveau-Mexique représentent des talismans en forme de main (900-1200 avant JC).
  • Un gorget en terre cuite issu d’une culture précolombienne trouvée en Alabama représente lui aussi une main au milieu de laquelle trône un œil, le tout sous un symbole solaire.
  • On trouve également à Moundville une plaque de pierre taillée datant de l’ère précolombienne sur laquelle un motif similaire à celui de la main de Fatma a été sculpté, entouré de deux serpents.
  • Dans l'Illinois, Indiana et dans toute la région du Midwest supérieur, des cultures similaires existaient et faisaient la part belle à cet étrange symbole.
  • Nous pourrions par exemple citer les constructeurs des monticules toltèques de la vallée du Mississippi ou les Navaho, dont le pendentif en argent naja « aux mains curatives » constitue l’un des porte-bonheur les plus étonnants.

Des peintures préhistoriques aux versions du monde arabe actuel, en passant par le Népal, le Tibet, l'Inde, l'Afrique et les Amériques : les secrets de la main de Fatma ont su conquérir le monde.

Il est donc très difficile de donner une origine précise et une signification à la main de Fatma mais, vous allez le voir, certains éléments vont nous permettre d’éclaircir la situation.

 

 

Symbole d'une main floue derrière un voile

Mais en fait, pourquoi une main ?

Plus qu’une simple façon de dire « nous sommes passés par ici », l’image de la main est depuis longtemps liée à ce que nous appelons la magie prophylactique.

Faire certains gestes dans le but de protéger, de conjurer le mal ou d’apporter bénédiction et réconfort n’est propre à aucune culture : il s’agit d’une pratique tout bonnement universelle.

Si cela vous parle déjà, vous pourrez trouver ici un ensemble de colliers de la main de Fatma de bonne qualité.

Si ce n'est pas le cas, continuez de lire, et vous changerez vite d'avis...

A partir de ce constat, nous comprenons que les représentations de mains (comme par exemple l’Hamsa dont nous parlons dans cet article) que nous trouvons un peu partout pourraient bien être utilisés pour appeler cette magie sur la tribu, voir pour pallier l’absence de chaman ou de guérisseur.

Cela pourrait être une réponse à la question du sens de la main de Fatma.

 

 

Paysage de la méditerranée bu à partir d'une caverne

Le symbole de la main de Fatma : méditerranéen avant tout

Le Khamsa est apparu dans de nombreuses cultures tout autour de la Méditerranée. Egyptiens, Phéniciens, Romains, Berbères, Nubiens, Arabes, Juifs et Chrétiens : tous ont incorporés celle qu’on appelle aussi Hamsa ou Khamsa dans leur culture.

Alors que le commerce, les voyages et la guerre propagent ce genre de symbole d'une civilisation à l’autre, ils prennent des signification différentes chaque fois qu’ils conquissent le cœur d’un nouveau peuple.

Pendant la période romaine, la main apparaît dans les mosaïques, souvent placée au milieu d’un triangle (symbole de la féminité).

Le chiffre romain V (cinq) fait référence à ce lien entre le triangle et la main, parfois écrit sous la forme « IIIII » pour représenter les cinq doigts.

Selon certaines théories, les Berbères et les Arabes ont adopté le symbole de la main de Fatma, en raison de la prolifération de ce type de mosaïques romaines dans les territoires d'Afrique du Nord, du Moyen-Orient et au-delà.

Ils ont ensuite ajouté à ce symbole une richesse et un sens qu’ils tirèrent de leurs propres croyances religieuses et folklore.

Ce n’est que par ce genre de recherche historique que nous pouvons espérer trouver la vraie signification de la main de Fatma.

 

 

Souk marocain rempli de grigris, porte-bonheur, et autres symboles de la main de Fatma

Et plus précisément maghrébin !

Pour certains, c’est l’utilisation que l’on en fait qui définit un objet.

Dans ce cas, force est d’admettre que l’amulette de la main de Fatma est devenue un porte-bonheur musulman, et plus particulièrement maghrébin.

Qu’il vienne du Maroc, d’Algérie ou de Tunisie, qu’on l’appelle Hamsa, Khamsa ou main de Fatma, ce symbole présente souvent un aspect recherché.

Cette multitude de style entraine une certaine « souplesse » formelle.

Nous trouvons en effet des mains de Fatma parfaitement symétrique et d’autres non, certaines richement décorées et d’autres beaucoup plus sobres.

Certaines pratiques régionales sont d’ailleurs censées augmenter les pouvoirs de protection du Hamsa.

Nous pourrions citer l'ajout de certaines inscriptions ou de pierres précieuses (en particulier de pierres de couleur bleue).

De nombreuses mains de Fatma ont été retrouvées recouvertes de figures animales notamment des oiseaux, des lézards, des salamandres et des abeilles.

Il y a donc fort à parier que certaines croyances associent ces symboles à la lutte contre le mauvais œil, mais les chercheurs ne sont pour le moment pas sur de cela à 100%.

Une chose est sure : selon la tradition arabe, le Khamsa protège son porteur et l’éloigne le mauvais œil (ou « ain al-hasad »).

En résumé : ce porte-bonheur de l’Islam apparaît sous de nombreuses formes à travers le monde arabe, en particulier au Maghreb.

 

 

Bijoux et bagues faites avec des pierres précieuses de couleur différentes

Amulette, pendentif, collier : la place du bijou de la main de Fatma

Certains porte-bonheur, au départ religieux, ont été si populaire qu’ils sont peu à peu devenus des symboles du quotidien.

Ne nous plaignons pas. C’est une façon comme une autre de les garder vivants, d’empêcher qu’ils se figent.

Ce type de symbole ne vieillit donc jamais, et reste un bon choix pour décorer la maison, ou concevoir bijoux et vêtements.

Eh bien, en tant que porte-bonheur de l’Islam, la main de Fatma fait partie de ces symboles intemporels.

Leur beauté ne s'estompe jamais et les possibilités de personnalisation sont quasi infinies.

Personnellement, je trouve toujours ça amusant d’en porter une. Certains voient ça comme un simple accessoire de mode, tandis que d’autres comprennent le sens spirituel qu’il y a derrière.

Si vous faites partie de la catégorie, vous devriez aimez ce type de collection regroupant des représentations de la main de Fatma de différents types.

 

 

Cœur représentant l'amour pour les bijoux de la main de Fatma et leur signification

Témoignage d’une amoureuse de l’amulette de la main de Fatma

Main de Fatma, Hamsa, Khamsa, appeler le comme vous voulez, mais pour moi, il s’agit de mon porte-bonheur lié à l’Islam préféré.

Je dois posséder un nombre incalculable de Khamsa chez moi, mais mon préféré reste un collier en or au milieu du quel trône un pendentif de la main de Fatma en pierre bleue.

Je l'aime tellement qu'elle ne m’en sépare jamais bien longtemps. Il ne se passe pas un mois sans que je ne le porte !

En fait, c’est une habitude que j’ai prise durant mon enfance. Ce pendentif du Hamsa m’a été offert par mes parents lors d’un voyage en Tunisie.

Sa beauté m’a toujours ébloui, et il est évident qu’elle n’a pris aucun coup par le temps.

Mon collier chéri brille toujours autant qu’au jour où je l’ai reçu.

Cela ne fait aucun doute : ce Khamsa porte-bonheur restera l’un de mes biens les plus précieux.

Vous l’avez surement compris, je suis toujours à la recherche de nouvelles pièces à ajouter à ma collection de porte-bonheur.

Dans cette optique, les bijoux « main de Fatma » sont une source inépuisable d’inspiration.

J’adore les nombreux détails que nous pouvons souvent y trouver, et la liberté que j’ai de les personnaliser.

Je crois vraiment qu’une bague ou un pendentif du Hamsa sont des exemples d’accessoires qui ne se démoderont jamais, et qui permettent d’ajouter une touche d’élégance à n'importe quelle tenue sans effort.

Vous l’aurez compris : pour moi, ce porte-bonheur de l’Islam est un choix évident.

Qu’en est-il de votre côté ?

 

 

Tableau permettant de mener l'enquête sur la main de Fatma dans l'Islam

Le début de notre enquête sur les secrets de la main de Fatma

L'amulette de la main de Fatma est l'un des porte-bonheur les populaires au monde pour la création de bijoux… et elle est en bonne position sur notre liste aussi !

En tout cas, une chose est sûre : le Khamsa est un porte-bonheur très féminin.

Il ne fait aucun doute qu’un petit pendentif en or jaune, serti de diamants et accroché à une chaine faite de maillons finement ciselés sera du plus bel effet.

Nous sommes constamment interrogés sur la signification de la main de Fatma et sur la manière de la porter ?

Alors, y a-t-il un sens particulier si la main est tournée vers le haut ou vers le bas? 

Et qu'en est-il des doigts ? Ouverts ou fermés ?

Vous l’aurez compris : nous cherchons nous aussi une explication sur la main de Fatma, et sur les étranges pouvoirs de ce porte-bonheur musulman.

 

 

Interview entre deux passionnées de la main de Fatma, un porte-bonheur également appelé Hamsa ou Khamsa

Une interview étonnante

Pour nous parler de cette étrange amulette, nous avons interviewé un spécialiste de l’Islam et du monde arabe.

Voici le contre-rendu :

Alors, est-ce religieux ?

Oui et non.

Le Khamsa est-il propre à une culture, ou à un pays peut-être ?

Non plus, c’est vraiment un symbole interculturel, bien que certains la considèrent comme un porte-bonheur musulman.

Et pourtant…

Ce n’est pas un symbole juif.

Ni hindou.

Ni chrétien.

Ni musulman.

C’est un peu de tout cela en réalité.

Mais alors, c’est quoi la main de Fatma ?

C'est en fait un talisman, une amulette qui est portée pour se protéger du mauvais œil et de toutes les énergies négatives.

Comment se fait-il qu’aucune culture ne revendique le Hamsa pour elle seule ?

Vous serez sans doute d'accord avec moi pour dire que bénéficier d’une telle protection ne doit pas être l’apanage d’un seul peuple. 

Tout le monde doit avoir accès à la protection contre le mal. D’ailleurs, si un groupe d’homme essayait de s’accaparer de telles puissances, cela risquerait de se retourner contre eux aussi tôt…

D’accord, je vois.

Et aussi non, avez-vous des conseils quant à la position dans laquelle nous devons mettre la main de Fatma ? Y a-t-il un sens particulier ? Un envers et un endroit ?

En bref, peut-on faire différentes interprétations en fonction de la direction dans laquelle pointent les doigts du Khamsa ?

Vous avez raison, nous pouvons distinguer deux positions pour la main de Fatma. Chacune a ses caractéristiques et des pouvoirs qui lui sont propres.

 

 

Mains tournées vers le bas

La Main de Fatma tournée vers le bas…

Lorsque le Khamsa est tournée vers le bas, cela est souvent interprétée comme un signe d'accueil, ou une quête de plus de beauté et d’abondance dans votre vie.

Si, lorsque la main pointe vers le bas, ses doigts sont comme fusionnés, le sens est encore différent. Un Hamsa dans cette position peut être interprété comme un appel très fort lancé à la chance, presque une supplication.

Selon certaines traditions, quand la main est tournée vers le bas, elle pourrait aider à résoudre des problèmes de fertilité.

Vous devez aussi savoir que c’est dans cette position que vous trouverez le plus souvent la main de Fatma.

La main vers le bas bénit également la fertilité et répond aux prières et aux manifestations. C'est la façon la plus courante de voir la main, les doigts pointant vers le bas.

 

 

Les mêmes mains, mais cette fois orientées vers le haut

… et vers le haut

Lorsque la main de Fatma est tournée vers le haut, il s’agit d’un signe quasi universel de lutte contre le mal, et en particulier contre le mauvais œil.

Elle se transforme alors en un puissant signe de protection et nous protège des forces négatives qui puissent leur énergie dans la haine, la jalousie et la peur.

Souvent, dans cette position, les doigts sont clairement distincts, voir écartés.

Un peu comme pour le fer à cheval, certaines personnes pensent que le Khamsa devient beaucoup plus puissante lorsqu’elle est tournée vers le haut. Ainsi, elle pourrait en quelque sorte servir de « réceptacle », et conserver les bonnes énergies auxquelles elle est exposée.

Nous ne sommes pas ici pour vous imposer un point de vue, mais plutôt vous exposer toutes les théories, de manière à ce que vous puissiez vous forger un avis éclairé, en toute connaissance de cause.

 

 

Pleins de musulmans célébrant la grandeur de la main de Fatma dans l'Islam

Main de Fatma, Islam et mauvais oeil

La main de Fatma est un symbole connu dans tout le Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Ce symbole a longtemps intrigué les érudits.

Juifs, Chrétiens et Musulmans : tous revendiquent la paternité du Khamsa.

Néanmoins, c’est en tant que porte-bonheur musulman que nous la connaissons le mieux.

Il suffit de s’intéresser à son patronyme : Fatma est en fait le nom d’une des filles du prophète Mahomet.

Il reçut cette fille par sa première épouse Kadijah, qui était très estimée pour ses vertus.

Les cinq doigts ont tout simplement été associés aux cinq piliers de l’Islam (shahada, salat, hajj, saum et zakat) ou encore aux cinq lettres formant le nom de Dieu (Allah).

Plutôt intéressant pour quelque qui chercherait un porte-bonheur de l’Islam, non ?

Certains savants spéculent et disent que cette association du porte-bonheur musulman avec une femme pourrait venir de la déesse romaine Vénus, ou encore de la Sainte Vierge Marie.

A côté de cela, la main de Fatma est aussi un symbole employé pour la protection.

Sa principale utilisation réside dans la lutte contre le mauvais œil. Ce concept peut sembler étrange pour beaucoup de personnes.

Nous aussi, la première fois que nous avons entendu cette expression, nous étions… dubitatifs.

Sachez toutefois que le mauvais œil est un concept existant depuis des siècles, et issu de la culture musulmane.

En réalité, nous parlons ici d’une malédiction censée être lancée par un regard mauvais.

Cela est souvent la conséquence de haine, de jalousie, ou de tout autre sentiment malveillant.

De nombreuses cultures croient au concept de mauvais œil, et cherchent donc des moyens de s’en prémunir.

Cela explique l’existence de la main de Fatma en tant que porte-bonheur musulman.

Nombreuses sont donc les cultures qui croient que recevoir une telle malédiction peut être la cause de grands malheurs comme par exemple des maladies, des blessures… et même la mort.

Néanmoins, le Hamsa est, et restera, un porte-bonheur lié à l’Islam.

 

 

Trois juifs priant contre le mur des lamentations, en pensant sans doute à des porte-bonheur comme la main de Fatma

La main de Fatma dans la tradition juive

Comme nous vous l’avons précisé plus haut, la main de Fatma peut également s’appeler « Hamsa » ou « Khamsa ».

En hébreu, le chiffre cinq se traduit par « Hamesh ».

En arabe, cela se dit « Kamsah ».

Vous voyez ou nous voulons en venir ?

Et oui, la main de Fatma est un symbole encore plein de secrets, et les historiens ne sont pas surs à 100% de son origine. Certains l’attribuent en effet au peuple juif.

Quoi qu’il en soit, il est presque certain que ce porte-bonheur a reçu ce nom car il fait référence aux cinq doigts de la main.

Si la tradition juive essayer de se l'approprier, c'est car, il faut bine l'avouer, elle est remplie de croyances et de superstitions.

Par exemple, il est conseillé aux gens de porter un morceau de ficelle rouge serré à leur poignet pour se protéger du « mauvais œil ».

Vous le savez maintenant, le Hamsa remplit exactement le même rôle.

Dans la culture hébraïque, il existe des centaines de représentations de ce porte-bonheur. Pourtant, il y en a un que vous verrez beaucoup plus souvent que les autres. C’est l’amulette de main de Fatma.

Beaucoup de Juifs aiment en porter une sur eux. Si vous leur demandez, ils vous répondront que cette coutume permet d’éloigner la négativité, et de porter chance.

Si vous y prêtez attention, vous pourrez également voir de petites broches décorés d’une main de Fatma dans les cheveux des fillettes. Cela est bien entendu censé les protéger.

Dans le judaïsme, le Khamsa est sujette à plusieurs interprétations différentes :

  • Selon certains, les doigts de la main Fatma représentent le plus saintes des écritures juives : les cinq livres de la Torah.
  • Pour beaucoup, il ne s’agit pas de la main de Fatma, mais de celle de Miriam, la sœur ainée de Moise et d’Aaron. La main de Miriam représenterait, elle aussi, les livres de la Torah.
  • Plus important encore, les cinq doigts du Hamsa pourraient être une allusion à la cinquième lettre de l'alphabet hébreu, « Heh ». Selon certains mystiques juifs, il s’agirait là d'un des noms de Dieu. Selon cette interprétation, la main de Fatma serait tout simplement la main de Dieu.

Comme il s’agit d’un porte-bonheur lié à l’Islam, et qui vit le jour dans une région arabe, les juifs ashkénazes eurent dans un premier temps un mouvement de rejet par rapport au Khamsa.

Ce n’est que dans un second temps, bien forcés d’admettre son efficacité, qu’ils acceptèrent de l’intégrer à leur culture.

Peintures murales, mosaïques ou simple amulette accrochée au mur, aujourd’hui, vous pourrez trouver des représentations du Hamsa dans des milliers de foyers en Israël.

 

 

Hommes et femmes hindous entrain d'assister à une cérémonie dans un temple

Sa place dans l’Hindouisme et le Bouddhisme

Pour les hindous et les bouddhistes, le symbole de la main de Fatma est lié à de puissantes énergies qui dépassent celles auxquelles les humains ont normalement accès et qui peuvent profondément affecter ceux qui en portent un exemplaire.

En fait, chacun des cinq doigts de la main représente un des chakras majeurs qui parcourent le corps humain.

Si vous n’êtes pas coutumier de ce concept, vous pouvez voir cela comme des « centres énergétiques » qui constituent une part importante des systèmes de croyances en Inde.

Selon l’Hindouisme et le Bouddhisme notamment, les chakras pourraient former des routes à l’intérieur même de notre corps, ce qui permettrait de transporter énergie et vitalité là où nous en avons besoin.

Bref, les cinq du Hamsa sont associés cinq chakras que nous allons vous décrire ici :

  • Le pouce : Il contient l’essence du feu et du chakra du plexus solaire. Il soutient ainsi la créativité et l'imagination, mais également nous aider à expérimenter des niveaux d'inspiration plus élevés dans notre vie quotidienne.
  • L’index : Associée à l'élément air et au chakra du cœur, ce doigt de la main de Fatma nous apporter confiance en nous et sentiment de sécurité. Le chakra du cœur est essentiel car il nous aide non seulement à aimer les autres, mais aussi à nous aimer nous-même.
  • Le majeur : Celui-ci correspond au chakra de la gorge, centre des compétences de diplomatie, d’éloquence et de charisme. Ce chakra est en outre associée à l’éther, cinquième élément selon les traditions asiatiques.
  • L’annulaire : Ce doigt-ci correspond pour l'élément terre et au chakra racine. Tout cela correspond à l’innocence et à la stabilité.
  • L’auriculaire : Ici se trouve le centre de l'élément eau et du chakra sacré. Affilié au pardon et à la paix, cette partie du Hamsa pourrait bien mériter une attention particulière en fonction situation personnelle.

 

 

Dos d'un homme tatoué d'une main de Fatma

Conclusion 

Si vous avez aimez cet article... eh bien c'est à votre tour de nous faire plaisir !

Partagez cet article, commentez le, posez nous vos questions, et abonnez-vous à la newsletter.

Alors ? Qu'est ce que vous attendez ?

Sachez aussi que vous pouvez trouver un bracelet de la main de Fatma sélectionné par nos soins.

Si nous vous le conseillons, c'est parce qu'il s'agit d'un des porte-bonheur préférés de notre (et donc votre) communauté

 

 

Porte-bonheurs présentés dans cet article :

Trois colliers avec des mains de Fatma fait de pierres précieuses en leur bout

Bracelet bleu fait de perles en oeil grec et de main de Fatma

 


1 commentaire

  • stella

    excellent article sur le mauvais oeil.
    [url]www.youtube.com[/url]

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés


Vous aimerez aussi

Qu’est ce qui se cache vraiment derrière un talisman magique ?
Qu’est ce qui se cache vraiment derrière un talisman magique ?
Pour certaines personnes, la croyance dans la magie, le surnaturel et tout ce qui est mystérieux est une bêtise. Ils disent que pour s’intéresser à...
Découvrir
Quel symbole de la sagesse vous permettra de l'atteindre ?
Quel symbole de la sagesse vous permettra de l'atteindre ?
L’idée de la sagesse semble de plus en plus lointaine de nos jours. En effet, ce sont toujours moins de personnes qui tentent de l’atteindre ou mêm...
Découvrir
Découverte de Rangda, la reine des sorcières à Bali
Découverte de Rangda, la reine des sorcières à Bali
Rangda est l'une des figures religieuses principales dans la culture balinaise. Vous allez le voir : sa signification symbolique est complexe et po...
Découvrir