13KGHT73 Le ho'oponopono : méthode hawaïenne pour libérer nos émotions – Cyril Gendarme
Congrats ! You Got Freeshipping !
Le ho'oponopono : méthode hawaïenne pour libérer nos émotions | Cyril Gendarme

Le ho'oponopono : méthode hawaïenne pour libérer nos émotions

Ho'oponopono est le nom d’une méthode de guérison par le pardon, l’acceptation et l’amour inconditionnel.

Ancienne pratique spirituelle originaire d’Hawaï, le ho'oponopono est utilisé dans le Pacifique depuis des siècles pour ses nombreux bienfaits et sa capaciter à nous libérer, aussi bien d’un point de vue émotionnel que relationnel.

Au fil du temps, cette méthode et la méditation associée ont été accepté par le monde entier, tellement ses effets sont impressionnants.

Entre acceptation de soi et des autres, libération de vieux fardeaux, stabilité et positivité face à la vie, profitez donc vous aussi du ho'oponopono !

 

Table des matières :

 

 

Pratiquant du ho'oponopono qui fait de la gymnastique sur la plage, habillé tout en blanc.

C'est quoi le principe ?

Le ho'oponopono pourrait précisément être ce que vous cherchez depuis si longtemps pour vivre heureux, notamment à travers un apaisement de vos relations, qu’elles soient aux autres, à l’univers ou simplement à vous-même.

Fondamentalement, le ho'oponopono est composé de quatre parties distinctes :

  • Admettre sa responsabilité, "Je suis désolé »
  • Demander le pardon pour ses erreurs, "S'il te plaît, pardonne-moi"
  • Exprimer sa gratitude, "Merci"
  • Envoyer de l'amour, "Je t'aime"

 

Repentir, pardon, gratitude et amour… En voilà tout un programme !

Lorsque nous y réfléchissons bien, ces quatre étapes correspondent à une suite logique, un chemin particulier capable fait pour nous guider vers la libération.

À travers cette voie, le ho'oponopono cherche à créer une transformation à l’intérieur de l’être, par la prise de responsabilité de ce qui nous arrive de mal… même lorsque nous n’y sommes pour rien de prime abord.

Sans doute vous demandez-vous : « D’accord, mais comment tout cela peut-il bien fonctionner ? Pourquoi devrais-je prendre ce type de responsabilité ? Comment de simples mots peuvent-ils me guérir ? »

En fait, la méthode ho'oponopono repose sur l’idée simple que nous créons tous notre propre réalité, que tout ce qui nous entoure (et que nous vivons) est profondément dicté par notre être intérieur.

Autrement dit, tout ce qui nous arrive, à chaque instant de notre vie, se passe dans notre esprit, comme si nous n’étions que de simples êtres spirituels reliés par notre âme, et que le monde matériel n’était qu’une illusion servant à nous donner un support à la connexion entre humains.

Cette vision du monde est celle que connaissons les Hawaïens, ainsi que tout un tas d’autres peuples du monde, mais là n’est pas le sujet du jour.

 

 

Plusieurs pierres de médecine énergétique, un bol chantant apaisant et de l'encens propice à la méditation

Les effets de la méthode ho'oponopono

La méthode ho'oponopono possède de nombreuses vertus, et toutes les citer prendrait des heures.

Il faut savoir que nous parlons ici d’une technique ancestrale basée sur une vision du monde très spirituelle, oui, mais qui a tout de même fait ses preuves auprès des spécialistes du bonheur.

Psychologues, thérapeutes ou simples sages : nombreux sont ceux à avoir été confronté au ho'oponopono et à lui avoir trouvé une efficacité exceptionnelle.

Bref, voici les vertus les plus souvent associées à cette méthode.

 

La stabilité émotionnelle

Savoir se libérer des chaines les plus profondément enfouies en nous est une des conditions à la stabilité émotionnelle et à la liberté réelle.

Avec la méthode ho'oponopono, vous ferez un sacré pas dans cette direction.

En débloquant certaines choses cachés au fond de notre esprit, qu’il s’agisse de non-dits, de secrets ou encore de tabous, cette méditation sait laisser la place à une plus grand équilibre, à un calme nouveau.

 

Savoir résister à la négativité

Ce bienfait du ho'oponopono découle directement du précédent : en étant plus stable, plus ancré en nous-même, nous serons plus résistants face aux attaques du quotidien.

Personnes toxiques ou malintentionnées ne sauront plus que difficilement vous atteindre si vous pratiquez le ho'oponopono régulièrement.

Lorsque nous y réfléchissons, cette capacité de la méthode, en nous rendant plus heureux, peux également nous rendre plus stable et ainsi enclencher un véritable processus de cercle vertueux (la stabilité nous rendant plus résistant, ce qui nous rend plus stable et ainsi de suite).

 

Un passage à l’action par la responsabilisation

Certains personnes ont du mal à passer à l’action et voient leur vie défiler devant eux sans n’avoir de réelle emprise dessus.

Cela peut amener à la création de regrets, d’un certain mal-être et de tout un tas d’autres choses dont on se passerait bien !

Là encore, le ho'oponopono apporte une solution : en nous rappelant que tout ce que nous vivons dépendant de nous, elle nous rappelle aussi que nous avons le pouvoir (et donc le devoir) de changer ce qui nous entoure.

 

Plus de confiance en soi

Au début, l'idée de responsabilité et de la sorte d’obligation qui en découle est sans doute effrayante, mais vous verrez vite à quelle point elle peut changer votre vie.

Le ho'oponopono créera ainsi un nouveau vous, un vous libérer et proactif dans la vie.

En abandonnant le sentiment d'impuissance découlant de cette idée fameuse selon laquelle certaines souffrances n’ont pour cause que des phénomènes extérieurs, nous quittons la posture de victime, et augmentons ainsi nous confiance en nous.

 

Une guérison des traumas et de l’âme

Toutes les propriétés de la méthode ho'oponopono que nous venons de citer découlent en réalité de celle-ci.

Eh oui, le ho'oponopono est avant tout un façon de guérir les traumas et blessures que nous avons.

Dans la vie de tous les jours, nous pouvons subir des trahisons, des souffrances, de la manipulation et tout un tas d’autres abus.

Cela nous blesse et nous laisse des cicatrices plus ou moins douloureuses avec lesquelles nous devons vivre. Nous les portons avec nous partout où nous allons et elles nous ralentissent, nous alourdissent.

Par ce processus de « repentir, pardon, gratitude et amour », le ho'oponopono est particulièrement efficace pour nous en débarrasser ou, tout du moins, nous aider à les soigner plus rapidement.

 

Une libération de la souffrance

Nous blessures émotionnelles nous causent de la souffrance, c’est clair.

Le ho'oponopono nous en libère, soit. Mais concrètement, de quel type de souffrance parle-t-on ?

Eh bien en fait, des études en psychologie ont démontré l’efficacité de cette méthode dans le traitement de certains troubles, notamment ceux liés à l’anxiété ou à des traumas du passé.

Certains spécialistes ont également employés le ho'oponopono à l’intérieur de prison, avec des résultats surprenants sur la taux de récidive et la violence des détenus.

D’un manière plus large, de nombreux troubles corporels ont une origine psychosomatiques. En d’autres termes, c’est une cause mentale qui crée une souffrance, elle, bien physique.

Là encore, la méthode ho'oponopono peut potentiellement se montrer efficace.

 

 

Deux jeunes filles hawaïennes qui méditent, assises le dos droit dans un jardin.

Préparer la méditation

Vous l’aurez compris : le ho'oponopono est une sorte de processus de purification émotionnelle.

L’environnement dans lequel pratiquer cette méditation devra donc être sain, le moins pollué possible. Préférez donc une pièce bien aérée ou, pourquoi pas, un espace à l’extérieur.

La position n’est pas très importante, pour autant que votre dos soit droit. Vous pouvez également enfiler la tenue que vous voulez du moment qu’elle soit confortable.

La méthode ho'oponopono est bien plus mentale que physique. Alors que pour certaines méditations guidées, le cadre et la position sont d’une importante centrale, ce n’est pas le cas ici.

Vous aurez toutefois à vous poser des questions profondes, personnelles et qui vous touchent. Tout cela peut réveiller certaines blessures, certaines souffrances.

Préparez-vous donc à ce niveau avant de commencer la méditation guidée.

N'ayez pas non plus peur de laisser les réponses surgir telles qu’elles vous viennent.

Ne vous forcer pas à mettre des mots sur vos émotions, posez vous simplement les questions et laissez votre esprit se libérer de lui-même.

Vous savez, parfois, les questions sont tout aussi éclairantes que les réponses…

 

 

Chemin en escalier dans la forêt, représentation des étapes du ho'oponopono.

Les différentes étapes du ho'oponopono

Ces différentes étapes sont en réalité censées se suivre harmonieusement, plutôt que d’être découpées en parties distinctes.

Après tout, cette méditation guidée forme un tout construit comme une seule une œuvre, un seul outil capable de fonctionner dans son unicité.

Dans la vidéo et l’audio, aucune distinction n’est d’ailleurs faite.

Le découpage qui suit n’a donc pour seul but que de vous aider, a posteriori, à comprendre les modes d’actions mises en œuvre dans le cadre de cette méditation.

 

Étape #1 : Se préparer physiquement

Installez-vous confortablement et fermez les yeux.

Redressez bien la colonne, aligner la tête avec et penchez légèrement le menton vers le bas.

Ressentez cette alignement de votre corps.

Prenez de longues et lentes inspirations. Prenez le temps de calmer votre respiration.

Nous allons maintenant compter jusqu’à 4 lors de l’inspiration, retenir notre souffle jusqu’à quatre encore, puis expirer en comptant jusqu’à huit. Nous répèterons ce processus 5 fois.

1, 2, 3, 4

1, 2, 3, 4

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

(x5)

Vous êtes maintenant bien détendu, et nous pouvons passer à la première étape du ho'oponopono : le pardon.

 

Étape #2 : Je suis désolé

Pensez-donc à une situation que vous a causé de la souffrance. Elle peut être récente ou plus ancienne. L’important n’est pas ce choix, mais plutôt le processus intérieur qui pourra en partir.

Concentrez-vous donc sur cette situation. Peut-être quelqu’un vous a-t-il blessé, peut-être vous êtes-vous blessé vous-même.

Quoi qu’il en soit, exprimer donc votre repentir par cette simple phrase : « Je suis désolé ».

Vous pouvez la dire à voix haute, ou simplement la penser.

Voir nos sentiments reconnus par les autres est un besoin que nous connaissons tous : en disant que vous êtes désolé, vous reconnaissez avoir pu faire un acte qui cause de la souffrance. De la souffrance au monde, à vous ou aux autres.

En fait, dire cette simple phrase est une façon de reconnaitre que nous pouvons tous être blessés, et que nous avons tous des sentiments… Vous aussi vous en avez, forcément.

Cette prise de conscience peut être douloureuse. Nous résistons tous à l’idée d’endosser la responsabilité pour des choses sur lesquelles ne pensons pas avoir d’emprises. Et c’est tout à fait normal.

Essayez donc de trouver à votre situation la part qui vous est intérieure, celle qui vous est tellement personnelle que vous êtes seul à connaitre réellement… et dites « Je suis désolé ».

Restez droit, et continuer à respirer calmement.

Demandez-vous : « Quelle est ma part de responsabilité dans cette situation ? ». Cette question vous renvoi à vous et à vous seul, pas à qui que ce soit d’autre.

Il ne s’agit pas de vous blâmer, mais simplement de prendre consciente des choses en vous (pensées, actions ou attitudes) qui peuvent expliquer, même en partie, cette situation.

 

Étape #3 : S’il te plait, pardonne moi

Avoir réussi à trouver notre part de responsabilité et à se repentir est un énorme étape sur le chemin de la guérison. C’est douloureux pour nous tous, et vous pouvez être fier d’y être arrivé.

Maintenant, acceptez ce repentir et demander le pardon. Dites-le simplement : « Pardonne-moi ».

Répétez-le encore et encore. Pardonne-moi.

Cela peut être contre-intuitif de demander pardon lorsque vous êtes la personne qui a souffert, lorsqu’on vous a fait du tort. Cela fait partie intégrante du ho'oponopono, et vous mets plus intensément encore sur le chemin de la guérison.

Soyez sincère dans cette demande de pardon, rappelez-vous la responsabilité que vous avez ressenti il y a quelques instants, et dites-le encore. Pardonne-moi.

Ce pardon, vous le demandez aux autres et au monde entier… mais aussi à vous-même.

Quels que soient les émotions et les souvenirs qui peuvent apparaitre en vous, dites-le. Pardonne-moi.

 

Étape #4 : Merci

Il est maintenant temps de passer à la troisième étape : celle du remerciement, de la gratitude.

Pour ce faire, dites simplement « Merci ».

Là encore, dites les de la façon que vous voulez, mais dites-le, encore et encore.

Merci… ce mot est l’un des plus puissants.

Il fait du bien à celui qui l’entend, mais aussi à celui qui le dite.

Dites-le donc encore. Merci.

Remerciez-vous d’avoir fait ce travail difficile, mais nécessaire pour vous. Vous vous êtes fait un grand bien, et remerciez-vous pour ça.

Après avoir gardé des émotions négatives, laisser une culpabilité pesé sur vous, l’avoir laisser vous affecter et vous rendre triste, vous pouvez enfin vous en libérer.

Dites merci, encore et encore.

Remercier votre corps pour tout ce qu’il faut pour vous.

Remercier l’univers, remerciez Dieu.

Remerciez-vous de vous êtes pardonné.

 

Étape #5 : Je t’aime

L’acte de remercier efface tout ce qu’il y a de négatif avec la culpabilité. Vous vous sentez responsable de votre bonheur, mais ne vous blâmer plus pour vous erreurs car vous avez su faire un grand travail sur vous, un travail qui mérite bien un merci.

Vous êtes responsable, mais plus coupable. Il y a comme un creux laissé vide maintenant que plus rien de négatif n’est attaché à cette responsabilité.

Nous allons remplir ce creux d’un amour inconditionnel.

Imaginez cette espace dans votre tête, comme un cube vide.

Sous la forme d’une énergie lumineuse, un grand amour y apparait. Il s’y déplace… d’avant en arrière, de haut en bas. Il prend de plus en plus de place, et rend le cube brillant, comme si une grande joie en irradiait.

Ce cube se trouve à l’intérieur de vous, dans vos émotions. Laissez donc cet amour inconditionnel vous guérir.

L'amour est la plus puissante des énergies, celle qui nous relie tous ensemble et qui nous apporte une force capable de tout surmonter, de tout soigner.

Ce n’est que par un amour authentique que nous pouvons nous accomplir et donner du sens aux choses, par un amour authentique que nous pouvons créer le bonheur autour de nous.

Pourtant voilà, cette énergie est parfois bloquée par des nœuds de notre esprit, des situations ou problèmes non résolus.

Peu importe que vous en soyez réellement responsable ou non, par la méditation du ho'oponopono que nous venons de pratiquer, vous venez d’anéantir un de ces nœuds, et ainsi de vous rapprocher du bonheur véritable.

 

 

Moine qui médite en tenue traditionnelle devant un lac en Asie.

Les autres méditations guidées de notre série

Parmi les nombreuses objets que nous proposons à notre communauté, nous avons notamment rassemblé quelques outils de méditation.

Voici la collection en question, faite donc d’objets issus de cultures des quatre coins du monde mais partageant un même but : aider à la pratique de la méditation ou, tout simplement, de la relaxation et de la détente.

Bref, vous y trouver des bols chantants, divers instruments de musique, des drapeaux et décorations, des pendules de reiki ou encore divers ingrédients et cristaux.

 

Voici également une collection de livres gratuits qui, peut-être, pourront vous aider dans votre vie. Entre alimentation saine, autohypnose, prières et confiance en soi, de nombreux thèmes sont traités dans notre bibliothèque qui, encore une fois, vous a été entièrement ouverte.

 

Si vous désirez découvrir nos autres méditations, voici la section de notre blog qui les regroupent toutes.

Là aussi, nous avons voulu traiter des thèmes les plus variés possibles (dans la limite de nos connaissances, bien entendu).

Si toutefois vous n’y trouvez pas votre bonheur, n’hésitez pas à nous le dire en laissant un commentaire dans la section à la fin d’une des méditations : nous le lirons et essayerons d’en prendre compte dans nos travaux à venir !

 

 

Femme qui prière dans un champ de fleur au milieu de la nature, en récitant le mantra du ho'oponopono.

Le ho'oponopono : un mantra, une prière ?

Le ho'oponopo est donc une méthode de guérison basée sur l’ acceptation de la responsabilité d’un malheur, puis de son pardon.

En soi, nous pouvons tout à fait l’appliquer à nos erreurs mais, vous l’aurez compris, également à celles des autres afin de nous libérer du poids qu’elles font peser sur notre vie.

Ainsi, à chaque fois qu’un souvenir douloureux vous reviendra à l’esprit, vous aurez maintenant un outil puissant à votre disposition, outil capable de nous libérer à tout jamais du poids de cette image.

Seulement voilà, la méditation associée au ho'oponopo prend une bonne dizaine de minute à sa faire… et nous n’avons pas toujours ce temps devant nous lorsqu’une pensée parasite apparait.

Heureusement pour vous, il existe une version « simplifiée » du ho'oponopo, un ensemble de quatre phrases simples qui résume tout le schéma mental de la méditation :

  • Je suis désolé.
  • Pardonne-moi.
  • Merci
  • Je t'aime.

 

Lorsque vous en sentirez le besoin, essayer donc de vous représenter la situation blessante qui vous marque et répétez simplement ces quatre phrases.

Certains voient cela comme le « mantra du ho'oponopo », d’autre comme une sorte de prière.

Que vous y mettiez un sens sacré ou non n’a toutefois que peu d’importance. Le fait est que réciter ces phrases enclenchera les processus mentaux dont nous avons parlé, et qui vous libèreront de votre fardeau.

Notons qu’il existe également de façon « passive » de profiter des bienfaits du ho'oponopo, comme par exemple en vous enregistrant dire ces quatre phrases et en le réécoutant de temps en temps au cours de votre journée.

 

 

Un pendentif de pêcheur maori, une bague polynésienne et un tiki porte-bonheur

L'histoire de l'ho'oponopono

Le terme « ho'oponopono » pourrait se traduire par quelque chose du style « faire en sorte que les choses reviennent à l'équilibre ».

Il s’agit donc d’un concept très zen, qui recherche certaine harmonie.

En fait, dans la langue traditionnel d’Hawaï, « pono » signifie « équilibre de la vie ». Les Hawaïens cherchent ainsi à vivre dans le pono, en osmose avec le monde… et plus particulièrement, avec leur famille.

En effet, le ho'oponopono est à la base une forme de thérapie familiale visant à réconcilier des membres fâches d’une même communauté.

L’acceptation et le pardon visaient ainsi les fautes comme par les autres membres de la famille (en tout cas, celles qui étaient perçues comme telles). Le remerciement et l’amour les visaient donc également, mais aussi la communauté dans son ensemble.

Après le rituel du ho'oponopono, de grands festins étaient d’ailleurs organisés pour que les familles réunies puissent échanger à nouveau.

Traditionnellement, le ho'oponopono est donc très marqué par un autre concept issu d’Hawaï, le ohana ou « réconciliation des clans divisés ».

Bref, ce n’est que plusieurs siècles après sa création que cette méthode a évolué pour devenir quelque chose de plus personnel.

À partir des années 1980, une Hawaïenne connue sous le nom de Morrnah Simeona a commencé à parcourir le monde pour donner des cours et conférence sur le phénomène du ho'oponopono.

En lui ajoutant des éléments issus de sa religion catholique et de ses études sur les religions indiennes, elle en fit une méthode universellement reconnue pour guérir notre esprit et libérer notre âme de ses entraves émotionnelles.

Voici d’ailleurs une prière qu’elle partagea avec le monde, et qu’elle conseillait à tous de réciter avant de pratiquer le ho'oponopono :

« Créateur divin, père, mère, fils comme un seul homme... Si moi, ma famille, mes parents et mes ancêtres vous ont offensé, vous, votre famille, vos parents et vos ancêtres, en pensées, en paroles, en actes et en actions, depuis le début de notre création jusqu'à aujourd'hui, nous vous demandons pardon... Que cela nettoie, purifie, libère, coupe toutes les mémoires négatives, les blocages, les énergies et les vibrations, et transmute ces énergies indésirables en pure lumière. »

 

 

Sage qui tient une feuille dans sa main avec un point d'interrogation dessus.

Pour aller plus loin

Nous espérons de tout cœur que la découverte du ho'oponopo pourra vous être favorable.

Si vous voulez découvrir d’autres choses tout aussi spirituelles, nous avons quelques collections de notre site à vous conseillez. Nous y proposons divers porte-bonheurs, tous issus de cultures bien différentes et venant avec leur part d’histoire.

Bref, les voici :

 

Nous pouvons également vous conseiller la lecture de quelques sites/ressources externes à notre site, qui vous feront plus creuser certaines idées abordées :

 

Articles Liés

Nous utilisons des cookies pour fournir et améliorer nos services. En utilisant notre site, vous consentez à leur utilisation.