13KGHT73 Pratiquez cette méditation Vipassana pour suivre les pas du Bouddha
Congrats ! You Got Freeshipping !

Découvrez notre guide de méditation

Offert pour tout achat sur notre site, vous y trouverez 19 méditations guidées, partagées avec vous. Ces méditations, d'ailleurs, vous les retrouverez aussi au format audio.

Découvrir le guide

Pratiquez cette méditation Vipassana pour suivre les pas du Bouddha

La méditation Vipassana est un joyau précieux. C'est un trésor grâce auquel vous pourrez vous débarrasser de ce qui vous pèse (émotions, tristesse ou autre).

La méditation Vipassana est aussi une façon de se transformer par l’observation de son être profond. En puisant dans la connexion profonde existant entre le corps et l’esprit (entre la matière et l’âme), nous nous créons un apaisement mental et nous libérons de nombreux parasitages à travers une attention portée à nos sensations physiques.

 

Table des matières :

 

 

Découvrez cette méditation au format vidéo

 

 

C’est quoi le principe du Vipassana ?

Si vous n’y avez jamais été confronté, le terme « Vipassana » peut vous sembler quelque peu exotique.

Originaire d’Inde, ce concept décrit une forme de méditation visant à éradiquer les impuretés mentales, à augmenter notre niveau de conscience et à nous rendre plus heureux.

La base du Vipassana repose sur une l’introspection et l’observation de soi. En français, la traduction de ce mot donnerait d’ailleurs quelque chose comme « vue profonde ».

En nous observant ainsi (qu’il s’agisse de notre corps, de nos pensées ou de nos émotions), la méditation Vipassana vise à la transformation, une plus grande intensité de la connexion corps-esprit et, pour les pratiquants les plus éclairés, l’accession à de grandes sagesses universelles.

Eh oui, le Vipassana est sans doute l’une des formes de méditations les plus spirituelles ou, en tout cas, une des formes les plus liées à la religion (dans notre cas, à l’Hindouisme) et aux choses sacrées.

Selon l’idée derrière le Vipassana, un être humain en position d’écoute pourra libérer ses instincts, qui le placeront sur des chemins propices à la découverte de vérités. La méditation Vipassana est ainsi réputé être un outil d’illumination spirituelle.

Dans le Vipassana, nous entraînons également notre subconscient à se mettre à l’écoute de chaque sensation qui se présente à nous, de chaque parcelle de réalité. Ainsi, en prenant conscience de chaque chose, nous développons la capacité consciente de la garder en nous (les conserver) ou de les laisser partir (s’en libérer).

 

 

Plusieurs pierres de médecine énergétique, un bol chantant apaisant et de l'encens propice à la méditation

Les effets de cette méditation

Vipassana est ainsi avant tout une méthode de transformation de soi et, plus particulièrement, de la façon dont notre inconscient va traiter les informations qu’il reçoit.

Cela peut sembler anodin mais, lorsque nous y réfléchissons, les avantages découlant d'une bonne « gestion des stimuli » sont vraiment énormes. En voici d’ailleurs quatre.

Nous permettre de connaitre la vérité du présent

La vérité peut nous apparaitre par une réflexion sur le passé. Un esprit clair et aiguisé saura en effet y démêler le vrai du faux.

Pour le présent, cela se complique : l’instant étant par définition une durée de temps infiniment petite, il n’y a pas de place pour la réflexion.

Recevoir les bons stimuli (qu’ils soient extérieurs ou intérieurs) est donc absolument essentiel pour pouvoir connaitre la vérité dans le présent. Cela tombe bien, la méditation Vipassana entraine justement notre esprit dans cette optique. Toutes les écoles spirituelles nous invitent à vivre dans le moment présent. Le Vipassana y arrivera sans doute mieux que n’importe quelle autre !

En fait, savoir garder son esprit dans l’instant peut être la solution à de nombreux problèmes de notre quotidien. Stress, surmenage, parasites mentaux : fini tout cela, avec la méditation Vipassana.

Améliorer la prise de décision

Dans le même type d’idée, recevoir les bonnes informations nous aidera à prendre de meilleures décisions. De meilleures décisions pour nous, oui, mais aussi pour les autres.

Une machine a beau être la mieux rouée au monde, si vous y faites entrer des choses de mauvaises qualités, le produit final sera forcément médiocre. Il en fait de même avec nos schémas mentaux.

Plus encore qu’une capacité à recevoir les bonnes informations, des études récentes suggèrent que la méditation pourrait aider à réduire les schémas de pensée anxieux ou dépressifs (qui donc contribuent aux comportements négatifs, à la prise de mauvaises décisions et aux mauvaises habitudes).

Un ingénieur pourrait donc dire que la méditation Vipassana améliore la qualité de « l’input » ainsi que celle du « process »… Aucun doute donc que « l’ouput » sera meilleur !

Une clarté mentale

Chaque jour, nous recevons des milliards d’informations. Bruits, lumières, relations humains : jamais notre cerveau n’a été mis à si rude épreuve que dans notre société moderne.

En nous permettant de conscientiser tous ces stimuli (et donc d’ignorer les inutiles), la méditation Vipassana peut être d’une formidable aide pour ceux qui souffriraient de surmenage, de parasitage mental ou même de burn-out. En bref, elle nous apporterait une plus grande clarté mentale.

Lorsque nous y réfléchissons, ce phénomène peut même alimenter les deux précédents que nous venons de citer : qui dit clarté dit meilleure prise de décision, et dit plus grande conscience du présent.

L’accession au Nirvana, à l’illumination

Si vous pratiquez régulièrement des méditations Vipassana, votre clarté mentale pourrait augmenter, et augmenter encore. À un moment, vous vous serez débarrassé de tellement de pensées de limitant, vous aurez abattu tellement de barrières, que votre esprit sera (peut-être) prêt à recevoir l’illumination.

Nous utilisons le « peut-être » ici car l’accession à ce but spirituel ultime dépend de tellement de facteurs qu’aucune promesse ne peut être faite. Il reste toutefois indéniable que la méthode du Vipassana est employé en Inde depuis des millénaires (et oui, des millénaires), et que nombre de ses pratiquants ont connu le nirvana à travers elle.

Selon les traditions orientales, le but de toute voie spirituelle est la connaissance de l’illumination. Même si cela ne parlera pas aux plus terre-à-terre, cet élément du Vipassana plaira à de nombreux autres !

 

 

Jeune femme éveillée spirituellement qui s'étire devant le ciel.

Préparer la méditation Vipassana

Choisissez donc un endroit calme, que ce soit chez vous ou à l’extérieur.

Si vous vous sentez tendu physiquement, faites quelques petits mouvements pour détendre vos muscles. Roulez des épaules, secouez vos jambes. Vous pouvez même mettre la vidéo en pause et faire des étirements.

Asseyez-vous maintenant dans une position confortable. Vous pouvez par exemple placer un coussin sur le sol et vous y asseoir les jambes croisées. Faites simplement attention à garder le dos droit et la tête haute.

Si vous êtes un pratiquant aguerri, vous pouvez aussi faire de cette méditation Vipassana une méditation active, et la faire en marchant par exemple. Ce n’est toutefois pas conseillé au débutant.

Tout cela étant dit, nous pouvons maintenant commencer.

 

 

Paysage relaxant d'une nature pleine de vie et d'énergie essentielle.

Les différentes étapes

Ces différentes étapes sont en réalité censées se suivre harmonieusement, plutôt que d’être découpées en parties distinctes.

Après tout, cette méditation guidée forme un tout construit comme une seule une œuvre, un seul outil capable de fonctionner dans son unicité.

Dans la vidéo et l’audio, aucune distinction n’est d’ailleurs faite.

Le découpage qui suit n’a donc pour seul but que de vous aider, a posteriori, à comprendre les modes d’actions mises en œuvre dans le cadre de cette méditation.

Étape #1 : Ancrage par la respiration

L’utilisation de la respiration comme d’une pierre d’ancrage est le début de nombreuses méditations. Même si votre corps est calmé, les soucis de la journée peuvent encore se trouver dans votre esprit, et prendre quelques respirations conscientes peut nous en libérer. Je vais donc maintenant vous dire quand inspirer, quand retenir votre respiration et quand expirer.

Fermez les yeux.

Inspirez. Retenez votre souffle. Expirez.

Inspirez. Retenez votre souffle. Expirez.

Soyez conscient de l’air qui remplit vos poumons, qui y reste puis qui en sort.

Inspirez. Retenez votre souffle. Expirez.

Ne vous inquiétez pas si des sons, des émotions, des pensées ou des expériences passées détournent votre attention de la respiration. Reconnaissez leur présence, laissez-les être, et laissez-les passer.

Inspirez. Retenez votre souffle. Expirez.

Inspirez. Retenez votre souffle. Expirez.

Essayez de rester conscient de votre respiration, qui est maintenant lente et reposante, tout un long de la méditation. Si vous votre esprit s’en détourne, ce n’est pas grave. Revenez-y simplement.

Étape #2 : Élargissement de la conscience aux sensations

Nous allons maintenant permettre à d’autres sensations, plutôt qu'à la respiration, de devenir le sujet principal de votre conscience.

Élargissez votre conscience pour y inclure les sons produits par votre respiration.

Écoutez les sons qui vous entourent. Permettez-leur d'être tous aussi importants les uns que les autres.

Élargissez encore votre conscience pour inclure le toucher. Sentez-vous vos vêtements contre votre peau ? Le souffle de l’air ? Votre poids sur le sol ?

Ressentez-tout cela, et restez conscient de votre respiration.

Vos cheveux sur votre tête. La sensation du sol. Les sensations de chaleur et de fraicheur.

Soyez conscient de chaque sensation. Faites en sorte que chacune d'entre elles soit d'importance égale. Le souffle, les sons, le toucher.

Étape #3 : Ne pas juger les pensées

Si des pensées arrivent à votre esprit, dites-vous simplement : "Je suis en train de penser" et retournez à votre respiration, et à ses sensations.

Si votre esprit s'égare, ne vous jugez pas. Cela fait partie de l’exercice, et c’est tout à fait normal.  Même pour le meilleur des méditants, il est impossible de rester concentré 100 % du temps.

Ne jugez pas vos pensées. Ils ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles sont simplement. Regardez-les, observez-les simplement lorsqu’elles vous viennent sans essayer de leur donner un sens particulier.

Restez conscient toutes vos sensations.

Vos pensées ne sont pas vos ennemis, vous n’avez pas besoin de vider complètement votre esprit, de toutes les chasser. Acceptez-les lorsqu’elles viennent, et lorsqu’elles partent.

Étape #4 : Fin de la méditation

Pour terminer la méditation Vipassana, n’ouvrez pas simplement les yeux.

Dites plusieurs fois le mot « Ouverture » et ouvrez alors vos yeux progressivement.

Ouverture. Ouverture. Ouverture.

Restez encore quelques instants dans cette position, récitez maintenant le mot « intention » et décidez de ce que vous allez faire en ce moment de votre journée.

Intention. Intention. Intention.

Vous êtes maintenant apte à reprendre le cours de votre journée.

 

 

Rochers sur le bord d'une mare calme dans la forêt.

Les autres méditations guidées de notre série

Parmi les nombreux objets que nous proposons à notre communauté, nous avons notamment rassemblé quelques outils de méditation.

Voici la collection en question, faite donc d’objets issus de cultures des quatre coins du monde mais partageant un même but : aider à la pratique de la méditation ou, tout simplement, de la relaxation et de la détente.

Bref, vous y trouverez des bols chantants, divers instruments de musique, des drapeaux et décorations, des pendules de reiki ou encore certains ingrédients et cristaux.

 

Voici également une collection de livres gratuits qui, peut-être, pourront vous aider dans votre vie. Entre alimentation saine, autohypnose, prières et confiance en soi, de nombreux thèmes sont traités dans notre bibliothèque qui, encore une fois, vous a été entièrement ouverte.

 

Si vous désirez découvrir nos autres méditations, voici la section de notre blog qui les regroupe toutes.

Là aussi, nous avons voulu traiter des thèmes les plus variés possibles (dans la limite de nos connaissances, bien entendu).

Si toutefois vous n’y trouvez pas votre bonheur, n’hésitez pas à nous le dire en laissant un commentaire dans la section à la fin d’une des méditations : nous le lirons et essayerons d’en prendre compte dans nos travaux à venir !

 

 

Moine asiatique qui médite sur une grosse pierre dans la montagne.

L’histoire de la méditation Vipassana

L'école de méditation Vipassana a une très longue histoire en Inde, qui remonte à l'époque du Bouddha lui-même. En fait, le Vipassana est considéré comme la base de toutes les méditations issues de la tradition bouddhiste.

Principalement utilisée comme un outil de développement de la conscience, le principe en lui-même découle d’un texte sacré connu sous le nom du « Satipatthana Sutta » (ou « Fondements de la pleine conscience »). Selon les Bouddhistes, ce texte serait la mise par écrit d’un discours qu’aurait prononcé le Bouddha à ses disciples.

Avec des mots inspirants, le Bouddha a ainsi invité ses 60 premiers disciples pleinement libérés (ou illuminés) à aller dans différentes directions pour enseigner le principe de la méditation Vipassana à tous. Armés d’une compassion pleine d'amour, ils partagèrent ainsi ce joyau de sagesse à toute une partie du monde.

À côté de cela, le terme Vipassana pourrait se traduire par « vue profonde », ou encore « capacité à voir les choses comme elles sont ». Nous voyons là facilement l’essence du Vipassana, ce à quoi elle sert et ce pour quoi le Bouddha l’eût créé il y a de cela plusieurs millénaires.

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés