13KGHT73 Les 26 meilleurs porte-bonheur du monde entier – Cyril Gendarme
Congrats ! You Got Freeshipping !
Les 26 meilleurs porte-bonheur du monde entier | Cyril Gendarme

Les 26 meilleurs porte-bonheur du monde entier

2 commentaires

Chaque peuple a des pratiques particulières censées lui porter chance. Religion, symbolisme ou bien encore de porte-bonheur sont autant de moyens d’attendre un même but.

Qu'il s'agisse de porter des glands pour rester en bonne santé, ou de placer un éléphant dans votre commerce pour vous attirer la réussite, il existe de nombreux porte-bonheur et façons de les utiliser.

Au fur et à mesure de leur évolution, les différentes cultures ont ainsi fait leur ces porte-bonheur particulier que nous allons découvrir ensemble.

Ce n’est que dans un second temps qu’ils ont parcouru les continents et les mers, pour nous arriver aujourd’hui. 

Derrière chaque porte-bonheur ne se trouve pas seulement un désir de s’attirer la chance, mais aussi souvent une histoire profondément enracinée.

En étudiant un porte-bonheur, nous pouvons facilement apprendre des informations sur la culture dont il est issu.

Les porte-bonheur peuvent évoquer le folklore, des légendes et même la religion.

Historiquement, beaucoup ont servi à protéger les personnes du mauvais œil, pouvoir qu’aurait le regard malveillant d'autrui.

D'autres ont été utilisés pour augmenter les chances de fécondité ou pour porter chance en général.

Que nous croyons en la chance ou non, les raisons pour lesquelles ces porte-bonheur sont restés populaires tout au long de l'histoire peuvent être suffisamment convaincantes que pour titiller notre curiosité.

Bref, cet article va vous apporter un bref aperçu de certains porte-bonheur uniques que vous pouvez trouver à travers le monde entier, ainsi que de leur signification.

Il s’agit donc ici d’un guide conçu pour vous aidez à déterminer quel porte-bonheur est fait pour vous ou pour vos proches. 

 

 

Statuette en jade du Bouddha rieur dans un environnement naturel

Porte-bonheur bouddhiste : le Bouddha rieur 

Bien que le Bouddha rieur puisse être trouvé dans les cultures du monde entier, ce porte-bonheur est essentiellement présent dans les pays asiatiques.

Il représente le bonheur, tout simplement car le Bouddha qui rit n'est par définition jamais malheureux.

Par conséquent, beaucoup de gens en disposent chez eux ou dans leurs entreprises, afin de se prémunir de situations conflictuelles.

Nombre de ceux qui utilisent ce porte-bonheur vous donneront le même conseil. Pour que la chance du Bouddha rieur déteinte sur vous, vous devez lui frotter le ventre quotidiennement, mais surtout toujours garder une attitude positive face aux épreuves de la vie.

En plus de son ventre proéminent, le Bouddha rieur est souvent associé à d’autres éléments caractéristiques.

Parmi ceux-ci, le plus fréquent est sans doute un sac en tissu. Sa pose et les objets qui l’entourent déterminent le type de bienfaits qu'il apporte autour de lui.

Intéressé ? Vous avez bien raison. Voici une statuette de Bouddha rieur chinoise choisie pour vous.

 

 

Plusieurs bijoux au Nazar Boncuk, un porte-bonheur qui éloigne le mauvais œil

Porte-bonheur turc : le Nazar Boncuk

Nazar Boncuk (une expression turque qui se traduit littéralement par "mauvais œil") est le nom d'une amulette de protection contre les personnes mal intentionnées. Ce symbole de chance trouve son origine dans le Sud de la Turquie, mais s’est vite répandu dans les pays voisins.

Contrairement à d'autres modèles de porte-bonheurs, le Nazar Boncuk n'a aucune signification religieuse. Pour cette raison, il a pu devenir populaire dans le monde entier.

En Turquie, om se présente généralement sous la forme d’un bijou bleu que l'on porte au quotidien pour se protéger.

Parmi les porte-bonheur de cet article, le genre de pendentif de Nazar Boncuk que vous trouverez ici doivent surement être parmi les plus puissants.

Bien que sa signification ait été adaptée en fonction des cultures ou il se trouve, ce porte-bonheur est presque toujours associée à la protection contre le mauvais œil.

Il s’agit là d’un phénomène selon lequel un simple regard malveillant pourrait avoir des conséquences dramatiques sur la vie de celui qui se trouve visé.

 

 

Dessin d'un vegvisir entouré de plusieurs runes vikings.

Porte-bonheur viking : le Vegvisir

Le Vegvisir, également connu sous le nom de boussole viking ou de boussole runique, est une sorte de porte-bonheur viking autrefois porté par les guerriers et les navigateurs du Nord.

En fait, « Vegvisir » est un terme islandais qui se traduit par « la recherche du bon chemin ».

Comme son nom l’indique, ce symbole est donc une sorte boussole, mais pas que.

Les légendes vikings nous présentent souvent cette rune comme possédant de grands pouvoirs magiques, notamment de protection.

Alors que les marins décoraient les drakkars du Vegvisir pour éviter de se perdre, les combattants le peignait sur leur bouclier ou leur casque pour s’assurer la victoire.

Vraiment, nous parlons ici d’une porte-bonheur tout à fait exceptionnel.

Bref, de nos jours, ce symbole sera principaux utilisé par les pratiquants de sorcellerie, mais également par les néopaïens en tout genre qui le voient comme une relique, un artefact du passé.

 

 

Tas de pièces chinoises utilisées dans le feng shui

Porte-bonheur chinois : les Pièces de la chance

Les pièces de monnaie ont été associées à la chance et à la fortune depuis près de 2500 ans.

Cette première utilisation recensée nous vient tout droit de Chine, pays où les pièces porte-bonheur sont utilisées dans le cadre du feng shui pour attirer certains types d’énergie bénéfique (en particulier les énergies liées à la richesse et à l’argent). Selon toute vraisemblance, cette pratique nous viendrait de certains monastères taoïstes.

Certains types de pièces sont donc considérés en elle-même comme de puissants objets magiques qui, utilisés de la bonne manière, peuvent réellement avoir un effet sur votre existence.

Il en existe même dont la valeur sur le marché dépasse de très loin la valeur inscrite dessus.

En plus de cela, la pièce en elle-même est associée au destin. Partout dans le monde en effet, il existe une technique de divination consistant à poser une question puis à laisser une pièce lancée en l’air répondre à notre place.

Voilà donc un élément intéressant de plus à ajouter à votre collection d’objets magiques.

 

 

Un pendentif en verre, un bracelet une petite bague qui représentent tous un trèfle porte-bonheur

Porte-bonheur irlandais : le Trèfle à quatre feuilles 

Les probabilités de trouver un trèfle à quatre feuilles sont statistiquement de 1 sur 10 000. C’est la raison pour laquelle en trouver un est associé à une chance exceptionnelle.

D’un point de vue symbolique, les quatre feuilles représentent la foi, l'espoir, la chance et l'amour. Quiconque trouverait un tel porte-bonheur verrait ce jour-là ces quatre facettes de sa vie s’améliorer.

L’origine de l’utilisation du trèfle comme symbole nationale irlandais remonte au Moyen-Age.

La légende raconte que Saint Patrick utilisa un trèfle pour faire comprendre aux peuples irlandais le concept de « sainte trinité », et ainsi les convertir.

En effet, les feuilles du trèfle, bien que distinctes, ne forment au final qu’une seule entité. Pour les chrétiens, il en est de même pour le Père, le Fils et l’Esprit saint.

Quatre est également considéré comme se rapportant aux quatre côtés de la croix. Certains pensent pour leur part que ce porte-bonheur est en fait un morceau du paradis, ou jardin d’Eden.

Cela tombe bien, nous avons justement une collection dédiée au trèfle à quatre feuilles créée spécialement pour vous !

 

 

glands de chêne sur une branche

Porte-bonheur anglais : les Glands 

Bien avant que les glands ne soient considérés comme des porte-bonheur, ils étaient déjà associés à la magie, et plus particulièrement aux sorcières.

Quand ils se croisaient dans les bois, les magiciens et guérisseurs s’échangeaient des glands comme signe de reconnaissance. Ils pouvaient ainsi s’assurer d’être en sécurité l'un avec l'autre, que les secrets ne seraient pas dévoilés.

Porte-bonheur surtout connu en Grande-Bretagne, il est souvent dit que les glands aident à avoir une bonne/meilleure santé.

En porter un est censé protéger des maladies, des courbatures et d'autres douleurs. Si vous êtes déjà malade, cela peut accélérer le processus de guérison et soulager la douleur.

 

 

carpes dans un bassin d'eau douche remplie d'écailles

Porte-bonheur polonais : les Écailles de carpe 

Les écailles de carpe, si nous les mangeons pour le dîner de Noël, sont considérées en Pologne comme un porte-bonheur qui peut durer l’année entière. Cette coutume est également répandue dans les pays voisins, notamment la Slovaquie et la République tchèque.

Selon la tradition, il faut laisser nager la carpe dans notre baignoire jusqu’au moment fatidique du repas. Toutefois les Polonais modernes ont tendance à opter pour une carpe préparée à l’avance par leur poissonnier.

Une fois que le poisson est consommé, les convives gardent chacun une écaille dans leur portefeuille ou dans leur poche comme porte-bonheur.

Cette tradition est néanmoins à double tranchant. Si quelqu’un perd son écaille porte-bonheur, il sera frappé de malchance jusqu’au Noel suivant.

 

 

éléphant indien porte-bonheur

Porte bonheur indo-thaïlandais : l’Eléphant 

Les représentations d'éléphants constituent un type de porte-bonheur commun à toute l'Asie. Elles sont toutefois particulièrement présentes en Inde et en Thaïlande.

Vu l’aspect des pachydermes, nous comprendrons facilement pourquoi ils symbolisent la force, le pouvoir, la stabilité et la sagesse. Beaucoup de gens en Asie pensent que voir un éléphant sur le pas de sa porte amènera le bonheur dans la maison.

C’est pour cette raison que de nombreux entrepreneurs asiatiques placent ce genre de statuette d'éléphant en bois à l'entrée de leurs magasins ou bureaux, pour se porter chance.

 

 

cor gravé sur une boite aux lettres blanches

Porte-bonheur italien : le Cornicello 

Ce cor italien appelé «cornicello» est utilisé depuis l'Antiquité comme porte-bonheur conjurant le mal.

Ce symbole de chance est toujours utilisé en Italie de nos jours. Il n’est en effet pas rare de voir des mères enceintes ou des femmes allaitantes en porter pour s’assurer une bonne santé pour leur bébé

Ce porte-bonheur est également réputé aider à un mariage heureux. Beaucoup pensent en effet que la malchance peut affecter les mariages et les relations en général.

L’origine de ce porte-bonheur en forme de cornes est en outre encore discutée parmi les historiens. Pour certains, un piment aurait pu servir d'inspiration. D’autres citent plutôt une origine à aller chercher dans la corne des antilopes d’Afrique.

Au fil du temps, le style des cornicellos a évolué de différentes façons. Il n’est aujourd’hui pas rare d’en trouver sous différentes formes, dont certaines n’ont plus rien à voir avec la forme originelle de ce porte-bonheur.

 

 

Un fer à cheval, un collier et un bracelet à l'emblème de ce porte-bonheur

Porte-bonheur américain : le Fer à cheval

Bien que le fer à cheval (dont voici un exemplaire emblématique) soit sans doute le porte-bonheur le plus répandu aux États-Unis, il est également présent dans l'art islamique, ainsi que dans l'iconographie égyptienne. Aucune culture toutefois ne lui prête la même importance que celle des Américains.

Énormément de gens sont convaincus que suspendre un fer à cheval au-dessus de votre porte apportera protection et bonheur dans votre maison.

Il reste pourtant un point de divergence. En effet, c’est la façon de suspendre ce porte-bonheur qui fait débat.

Certains pensent que les extrémités du fer à cheval devraient pointer vers le ciel, arguant que cette position permette de recueillir la chance.

D'autres ne sont pas d'accord, suggérant que les extrémités devraient être tournées vers le bas afin que la chance se déverse sur ceux qui passent sous la porte.

  

 

cheval de dalécarlie à bascule

Porte-bonheur suédois : le Cheval de Dalécarlie 

Les chevaux de Dalécarlie, ou dalécarliens, sont des porte-bonheur en bois qui furent sculptés pour la première fois il y a des centaines d'année.

Il n s’agissait d’abord que d’un simple passe-temps pour les Suédois, qui considéraient alors les chevaux comme des animaux sacrés.

De nombreux Scandinaves utilisaient les déchets issus de la menuiserie pour fabriquer leurs figurines porte-bonheurs.

De nos jours, le cheval est toujours un symbole de chance. Pour beaucoup, c’est d’ailleurs un emblème national pour la Suède.

Les chevaux de Dalécarlie sont généralement assez onéreux. C’est pourquoi beaucoup de gens les achètent en « kit » puis les peignent eux-mêmes.

Les pigments traditionnellement utilisés sont le rouge, le blanc ou le vert. Avec de telles couleurs, le porte-bonheur est censé apporter, en plus de la chance, force et dignité.

 

  

tissage en forme d'attrape-rêve devant une fenêtre

Porte-bonheur amérindien : l’Attrape-rêves 

Comme de nombreux autres porte-bonheur, l’attrape-rêves des indiens Chippewa est utilisé par ceux qui ont du mal à dormir, en particulier dans le cas de cauchemars.

Quand quelqu’un est endormi, on dit que l’attrape-rêves piège tous ses cauchemars, tout en permettant aux rêves plus positifs de s’écouler librement.

La légende autour de ce porte-bonheur raconte que lorsque le soleil se lève, les mauvais rêves capturés se dissolvent, car ils ne peuvent pas survivre à la lumière du jour.

Ce sont les Chippewas, des indiens d’Amérique, qui ont conçu ces attrape-rêves pour protéger leurs enfants.

La forme en toile d’araignée trouve son origine dans la légende d´Asibikaashi, une femme araignée, qui était considérée comme la gardienne de tous les enfants selon les mythes des Chippewas.

 

 

grenouille chinoise

Porte-bonheur chinois : le Jin Chan

Le Jin Chan (ou «crapaud d’or), est un porte-bonheur très populaire en Chine, de par son lien avec le Feng Shui. Les asiatiques le voient comme un symbole de chance et de succès.

On dit que les crapauds apparaissent lors des pleines lunes, apportant bonheur et éloignant la plupart des mauvaises nouvelles.

Avec ses trois jambes, assis sur un tas de pièces, et en tenant même une dans sa bouche, l’animal représenté par ce porte-bonheur est reconnaissable au premier coup d’œil.

Selon un mythe Han, Liu Hai, un alchimiste taoïste légendaire, aurait rencontré dans la montagne un renard blessé qu’il décida de sauver.

Celui-ci se transforma alors en une femme extraordinairement belle, qui décida de l’aider à devenir un dieu.

Pour que cela puisse se produise, il lui fallait tromper une grenouille, gardienne d’un trésor se trouvant au fond d’un puits, ce qu’il fit avec succès. Liu Hai put par la suite user du pouvoir de la grenouille pour devenir un dieu.

C’est donc en réalité Liu Hai qui est représenté dans chaque grenouille porte-bonheur.

 

 

clés porte-bonheur enfoncés dans une serrure

Porte-bonheur mondiale : les Clés

Les clés ont depuis toujours constitué un porte-bonheur lié à la fortune et à la libération, et ce à travers le monde entier.

Utilisées dans de nombreuses cérémonies, leur symbolique reste en général la même.

Par exemple, dans la religion catholique, le pape nouvellement consacré reçoit deux clés croisées en diagonale. L’une est en argent, symbolisant l’autorité spirituelle du pape. L'autre est en or, représentant la puissance du ciel.

Les sages-femmes juives, elles, donnaient de tels porte-bonheur eux femmes qui s’apprêtaient à donner naissance. Cela était censé «déverrouiller» le bébé et permettre un accouchement sans danger.

Aujourd’hui, les clés sont principalement associées au déverrouillage de situations problématiques, et donc à la liberté.

Les plus romantiques eux y verront aussi une allusion à la clé du cœur et donc aux sentiments amoureux.

 

  

grigri africain en forme de cercles multicolores

Porte-bonheur ghanéen : le Grigri 

Bien que les grigris soient originaires du Ghana, ils ont depuis longtemps migré vers d'autres régions du monde, notamment en Amérique du Nord, où ils ont été introduits en Louisiane parla pratique du vaudou. (Pour en apprendre plus, voici quelques informations sur cette forme de spiritualité.)

Ces porte-bonheur sont utilisés pour conjurer le mal et s’assurer la chance. Lorsqu'ils sont arrivés aux Etats-Unis, les grigris ont commencé à remplir des fonctions très différentes.

Arrêter les commérages, attirer l'argent et l'amour ou encore maintenir la santé de leurs porteurs sont autant d’exemple de ce pourquoi la culture locale recourait à de tels porte-bonheur.

Dans un premier temps, les grigris se présentaient sans doute sous la forme de petite poupée représentant des dieux ou des esprits.

Ils ont depuis lors évolué pour devenir de petits sacs auxquels sont généralement associées 4 éléments : du sel, de l’encens, de l’eau et de feu (souvent représenté par la flamme d´une bougie).

 

 

oeufs peints ukrainiens sur une place

Porte-bonheur ukrainien : le Pysanka

Un pysanka est un œuf de Pâques décoré de motifs complexes réalisé à l’aide d’une technique employant de la cire.

Les Ukrainiens façonnent leurs œufs de cette manière depuis plusieurs générations. En tant que porte-bonheur, ils représentent la santé, la fertilité, l'amour et la richesse.

Comme les temps ont changé, les interprétations données aux décorations du pysanka ont évolué. De nombreux symboles, tels que le poisson et la croix, sont maintenant interprétés au travers du prisme du christianisme.

Par exemple, à l'époque préchrétienne, un poisson représentait plutôt une pêche ou une récolte abondante. Il est maintenant plus couramment associé au Christ.

Malgré les divers changements de signification, la plupart des dessins recouvrant ces porte-bonheur continuent à imiter ceux de l'ère préchrétienne.

 

 

Ensemble de trois colliers, une bague et un bracelet à la main de Fatma

Porte-bonheur oriental : la Main De Fatma 

La main Fatma, ou Khamsa, est un emblème couramment employé par les communautés juives et musulmanes comme porte-bonheur.

Ce talisman peut être porté avec la main vers le haut ou le bas. On dit qu'il protège les gens des énergies négatives et apporte le bonheur à son propriétaire.

Selon la culture dans laquelle il se trouve, ce porte-bonheur peuvent avoir différentes significations.

Le mot « khamsa » fait référence au nombre cinq en hébreu et est censé symboliser les cinq livres de la Torah: Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome.

En Islam, les cinq doigts sont associés aux cinq piliers de l'islam. Le centre du porte-bonheur représente un œil qui voit tout et surveille le spectateur.

 

 

Lapin au mileue d'herbes verdoyantes

Porte-Bonheur du monde : la Patte de Lapin

La patte de lapin est l’un des porte-bonheur les plus connus, et ce dans le monde entier.

Des pays tels que l'Angleterre, l'Espagne et la Chine font partie des nombreux endroits où vous pourrez voir des gens en porter en talisman, porte-clés ou même bracelet.

L’origine de ce porte-bonheur est à chercher chez les Celtes. Ils croyaient en effet que les lapins vivaient si profondément sous terre qu'ils avaient la capacité de parler avec les esprits des enfers. Porter une de leurs pattes aurait alors eu tendance à repousser les démons.

De nos jours encore, porter une patte de lapin est censé éloigner les mauvais esprits.

En Amérique du Nord, beaucoup estiment que la patte d'un lapin ne peut attirer la chance que si certaines règles sont respectées.

Pour que le porte-bonheur soit efficace, il faut porter la patte arrière gauche, et que le lapin soit tué pendant la nouvelle lune.

 

 

Scarabée bleu sur un champignon

Porte-bonheur égyptien : le Scarabée

Porter un scarabée en tant que porte-bonheur est une tradition dont la première trace remonte à 2345 av. J.C. dans l’Egypte ancienne.

Des historiens y ont en effet retrouvée des amulettes sur lesquelles étaient gravés des coléoptères.

On pouvait en outre y trouver des allusions au dieu égyptien du soleil levant, Khepri. Il en fut conclu que pour les Egyptiens, cet animal représentait la création perpétuelle et la vie éternelle.

Des historiens ont émis comme théorie que, observant le scarabée rouler de la bouse sur le sol, Les Égyptiens l'ont associé au voyage du soleil dans le ciel.

De plus, le scarabée peut parfois pondre ses œufs dans les cadavres d'autre animaux morts.

Un lien a donc pu se faire avec le cycle de la vie, où toute naissance prend sa place dans la mort de ce qui précède. 

Le scarabée est donc un porte-bonheur très puissant

Encore plus lorsqu'il est conservé dans la résine comme ici.

 

 

avion à destination du brésil

Porte-bonheur brésilien : le Mano Figa 

Bien que la Mano Figa soit originaire d’Italie, il est maintenant plus couramment associé au Brésil.

Le geste associé à ce porte-bonheur, un pouce dépassant d’entre l’index et le majeur, est sujet de nombreuses interprétations différentes.

Cet emblème était déjà utilisé à l’époque précolombienne comme un appel à la protection de déesse de la fertilité. Il se présentait alors sous forme d’un talisman fait d'argent ou de corail sanguin.

Lorsque le Christianisme est arrivé en Amérique du Sud, le sens de ce porte-bonheur a changé pour devenir une protection contre le mauvais œil.

Néanmoins, ne vous amusez pas à faire ce signe de la main en présence de vos amis hispaniques… Il est en réalité considéré comme très impoli !

Ce geste est tellement obscène que, de nos jours, on l'utilise, parait-il, pour distraire Satan, afin d'éviter qu’il s’empare de votre âme...

 

 

Chat de type maneki neko au milieu de galets

Porte-bonheur japonais : le Maneki Neko

Le Maneki Neko est une statuette représentant un chat qui se caractérise par sa patte levée.

«Neko» signifie en fait chat en japonais, tandis que «Maneki» se traduit par « faire signe ».

Si la patte gauche est levée, on pense que, comme porte-bonheur, il attirera des clients aux commerçants.

Si c’est la droite, on pense qu’il apportera le bonheur en général, c’est donc dans cette position que nous en trouvons le plus.

Plutôt intéressant non ?

Vous trouverez ici un Maneki Neko disponible ici dans de nombreuses couleurs, toutes portant un sens différent.

 

 

Statue de la Sainte Marie portant Jésus

Porte-bonheur mexicain : les Milagros 

Les Milagros, qui se traduisent par « miracles » en espagnol, sont de petits porte-bonheurs religieux illustrant des anges, des croix, des animaux et bien d'autres sujets encore.

Ils sont généralement soit accrochés à un mur, soit portés dans la poche.

Le sens est évidemment différent en fonction du sujet évoqué par le porte-bonheur. Les Milagros sont souvent utilisés lors d’une cérémonie appelée manda.

Lors d’une manda, plusieurs personnes demandent diverses faveurs à un saint. Ce faisant, ils laisseront un Milagro comme offrande, près de la sépulture du saint auquel ils auront demandé une faveur.

 

 

Poupée épouventail en toile de jute

Porte-bonheur français : Nénette et Rintintin

Nénette et Rintintin (dont l'histoire vous sera décrite en détail ici) sont des poupées de jute parisiennes aux origines intéressantes.

Bien que qu’elles existaient déjà en tant que porte-bonheur, ces figures furent popularisées lors de la Première Guerre mondiale. Elles étaient alors données aux soldats français partant pour le front.

Nombreux étaient également les Parisiens à en garder dans leur foyer pour se protéger lors des raids et bombardement souvent meurtriers.

Un morceau de fil relie Rintintin et Nénette. Le casser signifierait briser le sort, ce qui exposerait le forfaitaire à une malchance certaine.

 

 

tirellire porte-bonheur sous forme d'un cochon allemand

Porte-bonheur allemand : les Cochons 

« Glücksschwein » est une expression allemande qui peut se traduire par « cochon chanceux ».

En Allemagne, les cochons sont associés à la fertilité et à la chance. On peut souvent en trouver sur des cartes de voeux, en particulier pour le nouvel an.

Ils sont également utilisés comme bonbons. Il existe en effet des friandises en forme de cochons dans tout le nord de l'Europe. La Norvège et la Suède par exemple leur propre expression pour désigner le fameux « cochon chanceux ».

Mais comment parler de cochon porte-bonheur sans évoquer  la fameuse tirelire cochon (que nous proposons justement sur notre site) ?

Partout dans le monde, les gens stockent en effet des pièces de monnaie dans des tirelires pour s’attirer une richesse future, ou tout simplement pour protéger leurs revenus.

 

 

paysage péruvien sur lequel on puet voir d'antiques porte-bonheurs

Porte-bonheur péruvien : le Tumi

Un tumi est une hache ornée traditionnelle du Pérou. Il était autrefois utilisé au cours de sacrifices religieux et est maintenant un porte-bonheur, symbole national péruvien.

Dans les cultures précolombiennes, les prêtres utilisèrent le tumi pour découper les cœurs de lamas offerts en sacrifice au dieu du Soleil, et ce afin de pouvoir prédire l'avenir.

Les tumis étaient également utilisés pour pratiquer des trépanations, une forme ancienne de chirurgie aujourd’hui révolue, qui consistait à retirer un morceau du crâne.

Les Péruviens modernes accrochent cette hache sur leurs murs comme porte-bonheur. Il n’est pas non plus rare d’en trouver dans les magasins, où ils sont utilisés pour assurer la prospérité de son commerce.

 

 

plein de petites poupées de toutes les origines ethniques

Porte-bonheur guatémaltèque : les Poupées-tracas

Comme beaucoup d’autres porte-bonheur que vous trouverez dans le monde entier, les poupées-tracas sont conçues pour aider les gens à s’endormir.

Elles sont particulièrement populaires auprès des enfants, bien qu’elles puissent être offertes comme cadeau à tous ceux qui souffrent d’anxiété légère ou qui ont du mal à s’endormir.

Avant de se mettre au lit, la personne tient la poupée et lui raconte ses problèmes de la journée.

Les soucis sont alors transmis à la poupée et ainsi retirés de l’esprit de l’individu.

Toutefois, certains pensent que de par leur petite taille, chaque poupée ne peut gérer qu'un problème à la fois. Il faudrait dès lors avoir une poupée différente pour chacune de ses peurs ou angoisses.

 

  

Femme en pleine séance de méditation et de relaxation devant un coucher de soleil

Conclusion

Si vous ne comprenez toujours pas ce qu'est un porte-bonheur, peut-être que cette définition du site cnrtl.fr pourra vous aider.

Bref, des porte-bonheurs, il en existe des milliers. Une telle liste est donc forcément quelque chose de personnel, et les objets que vous retrouverez dedans dépendrons des goûts de l'auteur.

Si vous regardez cette liste de quelques porte-bonheurs rédigée par un site ami par exemple, vous en trouverez d'autres que nous n'avons pas cités ici... et vice-versa !

Bref, la prochaine fois que vous visiterez un autre pays, soyez à l'affût de l'un de ces porte-bonheur, et pensez déjà auxquels vous allez faire votre !

Nous avons donc dans cet article découvert de nombreux objets utilisés à travers le monde pour attirer la chance.

Certains sont déjà disponibles dans votre boutique de porte-bonheur préférée. Toutefois, d’autres étant particulièrement difficiles à dénicher, il se peut que notre équipe n’ait pas encore mis la main dessus pour vous.

Outre les objets, certaines pratiques plus simples peuvent vous porter chance. À ce titre, voici par quelques exemples de superstitions qui vous aiderons à être plus chanceux au quotidien.

Quoi qu'il en soit, si vous ne trouvez pas celui que vous pensez être fait pour vous, n’hésitez à venir régulièrement regarder nos derniers produits ajoutés, nous nous efforçons d'ajouter quotidiennement de nouveaux porte-bonheur, et ce dans l’écoute des demandes de notre communauté.

Si vous avez n’importe quelle question ou recommandation, n’hésitez pas non plus à nous contactez par mail, ou bien à vous abonnez à notre newsletter.

 

Articles Liés

Nous utilisons des cookies pour fournir et améliorer nos services. En utilisant notre site, vous consentez à leur utilisation.